Memorial Day, ou quand on croit que tout ira bien //PV Duncan et Arjena

Informations

Les Top Sites

Nos Tops Partenaires



Esclaves sans maîtres

MaJ 17/07/2019

• Zaï : sa fiche
• Nathan Conner : sa fiche
• Jolan : sa fiche


Maîtres sans esclaves

MaJ 17/07/2019

• Bellial Winter : sa fiche
• Duncan Kennedy : sa fiche
• Kenneth Miller : sa fiche
• Orphe Arauco : sa fiche

• Jacob Martins : sa fiche
• Lazarus Walker : sa fiche
• Maximilien Petit : sa fiche
• Nikolaï Ivanenko : sa fiche

• Dresdell Oakley : sa fiche

Le Dornia Time

Event en cours

Le discord

Discord Banner 3

Statistiques

Maîtres
Miliciens
Habitants
Esclaves Humains
Esclaves Hybrides
Esclaves Vampires
Sauvages
Résitance
Marché Noir

Pictogrammes


Navigation



 

Aller en bas Partagez

Memorial Day, ou quand on croit que tout ira bien //PV Duncan et Arjena


MessageSujet: Memorial Day, ou quand on croit que tout ira bien //PV Duncan et Arjena


10.30pm. La rue commence à se remplir de gens, de danseurs, de chars décorés, de vendeurs de chichis. Une gigantesque tribune a été installée avec au sommet, le Leader Vice Alexander installé dans un grand fauteuil de cuir, seul, et dont la petite cabane est entourée de miliciens. Juste dessous, aux pieds du Leader on trouve les nobles, les aristocrates, les riches qui sont déjà installés car VIP.

Duncan, tu as pris ton temps pour venir et, tiré à quatre épingles, tu n'es pas spécialement intéressé par l'idée de grimper pour aller t'asseoir avec tous les peignes culs dont, tu le remarques aisément de loin, ton vieil "ami" Markus fait partit puisqu'il s'y trouve déjà assis avec une autre de tes connaissances intrigantes, son garde du corps. Tu décideras de les saluer ou pas, puis tu préfèreras t'installer au milieu du commun des mortels pour avoir meilleure vue sur le défilé de danseurs et autres militaires.

Arjena, tu as demandé timidement à ton Maître s'il comptait participer et il a finalement accepté. C'est une grande première pour toi, un bain de foule conséquent mais tu ne peux t'empêcher d'être tout de même admiratif de tout ce que tu vois. Tu es tellement occupé à tout regarder autour de toi, le nez quasiment en l'air, que tu finis par trébucher sur les pieds certes grands mais parfaitement cirés du PDG... et remarques ensuite rapidement que ton maître a disparu de ton environnement proche. Oups...


PNJ Event
PNJ



Memorial Day, ou quand on croit que tout ira bien //PV Duncan et Arjena Empty

Métier : Pdg de Technologies New World
MessageSujet: Re: Memorial Day, ou quand on croit que tout ira bien //PV Duncan et Arjena
Ne pas faire une apparition au Memorial Day ? Duncan y avait songé un instant en observant la cravate noire qu’il tenait dans sa main. Une petite expérience laissée de côté au boulot l’intéressait plus mais sortir ne lui ferait pas de mal. Et il fallait bien rendre hommage à leur passé, si seulement la société pouvait en apprendre, pour avancer et ne plus se perdre dans de nouvelles erreurs. Son chauffeur le déposa cette fois, il n’allait pas se déplacer en moto, il se devait d’être impeccable avec un costume classique au possible. Il s’approcha de la tribune, un premier regard vers la place claire du leader, et son chauffeur, à ses côtés, lui désigna déjà le rang où sa place avait été réservée, pour voir non loin de là deux têtes connues. Le Romanov’ et ce cher voyeur aux réactions délicieuses. Il aurait pu les embêter un peu mais non, ce n’était ni le moment ni l’endroit.

Le brun finit par se détourner de la tribune VIP, sous le regard médusé de son chauffeur qui se mit en tête de le suivre comme un bon toutou dans la foule plus douce et plus simple qui cherchait à avoir le meilleur emplacement pour voir le défilé. Il toucha deux mots à son chauffeur qui retourna à la voiture, sauf s’il voulait regarder le défilé aussi mais de son côté. Il ne le voulait pas accroché à lui pendant un bain de foule qui ne  lui ferait pas de mal non ? Il n’était pas celui au centre des attentions là, pas de risque de se retrouver avec un viseur de tireur d’élite pointé sur lui non ? Bon, il passa entre deux surexcités qui hurlaient d’impatience, à croire qu’ils étaient devant un match...contourna sur la gauche pour éviter un groupe de miliciens, il ne manquerait plus qu’ils le reconnaissent et l’embêtent à vouloir le renvoyer à la tribune, et enfin, il s’approchait d’un bon poste d’observation, étant grand, ça avait son avantage quand quelqu’un le percuta.

Duncan eut un réflexe rapide pour se saisir d’un bras de la silhouette blanche lui évitant ainsi une chute malencontreuse qui attirerait fortement l’attention avec le monde autour. Il s’étonna de sentir un contact de plume pour porter son attention sur les aides que possédait l’inconnu. Des ailes qui rappelait fortement un oiseau en particulier.

- Bonjour, petite grue. Tu devrais faire attention à où tu mets les pieds.


Un sourire chaleureux et naturellement séduisant dont il avait le secret aux lèvres, Duncan le relâcha une fois sûr que l’hybride tiendrait debout, l’observant de la tête aux pieds tout en grattant machinalement sa barbe de ses doigts.

- Tu t’es perdu dans la foule ?  

Duncan Kennedy
PDG Technologies New World



Memorial Day, ou quand on croit que tout ira bien //PV Duncan et Arjena Empty

Métier : Esclave
MessageSujet: Re: Memorial Day, ou quand on croit que tout ira bien //PV Duncan et Arjena
L'hybride grue s'était apprêté avec le plus grand soin en vue de cette toute première sortie extérieure avec son nouveau maître, Arjena était soucieux de faire belle figure pour ne pas mettre Hayate dans l'embarras. Pour la première fois depuis longtemps, l'oiseau se souciait de son apparence bien qu'il n'aima pas son corps. Le blanc avait décidé d’enfiler une tenue composée d'un hakama blanc noué par une ceinture blanche, le haut se composait d'un top dos nu à col montant d'une couleur bordeaux accompagné de fines sandales aux pieds. L'oiseau suivit son maître en direction du Mémorial Day avec timidité et un émerveillement brillant dans son regard ambré, une grande première pour lui de participer à un tel bain de foule.

Au début, l'esclave resta attentif à suivre le japonais sans vraiment oser observer les différentes animations qui se déployaient dans les rues. À mesure des mètres de bitumes parcourus, la tension et la retenue farouche de l'hybride s'amenuisa et la curiosité de découvrir le monde l’emporta l'espace de quelques instants. Ses yeux miel s’arrêtèrent quelques instants sur la grande tribune où il pouvait détailler divers visages inconnus, bien qu'il reconnut l'uniforme de la milice. Est-ce qu'Hayate allait devoir s'y rendre là-bas également ? L'oiseau n'eut pas le temps de ce questionné d'avantage qu'il trébucha maladroitement sur quelque chose au sol -probablement un pied- qu'il n'avait pas vu et se sentit partir en avant emporté par son élan. Un glapissement de surprise quitta ses lèvres pâles alors que l'esclave s'attendait à chuté sans douceur contre le sol bitumé ou contre une tierce personne. Rien de cela n'arriva, une poigne ferme, mais non-douloureuse se referma sur son avant-bras blanc pour le maintenir. Une voix inconnue le fit relever le nez vers son sauveur, une abrupte rougeur gagna les joues de l'oiseau qui se sentait embrassé d'avoir ainsi attiré l'attention sur lui. Arjena se stabilisa sur ses appuis et frissonna en sentant la poigne se défaire, timidement, il détaillait l'inconnu qui au lieu de ce montré désagréable le salua avec gentillesse. Prit de cours, l'oiseau baissa timidement les yeux en se mordillant les lèvres.


« Bonjour, pardonner ma maladresse, Monsieur. Je ne voulais pas vous importuner. »

Un timbre de voix froid, bien que poli qui montrait que l'oiseau n'était pas des plus à l'aise avec des inconnus. Plus que de l'indifférence, cela était avant tout de la timidité et la crainte de paraître inapproprié. Petite grue ? Cela était bien la première fois qu'on lui donnait ce qualificatif vu sa taille fine et élancé . Un coup d’œil global sur l'homme face à lui le renseigna que ce dernier était en effet bien plus haut que lui en taille. Le sourire qui lui fut adressé le déstabilisa, l'oiseau essayant de comprendre comment il était attendu qu'il y réagisse. Se drapant partiellement dans ses ailes blanches bordurées de noire, il hésita avant de répondre franchement à l'homme avec un petit sourire timide aux creux des lèvres.

« Non, je... »

Le restant de sa phrase mourut lorsqu'en se retournant vers l'endroit où devait ce trouvé Hayate, il ne perçut que du vide. La surprise, la honte et l'inquiétude gagnèrent son visage alors que du regard, il cherchait fébrilement le visage du japonais dans la foule. Une boule de crainte au creux du ventre, Arjena se retourna vers l'homme en bredouillant avec culpabilité.

« Je crois bien que oui, j'ai été trop distrait malheureusement... J'espère qu'il ne m'en voudra pas et que j'arriverais à le retrouver dans toute cette foule.»

La tristesse fit pencher les épaules de l'esclave dans une attitude ressemblant à un jeune enfant prit en faute.

Arjena
-



Memorial Day, ou quand on croit que tout ira bien //PV Duncan et Arjena Empty

Métier : Pdg de Technologies New World
MessageSujet: Re: Memorial Day, ou quand on croit que tout ira bien //PV Duncan et Arjena
Une chute venait d’être éviter et Duncan laissa celui qui se révéla comme un charmant hybride se remettre d’aplomb et sur ses pieds. Son regard le détailla même, tout en l’invitant à être prudent par la suite, sans brutalité, et s’étonnant de le voir là seul, perdu peut-être ? La tenue attirait l’attention, japonaise, il ne savait plus le nom exact, ce n’était ni un yukata, ni un kimono. Un vêtement plus dans le genre pratique et combatif il lui semblait. Tout de blanc, et il n’eut aucun mal à reconnaître l’hybridation de l’esclave se tenant devant lui, ses joues si rougissantes, tout emprunt de gêne, ce qui lui arracha un sourire à la fois amusé et plein de charme dont il avait le secret. Il était poli, bien éduqué, mais il pouvait surtout la percevoir, il y avait une crainte qu’il ait été en colère ou qu’il ne se montre pas lui-même convenable. L’oiseau avait-il eu affaire à des vampires qui s’en prenaient pour un rien aux esclaves, maltraité ? Par le passé peut-être, là, il voyait surtout une grande réserve froide, du mal à discuter avec les autres ?

- Pas besoin d’en faire trop… Je ne vais pas te mordre. Appelles-moi Monsieur Kennedy, ou Duncan, peu m’importe.


Le brun vit que l’hybride perdit plus ses moyens et cherchait même fébrilement du regard quelqu’un autour d’eux. Naturellement, il jeta lui-même un coup d’oeil aux têtes les entourant et la foule se faisant bien plus importante, plus l’heure avancée et le début du défilé approchant, surtout qu’ils étaient à un endroit proche des barrières longeant la rue, de quoi être aux premières loges.

- Et te voilà tout gêné, détends-toi un peu ou tu vas perdre tes plumes à trop t’en faire. Là, ça va être chaud de le retrouver avec le monde qui arrive…


Le Kennedy posa une main sur une des épaules avachies de l’esclave, un geste ayant une teneur pesante mais emprunte d’un côté paternel et protecteur naturel chez lui, surtout envers les mortels, dont ils étaient censés être responsables et les guides à ses yeux. Il se pencha un peu, se rapprochant de l’hybride et plongea son regard dans le sien.

- Je te propose une chose, tu restes ici avec moi le temps du défilé et on ira retrouver ton Maître. Tu auras un nom et une description à me donner ? Et ton nom aussi, ça serait pas mal. Avançons… Juste devant les barrières… On verra tout


Duncan guida d’une pression sur l’épaule l’esclave jusqu’aux fameuses barrières et il le relâcha, installés, il sortit un paquet de cigarettes.

Duncan Kennedy
PDG Technologies New World



Memorial Day, ou quand on croit que tout ira bien //PV Duncan et Arjena Empty

Métier : Esclave
MessageSujet: Re: Memorial Day, ou quand on croit que tout ira bien //PV Duncan et Arjena
Le vampire lui resservit une nouvelle fois ce sourire dont il avait le secret, ce qui ne manqua pas de maintenir la douce rougeur sur le visage pâle de l'oiseau. Arjena hésitait entre trouver cela embarrassant et déstabilisant, lui l'hybride mortellement sérieux qui n'avait jamais eu le moindre attrait se retrouvait face à ce genre de mimiques charmeuses. Le monde devait marcher sur la tête, c'était certain. Le commentaire du vampire le fit méditer sur la façon dont il avait de ce comporté, est-ce qu'il en faisait vraiment de trop ? Était-ce un mal d'être « trop » poli et réservé ? Oh... Cela devait être pour cela qu'on le considérait toujours comme étant trop « coincé » comme hybride. À l'occasion, il lui faudrait questionner Hayate pour avoir son opinion sur son attitude. Histoire de pouvoir rectifié cela si c'était nécessaire. Le blanc acquiesça doucement, retenant le nom du vampire : monsieur Kennedy. Ce patronyme ne lui était pas totalement inconnu, mais l'oiseau peinait à remettre des informations sur ce nom.

La seconde réplique du vampire fit réagir d’avantage la grue qui se renfrogna avec gêne que son état d'esprit soit si facilement dévoilé à haute voix. Pire, l'homme insinua qu'il allait perdre des plumes ! Arjena pinça les lèvres en se couvrant de ses grandes ailes, manifestant une mimique plus bougon. Ses plumes comptait beaucoup pour lui, là résidait tout l'attrait de posséder un hybride oiseau, alors il eu bien du mal à comprendre le trait d'humour derrière la remarque. Il valida la constatation du vampire d'un mouvement délicat de la tête, la foule se faisait de plus en plus dense... Un léger soupir quitta ses lèvres, voilà qu'il mettait plusieurs vampires dans l'embarras dès sa première sortie... Ce n'était pas glorieux. La main lourde et ferme qui se posa sur son épaule le fit tressaillir quelques instants, Arjena n'était pas coutumier de ce genre de geste de « réconfort » alors cela le surprit positivement. Cessant aussitôt de bouder lorsque l'homme lui expliqua ce qu'il comptait faire, Arjena ne pensait pas que le vampire prendrait la peine de perdre son temps pour aider un esclave tête en l'air. La grue acquiesça en suivant le mouvement vers les barrières qui longeait la rue, retenant son envie de tout observer comme un jeune enfant lors de son premier noël. Un peu de retenue que diable !


« Je vous remercie pour votre proposition d'aide, Monsieur Duncan. Je me prénomme Arjena. Mon maître à sensiblement la même taille que moi-même, il est d'origine japonaise. Ses cheveux sont longs, de teintes brunes tandis que ses yeux sont d'une couleur verte. Il est milicien, Hayate Kami. »

Ces explications données, l'hybride se permit de regarder avec plus d’intérêt les divers ornements qui longeaient la rue. Son regard ambré ne perdait pas une miette de ce qu'il se passait, mémorisant au mieux chaque détail de cette journée pas comme les autres.

Arjena
-



Memorial Day, ou quand on croit que tout ira bien //PV Duncan et Arjena Empty

MessageSujet: Re: Memorial Day, ou quand on croit que tout ira bien //PV Duncan et Arjena


Le défilé a commencé, les gens s'empressent et s'aglutinent pour mieux voir. C'est l'occasion de passer du bon temps, bien sûr, mais également celle de s'amuser un peu au dépend des autres.

Ainsi, alors que vous discutez, un homme passe dans ton dos Duncan et derrière une main posée sur la fesse comme pour constater la marchandise, il cherche la localisation du portefeuille avant de poursuivre sa route discrètement tandis que son complice, pour sa part, te heurte légèrement au passage en guise de diversion et lâche un "Pardon" dans un murmure sans même t'adresser un regard.

Un vampire de l'autre côté de la rue. De loin, au milieu de la foule, il est visible de dos en train de discuter activement avec quelqu'un, faisant de grands gestes de la main. Il a les cheveux longs, attachés en queue de cheval, et sa carrure te rappelle vaguement quelque chose, Arjena. Pour autant, il ne semble absolument pas te chercher.


PNJ Event
PNJ



Memorial Day, ou quand on croit que tout ira bien //PV Duncan et Arjena Empty

Métier : Pdg de Technologies New World
MessageSujet: Re: Memorial Day, ou quand on croit que tout ira bien //PV Duncan et Arjena
Duncan vit bien Arjena se renfrogné un peu plus, allons, il lui disait de se détendre, pas de faire l’inverse, il n’y avait pas de quoi avoir honte. Il plaisantait, trouvant que ça faisait bien mieux passer la remarque sur la tension de l’hybride mais cet humour n’était peut-être pas compris ? Hm, il devait avoir un maître des plus sérieux, il espérait tout de même le dérider un peu tant qu’il serait en sa compagnie. Posant sa main sur son épaule pour l’inviter à le suivre et se rapprocher des barrières, de quoi être aux premières loges, il le sentit réagir à ce simple contact, haussant un sourcil. Il ne dit cependant rien d’autre, son but n’était pas de le mettre mal à l’aise, mais tout l’inverse. Il n’avait plus d’esclave pour le moment, et cette compagnie était bienvenue aussi discrète soit-elle le temps de profiter du défilé avant de chercher le maître de la grue.

Il se stoppa, pouvant entendre déjà la musique accompagnant l’arrivée du défilé, ne portant pas la moindre attention vers la tribune, là où il devrait pourtant être à ce moment-même. Monsieur Kennedy aimait ses libertés il faut dire et ne pas se cantonner à un protocole strict, en tout cas pour ce qui était des mondanités. Il sourit en voyant un éclat plus intéressant dans le regard d’Arjena qui se présenta. Il comptait d’ailleurs rebondir sur la description, levant une main, il lui semblait avoir aperçu quelqu’un avec de longs cheveux en queue de cheval mais il garda son geste en suspend quand il sentit une main baladeuse, chose à laquelle il ne s’attendait pas à vrai dire, il n’était pas le genre de modèle qu’on voudrait molester de cette façon pourtant. L’hybride plus délicat par contre si. C’était louche. Et la main ne trouva rien que le muscle de ses fesses, il fallait dire qu’il ne mettait pas son portefeuille là, mais à l’intérieur de sa veste de costume, avec quelques beaux billets, veste ouverte, ne s’occupant pas de plaquer un bras du côté de son portefeuille quand il fut bousculer. Mais plus de celui où il avait son portable, intouchable celui-là.

- Faites donc attention.


Sa voix s’était fait plus ferme, moins amicale, jetant un coup d’oeil. Le brun joua des coudes, sans problème, pour écarter le monde autour d’eux, cherchant du regard les deux responsables de cette gêne occasionnée, et ses mains venant naturellement papater le contenu de ses poches, tout en regardant le spectacle, tiens, ils avaient bien mis les moyens pour l’occasion, marquer le coup pour le mandat du nouveau leader ?

- Personne ne t’a importuné Arjena ? Tu n’avais rien d’important sur toi ?….. Oh…. Je crois qu’on s’est servi sur moi…


Constatation, plus de portefeuille…. Il tourna le dos au défilé, mais c’était peine perdue pour espérer leur mettre la main dessus dans cette foule, il pouvait même voir que ça s’agitait par endroit….

- Ton maitre est milicien ? Je crois que je lui déposerai une plainte pour vol…


Duncan n'avait nullement paniqué, non, blasé clairement, et renfrogné de la paperasse à refaire mais pour ce qui était de l'argent perdu... Bah... Quelqu'un se retrouvait un peu plus riche mais pas forcément une bonne personne du coup...
Duncan Kennedy
PDG Technologies New World



Memorial Day, ou quand on croit que tout ira bien //PV Duncan et Arjena Empty

Métier : Esclave
MessageSujet: Re: Memorial Day, ou quand on croit que tout ira bien //PV Duncan et Arjena
Les organisateurs de la parade avaient vu les choses en grand, cela époustouflait l'oiseau qui ne pensait pas voir un jour une telle chose. Les marchands ambulant de souvenirs et de babioles en tout genre, les différents stand de nourriture qui embaumait l'air d'odeur alléchante, l’orchestre qui jouait à mesure qu'il avançait dans la parade. Oh et cette parade qui intriguait beaucoup l'oiseau qui frétillait inconsciemment des ailes tellement il était animé de curiosité et de contentement. Pour lui, c'était du jamais-vu des gens portants des drapeaux et les faisant dansés tout en marchant, tout comme ses hommes en différentes tenues militaires qui manipulait leur fusil avec dextérité. Événement banal pour certains, moment inoubliable pour d'autres. Arjena était tellement plongé dans l'observation du cortège qu'il ne se rendit pas compte que le vampire avait été bousculé au passage, lui était devant les grilles protégé par le corps de Mr Kennedy dans son dos. Sur l'instant, toute pensée inquiète avait déserté son esprit concernant la perte de son maître dans la foule. La question de ce dernier à son égard ne manqua pas de le faire sursauter de surprise puis de rougir furieusement d'avoir été à ce point absorbé par l’événement.

« Hein ? Oh ! Heu ! Non, tout va bien, Mr Kennedy. Je n'ai rien sur moi en dehors de mes vêtements, il serait difficile de me voler quelque chose. »

La grue afficha une mine surprise que l'on est osé voler le vampire, Mr Kennedy avait une carrure impressionnante. Difficile de l'imaginer en proie pour des gens mal intentionnés. L'oiseau était sincèrement désolé pour son vis-à-vis bien qu'il n'en soit en rien responsable. Toujours à se sentir coupable, la petite grue. L’hybride observa la foule dense en se disant qu'il serait impossible de retrouver les malfrats, dommage. Arjena acquiesça à la question du vampire, confirmant qu'Hayate était bel et bien un milicien dans une section qu'il ne connaissait pas néanmoins. Ça ne pouvait pas être une mauvaise idée de vouloir faire une plainte de vol même si cela devait être difficile de la faire aboutir à une arrestation. Doucement, l'oiseau reporta son attention sur le défilé puisqu'il n'y avait que cela à faire en attendant que cela se finisse pour essayer de trouver Hayate. Au loin, une silhouette familière attira le regard ambré de la grue. Ses cheveux bruns en queue-de-cheval haute, cette morphologie... N'était-ce pas son maître ?! Le cœur de l'oiseau se gonfla de joie à l'idée de le retrouver, mais d'un autre côté, il se sentit attristé de voir qu'il ne semblait pas le chercher... Avait-il trouvé une meilleure compagnie avec qui parler ? Probablement..

Arjena
-



Memorial Day, ou quand on croit que tout ira bien //PV Duncan et Arjena Empty

Métier : Pdg de Technologies New World
MessageSujet: Re: Memorial Day, ou quand on croit que tout ira bien //PV Duncan et Arjena
Quand on se fait peloter les fesses puis bousculer, forcément que l’attention quitte le défilé, pourtant ce dernier était tout en couleur, tout en prestige, et bien plus de fastes et de folies par la suite. La folie du moment était de lui avoir volé son porte-monnaie, bien rempli en espèces en plus, mais c’était les aléas aussi d’une telle foule, à être plutôt bien resserré, et à ne pas pouvoir ainsi pouvoir distinguer et rattraper les fautifs. Tant pis. Ce n’était pas la mer à boire pour lui. Cependant, si ça avait été le cas de l’esclave, si jamais son maître lui remettait de l’argent, il préféra s’en
assurer, soupirant et se tournant vers Arjena. Ce dernier sursauta à sa question, il eut un léger sourire amusé, il était donc si captivé par ce qui se déroulait sous ses yeux, mais cela pouvait faire de lui une cible encore plus facile. Même si de ce qu’il avait pu voir de la timidité de l’oiseau, il aurait réagi vivement à un pelotage.

- Une bonne chose… Tu étais tellement absorbé par le défilé… Je me suis même fait avoir…

Enfin, le Kennedy se souvint que le maître de la grue l’accompagnait était un milicien, autant toujours déposer une plainte et ça débloquerait pour refaire ses papiers, tout comme de bloquer sa carte bancaire. Il passa une main dans sa barbe, la grattant, pour remarquer cette silhouette qui attira le regard de l’esclave, tiens, ça entrait dans la description qu’il lui avait fait. Il ne vit pas l’expression d’Arjena qui se fit plus triste, et il posa ses deux mains sur ses épaules.

- C’est peut-être ton maître là-bas, ne reste donc pas planter là, va le voir. Aller, on va bouger !

Et c’est là qu’être grand permettait de s’imposer dans la foule, passant finalement un bras autour de la hanche de l’hybride grue pour qu’il ne se fasse pas repousser, il fit son passage pour se diriger vers la fameuse silhouette, décidé. De son bras libre, il fit s’écarter deux vampires qui avaient retirés leurs hauts et les faisaient tourner au-dessus de leurs têtes en hélant des hommes du défilé, non ce qui l’intéressait, c’était de voir la distraction occasionnée, pour commencer par se saisir d’une des rambardes de sécurité.

- Bon et si on tentait une rapide traversée pour rejoindre l’autre côté de la rue, tu ne me lâches pas.

Duncan s’en amusait dans le fond, usant soudainement de la télékinésie pour pousser la rambarde en plein contre les miliciens, les bloquant pour s’élancer à vitesse de vampire pour traverser la grande rue, en passant tout juste devant un char. Il en soulevait le pauvre Arjena pour qu’il ne risque pas de tomber face à sa vitesse et de sa main libre, il fit un signe aux miliciens.

- On ne fait que traverser, il a perdu son maître qui doit être de l’autre côté !

Duncan Kennedy
PDG Technologies New World



Memorial Day, ou quand on croit que tout ira bien //PV Duncan et Arjena Empty

MessageSujet: Re: Memorial Day, ou quand on croit que tout ira bien //PV Duncan et Arjena
Suite ici : http://vampiresmasters.forumactif.org/t4721-memorial-day-un-nouvel-an-bis-rp-commun-milice-resistants-civils#42907
Whisper
Staff de Vampire World



Memorial Day, ou quand on croit que tout ira bien //PV Duncan et Arjena Empty


Memorial Day, ou quand on croit que tout ira bien //PV Duncan et Arjena 1557144762-oc-markus
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Memorial Day, ou quand on croit que tout ira bien //PV Duncan et Arjena





Memorial Day, ou quand on croit que tout ira bien //PV Duncan et Arjena Empty

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: