AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Forum de RP interdit aux moins de 18 ans - Personnage masculin obligatoire - Monde fantastique à domination vampire
 

Partagez | 
Cours Pratique ! (PV Vice)
Boulanger pâtissier
Messages : 11
Métier : Boulanger-pâtissier et masseur
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Boulanger pâtissier
MessageSujet: Cours Pratique ! (PV Vice)   Mar 27 Nov 2018 - 6:45

Cours Pratique !
ft. Vice Alexander


Voici une belle nuit qui commence. J'ai travaillé tout l'après-midi à créer du pain ainsi que de savoureuses pâtisseries. Et à présent je peux ouvrir à mes fidèles clients. Ils viennent chercher du pain vu l'heure, afin de bien commencer la nuit. Certains prennent des croissants, ou des pains au chocolat en grande quantité pour leur travail ou parce qu'ils ont plusieurs bouches à nourrir. Rien de spécial ne se passe, je peux même m'accorder une pause vers minuit. Puis vint les premières heures du matin, calme et douce par cette nuit fraîche. J'ai un cours qui ne va pas tarder à commencer. Je ferme alors la boutique, mettant en place les ingrédients sur chaque table. Je sors les ustensiles et tout ce qu'il faut pour faciliter le travail de ceux qui veulent apprendre à cuisiner. Quelque chose de banal aujourd'hui vu que ce sont des novices, un simple gâteau aux pépites de chocolat. J'entends d'ailleurs quelqu'un frapper à la porte, je m'y précipite pour ouvrir et accueillir un vampire plutôt charmant. Il entre et je parle un peu avec lui. Les autres ne tardent pas d'ailleurs.

Une fois que tout le monde est là, le cours peut commencer. Je donne des explications claires et précises. Je passe entre chaque personne et répond aux questions. Tout se déroule pour le mieux. Quelques accidents avec la farine ou le sucre. Quelques pépites de chocolat en trop. Un œuf tombé par terre que je m'empresse de ramasser. Des petites choses qui arrivent régulièrement. Puis vint le moment de cuir les gâteaux. L'odeur du chocolat envahit alors toute la boutique et j'offre un verre de sang à ceux qui le souhaite. Les discussions sont de mise, surtout pour savoir qui aura le mieux réussis. Ils sont tout impatient, il y avait clairement une bonne ambiance. Les gâteaux sont enfin prêt et ils peuvent chacun les déguster ou les garder pour chez eux. C'est l'heure du rangement, mais quelque chose me gêne, je sens une présence, un regard sur moi. Je me tourne alors et aperçoit un homme. Je demande au groupe de ranger et je m'approche de lui tout en essuyant mes mains sur mon tablier.

-"Bonjour, puis-je vous être utile ?"

Est-ce que c'était un élève en retard ou autre chose ? Je ne le quittais pas du regard, finissant par lui tendre une main pour le saluer. Elle avait encore un peu de farine dessus, mais je ne m'en était pas rendu compte. D'ailleurs, j'en avait également un peu sur le visage et sur mes vêtements blancs. C'était le lot de tous cuisinier, que voulez-vous ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre du Conseil, expert comptable
Messages : 113
Métier : Expert comptable, Membre du Conseil de Dornia
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre du Conseil, expert comptable
MessageSujet: Re: Cours Pratique ! (PV Vice)   Dim 2 Déc 2018 - 17:54

Oublie la théorie...Klarence et Vice
Ce matin je me suis levé à 11h. J'ai tourné et retourné dans mon lit jusqu'à en avoir marre, et alors je me suis levé et me suis dirigé, nu, vers la cuisine dans laquelle j'ai commencé à faire un gâteau. Je ne savais pas bien ce que je faisais, disons que je mettais les ingrédients comme ils me venaient mais j'avais une telle habitude que c'était presque machinalement que je faisais n'importe quoi. Il faut le dire, je faisais n'importe quoi. Et j'ai mis ce n'importe quoi au four, avant d'aller me vautrer dans mon canapé faire une petite sieste le temps de la cuisson. J'avais décidé du temps au jugé, et c'est mon horloge interne qui m'a réveillé pour que j'aille voir où ça en était. Ayant planté un couteau doucement au centre du gâteau, j'ai conclu qu'il était parfait. Je l'ai donc sortit, j'ai commencé un nappage pour le couvrir, et comme il me restait des ingrédients et que j'avais envie de faire autre chose, j'ai entamé une autre recette de n'importe quoi.

Résultat des courses, mon gâteau simple est en réalité une pièce montée de quatre étages décorée dans les tons et couleurs de Noël à savoir blanc, vert et rouge. J'admire le résultat avec une satisfaction certaine, étonné une fois encore de tant de perfection mais après tout... c'est moi ! Après quoi je l'emballe dans l'un des grands cartons que j'ai toujours en réserve et vais dans ma voiture, direction la boulangerie près de chez moi où j'ai l'habitude de déposer mes préparations. Je fais énormément de pâtisserie, mais je n'en mange pas. A quoi bon ? Ca me ferait grossir !

N'empêche que j'ai quand même passé quasiment la journée à cuisiner, et en comptant la douche et le trajet j'arrive finalement lorsque la nuit est déjà bien tombée. Il y a des vampires devant la boulangerie, intrigué je m'approche pour observer ce qu'ils peuvent bien faire. Bras croisés sur mon torse, appaulé au chambranle de la porte, une cheville croisée sur l'autre j'écoute et regarde toute cette agitation. Ils apprennent donc à cuisiner ? Je ne savais pas que le boulanger faisait ça mais pourquoi pas, on passe le temps comme on peut.

Lorsqu'ils ont terminé j'ai déjà remarqué ceux qui ont un certain talent pour cuisiner et ceux qui ne l'auront jamais, mais plus encore j'ai observé leur précepteur que j'ai pris mon temps à détailler. Assez grand, mince, au bassin étroit et aux fesses bien calées dans son pantalon. Le genre de petit cul que j'adore voir frétiller sur ma perfection. Je m'efforce pourtant de rester sage le temps que le cours se termine, et lorsqu'il me remarque enfin je me contente de regarder sa main tendue avant d'observer les personnes présentes et de les mettre dehors d'une pensée avec leurs gâteaux dans les bras. Après quoi je referme ma main autour de la sienne, nullement dérangé par la farine qui y est restée, et la secoue brièvement tout en me présentant.
- Vice Alexander. Je passais déposer un gâteau et l'agitation a attiré ma curiosité. Alors, j'ai regardé. Ca fait longtemps que vous donnez ce genre de cours ?

Je me décolle du chambranle et tourne légèrement la tête vers la voiture. La portière s'ouvre, la boîte en sort et vient se poser sur la table. Je laisse le soin au boulanger de l'ouvrir tout en observant, enfin, la décoration de la boutique.
- Allemand, isn't it ? Qu'est-ce qui vous a mené à Dornia ?


©️ YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boulanger pâtissier
Messages : 11
Métier : Boulanger-pâtissier et masseur
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Boulanger pâtissier
MessageSujet: Re: Cours Pratique ! (PV Vice)   Dim 2 Déc 2018 - 18:51

Cours Pratique !
ft. Vice Alexander


Je vois tout le monde sortir un peu rapidement de la salle et je souris à mon interlocuteur qui prend ma main dans la sienne. Il se présenta par la suite et je l'écoutais avec attention, il passait déposer un gâteau ? Pourquoi faire ? J'en avais bien assez en boutique, sans compter ceux qu'un inconnu me laissait quotidiennement devant la boutique. Il me questionna également sur mes cours et j'allais lui répondre quand je le vis utiliser un de ses dons pour faire venir le gâteau jusqu'à moi. Je le déballais avec douceur et grand soin et l'observais les yeux émerveillé. Je relevais mon regard vers lui et le fixais surpris et curieux. Je m'approchais alors, l'observant de haut en bas alors qu'il me demandait si j'étais allemand et qu'est-ce qui m'avait amené à Dornia. J'ignorais sa question pour le moment. Je voulais savoir si c'était lui ou non l'inconnu aux gâteaux.

-"C'est vous non ? Qui amenez régulièrement des gâteaux à ma boutique ? Ils se vendent en un instant et les gens sont toujours déçu qu'il n'en ai pas plus... "

Je me rendis soudain compte que j'avais oublié les bonnes manières. Je me reprenais alors rapidement.

-"Pardonnez moi... Je me nomme Klarence et oui je suis allemand. Et je donne ces cours depuis peu, c'est encore en essais en réalité. Et qu'est-ce qui m'a amené à Dornia... Je ne sais pas vraiment, le charme de la ville ?"

Je n'allais pas lui dire que j'avais fuis mon pays à cause du souvenir de la mort de mon maître. C'était bien trop déprimant et je n'aimais pas trop raconter cette histoire. Mon ancien maître avait fait une erreur en soutenant les esclaves et si je disais que j'étais lié à lui, l'on pourrait croire que j'ai les mêmes penchants. Et tout, mais sauf ça. Je continuais alors d'observer le vampire en face de moi, finissant par me mordiller la lèvre inférieur. Il était tout à fait mon style d'homme et je n'avais qu'un envie, lui sauter dessus. Mais je ne voulais pas montrer mon côté pervers. Je ne pouvais pas. Je devais rester le bon petit boulanger bien sage. Mais il y avait un petit quelque chose chez lui qui me plaisait énormément. Je ne saurais pas dire quoi, je commençais même peut-être à l'observer un peu trop intensément, sans faire attention à ce qu'il me disait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre du Conseil, expert comptable
Messages : 113
Métier : Expert comptable, Membre du Conseil de Dornia
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre du Conseil, expert comptable
MessageSujet: Re: Cours Pratique ! (PV Vice)   Mar 4 Déc 2018 - 6:43

Oublie la théorie...Klarence et Vice
Je garde les yeux rivés sur lui pendant qu'il déballe mon gâteau, m'attendant probablement à un cri d'extase comme le ferait n'importe qui et probablement faux aussi. Mais qu'importe ? Ceux qui n'aiment pas ma perfection en sont simplement jaloux. Pourtant, l'éclat dans ses yeux semble réel lorsqu'il reste en admiration devant ma pièce montée, et c'est avec une sorte d'émotion qu'il finit par me demander si l'inconnu qui dépose régulièrement des gâteaux chez lui est bien moi. La question me fait rire doucement et je me mets à déambuler dans la boutique, mains croisées dans le dos, prenant mon temps pour répondre.
- Oui c'est moi. Il m'arrive de cuisiner lorsque j'ai un peu de temps mais je ne sais jamais quoi faire de mes gâteaux. Autant que quelqu'un en profite. Et je ne doute absolument pas que vos clients se les arrachent. Celui-ci, la base verte est à base de cerises et la base rouge est au kiwi. Le mélange avec le nappage devrait donner un très bon rendu.

Je me tourne vers lui avant de rajouter tranquillement.
- Je l'ai fait un peu au hasard, je n'ai pas suivit de recette et je ne l'ai pas goûté. Vous m'en direz des nouvelles, donc, même si je ne doute pas qu'il soit excellent, tout comme ceux d'avant et ceux qui suivront.

Je reviens ensuite vers lui, m'approchant tranquillement jusqu'à le frôler sans pour autant le toucher et incline légèrement la tête sur le côté droit en le dévisageant. Je susurre en venant essuyer une tache de farine sur sa joue avec la pulpe du pouce, prononçant son prénom avec un accent allemand impeccable trahissant ma maîtrise de la langue bien que, comme à mon habitude, je ne la parle pas. Ni aucune autre que je connaisse, d'ailleurs, car rien ne vaut à mes yeux la langue de Shakespeare.
- Je ne doute pas, Klarence, de la quantité de charmes que peut posséder cette ville... Prenez garde de ne pas trop y succomber, vous pourriez finir... dépendant.

J'esquisse un sourire et m'éloigne de quelques pas pour en revenir à ma préparation, et donc à celles effectuées par les invités de ce soir pour les cours.
- C'est une bonne idée, je n'y ai jamais pensé. Le jeune vampire blond aux yeux verts se débrouille bien pour un amateur. Même un peu trop bien. Et je trouve qu'il ressemble furieusement au pâtissier qui tient sa boutique à quelques minutes d'ici, à l'angle de la troisième et de la onzième rue. Comment elle s'appelle déjà ? Ah oui, "Les gourmandises de Dornia". Aucune originalité, aucun enthousiasme, aucun amour de son métier contrairement à vous. Raison pour laquelle d'ailleurs c'est à vous que j'apporte mes gâteaux et non ailleurs. Vous devriez faire attention dans les jours à venir qu'il n'essaie pas de copier vos recettes ou de se les approprier. Le monde de la concurrence est un nid à requins, et croyez-moi j'en sais quelque chose puisque les requins, je les mange.

Enoncé en toute simplicité. Je déteste ce genre de façon de faire, et j'observe par la vitrine en direction de l'endroit où devrait se trouver cette pâtisserie, mon esprit se perdant déjà dans mille et une idée de lui faire comprendre à quel point je n'aime pas son comportement. Si je ne me suis pas trompé et si c'est bien lui, mais ce n'est pas non plus comme s'il m'était possible de me tromper après tout. Et sans regarder le boulanger, je m'adresse à lui par-dessus mon épaule.
- Qu'avez-vous prévu du reste de votre nuit, Klarence ?
Oui, je l'avoue, j'ai un faible pour ce prénom.

©️ YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boulanger pâtissier
Messages : 11
Métier : Boulanger-pâtissier et masseur
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Boulanger pâtissier
MessageSujet: Re: Cours Pratique ! (PV Vice)   Mar 4 Déc 2018 - 14:41

Cours Pratique !
ft. Vice Alexander


Je l'observais se déplacer dans la boutique, sans le lâcher du regard. C'était donc bien lui... Tout en l'écoutant, je me dirigeais vers la caisse et sortis une enveloppe remplie d'argent. Je m'approchais à nouveau, le laissant parler sans le couper. Il y aura alors d'autres gâteaux ? J'étais aux anges, mais également surpris qu'il ne suive pas de recette à la lettre, tout comme je le fais moi. Je suis peut-être un peu trop stricte concernant la pâtisserie. Je déglutis doucement, légèrement gêné quand il m'effleura pour ensuite me susurrer mon prénom à l'oreille en utilisant parfaitement l'accent allemand. Il vint également retirer le peu de farine que j'avais sur la joue, je l'observais alors, sans oser faire le moindre mouvement. Je compris ou du moins j'imaginais bien qu'il y avait un sous-entendu dans la phrase qui suivit et je me mordis la lèvre inférieur. Il finit par s'éloigner et je me tournais vers lui, écoutant toujours avec attention le moindre de ses mots, buvant ses paroles. Mais ce qu'il évoqua m'agaçait un peu, je fronçais alors les sourcils, content qu'il me prévienne. Je n'avais pas reconnu le vampire blond... Même si ça m'agaçait qu'il vienne à mes cours pour autre chose qu'apprendre, cela me flattait un peu. Et je l'étais un peu plus en entendant Vice m'expliquer pourquoi il amenait ses gâteaux chez moi.

Je ne savais pas trop ce que j'allais devoir faire, le virer de mes cours ? Le piéger ou le laissez continuer ? C'est vrai que j'avais été impressionné par son savoir faire pour un amateur. Je soupirais doucement tout en entendant mon compagnon du moment me demander ce que je faisais pour le reste de la nuit. Je réfléchis rapidement, bégayant un peu, étant pris de court.

-"Heu je... je dois ranger la boutique et la nettoyer... Sinon je n'ai rien de prévu et je dois aussi goûter votre gâteau."

Je ris doucement m'approchant de lui et lui tendant finalement l'enveloppe que j'avais gardée précieusement. Elle contenait tous l'argent que j'avais récolté pour la vente de ses gâteaux. Je n'étais pas un voleur et je n'allais pas abuser de son talent.

-"Voici tout ce que vos merveilles ont rapporté à la boutique. Je tiens à vous les donner, car pour moi tout travail mérite salaire et je n'accepterais aucun refus de votre part."

Ce n'était pas de la charité ou autre, loin de là. Je continuerais à lui tendre l'enveloppe tant qu'il ne l'a prendra pas.

-"Je... et vous qu'allez vous faire de votre soirée ?"

J'étais curieux, il m'intriguait énormément. Enfin, il m'attirait même. Je m'étais toujours demandé à quoi ressemblait l'inconnu aux gâteaux comme je l'avais surnommé. Je l'avais imaginé de toute les façons possible et imaginable, mais j'étais tellement loin de la vérité. J'avais envie qu'il me dévore sur place tellement il était attirant.

-"Et merci de m'avoir prévenu pour mon... "collègue", j'irais lui parler et je lui demanderais de ne plus venir à mes cours. Et puis, ne vous en faites pas, je ne cèdes pas facilement aux charmes... quels qu'ils soient. Qu'entendez-vous par contre par, "je les manges les requins", quelle profession exercez-vous ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre du Conseil, expert comptable
Messages : 113
Métier : Expert comptable, Membre du Conseil de Dornia
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre du Conseil, expert comptable
MessageSujet: Re: Cours Pratique ! (PV Vice)   Ven 7 Déc 2018 - 7:37

Oublie la théorie...Klarence et Vice
Je ne remarque pas la façon qu'il a de mordre sa lèvre que j'aurais pourtant trouvé teintée de sensualité si j'avais fait attention. Mais je n'observe jamais ce qui se passe autour de moi, c'est l'une de mes particularités. Je n'ai jusqu'à maintenant jamais rencontré personne qui mérite que je m'y intéresse plus de quelques secondes. Par contre, en m'appuyant bras croisés contre la vitrine, je remarque bien l'enveloppe qu'il est sûrement allé prendre quelque part pendant que j'avais le dos tourné et lorsqu'il me la tend, je lève un sourcil interrogateur.
- Que diable voulez-vous que je fasse de ça ?

Je n'avais pas saisis le rapport entre l'enveloppe et le fait de ranger la boutique. Est-ce qu'il veut que je m'occupe de gérer ses finances ? Que je les contrôle ? Et puis il m'explique rapidement que cet argent vient... des ventes de mes gâteaux, et qu'il me le rend. C'est... mignon. Un petit sourire, pas forcé, juste sincère, vient étirer mes lèvres et je le regarde avec une étrange lueur au fond des yeux que même moi je n'aurais pu bien définir si je l'avais vue. Tendresse ? Émotivité ? Intérêt ? Curiosité ? Peut-être un peu de tout ça, ou alors carrément pas du tout. Qui sait. Toujours est-il que je ne faisais absolument pas mine de prendre l'enveloppe, l'ignorant au contraire totalement pour mieux lui répondre en lui adressant un regard noir. Attendri, peut-être, mais furieux aussi.
- Gardez cette enveloppe ou donnez-la au premier venu, pour ce que j'en ai à faire. Vous m'insultez, Klarence. Profondément.

Qu'est-ce qu'il croyait ? Que je lui donne ces gâteaux simplement pour qu'il les vende à ma place ? Je fais des gâteaux tous les jours, chaque fois que j'ai envie et que j'y pense, des gâteaux que je ne mange pas mais que j'aime pourtant passionnément réaliser et je lui ai dit pour quelle raison c'est à lui que je les offre. Et il me demande de prendre cet argent ? Oui, je suis vexé. Je dévie donc l'enveloppe de sous mon nez et range les mains dans mes poches de smoking avec indifférence avant de répondre à la question qu'il me retourne.
- Hum ? Oh, je comptais vous ramener chez moi pour coucher avec vous.

Je me détourne bien vite de la conversation en voyant les décorations de Noël, me disant qu'il faudrait que j'envisage de faire mon sapin. C'est bon, c'est envisagé. Oh, ce petit santon est très joli, peut-être devrais-je demander à Naoya d'en installer dans la cuisine... Je finis par réaliser que le boulanger me parle et me redresse pour le regarder avec, comme à mon habitude, cet air un peu enfantin, vulnérable, perdu que j'arbore sur le visage lorsqu'on me sort de mes pensées. Je ne sais pas ce qu'il a dit mais j'entends sa question au sujet de ma profession et y réponds tranquillement sans bouger.
- Je suis expert comptable de métier, et accessoirement Membre du Conseil chargé des Finances. Très jolies les décorations. Bien ! Sur ces belles paroles, je ne vais pas vous empêcher de ranger votre boutique. Passez une bonne nuit.

©️ YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boulanger pâtissier
Messages : 11
Métier : Boulanger-pâtissier et masseur
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Boulanger pâtissier
MessageSujet: Re: Cours Pratique ! (PV Vice)   Sam 8 Déc 2018 - 11:41

Cours Pratique !
ft. Vice Alexander


Je le regardais surpris à son refus de l'enveloppe. Je baissais les yeux sous son regard, ayant l'impression d'avoir fait une grosse bêtise. Je baissais alors ma main, tout en l'écoutant. Je l'insultais ? Soudain, je me sentais terriblement coupable, mais mon acte partait d'une bonne intention. Je ne voulais pas le voler, ou qu'il croit que je me faisais de l'argent sur son dos. Je n'avais pas réellement réfléchis à tout ça en réalité. Je trouvais simplement correcte de garder cet argent de côté. Il prit même la peine de détourner l'enveloppe que je rangeais dans ma poche, espérant qu'il ne m'en tiendrait pas rigueur. Mais je n'eux pas vraiment le temps de réfléchir à tout ça, il répondait à ma première question. Me ramener chez lui pour qu'on couche ensemble ? J'ouvrais de grand yeux tout en l'observant surpris. Comment pouvait-il être aussi sincère et aussi directe concernant ce genre de chose. Je n'arrive même pas à en parler librement, ayant honte d'être un vrai petit pervers. Je n'ose pas lui répondre pour le coup, le laissant observer les décorations de la boutique. Il reprit la parole et la fin de sa phrase m'effraya quelque peu. Et, je ne sais pas pourquoi, ma langue se délia toute seule à peine avait-il finit de parler et les mots que je lui dis, sortirent tout seul, pour répondre au fait qu'il voulait coucher avec moi ce soir.

-"J'accepte !"

Je ne sais pas trop ce qui m'a prit en réalité. J'aime me montrer prude et chaste, mais en sa présence, j'ai l'impression de ne pas y arriver. Comme s'il m'attirait plus que de raison. Que devais-je faire ? Changer de sujet ? Ou continuer sur cette voie ? Le reste n'avait plus vraiment d'importance à  mes yeux, mais je me sentais tout de même obligé de m'excuser pour l'enveloppe.

-"Enfin, heu... Je voulais surtout m'excusez auprès de vous pour l'argent. Ceci ne partait pas d'une mauvaise intention, ne vous le promet, je ne voulais pas vous insulter. Que puis-je faire pour me faire pardonner ?"

Je n'aurais peut-être pas du proposer cela, j'ai l'impression de me montrer faible face à lui. Je n'osais pas bouger en réalité, l'observant toujours, étant complètement perdu sur la manière dont je devais réagir. J'avais envie de m'approcher de lui pour goûter à ses lèvres, à sa peau, à son sang... Mais je n'osais, ni faire un pas dans sa direction, ni m'éloigner de lui. C'est assez étrange comme sentiment, qu'est-ce que j'attendais en réalité ? J'avais simplement peur qu'il parte ou qu'il s'éloigne. Moi Klarence, aurais-je la chance d'être dans le lit de ce vampire ? J'avais l'impression que c'était impossible, tellement il me semblait être insignifiant à côté de lui. Il était sans aucun doute, bien plus vieux que moi et membre du conseil de Dornia. Il devait être quelqu'un d'important et d'influent dans cette ville. Je n'arrivais toujours pas à croire qu'il avait choisit ma boutique pour y amener ses gâteaux. Cela me touchait énormément en réalité. Je me décidais tout de même enfin à bouger, me rapprochant de lui de quelques pas.

-"Est-ce loin chez vous ?"

Qu'est-ce qu'il me prenait sérieusement ? Pourquoi est-ce que je continuais à m'enfoncer de la sorte ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Cours Pratique ! (PV Vice)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cours Pratique ! (PV Vice)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Cours Pratique] Maîtrise élémentale
» [Cours pratique] La maîtrise de l'esprit
» Cours n°1 : Introduction à la Magie Noire
» cours de latin
» Cours informatique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires World  :: Dornia :: Boutiques & Hall commercial :: Blutbrot (Klarence, boulangerie/pâtisserie)-
Sauter vers: