AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Forum de RP interdit aux moins de 18 ans - Personnage masculin obligatoire - Monde fantastique à domination vampire
 
Nous avons actuellement un besoin urgent d'esclaves pour nos maîtres en attente! <3

Partagez | 
[Ange & Deimos] R.I.P. Ton cerveau
Princesse des Mousses
Messages : 81
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse des Mousses
MessageSujet: [Ange & Deimos] R.I.P. Ton cerveau   Dim 11 Nov 2018 - 3:31

Le réveil est dur. Kai regarde la pièce autour, baignée dans les rayons du soleil qui filtre au travers les rideaux. Il est vrai qu’il a dormi chez Ange, la veille. Sa main glisse dans ses cheveux pas tout à fait secs, mais plus secs que la veille, alors qu'il se couche sur le côté. Il a l'impression d'être encore fatigué, même s'il ne trouve pas plus le sommeil, et en même temps il est plus reposé que jamais. Est-ce cela, avoir une bonne nuit de sommeil? Son cycle n'a aucunement été dérangé par les cauchemars ou ses propres cris et plaintes. Il se sent… bien. Et il n'a pas envie de quitter la chaleur des draps, mais il sait qu'il devra quand même bientôt faire face à Ange. La veille, Kai lui a demandé de faire partie de la résistance. Aujourd'hui, il aurait peut-être une réponse et probablement un programme d'entraînement. Il songe à rester dans son lit et attendre qu'Ange vienne le réveiller… Mais son estomac lui demande autre chose. Kai sort donc finalement de son lit et tente de remettre les draps en place du mieux qu'il peut. Il détache ses cheveux pour leur permettre de mieux sécher, quoi qu'il garde un élastique sur lui au cas où il voudrait se faire une queue de cheval, et il sort de la chambre. Il semble y avoir un peu d'activité, mais les bruits sont lointains. Kai descend au rez-de-chaussé et regarde dehorsl, pesant le pour et le contre de sortir. Mais un autre besoin se fait sentir et il se dit qu'il peut bien profiter du soleil avant que ce soit trop dangereux de sortir. Ainsi il sort par derrière et se dirige vers le trou de la clotûre qu'Ange a mentionné en arrivant. Il ne s'éloigne pas trop, mais assez pour ne plus être visible… Alors il fait pipi contre un arbre. Il ne traîne pas après et revient chez Ange. C'est en observant le potager qu'il se dit qu'il pourrait tenter de faire à manger pour remercier son hôte. Il cueille deux feuilles de basilic, aimant l'odeur, quelques feuilles d'épinards, deux pommes de terre, quatres carottes et finalement, quelques champignons sauvages qu'il reconnaît comme étant comestible. En entrant, il ouvre les armoires et trouve un gros bol à soupe. Il lave les légumes à l'eau et tente de tout faire rentrer dans le petit bol en porcelaine il met un tout petit peu d'eau et met le tout dans le micro-onde en espérant que ça fasse un bon repas… Sans l'allumer car il ne sait pas comment ça fonctionne. Il profite de quelques minutes pour sentir le savon, grimacer, prendre un verre, de l'eau… Et encore de l'eau… encore… Et encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Hellgazer
Messages : 20
Métier : Gladiateur
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
The Hellgazer
MessageSujet: Re: [Ange & Deimos] R.I.P. Ton cerveau   Dim 11 Nov 2018 - 12:28



R.I.P. Ton cerveau

ft Ange & kai


Debout à sa fenêtre, dans un calme effrayant, le gladiateur veillait à son territoire. Toujours sur ses gardes, sa chambre avait un emplacement purement stratégique. Face aux escaliers, il entendait, voyait et sentait absolument tout ce qui se passait. Et ce qui se passait ne lui plaisait pas, pas du tout. Il y avait ce parfum inconnu, les bruits de pas inhabituel et finalement l’apparition de cette nouvelle silhouette dans le jardin. Encore. Encore un intrus que le vampire avait cru bon de lui amener.

Ce ne fut qu’en le voyant revenir de je-ne-sais-où que le scorpion décida de sortir discrètement de sa tanière. Il pouvait l’entendre, prendre ses marques dans sa propre maison sans aucune gêne, sans aucune cérémonie. L’observant encore un moment en silence, il finit par s’approcher, sans un bruit jusqu’à se glisser à son dos et le détailler de toute sa hauteur. Qu’est-ce qu’il lui avait encore ramené ? Qu’est-ce qu’il foutait là ? Et pour combien de temps ?

Son ombre ayant désormais totalement recouvert l’inconnu, son bras imposant frôla l’épaule du jeune homme afin que sa main vienne refermer le robinet que celui-ci avait cru bon d’ouvrir, encore et encore. Au début, il ne prononça pas un mot, pas un son et cela même face aux potentiels réactions et réflexes mal placés de cet invité imposé. Bloquant les éventuels gestes de défenses de ce dernier, Deimos resta dangereusement impassible. Seul le balancement lent et lourd de son dard pouvait trahir son irritation et son impatience.


« Tu ne l'as pas allumé. »

Fit-il remarquer sur un ton grave et froid en désignant de la tête le micro-onde. Toujours aussi intimidants, jamais ses yeux ne le quittèrent des yeux, préférant l’analyser dans les moindres détails afin de comprendre à qui il avait affaire, chez lui.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hannibal
Messages : 107
Métier : Terroriste.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hannibal
MessageSujet: Re: [Ange & Deimos] R.I.P. Ton cerveau   Lun 12 Nov 2018 - 7:21


- Hannibal au rapport.
- Bonsoir Hannibal, je t'écoute.
- La situation est tranquille actuellement avec nos compagnons libres, même si la milice a clairement renforcé ses contrôles et ses patrouilles mais ça on devait s'y attendre, je ne suis pas surpris.
- Excellent. Et ton hybride ? As-tu enfin réussi à le persuader de se joindre à notre cause ?
- Non Monsieur.
- Et qu'attends-tu pour le faire ? Veux-tu que je me déplace en personne pour te rappeler... combien je n'aime pas... que tu désobéisses ?
- Je fais ce que je peux pour le persuader mais j...
- Pas de "mais", Hannibal ! Je veux des résultats, pas des excuses ! Je t'ai laissé une semaine supplémentaire pour te trouver un partenaire, Hannibal. J'ai été gentil. Donc maintenant... ?
- ... Maintenant c'est à mon tour d'être gentil.
- Excellent. Donc que vas-tu faire ?
- Justement à ce propos, j'ai rencontré un compagnon libre hier soir. Je l'ai ramené chez moi et il s'avère qu'il aimerait être l'un des nôtres. Je lui ai dit devoir vous en parler avant de lui donner une réponse.
- Hum... Il est comment, physiquement ? Grand ? Musclé ? Déterminé ? Intimidant ?
- Oui, totalement déterminé Monsieur. Au moins autant que le meilleur d'entre nous.
- Alors je suppose que ça peut valoir le coup. Après tout, puisque tu n'es visiblement pas capable de t'imposer à un simple hybride, autant te contenter d'un humain.
- Un... "simple hybride", Monsieur ?
- Et bien oui, j'entends "simple" parce qu'il n'est pas formé, tu vois ce que je veux dire ?
- ... Oui, Monsieur.
- Remettrais-tu en doute mes propos, Hannibal ? Veux-tu que je vienne te montrer à quel point je n'aime pas ça ?
- Non Monsieur. A aucun moment Monsieur.
- Excellent. Brave petit. Commence donc à former ton Monsieur Muscles, nous verrons ce que ça donne sur le long terme. Tu me l'apporteras lorsque la formation sera terminée pour que je teste moi-même sa fidélité à notre cause. Autre chose ?
- C'est tout ce que j'avais à dire, Monsieur.
- Bien. Prends soin de toi, mon fils.
- A vos ordres, Monsieur.

Une énième discussion téléphonique avec mon père. Une énième masse de stress désagréable qui s'écrase sur mes épaules. Je passe les mains sur mon visage, ma nuque, en me laissant aller dans mon fauteuil de bureau. Je me demande vaguement ce qui a pu se passer pour que j'en vienne à redouter nos rencontres, avant de chasser bien vite cette interrogation de mon esprit. "Réfléchir, ce n'est pas ce pour quoi je suis fais" me répétais-je en boucle tout en me glissant dans mon lit. Enfermé dans la cage de mes bras, roulé en boule sur le flanc, je rentre la tête dans les épaules et ferme les yeux en espérant trouver rapidement le sommeil, souhaitant presque être déjà le matin.

J'ai dormi peu, quatre heures probablement. Je me suis réveillé courbaturé de partout alors j'ai allumé mon écran et lancé Need for speed. Cela doit faire deux bonnes heures que je joue lorsque j'entends la porte de Kai s'ouvrir, et je réalise enfin que je suis toujours en caleçon, que je pue la transpiration et que j'ai les yeux secs d'avoir gardé mes lentilles durant la nuit. Super. Je me jette donc dans la douche, m'habille rapidement d'un caleçon bordeaux, d'une chemise à col Mao et d'un baggy bas sur les hanches avec une ceinture pour le tenir en place, mon look décontracté de la semaine. Pieds nus, je descends rapidement les escaliers pour regagner la cuisine où j'entends la voix basse de Deimos retentir. Aïe... J'aurais peut-être dû lui glisser un mot sous sa porte...

Essayant d'agir comme si tout était parfaitement normal, je me glisse à mon tour dans son dos et pose la main sur le bas de ses reins, juste au-dessus du balancier de son dard chargé de menace. Je viens déposer un baiser sur sa joue avec un sourire avant de les saluer.
- Bonjour ! Bien dormi, tous les deux ? Deimos, je te présente Kai. C'est un sauvage que j'ai trouvé en train d'être agressé par des miliciens et que j'ai ramené hier à la maison. Il a toujours vécu dans la forêt donc il y a quelques petites choses qu'il ne connait pas encore bien sur... un peu tout. Kai, je te présente Deimos, dont je te parlais hier soir.

Je frotte doucement le bras de Deimos pour essayer maladroitement de le détendre et murmure.
- Sois gentil, s'il te plaît... Il en a bavé.
Puis je les laisse régler leurs petites affaires pour sortir des bols et ce qu'il faut pour préparer un bon petit déjeuner. Je suis en train de poser la boîte de cornflakes sur la table lorsque je me rappelle que Deimos aura probablement voulu le faire, et je lui adresse un sourire contrit avant de m'intéresser à Kai tout en me sortant, pour ma part, une poche de sang synthétique.
- Kai, j'ai vu avec mon patron et il est d'accord pour que je te forme. On pourra donc commencer dès que tu seras prêt. Tu veux du jus d'orange ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Princesse des Mousses
Messages : 81
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse des Mousses
MessageSujet: Re: [Ange & Deimos] R.I.P. Ton cerveau   Mar 13 Nov 2018 - 21:46

‘Bon matin, tu dois être Deimos…’ Enfin, c’est ce qu’il aurait voulu dire. L’hybride était terrifiant. Il faisait le double de Kai, en largeur et presque en hauteur. Ou bien Kai le voyait aussi immense parce que le scorpion était terrifiant. Il se doutait fortement que c’était Deimos, l’autre habitant de la maison qu’a mentionné Ange en arrivant. C’est drôle, il lui semble qu’il a posé la question alors qu’il était sous la table et en ce moment, face à l’hybride, il y retournerait sous la table. Bon allez, il entrouvre la bouche pour au moins tenter de lui parler et faire arrêter ce dard, derrière, qui fouette l’air… mais le scorpion prends la parole avant. Il ne l’a pas allumé? Qu’a-t-il pas allumé? La boîte magique qui fait la nourriture (#micro-onde) ?

- Je… Il se râcle un peu la gorge, sa voix étant trop basse, faible et sèche, malgré tout l’eau qu’il venait de boire. Je ne sais pas comment ça fonctionne…

Il détaille un peu le visage malgré tout calme de l’hybride et il se demande s’il a envie de lui frapper la tête contre le comptoir, parce qu’en ce moment, Kai se sent tellement idiot qu’il le ferait lui-même. Mais avant que la conversation ne continue, Ange débarque. Kai ne prend même pas le temps de regarder Ange tellement il est nerveux, mais il semble soulagé. Il ne manque cependant pas le baiser qu’il plaque sur la joue de l’hybride et… il sourit. Ah, alors c’est ce genre de relation qu’ils ont, tous les deux! Il comprend alors un peu mieux la réaction de Deimos et se dit qu’il fera à partir de maintenant profil bas avec Ange. Il ne lui sauterait plus dessus pour lui faire des calins, ce n’est arrivé qu’une fois après tout, et si Deimos était jaloux, alors valait mieux ne pas lui dire pour cette histoire de révolution. Puis Ange sort des bols et les céréales. Il va faire à manger alors que c’était lui qui voulait faire le petit déjeuner!! Kai entreprend donc d’appuyer sur tous les boutons ou presque jusqu’à ce que le micro-onde fasse du bruit et que le dedans tourne.

- J’ai commencé à faire le petit-déjeuner!!
- Kai, j'ai vu avec mon patron et il est d'accord pour que je te forme. On pourra donc commencer dès que tu seras prêt. Tu veux du jus d'orange ?


Et voilà qu’Ange détruit toutes ses résolutions de ne pas parler de la révolution devant Deimos, encore moins du fait qu’il allait être formé par son amoureux. Par contre, Kai ne s’en préoccupe pas plus car ses yeux deviennent brillants. Il va lui aussi faire partie de la résistance!!!! Et il va avoir du jus d’orange! Non, ne saute pas au cou d’Ange, contente doit de faire à manger.

- Oui! Je veux bien du jus d’Orange. Tu veux les légumes que j’ai mis dans la boîte ma… le micro-onde?

Il prend le verre et bois. C’EST FROID. DÉLICIEUX. Il cale le verre, super content de boire le jus d’orange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Ange & Deimos] R.I.P. Ton cerveau   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Ange & Deimos] R.I.P. Ton cerveau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ange gardien
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Reshiram l'ange céleste :P Je m'y crois
» Poussière d'ange.
» La longue histoire d'un Ange...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires World  :: Dornia :: Tour de ville :: Chez Ange, planque des libres-
Sauter vers: