AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Forum de RP interdit aux moins de 18 ans - Personnage masculin obligatoire - Monde fantastique à domination vampire
 
Résultats des Awards/Misters 2018: ici / Nous avons actuellement besoin d'esclaves pour nos maîtres en attente!

Partagez | 
Le luxe te va si bien ! [Pv Julian]
Lieutenant milicien section AE
Messages : 36
Métier : Lieutenant de la séction AE
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lieutenant milicien section AE
MessageSujet: Le luxe te va si bien ! [Pv Julian]   Mar 2 Oct 2018 - 18:22

ALVARES
Julian

HAAS
Valéri

「 Le luxe te va si bien 」
La Bentley cabriolet allait se garer dans le garage dont la porte s'ouvrait à distance par simple reconnaissance du bolide. Les Lumières extérieures s'étaient d"jà allumées sur le patio de l’immense demeure aux formes strictes, peu habituelles dans cet Etat. Même le toit semblait brut, en triangle. Les fenêtres formaient de grandes alcôves de verre fumé et les piliers ronds étaient tous décorés finement à l'or le plus pure qui soit. Et tout ceci n'était que le léger aperçu du luxe que l'homme adorait. Cela ne s'arrêtait pas à ses costards, à sa cravate, à sa montre ou à sa voiture. Il le transpirait par tout les pores et n'avait aucune honte à afficher son aisance financière au grand désespoir de son frère. Et l'homme sortait de sa Bentley, en faisait le tour pendant que la grande porte du garage se ferme, la veste sur l'épaule, les cheveux quelques peu emmêlés et La chemise mal reboutonnée. Il venait ouvrir à son passager, celui qu'il avait convié depuis ce panorama de ville pour le guider jusqu'à l'intérieur de son habitation.

La porte s'ouvrait sur un salon d'une taille renversante. De grands canapés moelleux et confortables faisaient face à une télé écran plat titanesque. Tout avait l'air démesurément grand. D'autres fauteuils étaient vers une des grandes fenêtres, proposant un coin lecture et dans un autre angle un piano noir laqué réfléchissait les lumières du lustre en cristal. Il y avait plusieurs portes dans ce salon et un escalier aux rampes sculptés dans un bois rouge et teint qui devait certainement coûter une blinde. Et non loin de ce chemin montant à l'étage se trouvait une cuisine ouverte, dernier cri en terme de technologies avec un îlot central où l'on aurait pu faire siéger une bonne dizaine de personne. Un évier avec capteur de présence ne coulait que lorsque l'on approchait les mains en dessous. Le sol était un mélange de dalle de marbre et de parquet somptueusement séparés par un liserait d'or pour délimité simplement les deux pièces à vivre. Les lustres étaient nombreux au plafond et la lumière n'était pour autant pas agressive. Bien que les nombreuses vitres étaient toutes à l'épreuve du soleil, cela n'empêchait pas de trouver d'épais rideaux ocre aux dessins joliment dessinés en fils dorés. La décoration était sobre, quelques tableaux de grands peintres Russes prônait ci et là et des plantes vertes de différentes tailles et nature venaient mettre une petite touche de verdure. Valéri posait une simple main sur les reins de Julian le faisant doucement entrer et s'assurer qu'il soit à son aise.

- Fais comme chez toi. Il y a une chambre, première porte à droite, j'occupe la deuxième, juste à côté. Tu peux aller prendre une douche, te changer aussi. Je doute avoir ta taille dans les armoires mais je peux te commander un ensemble ou deux au besoin ...

Lui expliquait-il en s'écartant enfin pour aller mettre sa veste sur l'un des dossiers d'un canapé.

- Pour ma part, je prendrais volontiers une douche.

Il lui lançait un regard et se mit à sourire.

- Détends toi ... Profite simplement du lieu. Tu as faim ? Je te commande une pizza ? Quadruple fromages ça t'ira ?

Il allait s'engouffrer ensuite dans la chambre qu'il avait indiqué comme étant la sienne, la porte grande ouverte afin d'écouter les pas, les battements de coeurs, les paroles du jeune homme. Il ouvrait son dressing, presque aussi grand qu'une chambre d'ailleurs, rempli de costumes en tout genre, de chaussures cirées et de ceinture. Il y avait même un rangement pour les montres et les "bijoux" tel que les boutons de manchettes, le tout dans une senteur légère de lavante et de frais. Pour sûr qu'il ne s’embarrassait pas : une montre cassée ? Il ne la réparait pas, il en achetait simplement une autre. Une chemise avec des boutons en moins ? Il la jetait. Engel la récupérait et la reprisait, lui il s'en moquait. Il devait bien en avoir une bonne cinquantaine à vu de nez sur le portique rotatif accrochées sur les cintres. Ce n'était que du matériel, ni plus, ni moins. Il se choisit un costume plus sobre et plus léger avant d'aller dans sa grande douche à l'italienne avec les jets multiples massant.

- Je n'en ai pas pour long ! Y a une console de jeux dans le meuble sous la télé !

Prévenait-il en criant un peu fort de peur que Julian ne l'entende pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libertad, Igualdad y Justicia
Messages : 102
Métier : Ancien milicien désormais esclave
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Libertad, Igualdad y Justicia
MessageSujet: Re: Le luxe te va si bien ! [Pv Julian]   Mer 3 Oct 2018 - 11:04

//

Tout ce luxe autour de moi me fait tourner la tête

***************

Le trajet se fait dans un silence confortable. D'habitude, j'aurais fait en sorte de combler les blancs, plutôt mal à l'aise à l'idée de faire un trajet de presque une heure sans vraiment dire grand chose. Bien sûr de temps en temps, Valéri s'adresse à moi, me demandant par exemple si je vais bien tout en caressant doucement ma cuisse. Ça, ça ne me laisse pas indifférent et chaque fois que le bout de ses doigts effleurent ma jambe, je ressens un long frisson pulser dans mon corps. Chaque fois que le lieutenant s'adresse à moi, je lui réponds, mais dans l'ensemble, nous parcourons le chemin du retour dans un silence qui ne me gêne pas. Au contraire, je suis plutôt dans une sorte de plénitude agréable après ces deux rounds épuisants et je n'ai qu'une envie : me foutre au lit le plus vite possible. Finalement, nous arrivons devant son immense manoir.

Je suis subjugué par la grandeur de la bâtisse et surtout, sa beauté. Je lâche un sifflement d'admiration et me colle presque au tableau de bord pour mieux voir à travers le pare-brise. Lorsque la voiture approche, le garage s'ouvre et je me retiens d'ajouter à quel point Valéri est un gros frimeur. Une fois le moteur coupé et que Valéri sorti, je détache aussi ma ceinture et m'apprête à ouvrir la portière mais je suis devancé par le vampire qui m'ouvre. Je ricane un peu et le remercie avant de le suivre dans son immense salon. J'écarquille les yeux devant l'immensité de la pièce et me demande comment on peut avoir besoin d'un si grand espace de vie. Chaque fois, Valéri m'en met un peu plus plein la vue. Je ne sais même plus où donner de la tête, peu habitué à autant de grand luxe et sûrement un peu mal à l'aise.

« Fais comme chez toi. Il y a une chambre, première porte à droite, j'occupe la deuxième, juste à côté. Tu peux aller prendre une douche, te changer aussi. Je doute avoir ta taille dans les armoires mais je peux te commander un ensemble ou deux au besoin... Pour ma part, je prendrais volontiers une douche. Détends-toi... Profite simplement du lieu. Tu as faim ? Je te commande une pizza ? Quadruple fromages ça t'ira ? »

Je tourne la tête vers lui et hoche la tête. Ouais, une douche me ferait particulièrement du bien en effet. J'ai les muscles tout engourdis. Par contre, lui prendre des vêtements ? Nan, je me servirait peut-être simplement dans ses tiroirs à caleçons. Un large sourire illumine mon visage quand il me propose une pizza et je hoche la tête.

« T'emmerde pas pour moi, va. Va pas m'commander des vêtements juste pour ce soir, ceux que je porte sont très bien. Je te piquerai simplement un calbut' ! Et une pizza ? Avec grand plaisir. »

Je réponds dans un grand sourire tandis qu'il s'engouffre dans sa chambre après m'avoir indiqué la sienne. Je lâche un sifflement d'admiration devant la taille du dressing, aussi grand qu'une seconde pièce et me demande si je ne vais pas tomber à la renverse devant toutes ces pièces d'une taille absolument colossale. Je finis par le laisser prendre sa douche, me décidant à aller faire de même et m'arrête quand il m'annonce qu'il y a une console de jeux dans le salon.

« Okay ! »

Et puis, je file prendre aussi une bonne douche après lui avoir piqué un caleçon, ainsi qu'une serviette. Durant de très longues minutes je profite de la chaleur de l'eau qui ruisselle sur mon corps nu et je repense à la soirée que nous avons passé, lui et moi, dans la voiture. Un léger rougissement envahi mes joues pendant un instant et je secoue la tête, effaçant aussi mon sourire béat de la tronche. Je me reprends et termine de me laver. Je me sèche puis, m'habille et descend dans le salon, constatant que Valéri n'a pas encore terminé. Pas étonnant étant donné que je prends toujours des douches express. Je me permets de farfouiller dans le meuble sous la télé et trouve en effet la console. Je l'allume, ainsi que la télé et opte pour un jeu d'infiltration. Je m'empare de la manette et me jette dans le canapé, lâchant un soupir d'aise.

« Putain, c'est le rêve ici ! »
L'apparence du code est reprise d'un LS de ©️ 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lieutenant milicien section AE
Messages : 36
Métier : Lieutenant de la séction AE
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lieutenant milicien section AE
MessageSujet: Re: Le luxe te va si bien ! [Pv Julian]   Jeu 4 Oct 2018 - 16:32

ALVARES
Julian

HAAS
Valéri

「 Le luxe te va si bien 」
Julian aurait bien pu prendre sa douche avec lui mais il ne viendrait pas lui tenir rigueur d'apprécier un peu d'intimité. Et puis la douche est un moment que l'on aime parfois apprécier en solitaire, surtout lorsque l'on doit savonner des parties encore sensibles sans risquer de tomber dans le piège d'un nouvel acte. double sécurité donc, un brin de calme ne sera pas de trop en cette fin de soirée. Le jeune homme avait refusé l'achat de vêtement mais pas de la partie repas. Certes, Valéri prenait un peu plus de temps dans la salle de bain, par simple aisance mais il ne mettait pas non plus des heures. c'était bien inutile. Un simple séchage rapide à l'aide d'une serviette qui finirait autour de ses hanche et voilà qu'il sortirait enfin, tendant l'oreille en reconnaissant la musique d'un de ses jeux, il sourit. Il prend le temps d'une clope dans sa chambre et se saisit de son portable pour téléphoner à une pizzeria qui fournit une livraison en quinze minutes et commandera la quatre fromages ainsi que deux canettes de bières. Il n'avait que des alcools très forts dans son bar, entre vodkas et bourbons, un panel de bouteilles sans compter les vins dans la cave.

Il s'habille enfin et passe simplement les doigts dans ses cheveux encore humides. Il viendra écraser son mégot dans un cendrier puis sortira de sa chambre. En douceur, il s'approche du canapé et tend les mains vers le visage de Julian qui est de dos, trop concentré sur le jeu. Il les pose sur ses joues pour le faire reculer et lever sa jolie bouille pour qu'il puisse lui voler un baiser.

- Tu t'en sors ? La pizza arrive dans dix minutes ...

Il le lâche et se dirige vers la cuisine. Il ouvre le frigo et se prépare une poche de sang tout en suivant de temps à autre sa progression sur l'écran. Quand sa préparation est prête, il la boit, décidant de laisser Julian en paix tout en veillant l'heure.

- Tu pourras la récupérer s'il te plait ?

Demande-t-il en jetant la poche dans la poubelle et se dirigeant vers son bureau personnel. Il profite de ce moment de paix pour s'occuper de son côté. Il s'installe dans son fauteuil et consulte son ordinateur. Un agenda strict et des dossiers en cours. Il s'avançait sur certaines affaires qui avaient pris un peu de retard, toujours vigilent sur les bruits de fond de la pièce d'à côté.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libertad, Igualdad y Justicia
Messages : 102
Métier : Ancien milicien désormais esclave
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Libertad, Igualdad y Justicia
MessageSujet: Re: Le luxe te va si bien ! [Pv Julian]   Sam 6 Oct 2018 - 16:21

//

Tout ce luxe autour de moi me fait tourner la tête

***************

Ma douche prise, mes vêtements de nouveau sur moi, je rejoins le salon pour tester la fameuse console que Valéri possède. Lorsque j'ouvre le meuble télé, je découvre une multitude de jeux-vidéos et je ne peux pas m'empêcher de lâcher un sifflement d'admiration. J'ai vu une telle collection chez Ange mais je ne m'attendais pas à ce que Valéri soit aussi un adepte de ce genre d'activités. Il n'en a pas l'allure et je crois que ce que j'aime le plus chez lui, c'est la façon qu'il a de toujours me surprendre et trancher avec l'allure qu'il renvoie. Je finis par choisir un jeu d'infiltration et prend donc place sur le canapé, lançant le tout. Durant de très longues minutes, je m'éclate, m'infiltrant dans différentes structures et remportant la victoire.

Parfois, je recommence un niveau pour avoir le plus de points possibles et je continue tranquillement mon chemin, sans pouvoir décrocher du jeu. Concentré de la sorte, je n'entends pas Valéri qui s'approche de moi dans mon dos. Je sursaute en sentant ses mains se poser sur mon visage et je rejette la tête en arrière tandis qu'il m'y invite. Doucement, il m'offre ses lèvres et je tends les miennes pour mieux profiter de l'échange. Dans dix minutes, la pizza sera livrée et je souris doucement en hochant la tête alors qu'il me demande si je pourrais la récupérer. Il délaisse ma personne pour se rendre dans son bureau et je le suis du regard, passant ma langue sur mes lèvres en désirant déjà un autre baiser mais je m'abstiens de le lui dire pour le moment.

« T'en fait pas, Val ! Je réceptionnerai ça ! »

Je réponds en laissant apparaître un sourire. Et puis, je reprends ma partie et dix minutes plus tard, voilà que notre commande arrive. Dès que la sonnette retentit, je quitte mon jeu et laisse la manette sur la table basse. J'éteins la télé, ne comptant de toute manière pas rejouer tout simplement parce que je veux passer le reste de la journée avec Valérie. Je suppose que le vampire a dû payer par carte, je ne m'inquiète donc pas du paiement. J'en ai la confirmation par le vendeur qui me tend le carton de pizza et les deux bières. Je le remercie et referme la porte. J'hume l'odeur que la pizza laisse échapper et me mord la lèvre, ayant presque envie de tout garder pour moi. Bien sûr, je ne me permettrai pas et de toute façon, je ne sais même pas si je parviendrai à tout manger seul.

Je dépose le sac contenant nos boissons et le carton sur la table et vais à l'étage pour rejoindre le bureau de Valéri. Je marche à tâtons parce que je ne connais pas encore très bien l'endroit mais trouve enfin le bureau. La porte est entrouverte, j'entre donc. Je croise le regard du noctambule qui lève les yeux vers moi lorsque j'apparais et je lui offre un sourire. Je m'approche et glisse doucement ma main sur son épaule, venant joindre nos lèvres pour lui réclamer un baiser bien plus long que celui qu'il m'a donné précédemment. La fraîcheur de ses lippes et surtout, leur goût ne me laisse pas indifférent, alors, je m'installe doucement sur ses genoux pour obtenir une proximité bien plus grande. Au bout de quelques minutes, je romps l'échange et j'attrape sa cravate que je lisse entre mes doigts.

« La pizza et la bière a été livrée, si t'as faim. Ou alors, tu veux qu'on reste là. Ou t'as d'autres projets pour nous deux après manger. »

Je dis en souriant avant de quitter ses genoux. J'attrape doucement sa main et le fait se lever puis, quitte le bureau en entrelaçant mes doigts aux siens, me montrant assez tactile avec lui sans trop de gêne. Je dévale les escaliers et rejoins la table du salon où j'ai laissé notre commande. Je lui rends enfin sa main et puis, ouvre le carton de pizza et viens chiper une part, croquant dedans à pleine bouche.

« C'est délicieux... Merci pour la pizza ! T'as envie que je te rembourse ? T'as déjà payé le resto', j'voudrais bien trouver un moyen de te remercier. Faudrait que tu me laisses t'inviter un jour, parce que tu vas finir par te ruiner Et puis... J'tiens à te faire plaisir. »

Je continue tout en engloutissant ma part de pizza. J'en reprends une seconde tout en semblant réfléchir et puis, je laisse entrevoir un sourire.

« Je sais... La prochaine fois, j'te ferais un dîner aux chandelles. Chez toi, et je ferais tout pour que tu passes une soirée inoubliable. D'ailleurs, c'est quand ton anniversaire ? »
L'apparence du code est reprise d'un LS de ©️ 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lieutenant milicien section AE
Messages : 36
Métier : Lieutenant de la séction AE
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lieutenant milicien section AE
MessageSujet: Re: Le luxe te va si bien ! [Pv Julian]   Sam 6 Oct 2018 - 22:01

ALVARES
Julian

HAAS
Valéri

「 Le luxe te va si bien 」
Valéri entendait, depuis là haut, tous les bruits du rez de chaussé. La télé n'était pourtant pas très forte mais le jeux était assez actif entre petits coups de feux et musique de fond. L'homme n'avait pas besoin de tendre l'oreille depuis son bureau, porte ouverte et cela ne semblait guère le déranger. Il finissait de consulter son agenda pour la fin de la semaine quand la sonnette de la porte a retentit. Il en a levé le nez, écoutant avec plus d'attention cette porte qui s'ouvre puis se mit à sourire. Il refermait quelques dossiers ouverts sur son écran de PC quand Julian venait le rappeler à l'ordre sur le repas.

Il reculait dans son fauteuil à roulettes, enlaçant la taille de son amant et le laissant s'asseoir sur ces genoux. C'était relativement agréable d'avoir quelqu'un dans cette grande maison. Il venait à répondre à ce long baiser avec plaisir, sans rechigner. Des projets ? Ils ont passé la nuit ensemble, ils n'ont pas encore dormit et les heures commençaient à se marquer sous ses paupières. L'homme câlinait ce dos et pris quand même le temps de réfléchir.

- Je pensais pouvoir dormir un petit peu, avec toi dans mes bras, histoire de récupérer un peu. Demain, on ne travaille pas. On pourrait en profiter pour aller quelque part tous les deux ? Qu'en penses-tu ?

Il voulait encore profiter de lui, même si la fatigue vient à le harceler. Il se laissait gentiment guidé par cette main, se levant de ce siège pour redescendre en bas. Puis il venait à se saisir d'une bière posée sur la table basse, l'ouvrait et la goûtait en l'observant manger. Mais les propos de Julian lui fit hausser un sourcil.

- Me rembourser ? Certainement pas !

Dit-il quelque peu contrarié. Il n'avait rien réclamé jusqu'à présent et cela n'allait certainement pas commencer maintenant. Mais il l'écoutait quand même quand à ces propositions, certes, logique quand on veut échanger lors d'une relation. Peut-être que Julian se sentirait mieux si il pouvait également participer aux "frais" même si Valéri ne voyait pas vraiment cela comme des "frais" en soit. il poussa un petit soupire et repris une gorgée de bière avant de venir s'asseoir simplement dans le canapé.

- D'accord pour ce qui est du dîner aux chandelles si cela peut te faire plaisir. Pour ce qui est de mon anniversaire, mon frère s'en charge tous les ans. Il n'est pas avant le mois de Mai donc tu as largement le temps de t'en inquiéter. Tu n'auras qu'à voir cela avec lui à ce moment là.

Et puis, rien n'est dit qu'ils soient encore ensemble d'ici là bien que l'homme le souhaite avec ardeurs. Ils n'en sont qu'aux prémices de leur relation, un tout début de quelque chose qu'il espère conserver un peu.

- Et puis, rappelles toi que je ne mange que très peu de nourriture humaine. Ne vas pas faire un gros plat qui finirait à la poubelle. D'accord ?

Il n'aimait pas spécialement le gâchis et évitait de faire de grosses courses. Il avançait une de ses mains pour lui caresser la joue, appréciant simplement de voir avaler une simple pizza. C'était un plaisir que peu peuvent comprendre mais il s'en moque royalement. Il portait ensuite sa main devant la bouche pour réfréner un bâillement avant de lancer un regard à la télé.

- Tu as éteins le jeu ? Peur de te prendre une branlée par un ancien ?

Taquine-t-il dans l'optique de repousser encore un peu plus l'heure de son sommeil en une sorte de compétitivité que bien peu arrivent à refuser avec une petite partie de jeu vidéo. il attendait que Julian finisse de se remplir le ventre et avalait le reste de sa bière avant de prendre la manette de jeu pour l'inciter à le défier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libertad, Igualdad y Justicia
Messages : 102
Métier : Ancien milicien désormais esclave
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Libertad, Igualdad y Justicia
MessageSujet: Re: Le luxe te va si bien ! [Pv Julian]   Dim 7 Oct 2018 - 1:20

//

Tout ce luxe autour de moi me fait tourner la tête

***************

"Je pensais pouvoir dormir un petit peu, avec toi dans mes bras, histoire de récupérer un peu. Demain, on ne travaille pas. On pourrait en profiter pour aller quelque part tous les deux ? Qu'en penses-tu ?"

Je hoche doucement la tête, d'accord avec Valéri. C'est vrai qu'un peu de sommeil ne nous ferait pas de mal avec la soirée que nous avons passé. Je note les cernes sous les yeux du vampires et me rends compte à quel point je dois être davantage crevé à cause du produit inhibiteur que l'on m'injecte à chaque fois... Ainsi, je ressens bien plus la fatigue, comme si j'étais redevenu humain.

Et puis, je rougis au reste de ses mots, humidifiant mes lèvres tandis qu'il me propose de dormir avec lui, dans ses bras. Putain, ça me ferait sacrément plaisir de dormir contre lui. Je pense que je ne le regretterait pas. Et puis bien sûr, il nous restera à passer la journée de demain, ensemble. Mais c'est dangereux... Parce que je ne sais pas si j'aurais envie de repartir par la suite. Or, j'ai des obligations. Néanmoins, dans l'immédiat, je n'ai aucunement envie d'y penser. Je ne veux qu'une seule chose : rester avec Valéri, encore et encore.

Je finis par le suivre du regard tandis qu'il déguste sa bière et va finalement s'installer sur le canapé. Moi, je prends une troisième part de pizza et l'engloutis tout aussi rapidement que la seconde. J'imite le vampire et viens m'asseoir près de lui. Encore une fois, il refuse que je le rembourse mais accepte le dîner aux chandelles et ne peux m'empêcher de sourire, content qu'il ai dit oui. J'aurais eu l'air con s'il m'avait recallé.

Je note aussi de ne pas acheter une tonne de nourriture, lui, il n'aura qu'une petite portion. Moi, j'en aurais une plus grande. Voilà tout. J'affiche une moue déçue alors qu'il ne me dit pas la date précise de son anniversaire, simplement que c'est au mois de mai. Et je vais devoir harceler son frère pour qu'il accepte de me donner le jour, en espérant que je n'aurais pas à faire mes preuves aussi auprès du frère... En tout cas, pour moi, nous serons encore proches en mai.

De mon côté, il n'y a absolument aucune raison que ce ne soit pas le cas. Il fini par me caresser la joue et je me mords la lèvre inférieure, me retenant de l'embrasser à pleine bouche. Il attrape la mannette et je me contente de sourire, comprenant qu'il veut faire une partie.

"Moi, peur ?! Jamais ! Je suis persuadé qu'avec ton boulot, tu ne dois pas beaucoup jouer. Je vais te mettre la raclée de ta vie !"

Je souris en coin et attrape la seconde mannette, en profitant pour rallumer la console et la tv. Je me rasseois ensuite, bien plus près de lui, si bien que nos cuisses se touchent et je ne peux m'empêcher de caresser la sienne.

"J'adorerais dormir dans tes bras, Val, et surtout... Passer un maximum de temps avec toi. Je te laisse choisir l'activité de demain."

Je me penche sur lui et l'embrasse chastement tout en lançant la partie.

"Je te mets une raclée et ensuite, on ira dormir !"

Et puis, je lance la partie. Tout le long, je constate que je perds et je suis sidéré par le talent du vampire. Je finis par la jouer de manière déloyale et tente de le gêner en me couchant presque sur lui, essayant parfois d'attraper sa mannette ou ses poignets pour le bloquer. Vers la fin, je reviens poser mes lèvres sur les siennes pour totalement gêner sa victoire.

"C'est pas possible que tu sois aussi fort !"
L'apparence du code est reprise d'un LS de ©️ 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lieutenant milicien section AE
Messages : 36
Métier : Lieutenant de la séction AE
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lieutenant milicien section AE
MessageSujet: Re: Le luxe te va si bien ! [Pv Julian]   Lun 8 Oct 2018 - 16:56

ALVARES
Julian

HAAS
Valéri

「 Le luxe te va si bien 」
Le challenge était accepté. Il s'agissait surtout d'un compromis entre eux, entre échange de cuisine et de jeux vidéos mais cela fonctionnait. Autant dire que c'était un début de matinée sous d'excellent hospices, sans prises de tête, sans cris, sans soucis particuliers. rien de tel pour se détendre définitivement d'une soirée riche en émotions et en exercices sportifs. Aussi, dans cet accord entre eux, il ne voyait pas de raisons pour refuser ce baiser et l'idée même d'avoir Julian dans ses bras pour dormir lui faisait pousser des ailes au point de retarder sa couche. Cette pause était salutaire, autant pour l'esprit que pour le corps. Valéri n'osait pas répliquer à Julian qu'en dehors de ses heures de travail, il lui restait pas moins quinze bonnes heures à tuer le temps. Bien entendu, dans ces quinze heures, il en dormait au moins six ou huit en fonction de sa fatigue. Il ne pouvait pas sortir contrairement aux humains et devait donc s'occuper comme il le pouvait dans des activités d'intérieur. Ce n'est que par simple logique que lui et son frère partagent cette passion pour les jeux vidéos, passant quelles bonnes après-midi à se chamailler. Engel était un tacticien expérimenté et excellait dans les jeux de guerre ou d'infiltration tandis que Valéri explosait tous les scores dans des jeux de courses de voitures ou ceux de combat. Et à eux deux, ils étaient des adversaires redoutables, ne laissant aucune chance à leur adversaire. Les deux Russes avaient dans le sang cet esprit de compétition de haut niveau, plaçant souvent la barre très haute, y compris entre eux.

Soucieux toutefois des règles, c'est en douceur qu'il entamait la partie, histoire de jauger le niveau de Julian. Mais peu à peu, concentré au plus haut point, il venait à s'impliquer un peu plus dans le jeu et finalement ne plus rien laisser passer. Il se montrait parfois sournois dans une manipulation des boutons de la manette pour sortir des coups fatals et des combos imparables. Dans cette sorte d'euphorie, les yeux rivés sur son écran, il en tirait un petit bout de langue sur le côté. Jamais, il ne venait à gêner Julian qui finissait par pester dans son coin, ce qui le faisait doucement glousser. Et bien entendu, Julian n'acceptait guère ses défaites successives. C'est donc sans réelles surprise que ce dernier cherchait à l'embarrasser en voulant saisir la manette du vampire qu'il devait à tout pris protéger. Le jeux était devenu un peu chaotique et Valéri venait à râler gentiment.

- Hey ! Tricheur !!!

Et les lèvres de Julian sur les siennes ne changeraient certainement pas la donne bien qu'elles lui ouvraient sévèrement l'appétit. Loin d'être vaincu, il rejetait sa manette plus loin, hors de portée de ce petit mécréant et venait l'attirer contre lui pour répondre à ce doux baiser. Très vite, il venait à se pencher pour éteindre console et écran avant de se lever et de le tirer par les mains. Une fois que son jeune amant était debout, il venait à lui saisir les fesses et le soulever massivement contre lui en venant bisouiller son cou. Rapidement, il venait à quitter ce salon avec son koala de fortune sur le ventre, grimpant les escalier pour rejoindre sa chambre. Il venait le déposer en douceur dans le matelas puis se déshabillait en faisant le tour de ce grand lit confortable. Il venait à se coucher près de ce corps, l'attirant d'un bras pour l'avoir pleinement contre lui.

Après de derniers échanges de baisers plus ou moins fugaces, le sommeil venait à l'achever et il dormit du sommeil du juste. La maison, entièrement automatisée, abaissait toutes les lumières et mettait la cafetière en route à une heure bien précise, préprogrammée. Profondément endormit, l'homme paisible prenait le repos dont il avait besoin. Il avait décidé de faire confiance au jeune homme dans ces bras. Assez pour dormir à ses côtés sans craintes. Il espérait simplement ne pas en être déçu. C'est l'odeur du café qui le réveilla doucement, une bonne odeur, douce et raffinée qui montait jusqu'à l'étage. Il ouvrait les yeux sur ce visage encore assoupit. Il le trouvait beau ainsi, si calme. Il n'osait pas bouger, attendant avec patience que Julian s'éveille à son tour. Il pouvait ainsi veiller sur lui, dans une proximité qu'il n'avait plus guère l'habitude de côtoyer et cela lui faisait du bien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libertad, Igualdad y Justicia
Messages : 102
Métier : Ancien milicien désormais esclave
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Libertad, Igualdad y Justicia
MessageSujet: Re: Le luxe te va si bien ! [Pv Julian]   Lun 8 Oct 2018 - 18:52

//

Tout ce luxe autour de moi me fait tourner la tête

***************

Je suis bien meilleur pirate informatique que combattant, c'est une certitude. Bien sûr, j'adore jouer aux jeux vidéos, mais j'ai toujours moins joué à la console que bidouillé mon ordinateur et ça se sent clairement tandis que j'affronte Valéri. Alors forcément, enrageant de perdre, bien que cela reste bon enfant, je n'hésite pas à tout faire pour déconcentrer le vampire et faire en sorte qu'il perde. J'essaye alors de le gêner le plus possible, me mettant dans son champ de vision, essayant de m'emparer de sa manette... Bref, de l'embarrasser le plus possible. Mais bien sûr, cela ne fonctionne pas, ou alors, je suis vraiment un nul de première parce qu'il continue de me mettre une sacrée raclé, à croire que je n'ai jamais touché à une console de toute ma vie.

Ou alors, il s'est surentraîné, encore et encore pour atteindre ce niveau. Il faudrait que je songe à le lui demander. Au final, j'abandonne l'idée d'essayer de me saisir de sa manette et fini par me jeter sur ses lèvres, plaquant les miennes sur les siennes dans l'espoir de le gêner assez pour qu'il perde. Cela semble fonctionner parce que déjà, il délaisse le jeu. Ses bras s'enroulent autour de mon buste et j'en oublie complètement notre partie, préférant me concentrer sur lui et uniquement lui. Dans un baiser des plus passionnés, je passe mes mains dans ses cheveux, profitant de ses lèvres sans retenu, jusqu'à lâcher un grognement lorsqu'il se penche pour faire je ne sais quoi. Je finis debout et romps le baiser, à bout de souffle et croise son regard, les lippes gonflées et rougies par cet échange.

Et puis, ses mains agrippent mes fesses et je me cambre contre son bassin en lâchant un grognement rauque, venant enrouler mes jambes autour de ses hanches lorsqu'il me soulève, ne me faisant pas prier pour me coller à son buste et rire lorsque je sens ses lèvres s'immiscer contre l'épiderme de ma nuque. Je le laisse m'emmener à l'étage, venant à mon tour embrasser à plusieurs reprises sa nuque sans jamais m'en passer. Et puis finalement, je me sens basculer en arrière et m'écroule sur le matelas moelleux et finis par sourire, me tortillant en position pour me débarrasser de mon t-shirt et de mon pantalon, et rester en caleçon. Et ensuite, je roule contre le torse du vampire, me laissant envahir par ses bras avec une délectation non dissimulée. Et puis doucement, le sommeil nous emporte chacun notre tour et je passe l'une des meilleures nuits de mon existence.

Je ne sais pas trop quelle heure il est lorsque j'émerge doucement des bras de Morphée. Ce que je sais, c'est qu'une délicieuse odeur de café envahi mes narines et que cela suffit à sérieusement éveiller mon appétit. Lorsque j'ouvre les yeux, mon regard croise celui de Valéri qui m'observe et mes joues se teintent d'une couleur rosée que je ne peux dissimuler. Je grogne un peu et pose mon bras sur mon visage, me collant un peu plus contre son buste pour profiter un peu plus de sa fragrance tout en prenant le temps de me réveiller. Il me faut encore quelques minutes pour parfaitement émerger et je finis par libérer mon visage de mon bras, le passant dans le dos du noctambule tout en venant embrasser sa nuque avec une certaine retenue.

"Ca fait depuis combien de temps que tu me regardes ? Pas toute la nuit, quand même ?"

Je demande en souriant, restant encore un peu dans ses bras avant de finir par repousser les couvertures et me libérer - à contre coeur - de son emprise. Je quitte le lit et me tourne vers lui, tout en posant mes mains sur mes hanches et je prends le temps d'allègrement le mater tout en me mordant la lèvre, ayant bien envie de lui préparer un bon petit déjeuner : oeufs, bacon, café, et jus d'orange. Le repas typiquement américain, en somme, mais qui remplis très bien l'estomac. Aujourd'hui, j'ai envie de lui faire plaisir et d'être aux petits soins pour lui.

"T'as faim ? Je pourrais te préparer un bon petit déjeuner, t'en dis quoi ? En plus, je crois que ta cafetière s'est réveillée. Ou alors, tu préfères aller te doucher avant... Et que je t'accompagne ?"

Je demande en lui offrant un sourire en coin, appréhendant tout de même sa réaction, de peur qu'il trouve que j'en fais un peu trop alors que cela n'est, en vérité, que notre tout premier rendez-vous. Mais là est ma qualité, peut-être aussi un défaut aux yeux des autres, c'est que je suis très spontané.
L'apparence du code est reprise d'un LS de ©️ 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lieutenant milicien section AE
Messages : 36
Métier : Lieutenant de la séction AE
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lieutenant milicien section AE
MessageSujet: Re: Le luxe te va si bien ! [Pv Julian]   Sam 13 Oct 2018 - 9:19

ALVARES
Julian

HAAS
Valéri

「 Le luxe te va si bien 」
Il tentait de graver l'image de ce visage dans sa mémoire mais à peine Julian s'était réveillé qu'il venait à lui cacher cette vue, gâchant légèrement ce petit moment d'admiration. Valéri fait une moue vite chasser par cette caresse matinale dans son dos. La question le fît sourire. Il se demandait si il devait le taquiner en lui mentant ouvertement mais il préféra opter pour la stricte vérité.

- Quelques minutes à peine.

Répondit-il avec douceur en l'enlaçant. Venant humer ses cheveux en fermant les yeux. Ce moment là, tendre, calme, apaisant. C'était si agréable. Mais celui là aussi lui fût très vite retiré. Voilà que Julian s'extirpait de ses bras comme si il y avait le feu à la maison. L'homme Redressa sa tête à l'aide d'un coude en appuis sur l'oreiller, observant ce corps debout, en simple boxer, les poings sur les hanches et la réaction dans son entre-jambe trahissait amplement ce que cette vision faisait naître en lui. La proposition de la douche n'arrangeait pas l'affaire mais comme Julian venait de le priver de deux choses qu'il adorait par dessus tout, il lui fallait le "punir" ne serait-ce qu'un petit peu, lui faire regretter cet empressement soudain. Et puis, ils avaient déjà pris une douche en arrivant, ils ne s'étaient pas salit entre temps. Dans un grognement sommaire, L'homme se tourna sur le dos, roula jusque sur l'autre côté et se redressa. Il s'étira un peu, passant une main dans sa nuque pour chasser les courbatures.

- Un café suffira.

Dit-il légèrement contrarié avant de se lever à son tour. Oh il ne refusera pas le petit déjeuner si on venait à le lui préparer mais il avait déjà exprimé par deux fois qu'il ne mangeait que très peu de nourriture humaine et ne tenait pas spécialement à réitérer ses propos une troisième fois. Dans le meilleur des cas, il goûtera les mets qu'on lui aura fait par simple politesse. Il venait à ouvrir son armoire pour enfiler une sorte de peignoir en soie de couleur claire puis approchait avec le même modèle pour le placer sur les épaules de Julian avant de sortir de la chambre. Il venait à descendre l'étage et cherchait dans une commode un autre paquet de cigarette. Il en allumerait une et se dirigerait vers la cuisine. Il viendrait docilement s'asseoir sur un tabouret, derrière le bar. Des hôtes de maison s'activaient déjà dans les pièces pour nettoyer les pièces du rez-de-chausser et venait à le saluer dans ce début d'après-midi. La plupart étaient humains, il y avait bien un ou deux hybrides mais aucun d'eux n'avaient à se plaindre de leur travail ou de leur traitement. Valéri s'assurait de toujours leur donner un petit billet en douce en guise de pourboire. L'un d'eux lui amenait le journal et un cendrier, visiblement habitué aux réveille du vampire de la maison. Ils venaient à échanger quelques mots sur la présence ou non du frère du maître de maison et si il pouvait s'occuper des chambres. L'homme venait à suivre les mouvements de Julian et lui posa une question somme toute simple.

- Tu as besoin de courses pour ce soir ? Ou tu comptes rentrer ?

Si des courses était prévu, il ferait une liste pour l'humain de maison qui irait avec plaisir les chercher. en attendant, il l'autorisait à aller changer les draps de sa chambre et de s'occuper des salles de bain avec une certaine politesse. L'ensemble des hôtes se divisait alors dans l'échange des corvées et une fois que le rez-de-chaussé était propre, ils montaient s'occuper des étages. Valéri ne leur prêtait pas plus d'attention que cela. Il venait à lire son journal, clope au bec, en toute simplicité, attendant certainement le service de ce café si gentiment proposé par Julian un peu plus tôt et il le laisserait amplement s'occuper du petit déjeuner sans venir le gêner dans sa tâche.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libertad, Igualdad y Justicia
Messages : 102
Métier : Ancien milicien désormais esclave
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Libertad, Igualdad y Justicia
MessageSujet: Re: Le luxe te va si bien ! [Pv Julian]   Dim 14 Oct 2018 - 20:04

//

Tout ce luxe autour de moi me fait tourner la tête

***************

Je quitte le lit assez rapidement, une certaine habitude que j'ai toujours eu. C'est vrai que je ne suis pas vraiment du genre à glander sous les draps, ou tout du moins, pas trop longtemps. De ce fait, je ne me rends pas compte que cela puisse brusquer Valéri. Rapidement, je quitte donc le lit et me tourne ensuite vers le vampire tout en posant mes mains sur mes hanches, prenant le temps de l'observer avec un léger sourire.

Je grave dans ma mémoire chacune des courbes de son visage et du haut de son buste que je peux distinguer au-dessus des couvertures. Je ne veux pas oublier l'allure qu'il a au réveil, le rendant presque plus beau que le reste du temps. En fait, je crois qu'il est davantage magnifique parce que je suis plus proche de lui et que je peux le voir à des moments où il est n'est plus maître de lui-même, le rendant bien plus humain.

De toute manière, je l'aime à tous ses instants. Je finis par lui demander s'il veut un café et une douche, que nous prendrions ensemble. Mais il refuse la douche, sûrement parce que nous en avons pris une la veille. Le café, en revanche, il l'accepte. Je hoche la tête et le suit à l'extérieur de la chambre, redécouvrant la maison à travers une lumière différente bien que nous soyons parfaitement en sécurité derrière ces vitres anti uv. Nous arrivons dans le salon qui a été investi par des humains et des hybrides.

Durant quelques instants, je me demande si ce sont les esclaves de Valéri, avant de me souvenir qu'il est contre et surtout, qu'ils n'étaient pas là la veille. Je comprends bien vite que ce sont des hommes de ménage, qui se sont déjà affairés à nettoyer le salon et la cuisine. Une fois que nous apparaissons, ils nous saluent et je leur rends la politesse tout en leur offrant un sourire avant de les regarder gravir les marches, probablement pour nettoyer l'étage.

« Tu as besoin de courses pour ce soir ? Ou tu comptes rentrer ? »

La voix de Valéri s'élève soudainement dans mon dos et je me tourne vers lui, quittant mon observation. Je papillonne quelques instants des yeux en comprenant sa question et rougis un peu, ne m'attendant pas à ce qu'il me propose de rester et je finis par sourire, appréciant grandement l'idée de pouvoir passer encore une soirée avec lui, voire même une nuit de plus. Je crois bien que je ne me lasserai même jamais de sa présence.

« Oh ! Non, j'ai pas envie de rentrer. J'ai même plutôt envie de passer encore plus de temps avec toi. Donc si tu acceptes, oui, je veux bien qu'on fasse un peu de courses. J'adorerai, même... Juste pour grappiller encore quelques heures de plus avec toi. Je préviendrai mon maître, il sera d'accord. »

.Je réponds, en m'approchant du vampire dans son dos et venant embrasser sa nuque avec doucement tout en caressant son dos. Et puis, je me redresse et vais dans la cuisine où je prépare deux cafés, et je prends une poche de sang que je fais chauffer. Ensuite, j'observe le tout, hésitant un peu. Il me semble avoir déjà vu ça... Dans le doute, je finis pas doucement frotter la poche de sang contre mon torse nu et je reviens ensuite dans le salon, tendant la tasse et la poche au vampire avant de m'asseoir en face de lui et de siroter ma boisson.

« Je t'ai aussi apporté une poche de sang... Je me suis dit que ça te ferais plaisir. »

Je rétorque en souriant tout en buvant mon café. Durant de longues secondes, je reste immobile à l'observer avec un léger sourire et puis, je finis par reprendre la parole.

« J'ai été vraiment content de la soirée qu'on à passé... Je te remercie d'avoir accepté mon invitation... J'avoue que j'aurais été triste que tu refuses. J'adorerais remettre ça, pleins de fois. En fait, haha !»

Je continue en riant un peu, tout en me massant la nuque. Et puis, j'étends mes jambes et continue sur ma lancée.

« Bon, je sais que le jour nous handicapes pas mal, mais t'as envie de faire quelque chose de spécial, aujourd'hui ? »]
L'apparence du code est reprise d'un LS de ©️ 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le luxe te va si bien ! [Pv Julian]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le luxe te va si bien ! [Pv Julian]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Réfléchie bien !
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Vous dirai-je « tu », ou bien me diras-tu « vous » ? »
» [Réservé]Du mal pour faire du bien [Rang D]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires World  :: Dornia :: Habitations :: Quartier riche :: Manoir HAAS-
Sauter vers: