AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Forum de RP interdit aux moins de 18 ans - Personnage masculin obligatoire - Monde fantastique à domination vampire
 
Nous avons actuellement un besoin urgent d'esclaves pour nos maîtres en attente! <3

Partagez | 
You're mine, little thing. (pv Matej)
Mannequin pour magasines coquins
Messages : 44
Métier : Mannequin pour magasines coquin et mode.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mannequin pour magasines coquins
MessageSujet: You're mine, little thing. (pv Matej)   Mer 12 Sep 2018 - 19:08

We're not broken, we're just bent and we can learn to love again

Ankhou & Matej


         L’ennui.

Cela faisait bien des années qu'il ne s'était pas autant ennuyé. Bien sûr, il avait toujours quelque chose à faire et c'est bien pour ça que jusque-là il n'avait pas ressentit autant d'ennuis... à vrai dire, lorsqu'il rentrait chez lui, bien que jusque là ça ne l'avait pas gêné de n’avoir personne pour l’accueillir... Au fils des années, cela commençait à devenir un poids. Bien sûr, il aurait très bien pu acheter un esclave depuis le temps que l'on lui disait de le faire. Mais il n'en avait jamais eut envie... En faite, il voulait trouver l'être qui allait être comme un coup de foudre. THE esclave qui allait faire toute la différence. Quelque chose d’intéressant, qui pourrait animer son quotidien. Un petit esclave tout docile n'était pas dans ses plans. Il ne savait pas ce qu'il voulait réellement et il avait beau quelques fois regarder les annonces et « articles » dans les magasins des alentours, il n'avait jamais rien trouvé qu'il lui avait tapé dans l’œil.

… Jusqu'à ce jour.

Ce type. Ce n'était pas un humain totalement lambda, ni même un hybride à la race douteuse. Un vampire. C'était un vampire qui s'était fait esclavagé et voilà qu'il avait atterrit dans une boutique. Pourquoi ? Comment ? Il était resté bouche bée devant l'annonce de la boutique en lisant et relisant sans cesse les informations. Il ressentait comme une certaine excitation rien qu'en imaginant la vie qu'il aurait avec cet homme chez lui. Il avait l'air comme malade, très maigre et assoiffé. Il avait l'air d’avoir eut une sale vie et cela intéressait grandement Ankhou. Un grand sourire indescriptible se dessina sur ses lèvres tandis qu'il lâchait un petit rire. Lui, innocent ? Bien sûr que non. Il pensait à tout et n'importe quoi. N'importe son identité, si il l'achetait, il sera à lui, et rien qu'à lui. Il sera obligé de se plier à ses exigences... Même si il n'allait pas non plus lui pourrir la vie. Juste s’amuser...

Il avait mit du temps à se décider, mais le temps passait. Il s'écoulait bien trop vite et quelqu'un d'autre pourrait s'y intéressé... Et certainement pour lui faire des choses bien plus sombre que ce que pensait Ankhou. Il avait juste arrêté de réfléchir pendant quelques instants, écoutant le silence pesant de son loft. Et c'est après de longues minutes comme ça qu'il se décida. Il lui fallait ce vampire. Alors ni une ni deux, il avait fait ce qu'il fallait pour acheter l'esclave en ligne. Pas besoin de se déplacer, ils trouveront très bien un moyen pour l’emmener jusqu'ici... Rien qu'à cette idée, le vampire jubila, tremblant d'excitation. Pour préparer l'arriver de son esclave, il avait fait ainsi le tour de la demeure pour être sûr que rien ne traînait. Il allait ainsi voir comment était la deuxième chambre et allait fermer à clef le plus important, c'est-à-dire le dressing, au cas où.

Il savait très bien à quoi s'attendre. Un vampire esclavagé n'allait pas être un enfant de chœur. Il l'imaginait presque crever de soif ou avoir même des problèmes psychologiques qui sait ? Il avait hâte d'en savoir plus sur lui, même si il était persuadé que ça n'allait pas être une mince affaire. Mais c'est ce qu'il recherchait. Il voulait ne plus jamais s'ennuyer... Pouvoir jouer avec quelque chose lui appartenant entièrement. Corps et âme... Si il en a encore une. Il attendait, encore et encore... Sans jamais perdre sa grande impatience qui était née en lui. Il avait envie de le voir.
     

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 19
Métier : Esclave 0u0
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: You're mine, little thing. (pv Matej)   Mer 12 Sep 2018 - 21:44

You're mine, little thing.
Encore une journée de passer et toujours rien, Matej espérait au fond de lui, que quelqu'un viendrait l'acheter. Il commençait à en avoir marre de rester ici, dans cette cage. Cependant, il ne pouvait pas non plus se plaindre énormément, il ne prenait plus de coups, bon, il fallait pour cela être sage et obéir, mais il se dit que peut être de jouer la comédie, à faire semblant d'être un soumis, l'aiderai à être adopté plus vite. À chaque client, il était d'une douceur, que même lui n'en revenait pas, pourtant lorsqu'ils lisaient l'annonce, généralement, ils changèrent très vite d'avis et poursuivirent leur recherche. Qui voudrait d'un esclave qui pourrait les tuer. Matej soupira avant de s'adosser contre le mur. Il était prêt à s'endormir, faire une sieste pour passer le temps jusqu'au soir, or un homme vient devant lui, clé dans la main. Mat' se demandait ce qui se passer, il ne voyait aucun acheteur aux côtés de l'homme. Tout un tas de questions fit son apparition dans la tête du rouquin dont est ce qu'au final, il va mourir, fini comme ces esclaves auxquels on suçait le sang pour la banque. L'homme ouvrit la cage avant de s'adresser à Matej, prenant aussi ces précautions en mettant des menottes et une muselière.

- T'as du bol, il y a une personne qui a été tarée de t'acheter.


Matej ne lui répondit pas, affichant plutôt un sourire pour le narguer un peu, mais celui-ci ne prit pas le temps pour dire quoi que ce soit qu'il poussa le vampire pour qu'il avance. Matej chercha du regard la personne qui l'avait libéré de cette prison. L'homme en costard vit la réaction du roux et lui tapota sur la tête comme un chien en rigolant un peu. Ne pouvant rien faire, Mat grogna pour montrer son mécontentement. S'il pouvait, il ne se serait pas gêné pour lui en coller une.

- Ça ne sert à rien de chercher, ton futur maître ne prend même pas la peine de se déplacer pour venir te chercher. On va devoir te livrer, comme si c'était notre boulot...

L'homme attrapa fermement le bras de Matej et l'emmena vers sa voiture. Etant donner qu'il devait prendre sa propre bagnole et clairement ça le faisait chier, il rouspéta pendant presque tout le trajet avant d'arriver devant le véhicule. Il fit monter Mat derrière en pensant évidemment à attacher les menottes à une des barres de l'appui-tête. Comme il aurait très bien pu ouvrir la portière et sauter de la voiture. Il n'était pas con, depuis le temps qu'il faisait ce métier. Il alluma le contact et commença à rouler regardant de temps en temps dans le rétroviseur.

- Tu veux que je présente ton nouveau maître en avance ?
- Fous moi la paix vieux con.

Il rigola avant de s'allumer une clope restant silencieux tout le long du trajet.

Une fois arriver à destination, le vendeur détacha Mat et le fit marcher devant lui sans trop le quitter non plus, parce que sa cours ces merdes-là. Il lui prit le poignet et avança avec lui jusqu'à la porte. Il sonna pour qu'on lui ouvre la porte d'entrée et poussa Mat à l'intérieur. Ils passèrent devant le gardien en demandant au passage l'appartement de monsieur Djéhoutymès. L'homme espérait qu'il y avait un ascenseur, car il ne voulait pas se taper tous les étages à pied. Il chercha donc l'appareil avant de le trouver, appuyant sur le bouton regardant par la suite Matej.

- Il aurait pu te changer, que tu sois présentable, m'enfin ce n'est pas mon problème. Je pense qu'il a déjà eu pitié de toi pour t'acheter, alors ta tenue, ça ne changera rien et je pense que tu ne vas pas la garder longtemps.


Mat resta silencieux, ne prêtant pas attention à lui, le suivant dans l'ascenseur, s'adossant contre le mur fermant les yeux, n'aimant pas trop ça. Après pas mal d'étages, ils arrivèrent enfin au dernier étage. Tous les deux sortirent de l'appareil et se rendirent devant la porte du client, avant de frapper à celle-ci. Tous les deux maintenant attendit ce fameux Ankhou venir leur ouvrir. Matej était, dans un sens, impatient de voir l'homme qui allait devenir son maître, l'homme avec qui il allait s'amuser à l'envoyer chier.
ASHLING POUR EPICODE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mannequin pour magasines coquins
Messages : 44
Métier : Mannequin pour magasines coquin et mode.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mannequin pour magasines coquins
MessageSujet: Re: You're mine, little thing. (pv Matej)   Mer 19 Sep 2018 - 21:16

We're not broken, we're just bent and we can learn to love again

Ankhou & Matej

Le vampire essayait de s'occuper comme il le pouvait dans sa demeure en attendant que son esclave veuille bien montrer sa frimousse. Du moins il fallait que le vendeur de cette fameuse boutique veuille bien lui-même se dépêcher de lui livrer ce qu'il avait acheté. Il aurait très bien pu y aller lui-même, cela lui aurait passé le temps mais il aimait bien faire quelques caprices de ce genre. Et puis comme ça ils seront directement à la maison, pour pouvoir... discuter, que ce soit tranquillement ou non. Mais à l'instant où il entendait quelqu'un frapper à la port,e il s'était redressé tellement vite que si il aurait été un humain, il se serait sûrement fait mal. Mais à la place, il eut un grand sourire qui apparaissait sur ses lèvres. Ca y'est, c'était le moment. Trottinant jusque la porte, il referma son kimono tandis qu'il soufflait tellement qu'il était impatient. Il savait quel tête il avait mais, en vrai c’était toujours mieux. Il se calmait un peu afin de pouvoir enfin ouvrir la porte pour y découvrir deux vampires. Mais l'un d'entre eux était attaché et avait même une sorte de muselière. Oh ça... C'était une surprise par contre. Mais cela ne gâchait pas la bonne humeur du vampire qui trouvait ça plutôt très sympathique. L'autre vampire devait être le vendeur qui s'était donc déplacé rien que pour lui. Il avait fait les gros yeux d'ailleurs, certainement qu'il l'avait reconnu.

« Oh, pile à l'heure ! Faites pas cette tête, attendez.. » D'un geste rapide, il lui donna quelques billets dans sa main, avant de le regarder dans les yeux, sans lâcher sa main. « Et au plaisir mon chou. »

Sans plus attendre, il empoigna ce qui lui appartenait avant de le tirer chez lui en disant au revoir de son autre main au vendeur. Il refermait simplement la porte, ne voulant pas s'embêter avec les formalités vu qu'il avait déjà payé, et il allait recevoir les dossiers de l'esclave par courrier. Il lâchait l'esclave pour pouvoir ensuite se tourner vers lui afin de mieux le regarder, l'observer. Y'a pas à dire, c'était effectivement bien mieux de le voir en vrai. Il était encore plus mignon que sur la photo... Il avait toujours ce sourire indescriptible sur les lèvres tandis qu'il s'approchait du jeunot. Il avait soif, cela se voyait beaucoup sur son visage. Maintenant qu'il l'avait devant lui, il ne savait comment réagir. Surtout qu'il semblait d'avoir un caractère difficile rien qu'en voyant sa tronche. Mais ça n'allait pas être un problème ça... Lentement, il glissait son doigt le long de sa... muselière ? Cela lui donnait un air de chien enragé. Excitant.

« Alors alors... Comme ça, on vient de devenir un vampire ? Devenir esclave tout de suite après c'est bien triste... » Lui disait-il tout d'abord d'une moue légèrement triste avant de vite changer d'humeur en ricanant. « Tu es affamé, je me trompe ? »

Il l'attirait ensuite dans le salon sans même attendre qu'il lui réponde. À vrai dire, qu'il soit content d'être ici ou non, le vampire s'en fichait bien. Il était sa propriété maintenant... Il réfléchissait à beaucoup de choses au sujet de ce nouvel achat. Cependant, il allait voir certaines choses au fur et à mesures et surtout en fonction des paroles et actions de l'esclave. Car après tout, il n'était pas un simple humain... Et ça, il ne pouvait pas l'ignorer.

« Oh et tu gardera pas cette horreur que tu porte sur toi. C'est vrai que j'aurais dû penser à leur demander de t'habiller plus convenablement... » Puis, en cherchant dans une armoire, il en sortie une poche de sang, avant de tourner lentement sa tête vers l'esclave. « Je n'ai pas d'humains à te mettre sous le nez mais... J'imagine que tu peux bien te contenter de ça, hm?~ »

Enfin, est-ce qu'il allait lui donner ou non ? À voir... Selon ses réactions. Il avait envie de jouer. Et de ne pas le détacher pour l'heure.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 19
Métier : Esclave 0u0
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: You're mine, little thing. (pv Matej)   Sam 22 Sep 2018 - 21:15

You're mine, little thing.
Toujours devant la porte un peu en retrait, Mat n'était pas du tout impatient de connaître son futur maître. Mais au fond de lui, il se dit qu'il serait peut-être mieux ici, que dans cette cage. Il prit pour tomber sur un homme pas trop chiant, vieux, qui lui donnerait une belle vie et non un maître comme lui. Lorsque la porte s'ouvrit enfin, il ne tourna même pas la tête, fixant toujours le sol. Il s'avança et finalement, il prit le temps de lever sa tête et de regarder autour de lui, étant curieux de savoir où il était tombé. Il était content, déjà, il était sûrement tombé sur un riche à en voir la décoration, le style de l'appartement. Maintenant, il ne manquait plus qu'à savoir à quoi ressembler son supérieur. Il tourna la tête vers celui-ci, à défaut d'être vieux, au moins il était canon, or il s'en fichait un peu de son physique, il n'était pas là pour entretenir une quelconque relation. Il ne prêta plus attention aux deux vampires qui discutaient, il ne voulait qu'une chose qu'on lui enlève ses menottes.

Il réagit lorsqu'il vit son chauffeur partir sans même lui débarrasser de tout ça. Il grogna essayant tant bien que de mal d'essayer d'ouvrir la muselière, cependant, il fût très vite attiré vers l'intérieur de son nouveau chez soi. Il fixa froidement son maître, il avait horreur qu'on le fixe ainsi. Il finit par lui demander s'il ne voulait pas de sa photo accompagné d'un joli doigt d'honneur. D'ailleurs en parlant de doigt celui du jeune homme était en train de parcourir l'objet autour de la bouche de Mat. Celui-ci sourit avant de faire claquer sa mâchoire, pour lui montrer qu'il pouvait très bien le mordre même avec ceci. Il ne voulait pas qu'il croie que c'est parce qu'il est attaché qu'il est soumis, inoffensif, loin de là. Mat lui tourna le dos, ne l'écoutant même pas, il n'avait pas à savoir son passé et surtout, il ne lui dirait rien. Après tout, il est un esclave et rien d'autre, juste son prénom ça lui suffit, il n'avait pas à le connaître contrairement à Matej, qui va devoir connaître les goûts et les envies de ce vampire. Finalement, il tourna sa tête de quelques centimètres lorsqu'il entendit le mot affamé, il se demandait si celui-ci allait lui donner un manger. Pas sûr qu'il accepterait. 

Matej finit par s’asseoir par terre essayant de nouveau d'enlever toute cette ferraille autour de lui, se roulant par terre comme un chien avant de soupirer, abandonnant. Il se faisait plus mal qu'autre chose et puis ayant faim, il n'avait pas vraiment de force. Il regarda son maître la tête à l'envers tel un chiot avant d'ouvrir la bouche, il allait répliquer lorsqu'il vit la pochette de sang, bavant presque. Il toussa avant de se relever, lui tournant le dos, il devait résister, il devait montrer qu'il avait un sale caractère dès le début, même si la faim lui dévorait l'estomac. 

Il attendit quelques minutes avant de se lever et de s'approcher de son maître, il n'avait pas vraiment le choix, il avait besoin de ce sang. Il resta silencieux avant de lui montrer ses poignets, montrant qu'il voulait qu'on lui enlève les menottes, mais aussi cette muselière. Après pas sûr qu'il sera sage comme un petit toutou, mais c'est un risque qu'il devrait prendre, s'il ne veut pas avoir un esclave par terre, mort assoiffé. Il ne fallut pas longtemps pour que Matej commence à montrer son côté relou.

« Pour les vêtements, je veux quelque chose de large, pas qui colle au corps. Et je m'habille seul et quelque part loin de ton regard... Et pour boire, je veux une paille.»

Il allait voir à quel point il pouvait être relou. Il était en train de tester son maître, voir jusqu'où il pourrait aller pour l'embêter. Il resta debout devant lui, attendant sa réaction et aussi sa bibine. Il se mordit un peu la lèvre pour la faire saigner et boire un peu de son sang en attendant.

«Ah oui, d'ailleurs, j'ai affaire à qui ? Parce que tu dois sûrement connaître mon prénom, mais je n'ai pas le tien, le vieux.»

ASHLING POUR EPICODE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mannequin pour magasines coquins
Messages : 44
Métier : Mannequin pour magasines coquin et mode.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mannequin pour magasines coquins
MessageSujet: Re: You're mine, little thing. (pv Matej)   Dim 23 Sep 2018 - 20:20

We're not broken, we're just bent and we can learn to love again

Ankhou & Matej

Y'avait pas à dire, il était beaucoup amusé par son achat. Son esclave... C'était évident qu'il n'allait pas être facile à dresser vu ce qu'il lui montrait déjà. Mais ce qu'il savait pas c'était que Ankhou pouvait se montrer très patient et s’amuser de la colère des autres. Si il était un chieur alors il allait lui faire comprendre que ses actions et paroles n'allaient pas l'atteindre... Bien sûr, comme tout le monde il a ses limites, mais il n'allait pas se laisser berner par un nouveau vampire. Il était faible. Même lorsqu'il se rassasiera, il sera faible, uniquement parce qu'il vient d'être transformé. Mais ce n'est pas pour autant qu'il allait lâcher sa vigilance. Il le regardait se rouler par terre comme un chien voulant enlever sa muselière. Un spectacle qui faisait pitié mais ça montrait à quel point il était soumit face à son maître. Il n'avait aucun choix d'attendre que Ankhou veuille lui débarrasser de tout ça. Il pouvait bien le mordre, le frapper ou l'insulter, ça allait d'autant plus l’amuser... à vrai dire il ne savait pas comment réagir autrement. Il attendait que l'esclave ait fini son petit cirque tandis qu'il avait été réchauffer la poche de sang. Il était bien exigent dès son arrivé.

« Hahah, mon pauvre chéri... Tu crois vraiment être en état de marchander quoi que ce soit ? » Il s'approcha de lui, soutenant son regard. « Tu te déshabillera et t’habillera devant mes yeux et je t’enlèverais tout ça quand je le déciderais. Par contre, tu pourras boire ça avec une paille... »

Allongeant un sourire malsain, une fois devant lui, il agrippa son haut moche et sale pour l'obliger à aller s'asseoir sur un des fauteuil. Si il avait envie de boire, il avait intérêt à se laisser faire. Heureusement pour lui, le vampire possédait des pailles parce que lui-même aimait bien siroter, surtout des bons cocktails. Il en prit une et lui mettait la poche de sang dans les mains malgré qu'il avait encore les menottes. La paille dans le petit trou de la poche, il le laissait se rassasier, tout en l'observant, longuement. C'était vraiment satisfaisant de le voir dans cet état mais il n'allait pas le garder enchaîner trop longtemps non plus. Sinon il n'y aura pas de challenge... De ce fait, pour l'instant qu'il se désaltérait, il allait lui trouver de quoi se vêtir. Il lui prenait de vieux habits qu'il ne mettait plus, ça ira pour l'instant. Il ne s’était toujours pas présenté et attendait justement encore un peu pour le faire. Il posait les vêtements dans un coin, sans lâcher du regard le vampire.

« Je suis Ankhou. Je n’ai pas besoin d'en dire plus, tu découvrira bien des choses sur moi peu à peu pendant notre cohabitation. »

C'était comme un jeu... Le vampire finissait par entièrement finir la poche et au moins avec ça il irait mieux. Il se permettait déjà de le tutoyer mais ça encore c'était pas très grave, il en accordait pas trop une grande importance. Maintenant qu'il l'avait nourrit, il allait pouvoir s'habiller mais il fallait lui enlever toute cette attirail... Il revenait ainsi vers lui, avant de lui agripper la nuque des deux mains. Il avait vraiment de beaux yeux. Un regard si haineux... Il était vraiment pas déçu de son achat et se dire qu'il pouvait lui faire tout ce qu'il voulait de lui... C'était vraiment satisfaisant.

« Voyons voir comment enlever ça... »

Il cherchait alors le mécanisme afin d'enlever la muselière du vampire et lorsqu'il le trouvait il faisait glisser l'objet le long de son visage et une fois enlevé complètement, le vampire jeta ce dernier par dessus son épaule. Cela avait fait de légères traces sur la peau de l'esclave et il s'en lécha rapidement la lèvre extérieur.

« C'est mieux comme ça n'est-ce pas?~ Tu te sens moins comme un animal... Mais au fond tu en restes un, pas vrai...? »

Il allongea un sourire presque insupportable avant de lui enlever les menottes, un mécanisme plutôt simple... Seulement pour ceux n'ayant pas ces dernières autour des mains. Il était prêt à n'importe quel réaction de la part de l'esclave. Il s'était légèrement reculé, gardant son sourire aux lèvres.

« Et si tu te changeais maintenant ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 19
Métier : Esclave 0u0
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: You're mine, little thing. (pv Matej)   Dim 23 Sep 2018 - 22:26

You're mine, little thing.
Pendant qu'il avait le dos de tourner, Matej se moquait de lui en faisant bouger ses lèvres lorsque celui ci ouvrait la bouche. S'il ne voulait pas que le rouquin fou le bordel dans son loft, il avait intérêt à coopérer et puis il ne lui demanda pas la lune pour l'instant. J'ai bien dit pour l'instant, Mat y va crescendo, pour l'instant, il demande des petites choses, trois fois rien, mais après quelques mois, enfin s'il y est toujours vivant, il va être plus gourmand. Il fixa méchamment Ankhou, avant de se dire qu'il va devoir se mettre nu devant lui, idée qui ne lui plaisait pas, mais alors pas du tout. Il devait trouver un moyen pour éviter de se retrouver à poil devant lui. Il chercha dans tout l'appart un endroit, un objet qui pourrait le cacher. Il fixa un fauteuil qui ne se trouver pas trop loin d'eux, calculant de tête si le dossier était assez grand pour le cacher. Il fit comme si de rien n'était, pour éviter qu'Ankhou devine son plan. Il le regarda un moment, il trouvait qu'il avait un teint assez coloré, il n'était pas pâle comme lui, il devait s'en doute avoir des origines. Peut importe, comme s'il voulait le connaître, loin de là, il en avait rien à faire de lui, de sa vie.

« Évite de m’appeler mon chéri... Que je sois esclave ou non, j'ai un prénom, Matej. Si tu commences à me donner un surnom, je ne vais pas me gêner pour t'en donner un et un bien pourri. »

Matej le repoussa un peu le trouvant trop près de lui, comme il ne le connaissait pas encore, il se méfia de lui, on ne sait pas ce qu'il pourrait lui faire d'un coup et étant faible et attacher, il était limité donc il le surveilla du coin de l’œil.

« Il est hors de question que je me dé-zappe devant toi... »

Il n'avait pas eu le temps de finir sa phrase qu'il se retrouva assit sur un des fauteuils noirs d'Ankhou. Du cuir, ce n'était pas du goût de Matej, il avait horreur de cette matière qui colle au corps au moindre coup de chaud. D'ailleurs, en parlant de chaleur, il sentit quelque chose d'agréable dans ses mains, il fixa l'objet et vit la pochette de sang. Il avait comme des étoiles dans les yeux et commença lentement à siroter le liquide. Il se sentait bien à cet instant, il savoura son repas tranquillement et lentement sentant quand même qu'on le regardait manger. Il croisa le regard d'Ankhou et se mit à rougir un peu trouvant ça gênant de se faire mater ainsi. Étant de nature curieuse, il ne pouvait pas s'empêcher de regarder ce que faisait son maître, ce penchant un peu faisant craquer le fauteuil. Quelle idée d'avoir pris du cuir vraiment. Il finit tranquillement sa poche avant de la poser sur la table, car il ne savait pas où était la poubelle et surtout, il n'avait pas envie de bouger son cul.

« Ankhou... »

Il était encore trop prêt de lui, sur le point de le repousser encore, il finit par abandonner cette idée lorsque celui-ci commença enfin à enlever ses chaînes. Une fois libre, il se frotta les poignets ainsi que le cou, content de ne plus sentir le froid du fer.

« Ahahah très drôle, je suis mort de rire... Ce que tu peux être con, tu dis ça parce que je suis un jeune vampire ?! »

Comme s'il avait voulu être un vampire, être un animal sans âme. Il lui sourit avant de venir prendre les vêtements qui lui avait sortit avant de venir se mettre derrière le fauteuil en cuir, se cachant d'Ankhou. Il lui tourna aussi le dos pour plus de précautions et commença à enlever ce qui lui servait de haut et de bas se retrouvant maintenant en boxer. Il se retourna un peu, genre un quart et fixa Ankhou.

« hmm... Dit moi, j'ai envie d'enlever l'odeur de la boutique qui me colle au cul, tu peux me dire où est la salle de bain. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mannequin pour magasines coquins
Messages : 44
Métier : Mannequin pour magasines coquin et mode.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mannequin pour magasines coquins
MessageSujet: Re: You're mine, little thing. (pv Matej)   Sam 29 Sep 2018 - 13:44

We're not broken, we're just bent and we can learn to love again

Ankhou & Matej

Quel spectacle jouissif que lui offrait l'esclave. Il était une vraie tête brûlée et ne se gênait pas pour dire ce qu'il pensait. C'était surprenant mais d'un autre côté c'était une façon de pouvoir savoir ce qu'il pensait vraiment même si il était très impoli pour le coup. Il n'avait pas peur des représailles et pensait sûrement que comme il était vampire il pourrait très bien réussir à se défendre... Sauf qu'il était qu'à son début de vie en tant que vampire et Ankhou était déjà bien vieux face à lui. Donc ça allait devenir vite marrant si il voulait essayer de le frapper ou juste se défendre. Il le regardait avec toujours son sourire en coin tandis que le roux était entrain de rager contre lui, à essayer de faire le plus fort alors qu'il était un moins que rien. Cela lui faisait ni chaud ni froid au maître des lieux qui s’amusait à le voir s'enfoncer de plus en plus. C'était clair qu'il n'allait pas sortir de sitôt avec un caractère aussi mauvais. Il essayait même de feinter le vampire en allant se mettre derrière le fauteuil pour pouvoir se changer. Sérieusement ? C'était à mourir de rire. Il essayait tant bien que mal de ne pas rire face à ses paroles violentes. Si il voulait lui donner des surnoms, pourquoi pas, ça n'allait pas blesser le vampire qui avait l'habitude des critiques.

« Beaucoup de gueule mais aucun courage... Tu insulte les autres pour te sentir plus fort ? »

Le pire de tout ça c'est qu'il voulait prendre une douche. Et ça, il ne l'aura pas, c' »était clair. Il allait baigné dans sa mauvaise odeur jusqu'à qu'il soit plus « gentil » avec lui, si il le pouvait. Ou alors, il allait s'amuser à le voir se mettre totalement nu devant lui et le voir se laver et ça jusqu'à la fin. Il réfléchissait encore à ce qu'il allait lui accorder tandis qu'il s'approchait du fauteuil. Il était toujours caché derrière et il n'était pas du tout à l’abri du regard d'Ankhou. Ce dernier agrippa le fauteuil et l'envoya soudainement valsé violemment à l'autre bout de la pièce. D'un simple geste, rapide et précis. Il le fixait avant d'allonger son sourire en voyant son état. Si maigre... Il avait beau avoir la peau sur les os, il en restait pas moins mignon et agréable à regarder. Mais il n'était pas encore totalement nu, et espérait pouvoir se laver loin des regard de son maître.

« Crois pas que je te laisserais faire ce que tu veux avec tout ce que tu me dis. Tu es mon esclave et tu vas bien l’imprimer dans ton petit crâne de bébé vampire... »

Sèchement, de son pied, il le plaqua au sol, y mettant assez de force pour qu'il ne puisse pas bouger. Il n'avait pas envie de lui faire mal, il s’en amusait surtout. Il le fixait avec amusement, se léchant lentement les lèvres. Il avait envie de le mordre, goûter son sang. Mais il était bien trop faible pour le moment... Ce serait une erreur de l'affaiblir encore plus. Il appuyait de son pied contre la colonne vertébrale du vampire tout en réfléchissant à ce qu'il allait lui faire subir. Mais pour un premier jour ce serait bien inutile de se montrer déjà violent. Il était plus patient que ça tout de même ! Il lâchait un petit rire tandis qu'il se penchait.

« Tu veux prendre une douche ? Soit. T'habille pas maintenant alors... Je veux te voir sous toutes tes coutures, vérifier ce que j’ai acheté. » Enlevant son pied de son dos, il se pencha un peu plus pour lui agripper le bras et le forcer à se relever. « Tu es à moi, Matej. Tu auras beau me hurler dessus, me traiter de tous les noms, mécontent de tout ce que je te dirais... Tu restes un jeune vampire et en plus esclave alors tu ne vaut pas plus que les humains et hybrides de cette ville. »

Les yeux dans les yeux, il avait presque envie d'exercer son pouvoir d'hypnose sur lui. Mais il ne le faisait pas. Son simple regard profond suffirait à faire comprendre à son esclave qu'il était sérieux sur ce qu'il disait. Ainsi, de l'autre main il prit les vêtements avant d’emmener son objet jusque la salle de bain. Il le lâchait une fois dedans en refermant la prote derrière lui, mettant les vêtements sur le côté. Il tournait alors son regard vers lui, croisant les bras.

« Je me répéterais une dernière fois. Dessape toi. Tu peux prendre ton temps sous l'eau, et frotte bien dans les petits coins. » Amusé, il s'adossa contre la porte. « Tu es si maigre... Va falloir re-muscler tout ça, tu ne crois pas ? Tu aimes un sport en particulier ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 19
Métier : Esclave 0u0
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: You're mine, little thing. (pv Matej)   Sam 29 Sep 2018 - 22:04

You're mine, little thing.
Matej toujours en boxer cachant son torse avec ce qui lui avait servir de t -shirt, fixa méchamment Ankhou. Que de la gueule, c'est parce qu'il était faible, qu'il ne tentait pas encore quelque chose. Et puis, il n'insulte pas pour se sentir plus fort, juste qu'auparavant il étais gentil, soumis et au final, il n'a eu que des ennuis. C'est pour cela que, depuis il est comme ça, qu'il est un gros con. Il pourrait peut-être se montrer plus doux au fil du temps qui sait. Mais pour l'instant, ne connaissant pas énormément son maître, il allait être lui-même. Enfin n'allait pas croire que c'est qu'un gros fil de pute, loin de là, il y a au fond de lui une part d'ange, juste qu'il la cache et que pour l'instant, il n'avait pas encore de raison de la montrer. Il ne baissa pas la tête ni même son regard, restant face à Ankhou fronçant les sourcils.

« Tu te prends pour qui à te croire aux dessus de tout le monde. Tu te crois supérieur parce que t'es un vieux vampire, parce que tu es un maître, parce que t'es riche. Laisse moi rire, quand tu vivras ce que nous, esclaves, on vit, tu reviendras me parler.»

Il avait horreur de ce gens de personne, des gens qui ont toujours eu une belle vie, qui n'a jamais était dans le besoin et qui se permet de donner des leçons. Il regarda le fauteuil voler a travers la pièce avant de pouffait. Il voulait lui montrer qu'il avait de la force ? Il voit en tout cas que monsieur, comme il est riche, s'en fichait de casser quelques meubles. Mais il pouvait faire voler tous les meubles de l'appartement, ce n'est pas ça qui va rendre Matej soumis tel un agneau. Tout ce qu'il avait réussi à faire, c'était de faire naître de la pitié. Il ne se gêna pas pour lui balancer son torchon en pleine face. Comme s'il ne savait pas déjà tout ça. Matej se demandait s'il avait retenu, qu'il avait déjà eu un maître avant lui. Il a vraiment lu l'annonce ou il la juste acheter à cause de sa bouille. Il prit le temps de réfléchir un peu à la situation, car il se disait qu'au moins d'être avec Anhkou, ça lui permettrait de ne pas pouvoir retourner avec son ancien bourreau. Il le fixa un moment avant de se mettre à rougir. Il allait lui répondre et pour une fois pas une insulte ou quoi, mais il se retrouva par terre encore une fois. Il grimaça à cause de la douleur, ses membres commençant à s'engourdir. Heureusement pour lui qu'il n'avait plus besoin de respirer. Il espérait que ça ne serait pas comme ça tout les jours, il n'a pas changé de maître pour subir la même chose. Si c'est le cas, il fera tout pour s'enfuir. Il ne bougea toujours pas d'un poil, ce n'est pas comme s'il le pouvait et qu'il avait le choix. Il attendit qu'Ankhou enlève son pied pour se relever un peu avant de se faire agripper encore. Pourquoi il était aussi tactile, bon dieu. Pour une fois, il se radoucit un peu, se détendant et tourna la tête, n'assumant pas ce qu'il allait dire.

«  Ouais, ouais, ce n'est pas comme si j'avais le choix, je crois. C'est bon t'as gagner t'es content...»

Il montra les crocs avant de venir se mordre la lèvre pour éviter de lui mettre son poing en pleine figure. Il voulait lui faire ravaler ces mots. Matej en avait marre d'entendre qu'il ne valait rien. Pour lui, chaque vie, vaux quelque chose, qu'il n'est pas né juste pour être un foutu esclave. Il vient s'essuyer la lèvre avec son doigt avec de venir le coller contre les lèvres d'Anhkou, au moins comme ça, il allait se taire.

« Hm, si je suis vraiment à toi maintenant, tu as intérêt à faire tout ce qui est en ton pouvoir pour me garder quoi qu'il arrive... »

Son regard était baissé, fixant le sol, pensant à lui, il avait pensé tout haut, il ne s'était pas rendu compte qu'il avait dit ça à haute voix. Il savait que le jour où il reviendrait, il fera tout pour récupérer Matej. Donc si Ankhou pouvait dans un sens le protéger en voulant le garder à vie même s'il y est relou, était rassurant. Puisqu'il ne sait pas s'il survivrait cette fois-ci. Il se laissa tirer, le suivant en silence comme un petit toutou sage pour une fois. Il regarda la douche puis Ankhou, puis la porte. Il ne lui laissait vraiment pas le choix. Il lui tourna encore le dos avant de venir retirer le seul morceau de tissu qu'il lui restait avant de venir lui balancer à la figure. Il entra dans la douche, n'aimant pas se sentir aussi nu. De savoir qu'Ankhou était en train de le mater sans scrupule. Et que faire quand on est mal à l'aise dans une situation ? Faire un peu d'humour.

« Au pire, t'as qu'à venir sous la douche avec moi, au moins t'es sur que je serais bien laver... » Il agita les bras « Oublie ce que j'ai dit.»

Il ouvrit les robinets pour faire couler l'eau, venant en dessous du pomme de douche, appréciant la chaleur de l'eau, la sensation. Il posa ses mains contre le mur avant de soupirer d'aise. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas pris de douche, il en avait oublié que ce n'est pas juste un moyen de se laver, d'être propre, mais plus. Il rouvrit les yeux avant de regarder Ankhou avait un tout autre regard que celui qu'il lui avait lancé depuis le début. Totalement détendu.

« Tu as peur que je me casse ? Je ne suis pas une poupée et puis je suis un vampire donc bon, j'ai la chance de pouvoir me soigner contrairement aux humains. Mais si tu tiens vraiment à ce que je fasse du sport. Prends un sport qui me défoule, genre karaté ou boxe, au moins ça m'évitera de te taper dessus à moins que tu n'aimes ça. »

Il le regarda un sourire aux lèvres avant de venir mettre son visage sous l'eau laissant le liquide coulait. Il s'étira avant de se retourner, se trouvant face à face à Ankhou, oubliant la gêne dû à sa nudité. Il prit la pomme de douche et vient alors mouiller son maître, c'est un peu une vengeance pour le coup du pied sur sa colonne vertébrale, de tout à l'heure. Clairement, il s'en fichait un peu de noyer la salle de bain, après tout ça va, ce n'est que de l'eau. Il rigola en voyant les vêtements mouiller d'Ankou et surtout sa tête.

« Oups je crois que je vais pas être le seul nu dans cette pièce~. »
ASHLING POUR EPICODE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mannequin pour magasines coquins
Messages : 44
Métier : Mannequin pour magasines coquin et mode.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mannequin pour magasines coquins
MessageSujet: Re: You're mine, little thing. (pv Matej)   Lun 1 Oct 2018 - 20:21

We're not broken, we're just bent and we can learn to love again

Ankhou & Matej

Bien sûr qu'il se sentait supérieur. Parce que c'était la stricte vérité face à lui et il allait falloir qu'il s'en habitue. Pour ce qui est de la richesse... Franchement, si il serait pauvre, ça aurait été la même chose. Ce serait le maître et il serait toujours aussi vieux que lui. Pourquoi l'ignorer ? De plus, ses paroles ne le touchèrent pas le moins du monde. Il était sûr de lui et savait ce qu'il possédait. Puis, il n'avait aucune honte d'exercer son pouvoir sur son esclave si ça permettait de le faire un peu taire. C'est en vivant ensemble que le roux allait se rendre compte qu'au final Ankhou était quelqu'un d'assez simple et ne succombait pas tout le temps à des achats de riche inutiles ou faire des choses insensées en sachant très bien que jamais cela fera de trous dans ce qu'il possédait. Cela faisait des années qu'il mettait de côté pour garder sa fortune et ainsi se protéger de futurs merdes qui pourraient arriver. Mais bref. Il ne lui avait pas répondu, ignorant complètement ses paroles pour bien lui prouver que ça lui passait au dessus de la tête et ce n'est pas ce genre de choses qui allait l'énerver. Il ne faisait que de se défendre après tout le petit agneau.

Ah ça... Effectivement il aimerait pas le perdre aussi facilement malgré tout. Puis vu les contactes qu'il avait, l'esclave pourrait être vite retrouvé si il essayait de fuir. Mais il voulait effectivement le garder pour lui le plus longtemps possible. Une fois dans la salle de bain, il voyait que l'esclave finissait enfin par arrêter de jouer sa tête de mule et de se se déshabiller. Il rattrapa le vêtement qu'il lui avait jeté, pouvant quand même voir la chute des reins du roux. Il semblait se dépêcher et restait de dos. Mignon... Il osait pas se montrer totalement nu devant le vampire c'était évident. Mais par gêne ou juste que c'était parce qu'il était un vampire et son maître ? Il gardait son petit sourire en coin en l'observant... C'était toujours aussi érotique de voir la personne à moitié cachée par la buée que l'eau chaude créait. Et il en rajoutait une couche en lui disant -avec humour- de venir le rejoindre dans la douche.

« Ne me tente pas... »

Parce que clairement, il en avait envie. Mais serais-ce de la faiblesse de craquer dès le premier jour ? Il était pas une bête de sexe on plus... Quoi que, ça dépendait, hein... Il essayait de dégager ces pensées impures tandis que l'esclave lui parlait enfin de sports qui pourraient lui convenir. C'était pas faux. Il pourrait se défouler et ainsi, se muscler en même temps. Oh si il voulait essayer de le frapper, qu'il le fasse, ce sera d’autant plus amusant qu'il se défende... Comme un chat jouant avec une proie, c'est bien plus drôle lorsqu'elle bouge et essaye de se défaire de ses griffes. Il hocha la tête, tandis qu'il avait fini par doucement se rapprocher de la douche, beaucoup trop curieux.

« Et bien, entendu... ça te fera les br-... »

Il n'eut même pas le temps de finir sa phrase qu'il fut soudainement mouillé. Il fut surpris par le geste inattendu de l'esclave qui en riait, ayant totalement mouillé le vampire de haut en bas. Les yeux écarquillé sous la surprise, il était resté incrédule quelques instants en clignant plusieurs fois des yeux. Il... venait de lui faire une blague ? Alors que quelques minutes avant il était entrain de lui cracher toute sa haine à la tronche ? Ok... Incompréhensible, mais marrant. Mais surtout... Il venait de lui faire une sorte de déclaration de guerre et il n'allait certainement pas s'en sortir comme ça. Il l'avait sans doute attiré dans un piège mais il ne pouvait pas se contenir dans ces circonstances. Aucune émotion ne passait sur le visage du vampire pendant un court instant, comme si il allait s'apprêter à abattre l'esclave.

Mais ce ne fut pas le cas. Bien vite, un nouveau sourire, bien plus lubrique s'afficha sur les lèvres du vampire qui fixait intensément sa propriété.

« Tu veux jouer ? »

Il se lécha les lèvres avant d'entrer avec détermination dans la douche sans même se déshabiller. Il n'avait pas ses chaussures donc il n'en était pas gêné. Il plaquait l'esclave contre la paroi de la douche, tandis que d'une main il lui prenait le pommeau pour le lui foutre l'eau dans la tronche. Après ça, il l’accrochait en hauteur afin d’avoir les mains libres pour s'en occuper. Tant de questions lui brûlaient les lèvres. Comment en était-il arrivé là, si on l'avait déjà touché, si au fond il était un tueur en série ou si il s'était juste fait avoir comme un pauvre agneau... Toutes ces questions qui le rendaient atrocement mystérieux. Il pourrait avoir les informations de forces mais c'était tellement plus intéressant et excitant que cela arrive peu à peu et sans forcer. Ah si il pouvait encore respiré il aurait la respiration si courte... Il essayait tant de se contrôler, mais c'était trop dur. Puis... Toutes ces marques qui ornaient son corps, il avait envie de toutes les caresse,r voir si ça lui ferait de l'effet. Mais à la place, sa bouche allait s'orienter à l'une de ses oreilles.

« Cela fait combien de temps que l'on ne t'a spas touché ? » lui susurrait-il avant de lui léché le lobe. « Mais si tu tien tant à être lavé par mes mains alors... avec plaisir. »

Il va pouvoir le tâter comme ça. Il attendait avec impatience sa réaction. Est-ce qu'il allait lui permettre de se contenir ou alors l'enfoncer encore plus ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 19
Métier : Esclave 0u0
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: You're mine, little thing. (pv Matej)   Mar 2 Oct 2018 - 11:06

You're mine, little thing.
Matej ne le quitta pas de regard toujours la pomme de douche dans sa main avant de sourire. Bien sûr qu'il voulait jouer, il voulait savoir si son maître allait garder son self-contrôle encore bien longtemps. Une chose est sur c'est que sa petite vengeance a eu l'effet que voulait Matej. Il avait réussi à l'énerver un peu, mais surtout à le faire bouger, il trouvait ça un peu facile, il le pensait plus coriace. Ce n'est pas parce qu'il s'est déshabillé sans rien dire, que ça y est, c'était fini, il était docile, loin de là. Il ne faut jamais baisser sa garde avec le petit rouquin. Ce n'est pas parce qu'il s'est déshabillé sans rien dire, que ça y est, c'était fini, il était docile, loin de là. Il resta silencieux, matant Ankhou, parce que bon ces vêtements lui coller un peu au corps maintenant, montrant un peu son corps musclé, bien dessiné, obliger qu'il regarde. Au fond de lui, Matej était un peu jaloux de ça, regardant par la suite son corps tout maigre. Mais s'il lui payait de quoi faire du sport, il sait qu'un jour lui aussi, il serait fort et qu'au moins il aurait peut-être une chance d’être au-dessus de lui. (à ne pas sortir de son contexte) Une fois qu'il était arrivé près des portes de la douche, Matej se rapprocha de lui avant de venir poser sa main sur le torse de celui-ci.

«  Peut-être bien, qui sait, mais en tout cas mon plan a marcher, tu as fini par venir me rejoindre. C'est si dur...»

Par contre, il ne s'attendait pas à ce qu'il entre carrément, venant le plaquait contre la paroi de la douche. Et encore moins à recevoir l'eau en plein figure. Il bougea la tête de droite à gauche pour éviter de boire la tasse. On pouvait voir à la fin, à sa tête qu'il n'avait pas aimé, mais aussi qu'il fut surpris. Il ne s'attendait pas a ce qu'Ankhou joue aussi un peu au gamin. En plus de ça, maintenant ces cheveux étaient placer n'importe comment. Il ne pouvait même pas les replacer en arrière, vu qu'il n'avait pas les mains libres et puis souffler dessus, ça n'aurait aucun effet. Si, passer pour un con, mais ça, il avait déjà réussi à le faire depuis un moment. Heureusement pour lui qu'ils sont courts, quoi que, les rafraîchir ne lui ferait pas de mal. Il grogna, avant de venir cracher l'eau qu'il avait dans sa bouche au visage d'Ankhou comme un petit pistolet à eau, oui le fait que ce soit un jet, c'est important !

« Ahah t'es content de ta connerie... Tu ne t'es pas foulé, t'as piquer mon idée. Je te pensais plus intelligent que ça. Tu n'es même pas foutu de trouver une vengeance tout seul »

Il fit les gros yeux lorsqu'il vit Ankhou se reprocher de lui, presque coller à lui. Dans sa tête, c'était : nope nope t'es trop très, casse toi. Il ne pouvait même pas le repousser avec ses mains par contre, il pouvait faire quelque chose avec ses pieds. À mon avis ça mettrait Ankhou encore plus en rogne, mais bon, là à l'heure actuelle il était trop proche du roux, et celui ci n'aimait pas ça. Pourquoi ? Parce qu'il sait comment ça va finir, il n'est pas idiot, ce n'est pas la première fois que son maigre le colle sous la douche, même si maintenant son maître, c'était Ankhou. Non, il ne se pose même pas la question : il est peut-être différent, pour lui, tous les maîtres sont pareils. Il vient alors le mordre au cou avant de venir le repousser avec ses pieds, sauf qu'il n'y arrivait pas, le fait qu'Ankhou met tout son poids, sa force, bah, c'est comme si une petite bestiole devait pousser un bon gros parpaing. Oui, Ankhou ressemble à un gros parpaing, aussi lourds et froid. Ça lui va comme un gant ! Il ne lui restait donc plus qu'une seule solution. Il savait qu'après ça, il prendra cher, priant intérieurement pour qu'il ne lui arrive rien de grave. Il se colla contre lui encore plus, il sentit quelque chose de mouiller lui caresser l'oreille. Il fit de grand yeux restant impassible avant de venir remonter d'un coup et violemment son genou entre les jambes de son maître pour toucher sa virilité, espérant le faire reculer un peu.

« Qu'est-ce que ça peut te faire de savoir ça ?! Parce que tu crois pouvoir me toucher comme tu le souhaites. Tu peux toujours rêver ! Et je n'ai pas besoin de tes grosses paluches pour me laver, je serais très bien me débrouiller, maintenant, casse toi. T'as sûrement des choses à faire.»

Il tourna la tête fermant les yeux, car il savait très bien que ça allait lui retomber dessus, qu'il allait s'en prendre une. Avec ce qu'il venait de faire qui ne le frapperai pas. Mais est ce qu'Ankhou va vraiment le frapper et ne pas faire autre chose ?
ASHLING POUR EPICODE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mannequin pour magasines coquins
Messages : 44
Métier : Mannequin pour magasines coquin et mode.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mannequin pour magasines coquins
MessageSujet: Re: You're mine, little thing. (pv Matej)   Mer 3 Oct 2018 - 19:43

We're not broken, we're just bent and we can learn to love again

Ankhou & Matej

Le vampire savait très bien face à qui il était. Il jouait avec le feu et craquer comme ça n’allait pas rendre la situation moins tendue. Il aurait pu très bien laisser l’esclave faire sa petite vie et simplement l'observer mais il en avait décidé ainsi. Alors les insultes recontinuaient à lui éclater en pleine figure, sachant pertinemment qu'il disait ça surtout pour se défendre. Cela lui prouvait encore une fois que le roux n'était pas tr_ès tactile ou du moins ne voulait pas l'être avec son maître, ; c'était surtout ça ! Évidemment ça frustrait le maître même si au fond il s'en était fortement douté. Il savait qu'il allait encore péter un boulon mais il avait continué jusqu'à qu'il devienne plus violent. À vrai dire, il n'avait même pas prit en compte les premiers gestes du vampire qui avait essayé de se débarrasser de lui, voulant le pousser loin de lui. Et après quelques secondes d'acharnement, il avait trouvé une meilleure idée pour que le vampire s'éloigne de lui. D'ailleurs, si il aurait pas fait attention, il aurait vraiment eut mal.

Heureusement, il s'était légèrement poussé mais son esclave avait quand même réussit à le toucher. Il avait ressentit de la douleur mais pas assez pour qu'il soit là, par terre plié en deux. Mais il lui avait fait mal. Il avait essayé de le castrer nom de dieu ! Mais cela avait au moins réussit à l'éloigner de lui... à cet instant, le brun avait ressentit une rage sourde parcourir son corps, il aurait presque pu claquer la tête de l’esclave contre la paroi de la douche pour lui faire comprendre de ne plus jamais faire ça. Mais il se retenu. Il ne pouvait pas se permettre de perdre sa patience comme ça dès le premier soir. Il ne voulait pas paraître faible psychologiquement. Car après tout, il ne l'était pas en tant normal. Mais toutes ces nouveautés lui faisait perdre la tête. A la place, il lâcha un gros soupir en le regardant, passant du regard de tueur en série pas un grand sourire plein d'amusement. Amer. Mais amusé.

« … Je prend ça pour un oui~ » Disait-il finalement. « Oh je vois déjà le tableau... Un ancien maître taré qui t'as fait vivre un enfer... violé... et te voilà ici. Par contre aucune idée si c’est lui ou quelqu'un d'autres qui t'as transformé... »

Il le fixait droit dans les yeux, impatient de savoir si c'était réellement ça, ou.. si il avait doublement faux, alors il était doublement excité de savoir toute l'histoire. De nouveau, il ignorait les paroles du gamin, s’approchant d'un pas -qui les séparaient de toute façon- avant de lui agripper le visage, plantant ses ongles dans sa peau.

« Je saurais tout, petite chose que tu es devenu... Et plus tu seras un sale mioche, plus je serais d'avantage énervant... »

Il se lécha la lèvre, avant d'approcher son visage du sien, passant sa langue le long de celles de l'esclave. Puis, il lui lâchait le visage, sortant de la douche en riant, moqueur. De gestes lents et félines, il retirait ses vêtements, faisant rouler ses muscles. Attrapant une serviette pour l'enrouler autour de lui. Aucune idée si l'esclave avait déjà détourné ou non les yeux de lui, mais ce n'était plus important. Il finissait par simplement sortir de la pièce, se dirigeant ainsi vers sa chambre afin de se rhabiller après s'être séché. Il réfléchissait en même temps à un moyen de le matter. Il était clairement comme une bête sauvage qu'il fallait tenter d'apprivoiser et même si c'était une idée plutôt amusante et excitante, il fallait trouver des idées pour ça. Et bien vite, de sombres idées lubriques lui venaient en tête. Il en frissonnait.

« Oh que ça ne va pas lui plaire... » Disait-il à voix basse tandis qu'il allait chercher ce qu'il avait en tête.

Cela laissait parfaitement le temps à l'esclave de prendre sa douche, se sécher et se rhabiller. Chantonnant, le maître de la maison préparait ce qu'il pensait être le mieux pour son nouvel achat. Si il ne voulait pas le perdre de vue... De nouveau, il l'attendait dans le salon.

« Tu as finis de te laver ? Viens voir. »

restant dos à la porte où il allait arriver, il attendait alors patiemment qu'il arrive, avec sa mauvaise humeur certainement. Vient petit animal sauvage... Que tu reçoive la sentence.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 19
Métier : Esclave 0u0
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: You're mine, little thing. (pv Matej)   Jeu 4 Oct 2018 - 16:37

You're mine, little thing.
Matej fixa toujours Ankhou, mécontent d'avoir raté un peu son coup, il aurait aimé que celui-ci soit à terre, main sur son entre-jambe entrain de pleurer comme un bébé et même si il avait quand même réussi à le toucher un peu, son maître était toujours devant lui comme s'il n'avait rien reçu. Comme si Mat l'avait tapé avec une force de mouche ou comme s'il lui avait tapé avec des plumes. Il finit par baisser la tête, Ankhou avait vu juste au sujet de son ancien maître, en même temps, c'était un peu facile, la plupart des vampires étaient comme ça. Il resta silencieux, ne voulant pas lui dire s'il avait eu bon ou pas. Il n'était pas encore très à se dévoiler, à lui raconter son passé. Et pour l'instant c'était mal barré. 

Il en profita d'avoir de nouveau ses mains libres pour venir les poser sur le bras d'Ankhou. Il était clairement en train de lui faire mal et ça pouvait se lire dans son regard, mais aussi... Ouais, non le visage pas trop, il devait avoir une de, ces tête à cause de la main d'Ankhou qui appuyer contre celle-ci. S'il pouvait, il ne se serait pas gêné pour venir lui mordre la main tel un chien. Pourtant, il ne fit rien et attendit que son maître le lâche. Il ne se priva pas de venir lui répondre encore, comme toujours.

«  Évite de m'abîmer ou de me casser. Ce n'est pas parce que je suis un vampire maintenant que tu dois en profiter. Je veux bien faire un effort et me montrer moins chiant, mais tu dois me promettre de ne pas être brutale. Je n'ai pas envie de revivre ce que j'ai déjà vécu... »

Il se mit à rougir violemment avant de buguer. Il n'en revenait pas, Ankhou venait de lui lécher les lèvres. Pourquoi il a fait ça d'un coup alors qu'avant il était prêt à lui faire une petite chirurgie. Matej en profita d'être totalement libre pour essuyer le sang qui avait couler sur sa joue, mais aussi pour venir se laver les lèvres. Il y a une chose à savoir, c'est que... Comment dire ça, Matej a été violer, mais on ne lui a jamais touché les lèvres, il n'a jamais eu de baiser. Ce qui était logique dans un sens, son maître était intéresser par son cul pas par sa bouche, enfin si, mais juste pour une seule chose.

Discrètement, il regarda Ankhou se mettre nu, il l'avait nu, c'était à son tour de le voir, c'est donnant donnant. Oui, c'est aussi une petite excuse pour le mater. Depuis qu'il avait vu ce corps mouiller et ce tissu le coller, il avait au fond de lui envie de voir ce qu'il y avait en dessous. Ce n'est que lorsqu'il entendit la porte claquer qu'il sortit de ces pensées. Vu qu'il était maintenant tout seul, il en profita pour se laver tranquillement. Et quand je veux dire tranquillement, c'est surtout... Lentement, passant presque trente minutes sous la douche. Pire qu'une gonzesse. 

Il finit par sortir de la douche et prit une serviette avant de se sécher, ce regardant dans le miroir, surtout sa tignasse. Il regarda autour de lui, fouillant même un peu dans les tiroirs avant de trouver une lame de rasoir. Il allait en profiter pour rafraîchir un peu les pointes et couper un peu de longueurs. Il toucha ses cheveux sur les côtés, grognant un peu, pour cet endroit la, il n'y avait qu'un moyen... C'était de demander à Ankhou, chose qu'il ne voulait pas faire, étant trop fière, mais surtout trop con.

Il enfila la tenue que lui avait préparer son maître avant de se regarder encore dans la glace, trouvant la tenue a son goût et puis ça changer de cette merde qui lui servait de haut. Il finit par sortir de la pièce avant d'entendre la voix reloue d'Ankhou. 

« « Ouais, ouais, c'est bon, j'arrive.»

Matej finit par arriver au salon, il n'aimait pas trop l'ambiance qu'il y avait dans la pièce. Déjà, c'est trop calme à son goût, on n'entendait même pas une mouche voler. Et puis le fait de voir Ankhou de dos... Encore plus étrange. Il marcha vers lui avant de venir en face, restant debout, croisant ses bras.

« « Tu veux me dire quelque chose ? »

Il finit par s’asseoir loin d'Ankhou, sur un des fauteuils, restant sur ses gardes, ce méfiant du vampire. Il ferma les yeux toujours les bras croiser avant de venir casser le silence, venant faire un effort. Il se dit que s'il est gentil, il ne risquerait rien, peut-être. Car il sentait qu'il allait y avoir une couille. Vu comment leur relation a commencé, Ankhou n'allait pas abandonner si vite.

« « Bon comme on va vivre e.. Ensemble... Faisons un peu connaissance, je veux savoir quel genre de maître, tu es et aussi ce que je dois faire... Par contre, y a une chose que je ne veux pas que tu touches à part moi évidemment, c'est la cuisine ! … C'est moi qui cuisine et personne d'autre... Et je choisis moi-même les produits, quitte à aller au marché/ en ville tout les jours !»
ASHLING POUR EPICODE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mannequin pour magasines coquins
Messages : 44
Métier : Mannequin pour magasines coquin et mode.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mannequin pour magasines coquins
MessageSujet: Re: You're mine, little thing. (pv Matej)   Mar 9 Oct 2018 - 22:34

We're not broken, we're just bent and we can learn to love again

Ankhou & Matej

Ankhou devenait presque impatient. Bien sûr, il ne le montrait pas, et restait à sa place. Il soupirait, tapant doucement du pied frénétiquement sur le sol. Il se demandait plusieurs fois si il faisait le bon choix ou non mais à chaque fois il revenait sur la même envie qui lui trottinait dans la tête. Non. Il allait recevoir une punition digne de ses erreurs. Il allait comprendre, peut-être un jour que Ankhou n'était pas à prendre à la légère. Il pourrait tellement avoir de libertés en étant sympathique avec le maître de maison... Mais chaque choses en son temps. Ne pas le casser... Bien sûr que non. Il n'était pas un sauvage non plus, il n'avait aucune envie de le briser. Autant à cause de son coût que de sa beauté qui émoustillait le vampire. Et lui rappelait sans cesse que son esclave détestait être approché... Et ça le frustrait d'avantage. Il jouait avec ce qu'il avait préparé à l'esclave et l'entendait enfin. Il traînait des pieds. Ne s'attendant certainement pas à ce que le vampire veuille le punir de cette façon. Ça allait forcément amener du conflit. Et qui avait commencé ? Les deux certes. Mais pour lui, Matej avait commencé la petite guéguerre et il était bien décidé à la gagner.

Un long sourire se peignait sur son visage. Pas rassurant. Mais il ne le voyait pas encore. Il marchait... hésitant... Et s'asseyait. Un petit silence passait, puis il reparlait. Essayant sans doute de de se rassurer. Se dire que, peut-être ça allégera l'ambiance et que tout allait mieux se passer après. Il lâchait un léger rire qui se perdait dans le silence. Il restait droit, immobile. Il hésitait lui-même à la démarche, si il fallait vraiment arriver à ça... Mais il ne pouvait pas se laisser faire dès le départ. Alors, il se décida. Et il ne perdait pas de temps. Utilisait sa vitesse vampirique pour être en quelques secondes devant sa proie. Il ne lui laissait le temps de rien. Juste à se laisser faire sous la surprise. Autour de son cou, fut enfilé un jolie collier en une matière qui ressemblait, peut-être à du fer... ou de l'acier... Joliment décoré, semblant disposé de quelques gadgets. Il avait faillit, sous cette impulsion soudaine, faire tomber l'esclave du canapé, mais il le rattrapait, saisissant ses épaules fermement, les yeux dans les yeux.

« Matej, Matej... » Lui soufflait-il, l'une de ses mains lui caressant le visage jusqu'à la glisser jusque son collier fraîchement enfilé. « Tu vas vite apprendre comment réellement te comporter avec moi. On va tester quelque chose, veut-tu ? » Il le lâchait, avant de se reculer d'un pas. « Oh je sais que tu as ton petit caractère... Mais je ne suis pas ton chien... Je pourrais même faire quelques concession mais me faire traiter comme tu l'as fait, sache que j’espère pour toi que ça ne se reproduira plus. »

Son sourire se perdu. Il ne souriait plus. Plus de masque. Il le fixait intensément, passant lentement son pouce contre ses lèvres. Il avait envie de le mordre, de le faire crier. Le soumettre à lui de force, mais à quoi bon ? Il se mordait le pouce à cette pensée, à sang, avant de reprendre.

« Quel genre de maître je suis ? Contrairement à toute attente, pas violent. Mais l'irrespect est l'une des choses que je peux pas supporter, surtout venant d'un être qui m'appartient désormais. Tu as beau le nier, ça reste un fait. » Il s'approcha de nouveau, menaçant. Mais il ne lui fit rien, plaquant juste ses mains contre les appuis bras du fauteuil. « Je te touche quand je veux et où je veux. Mais tu sais quoi ? J'ai bien compris que ton ancien maître a dû te salir déjà bien comme il le faut. Alors je veux bien faire l'effort de te donner un peu d'intimité... à condition que tu ne me traite plus comme tu l'as fait, c'est clair ? »

Lui montrant les dent,s il reprit un sourire, plus moqueur cette fois. Il se redressait après avoir frôlé son collier.

« ça, ce sera un test. Un ridicule petit test... Toi qui voulais tant te débarrasser de ta muselière, te voilà resservie... Mais il faut t'en prendre qu'à toi-même. Je te l'enlèverais quand je serais sûr que tu ne me faussera pas compagnie. Parce que oui, tu ne sortira pas sans moi, jamais. Et j'aurais un œil sur toi jusqu'à que tu m'auras prouvé que je peux te faire ne serais-ce qu'un peu confiance. Donc ça va de soit que si tu essaye de l'enlever ou te barrer même avec ça... Je te retrouverais et je peux très bien faire en sorte de t'envoyer à l'abattoir. »

Mais il le fera pas. Il le fera pas parce que malgré tout il avait eut un coup de cœur pour lui. Il était attiré par cet être si particulier, si charmeur malgré son mauvais caractère. Tout ce que Ankhou pouvait pas avoir du premier coup... l'excitait au plus au point mais le frustrait aussi. Il croisait enfin les bras, prenant soudainement un air un peu plus... agréable, avenant.

« Donc tu cuisines hein... C'est bien parce que, même si je cuisinais moi-même jusque-là, ça me fera une tâche en moins... De ce côté-là je peux te laisser faire. » Il abaissa légèrement la tête, attendant avec impatience ses réactions. Allait-il d'avantage s'enfoncer ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 19
Métier : Esclave 0u0
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: You're mine, little thing. (pv Matej)   Jeu 11 Oct 2018 - 17:46

You're mine, little thing.
Matej, une fois qu'il avait fini de blablater, il fixa Ankhou qui lui était clairement en train de rigoler, ce qui ne rassura pas le petit vampire. Même si ça ne fait que quelques heures qui se connaissaient, Matej avait déjà remarquer que lorsque son maître rigola, ce n'était pas bon signe. Il n'a pas eu le temps de dire quoi que ce soit qu'il se retrouva avec Ankhou très proche de lui sauf que cette fois-ci, il ne dît rien, car il était plus concentré à toucher ce qui lui avait mit autour du cou. Un collier... Il le prenait donc vraiment pour un chien, pour un objet, sa chose. Il n'avait qu'une envie, c'était de l'enlever, n'aimant pas du tout cette idée. Il allait lever ses bras et poser ses mains pour, mais il croisa son regard grognant un peu pour montrer qu'il était mécontent. Il s'arrêta net dans son élan, comme si le regard d'Ankhou lui avait clairement dit de ne pas y toucher. Cependant, il y a une chose qu'il avait un peu appréciée, c'était la caresse sur sa joue, première fois qu'il avait un contact doux et ceux depuis pas mal d'année. Il ferma un peu les yeux profitant un peu de ce moment-là avant d'écouter ce que le vampire avait à dire.

Matej allait lui répondre comme à son habitude, mais il ouvrit la bouche avant de la refermer venant poser sa main contre son menton, pour réfléchir. S'il lui accorder quelques concessions, liberté, il pouvait être un peu moins con. Peut-être que comme ça, il aurait une vie plus paisible. Il tourna la tête n'aimant pas vraiment ce qu'il allait lui dire.

« Vu ce que tu m'as mis autour du cou, c'est plutôt moi le chien. Ahaha. » Il n'avait pas vraiment aimé la blague d'Ankhou, et il n'allait pas le cacher « Si tu fais des concessions, je pense que je peux me montrer plus agréable à vivre, mais j'aurais quand même mon caractère sur certaines choses ! Comme le fait de devoir me toucher et plus !»

Matej regarda Ankhou, voyant celui-ci se mordre à sang. Il lâcha un petit sourire, ayant compris. Il avait compris que le vampire avait une certaine envie et qu'il se retenait. Une idée popa dans sa tête à ce moment-là, il devait se venger pour le collier. Pourquoi ? Parce qu'il ne veux pas que ça soit Ankhou qui gagne. La partie est loin d'être terminé. Il était toujours en train de l'écouter avant de faire de grands yeux. Matej se demander s'il plaisantait, genre, il n'était pas violent. Il n'allait pas se gêner pour lui faire remémorait ce qui s'était passer il y a quelques minutes auparavant.

« Pas violent... On en parle dans la douche, le plaquage contre le mur ? C'était quoi ça, une caresse peut-être. »

Il soupira avant de croiser les bras, fermant les yeux. Il n'aimait pas parler de son passé et encore moins de lui. De repenser à tout ce qu'il lui faisait subir, Matej se mordit la lèvre à sang. Ses mains agrippèrent ses propres bras, voulant un jour lui faire payer tout ce qu'il lui avait fait. Il baissa la tête fixant le sol et parla tout bas, pour une fois, il donna une des raisons pour laquelle il n'aimait pas qu'on le touche et qu'on le colle.

« … Justement, c'est parce qu'il a été comme ça avec moi, que je ne veux pas que l'on me touche.»

Il releva la tête, toujours sa lèvre qui saignait étonné de voir que son maître était prêt à faire des efforts pour lui. C'était bien la première fois que quelqu'un faisait ça pour lui. Il commençait à se dire, que peut être qu'Ankhou n'était pas si méchant que ça. Mat se disait que si, il faisait des compromis, il devait en faire aussi, car même si l'esclave a un sale caractère, on lui avait appris à rendre l'appareil. Même si l'idée qu'on le touche, le rebute un peu, il allait faire cet effort-là, mais bien évidemment avec quelque petites conditions.

« … Si j'ai le droit à de l'intimité, je... Je... Rah ! Je te laisserai me toucher. Par contre, si tu me touches, tu es doux ! Je ne veux pas que tu sois violent, sadique ou que tu t'amuses à me couper pendant avec tes ongles... Et si y a quelque chose que je ne veux pas faire pendant ou quoi, ne me force pas...» Il laissa place à un petit silence, il n'en revenait toujours pas de ce qu'il venait de lui dire. « C'est juste un collier ça va, au moins je peux te mordre, il n'y a pas une cage de fer qui m'en empêche ! » 

Lui qui espérait pouvoir souffler un peu, en allant dehors tranquillement, c'était raté. Il va pas non plus le suivre quand il va allait pisser. Il fit claquer sa main contre le du fauteuil avant de froncer les sourcils.

« Quoi ?! Je dois sortir avec toi, je préfère encore ne jamais sortir de l'appart ! »

Au fond, il disait aussi un peu ça, pour se protéger de son ancien maître. Au moins d'être soit enfermer dans l'appart ou soit en ville avec Ankhou, il se sentait protéger. Et puis il sait que, quoi qu'il arrive, il ferait tout pour le garder. Même s'il se prennent pour l'instant le chou, Matej avait confiance en lui sur ce point. Il ne voulait pas lui dire qu'il était content de ça. Que pour une fois, il était d'accord avec lui.

« Sinon ouais, y a quelques trucs que mon ancien maître m'a apprit et qui ne sont pas trop mal à vrai dire. Et la cuisine en fait partie donc t'en fais pas, je ne rempoissonnerai jamais. Je ne gâcherai jamais de la nourriture pour ça.»  Il se radoucit un peu avant de regarder autour de lui cherchant un certain objet dans le loft « Dis moi, tu aurais un piano ? »

Il sentit une odeur de sang et avait complètement zapper sa lèvre. Puis il repensa à la réaction d'Ankhou de tout à l'heure. De le voir frustrer, ce qui le fit rire un peu. Il se leva et poussa son maître pour qu'il s'assoie dans le fauteuil. Pour une fois, il allait se montrer gentil avec lui, mais c'était aussi un moyen pour montrer qu'ils avaient un accord et qu'ils devaient s'en tenir à celui-ci.

« Bon vu qu'on est arrivé à se mettre d'accord comme si on avait fait un contrat. Il faut quelque chose qui fasse un peu comme une signature sur le document. Donc, pour te montrer mon accord, je t'autorise à me mordre un peu, oui parce que j'ai peut-être repris un peu de couleur et de force, mais ce n'est pas une raison pour me vider de mon sang. Et aussi parce que j'ai vu que ça te tente depuis un bout de temps. »

Pour une fois, Matej se montra gentil envers son maître.

ASHLING POUR EPICODE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mannequin pour magasines coquins
Messages : 44
Métier : Mannequin pour magasines coquin et mode.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mannequin pour magasines coquins
MessageSujet: Re: You're mine, little thing. (pv Matej)   Sam 13 Oct 2018 - 13:24

We're not broken, we're just bent and we can learn to love again

Ankhou & Matej

Le vampire se calmait peu à peu après avoir mit le collier à l'esclave. Il ne devait pas non plus perdre trop vite son sang froid sinon ça allait très vite se retourner contre lui. Il observait le roux réagir et il n'avait toujours pas la langue dans sa poche. Mais cette fois ce n'était pas dérangeant et Ankhou pouvait très bien le laisser s'exprimer. Il voulait surtout voir comment l'esclave allait s'y prendre.... Soit il allait continuer à mal parler au maître, soit essayer de se rattraper. Mais si il envoyait de petits piques ce serait pas surprenant. Il l'écoutais avec un grand sourire sur le visage, assez fier de ce qu'il venait de faire même si ça ne plaisait pas au roux. Au moins il ne se montrait pas violent et disait juste avoir son caractère encore une fois. Oui, tant qu'il ne dépassait pas les bornes... Lorsqu'il parlait du placage dans la douche, il ne pu s’empêcher de lâcher un petit rire, amusé par son commentaire. Si il savait... C'était loin d'être un geste violent... Si ça l'avait réellement été, il aurait été blessé ou plus choqué que ça.

« Violent, ça ? Oh mon p'tit cœur, si tu savais... J’ai vécu bien plus violent qu'un petit placage contre une ridicule porte de douche. »

Et puis il avait juste perdu son sang froid à ce moment-là... Il continuait de l'écouter, voulant quand même plus ou moins le comprendre. Par contre, ce qu'il disait par la suite avait le don de le surprendre. Il ne s'attendait pas à qu'il lui dise déjà ce genre de choses mais il ne pouvait espérer mieux comme ouverture. Il fallait juste qu'il soit doux ? Bon bah... C'était pas gênant. Il aimait quand les choses bougeaient et n'était pas très choqué par un peu de bestialité au lit mais si l'esclave voulait pas être prit comme ça... Certes. Après tout il avait visiblement vécu des choses pas très saines et il venait d'être transformé alors il fallait le comprendre. Essayer du moins. Mais savoir qu'il pourrait assouvir ses pulsions avec lui rien qu'en étant juste doux dans ses gestes, c'était plutôt une bonne nouvelle. Et bien sûr, ne pas tout le temps le coller comme il l'avait fait dans la douche... Il pouvait le faire.

« Ohoh et bien, j'en espérais pas tant... Si tu a besoin de douceur y'a pas de problème, faut juste pas m'énerver et tout se passera bien~. »

Qu'il essaye de le mordre, il le lui rendra. Mais ça il ne lui disait pas parce que ça semblait assez évident... Il restait amusé par ce que disait l'esclave et c'était tant mieux d'ailleurs qu'il ne ressente plus d'animosité... Il voulait pas trop que l'esclave pense qu'il cachait son jeu et était vraiment quelqu'un de violent. Juste impulsif !

« Oh ba si tu veux pas sortir je t’enfermerais dans l'appartement y'a pas de soucis pour ça. Mais sache que si vraiment je peux te faire confiance de ce côté-là, tu pourras sortir seul quand tu le voudras. Mais pour l'instant... On est en phase de teste~ »

Il il lui avait déjà expliqué y'a quelques minutes donc il n'allait pas se répéter. Un piano ? Il fit un peu les yeux rond tandis qu'il se demandait bien où est-ce qu'il pourrait mettre un si gros instrument dans son appartement. Mine de rien même si il avait de l'argent, il n'avait pas un si grand appartement que ça. C'était spacieux mais pas jusqu'à avoir pleins de pièces qui servent à rien...

« Je n'en joue pas donc je me vois mal en avoir un. Et puis pour un piano à queue y'a pas de place mais pour un simple rectangulaire ça peut être possible. Tu joue de cet instrument ? »

Cela le surprenait vu la dégaine de l'esclave. Mais bon, il ne faut pas se fier aux apparences. Et le fait qu'il le poussait sur le fauteuil pour lui dire qu'il acceptait de se faire mordre, ça le mettait sur le cul. Le mordre ? Si c'était pour faire comme si c'était signer un contrat, c'était étrange. Mais bon, c'était pas le plus important vu qu'il lui donnait son accord pour une chose qui semblait l'avoir quand même dégoûté. Il allongeait alors un sourire satisfait, se léchant les lèvres rien que d'y penser. Il aimait bien quand les choses allaient dans son sens et il tapotait alors ses genoux.

« Très bien, si tu me donnes ton accord alors... Viens-là. »

Il n'allait pas le toucher plus que nécessaire. Juste le mordre. Et puis, pourquoi pas le marquer en même temps ? Histoire de montrer à tout le monde qu'il était à lui... Il l'attirait alors jusqu'à lui pour qu'il s'asseye et il tâtait alors la marchandise, glissant sa bouche à son cou. Il passait de petits coups de langue pour préparer le terrain avant de mordiller gentiment. Il sentait l'excitation monter mais tentait de se calmer pour pas déraper. Puis, lentement, il planta ses crocs, sentant des frissons le parcourir. Il ne fit ce qu'il fallait, mais le marquait suffisamment pour qu'il y ait une belle marque et que tous les vampires et autres créatures sachent qu'il était à quelqu'un et pas qu'un simple esclave. Il léchait doucement la plaie qui se refermait déjà, rassasié de ces désirs. Pour l'instant. Puis, sans prendre garde, il pris l'esclave dans ses bras, voulant profiter un peu plus de ce moment de clame et surtout, pouvoir l’avoir contre lui sans qu'il ne gueule de trop.

« Hmmm... Oui, je pense avoir fais quand même un bon choix. » susurrait-il tandis qu' »il relâchait l'esclave pour qu'il puisse se relever. « Bien, maintenant que le plus important est fait... Tu vas pouvoir me montrer ton talent pour la cuisine du coup... On ira faire demain les courses nécessaires~ »

Tout sourire, il se relevait, regardant son acquisition.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 19
Métier : Esclave 0u0
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: You're mine, little thing. (pv Matej)   Lun 15 Oct 2018 - 14:36

You're mine, little thing.
Matej ne voulait même pas savoir ce qu'il pourrait lui faire de plus violent. Il avait déjà eu un aperçut de sa force, certes ce n'était pas sa force à 100 %, mais rien que ce qu'il avait vu faisait un peu peur. Peur qu'il lui casse quelque chose, qu'il finit à l’hôpital voir même à la morgue. Par contre, il fronça les sourcils en entendant ce mot qui lui donner envie de vomir. Il pouvait lui donner un surnom, bon pas non plus n'importe lequel évidemment, mais celui-là encore moins. D'une, ils ne sont pas ensemble et puis même mon cœur ça fait gonzesse aux yeux du roux. Ça ne fait pas très viril... Bon, j'avoue que le jeune vampire n'est pas ce qui de plus viril, mais quand même. C'est comme si avec ce surnom-là, Ankhou lui enlevait le peu qu'il avait. Peut-être qu'il l'avait fait exprès qui sait. Il grogna avant de venir lui balancer un des coussins en plein figure.

« Évite les surnoms du type mon cœur, ne suis pas ta gonzesse ! Je préfère encore que tu me surnommes le roux, mais ce n'est pas une raison pour m'en donner un. Mat ou Matej ça te suffit, en plus si tu m'en donnes un, ça veux dire qu'on est proche/intime alors non. »

Il fixa le regard d'Ankhou avant de rougir, baissant directement la tête. Pas que d'être bestiale le gêner, mais pour l'instant, il voulait un peu de tendresse et puis il n'avait pas encore assez confiance en Ankhou pour le laisser faire ce qu'il veut avec son corps. S'il y avait un autre oreiller près de lui, pour en nouveau lui lancer, il l'aurait fait, mais il n'avait rien, il a du se contenter de lui faire un doigt d'honneur, étant un peu gêner de cette conversation. N'ayant jamais eu l'habitude de parler de ça avec son maître. Jamais, dans son passé, il ne lui avait jamais demandé quoi que ce soit ou quoi, c'était « tu fermes ta gueule et tu me laisses te prendre. » Il en avait subi des viols, alors qu'Ankhou fasse des efforts avec lui sur ce point-là, il ne savait pas trop comment réagir.

« Ouais, ouais, j'éviterais de t'énerver. Enfin bref, passons. »

Et bien pas de soucis pour Matej, s'il ne pouvait pas sortir de l'appartement pendant quelques mois, ça ne le gêner vraiment pas, il y avait de quoi s'occuper. Et puis si Ankhou était assez gentil pour lui acheter de trois choses. Il pouvait bien pour l'instant se passer du contact des gens. N'étant pas très sociable, n'avoir peu ou pas d'amis, l'importer en réalité. Au moins, il était sûr de ne pas souffrir à cause d'un coup de pute de leur part. Et puis bon, trouver moi quelqu'un qui n'en aurait pas marre d’être amis avec un trou-duc comme Mat'. Le visage du roux changea directement lorsqu'il avait entendu Ankhou lui dire qu'il pourrait lui en prendre un. Il était un peu sur-excité et le fixait avec un énorme sourire avant de hocher la tête comme un con.

« Oui et si je peux en avoir un même simple rectangulaire, ça me suffit, tant que je peux en jouer de temps en temps... Alors tu veux bien m'en prendre un... S'il te plaît ?! »

On dirait un gamin qui réclame un jouet à sa mère. Il le fixait avec des yeux doux, ayant totalement changé. En même temps, ils étaient en train de parler de quelques choses auxquelles Matej tenait, encore plus que la cuisine. La musique, plus précisément au piano, la seule chose que lui avait accorder son ancien maître, c'était un peu son refuge, lorsqu'il joue, il est dans sa bulle et je sens bien. C'est peut-être un des choses qui l'a aider à tenir ? À ne pas se foutre en l'air bien avant sa transformation.

« J'ai l'impression que ça t'étonne que je sache jouer d'un instrument, ne me prends pas pour un con, je suis loin de l'être !»

Il était maintenant sur les genoux d'Ankhou, étant un peu gêné de la distance, mais ne dit rien et le laissa faire. Il ferma les yeux avant de venir agripper un peu le haut d'Ankhou lorsqu'il sentit les coups de langue qu'il était en train de lui donner, ça ne le laisser pas indifférent. Il garda son calme et puis très vite la sensation changea, passant à un peu de plaisir, à la sensation de se faire littéralement planter. C'était la deuxième fois qu'on le mordait et donc, n'avait pas encore trop l'habitude de la douleur. Surtout, qu'Ankhou y allait lentement, ce qui ne l'aider pas. Il n'avait qu'une hâte, c'est qu'il finit. D’ailleurs, une fois, la morsure finit, Matej fut étonné de ce que lui réservé son maître. Une sorte de câlin. Il allait faire son chiant et lui sortir une connerie, mais au lieu de ça, il profita un peu de la tendresse pour une fois qu'il ne le plaque pas. Mais il reprit très vite ses bonnes vieilles habitues. Il se leva avant de croiser les bras.

« Un câlin... Pourquoi tu me câlines ? T'es si gnian-gnian qu'une gonzesse ou quoi… C'est logique que tu as fait le bon choix, il n'y a pas plus emmerdeur que moi ! Au moins ta vie va être animé ! Et tu verras, à la fin, tu ne pourras plus te passer de moi !»

Il fixa la cuisine avant de hocher la tête, laissant Ankhou passer devant et le suivit calmement. Il regarda autour de lui, il va devoir retenir où se trouve quoi. Il n'avait jamais eu une si grande cuisine. Il allait passer plus de temps que prévue. De base, cuisiner peut prendre du temps, mais encore plus quand on ne sait pas où se trouve les couteaux, par exemple. Il prit le tablier et le passa autour de lui avant de se retourner vers le vieux vampire.

« Dis moi ce que tu veux manger, je sais un peu près, faire tout. Enfin des plats tout simples jusqu'au plat typique d’Amérique, mais c'est tout. Je pense que c'est déjà pas mal non ? Par contre après t'avoir cuisiné un truc à manger, j'aimerais dormir un peu. Oh d'ailleurs question, je dors où ?»
ASHLING POUR EPICODE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mannequin pour magasines coquins
Messages : 44
Métier : Mannequin pour magasines coquin et mode.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mannequin pour magasines coquins
MessageSujet: Re: You're mine, little thing. (pv Matej)   Sam 27 Oct 2018 - 22:31

We're not broken, we're just bent and we can learn to love again

Ankhou & Matej

Il détestait tant que ça les surnoms ? C'était pourtant plus rapide que de se rappeler sans cesse des prénoms. Et puis, le vampire adorait faire ça et même pour ceux qu'il n’aimait pas spécialement. C'était sa façon d'être et il n'allait pas changer juste pour cette tignasse « adorable » rousse. Et pour la peine il n'allait même pas prendre en compte ce qu'il venait de lui dire. Il allait continuer de l'appeler comme il le voudrait même si il allait évidemment aussi l'appeler par son vrai prénom. Parce que pour le présenter aux autres ce serait bien mieux. Mais loin des regards des autres il pouvait bien faire de ce qu'il voulait de son présent. Il répondait que d’un sourire amusé, surtout que l'esclave lui demandait de lui acheter un piano avec un regard pétillant, comme un petit enfant voulant un cadeau pour noël. Il semblait plus gentil d'un coup et c'était bien normal vu qu'il demandait une faveur. Est-ce qu'il allait accepter ? Peut-être. Il allait bien voir si il se sentirait d »'humeur à lui faire plaisir et surtout si il allait continuer à plus ou moins bien se tenir pour ça. Il aimait les surprises et décider au dernier moment. Ça pourrait très bien se faire pendant les courses alors... Patience était de mise. Il riait doucement à son commentaire sur son intelligence.

« Oh non je remet pas en question ton intelligence... Mais plutôt ton talent. Je m'attendais juste pas à que tu joue à ce si majestueux instrument. On verra si je me sentirais d'humeur charitable pendant les courses. »

Mais si il avait un réel talent alors il allait souvent lui demander de jouer pour lui. Et il allait pas pouvoir refuser si il voudrait garder tout ses « petits privilèges » que le vampire lui donnaient mine de rien. Et il n'était pas surprit que l'esclave réagisse à l'élan de tendresse qu'eut le vampire à son égard. Il savait qu'au fond l'esclave avait certainement aimé -qui n’aimerait pas les câlins au lieu d'être maltraité?- et n'en prenait pas compte de son mécontentement. Il avait beau être un petit emmerdeur, il restait sa chose et il l'aimait bien, sa chose.

« Tu préfère que je te frappe ? Je croyais que tu voulais que je sois doux avec toi... Faut savoir. »

Il avait bien comprit que le roux était.. Très contradictoire dans ses paroles. Mais si il avait eut de mauvais souvenirs avec son ancien maître, c'était normal qu'il soit aussi indécis. Mais il allait vitre apprendre à se reprendre et être de nouveau lui-même avec Ankhou. Car après tout, ce n'étaient pas les mêmes vampires et heureusement pour Matej. Une fois dans la cuisine, il laissait faire alors l'esclave, qu'il se familiarise avec la cuisine. Il fut amusé de le voir même mettre un tablier... Il aurait préféré qu'il n'y ait rien en dessous mais passons. Il l'observait faire après s'être donc assit sur un petit tabouret. Ce qu'il voudrait manger ? Il n'en savait rien du tout. Surtout qu'ils avaient pas encore fait les courses de nourriture alors il allait falloir faire avec ce qu'il y a dans les placards pour l'instant. Et puis, il ne se souvenait pas forcément de tout ce qu'il laissait dans le frigo... Il avait beau faire mine de réfléchir, il ne se souvenait pas de grand chose.

« J'aurais bien voulu répondre toi mais j'peux pas donc... à vrai dire j'ai pas refais de courses avant que tu n'arrives alors... Fais donc ce que tu as envie avec ce que tu trouves~ »

Lui faisant un clin d’œil, il l'observait donc faire sa petite affaire. Pour une fois qu'il n'avait rien à faire, il sentait qu'il allait aimer ça, pouvoir laisser quelqu'un 'autres faire des tâches quotidiennes... Bon pour certaines choses il allait devoir se la mettre derrière l'oreille mais il pouvait au moins essayer d'être patient pour cette fois. Il pianotait ses doigts contre le marbre de l'îlot central, ne se lassant pas d'admirer son achat si fraîchement arrivé.

« Oh et... J'ai oublié de te dire. Je suis mannequin alors, je serais quelque fois occupé à divers shooting ou rendez-vous... Il se peut que certaines fois je ne revienne pas à la maison mais il faudra pas t’inquiéter huhuh... » Tu parles, sans sa présence l'esclave allait forcément pas s'en plaindre de pouvoir passer des journées tranquilles. « Où tu dors ? Et bien, il y a une chambre d'amis, tu pourras la prendre. Tu vois que je suis gentil, je t'oblige pas à dormir avec moi~. Par contre il se peut que je vienne te squatter quelque fois... Rien que pour avoir un peu de compagnie, tu vois... »

Enfin, vite fait... C'était aussi pour les câlins mais ça le roux allait vite le comprendre vu le personnage qu'est Ankhou. Mais c'est vrai, il aurait pu très bien le laisser dormir par terre ou avec lui et l'obliger à avoir sa présence à ses côtés. Donc ça montrait qu'il était de bonne foi ! Il savait très bien ce qu'allait penser l’esclave de son métier mais il s'en fichait. Au moins il savait maintenant et comprendrait pour les quelques fois où Ankhou pourrait être absent plus ou moins longtemps. Il avait presque envie de l’emmener quelques fois... Mais ça, ce sera plus tard quand il pourra lui faire confiance...

« D'ailleurs... Tu connais des gens dans cette ville ? » Lui demandait-il un peu plus sérieusement cette fois. « Des amis, connaissances... Ou alors tu t'es fais trop longtemps séquestré ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 19
Métier : Esclave 0u0
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: You're mine, little thing. (pv Matej)   Sam 3 Nov 2018 - 14:48

You're mine, little thing.
Il est vrai que l'apparence de Matej donnait plus l'impression d'un dealer que d'un pianiste. Beaucoup le jugeaient à son physique, après tout qui ne le faisait pas de nos jours. Même Mat avait juger Ankhou d'abord sur ses expressions du début et pourtant au fil des minutes qui passèrent son avis sur lui commença à changer un peu. Mais ce n'est pas pour autant qu'il allait direct se radoucir, il va juste accepter certaines choses, mais il fera tout pour montrer qu'il peut avoir le dessus sur son maître, enfin, c'est ce qu'il croit, or, on sait tous que c'est impossible. Tout ce qu'il arrivera à faire, c'est de se rendre encore ridicule qu'il ne l'est déjà. Il croisa les bras gonflant un peu ses joues tel un gosse, avant de venir répliquer le fond de sa pensée avec pour une fois une petite touche d'humour. Il voulait tellement un piano qu'il le défier un peu, voir s'il craquerait et lui en prendrai un petit.

« Je vois, si ça se trouve, je ne sais pas vraiment en jouer et j'en veux juste un, pour pouvoir te casser les oreilles et jouer comme un pied à n'importe quelle heure ! Enfin, achète-moi en un et je te prouverai que je sais en jouer. Ce n'est pas parce que j'ai l'air d'un plouc, que je ne peux pas être majestueux dans quelque chose, si je pouvais, je jouerais de plusieurs instruments, j'aime énormément la musique.»

Matej n'a jamais eu de signe de tendresse, d'affection dans sa vie, c'était une sensation, quelque chose de nouveau pour lui. C'est pour cela qu'il ne sait pas trop comment réagir à ça, qu'il est un peu mal à l'aise. On lui a toujours appris à exprimer le peu de sentiments, à être froid, sans empathie, tel une machine. Et son ancien maître avait réussi son boulot. Matej, même si, il ne le dira jamais à Ankhou à cause de sa fierté, avait apprécier ce contact. Il ne dirait pas non pour en avoir un peu plus souvent, mais bien doser pour éviter que celui-ci n'étouffe et finit par exploser. Exploser tellement il serait rouge et gêner.

« Non. Juste que j'ai pas l'habitude à de la tendresse... »

Une fois, le tablier mit, il fit comme chez lui, techniquement ça l'était un peu maintenant non ? Il fouilla un peu partout, repérant où se trouver les casseroles, mais aussi couteau, assiettes, etc. Puis il se dirigea vers le frigo avant de voir ce qu'il pouvait cuisiner. Il l'ouvrit et ne vit pas grand chose, il fallait vraiment faire les courses. Il resta un moment devant la porte de celui-ci, laissant le froid parcourir la pièce, réfléchissant à ce qu'il pourrait faire avec le peu d'ingrédient qu'il y avait. Il finit par fermer la porte, ayant marre de réfléchir pour ne rien trouver au final. Il retira son tablier avant de venir près d'Ankhou, soupirant, il devra apprendre à vivre avec les remarques perverse de son maître. Il ne se gêna pas pour venir lui donner une petite pichenette à son nez avant de s'asseoir à côté de lui.

« Ahahah très drôle, laisse moi au moins manger et reprendre des forces avant. Sinon je sens que tu risques de me casser où je ne sais quoi de pire.» Dit-il avant de venir poser sa tête sur l'ilot. « Ah bah bravo, tu étais tellement impatient de m'avoir que tu n'as pas pensé le matin à faire des courses... Et beh ça va être beau la vie avec toi, je le sens. Bon, je t'avoue, j'ai la flemme de chercher quoi cuisiner... On se commande à manger ? »

Il releva la tête avec un grand sourire aux lèvres accompagné de petit yeux à la chat poté. Il n'attendit pas de réponse et se dirigea presque en courant vers le canapé. Il s'installa dessus s'enroulant dans la couverture pour se réchauffer fixant Ankhou. Est ce qu'il allait dire oui pour commander, en même temps, il n'avait pas trop le choix, s'il voulait manger quelque chose. Matej se demandait ce qu'il allait lui proposer, manger japonais ou peut être mexicain qui sait. Il s’allongea et se mit en boule, laissant un peu de place pour Ankhou.

«  Comme si j'allais m’inquiéter, au contraire, ça me feras du repos, de ne pas te voir et de ne pas t'entendre. Et puis si tu peux me ramener quelque tenue, je ne t'en voudrais pas. »

Il ne se doutait pas de quel genre de mannequin était Ankhou, pour lui s'était un simple mannequin, ceux qui s'habillent avec des vêtements de grand créateurs, des tenues à la fois moche et totalement what the fuck des fois. Il aurait une très bonne surprise, le jour où Ankhou ramènerait une tenue.

Matej fixa un moment le vampire étonné de savoir qu'il aurait sa propre chambre, déjà avoir un lit l'étonnait, mais une chambre, il fut sur le cul. Lui qui avait plus l'habitude de dormir soit par terre, soit sur le canapé. Et puis surtout, il n'aurait pas le pot de colle avec lui dans le lit avec ses mains baladeuses. Il pourra faire l'étoile tranquillement, prendre toute la place comme bon le chante. Dormir dans quelque chose de douiller, au chaud, le rêve. Il voulait aussi que cette pièce soit à lui, avec ses propres goûts. Pas qu'il n'aimait pas la déco d'Ankhou, mais il voulait quelque chose qui, quand on se rend dedans, on s'est que c'est sa chambre et pas celle du vampire.

« J'aurais le droit de changer la déco ? Si tu veux squatter, je te laisserai dormir par terre sur un matelas. Je rigole ! Et puis tant que ce n'est pas pour me violer, je pense que je peux accepter a ce que tu me colles quelques nuits, j'ai bien dit quelques nuits, pas tout les jours non plus.»

Il ne connaissait pas grand monde à vraie dire et tant mieux dans un sens pour Ankhou, il était à Doria depuis seulement quelques mois, mois durant lesquels il était souvent enfermé jusqu'au jour où il fit la bêtise et on connaît la suite n'est ce pas. Tout ce qu'il espérait, c'était que son créateur ne revienne pas ici. Qu'il reste là où il était, qu'il fasse sa vie sans lui. Mais au fond de lui, il savait qu'un jour, Ankhou aura à faire à lui, que celui-ci voudrait le récupérer. Il ne fallait pas qu'il pense déjà à ça. Il devait maintenant penser à lui, mais aussi à Ankhou à contre cœur évidemment. Il se cacha un peu avec un oreiller et commença à lui mentir.

« Nope, je connais personne après peut-être que des gens se souviennent de ma tronche, mais vite fait, tu sais dans la boutique avec mon caractère, j'ai attiré les regards. Avant ma transformation, je sortais juste pour mon boulot. »

Il lui balança l'oreiller avant de venir se relever, venant s'adosser un peu contre lui.

«C'est bien de parler de moi, mais parlons un peu de toi, niveau caractère, tes habitudes, enfin que j'en sache un peu plus sur toi. Si tu as une famille, si tu es proche d'elle, enfin, tu vois »
ASHLING POUR EPICODE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mannequin pour magasines coquins
Messages : 44
Métier : Mannequin pour magasines coquin et mode.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mannequin pour magasines coquins
MessageSujet: Re: You're mine, little thing. (pv Matej)   Mar 13 Nov 2018 - 19:23

We're not broken, we're just bent and we can learn to love again

Ankhou & Matej

Pas l'habitude de la tendresse... Oui, Ankou l'avait bien remarqué à force. Mais ce n'était pas bien dérangeant vu qu'il allait l'aider à juste s'y habituer et il avait intérêt à finir par aimer parce que sinon ça allait être très pénible pour lui vu comment Ankhou était collant. Il observait toujours l'esclave avec un rand sourire aux lèvres en ne sachant pas quoi s'attendre mais... Finalement il semblait perdre de plus en plus sa motivation vu la tronche qu'il tirait en sachant qu'il n'y avait plus grand chose dans le frigo. Et il finissait par retirer son tablier tout en disant que ce serait mieux de commander finalement. Ohh il n'est vraiment pas drôle... Il y avait encor beaucoup de choses à faire avec peu dans les placards, il suffisait un peu d'imagination. Il faisait la moue tandis que l'esclave s'éclipsait pour aller se fourrer sur le canapé et s'enrouler dans la couverture. Il ne manque pas de toupet celui-là ! Peut-être qu'il ne savait pas cuisiner en faite et il avait berné le vampire pour lui faire plaisir... Il restait silencieux en le voyant faire, ne bougeant pas d'un pouce. Il hésitait entre l'extirper de sa couverture ou le laisser là et partir voguer à ses affaires sans commander à manger. Sauf que lui, il avait envie de manger même si c'était pas forcément important pour lui.

« Alors tu sais vraiment pas faire à manger ? Quelle déception... »

Bien sûr il disait surtout ça pour l'embêter. Il s'approchait lentement de lui en continuant de l'écouter, inlassablement. Un nouvel accord qui ravissait évidemment le vampire qui pouvait bien lui accorder des moments de répits. Un changement de déco ? C'était pas compliqué et ça n'allait pas être bien coûteux. Il n'en voyait pas vraiment d’inconvénients étant donné que c'était pas une pièce importante de la demeure. Il se laissa retomber sur le canapé en soupirant, tandis qu'un petit sourire s'était formé sur ses lèvres.

« Si tu veux oui, si ça te permet de te sentir mieux chez toi~ et tu as bien intérêt à me laisser une petite place sous la couette huhu... »

Parce que quand il avait besoin d'attention, il faisait tout pour en avoir. Même si ça voulait dire qu'il allait devoir se retenir de bien de choses. Il finissait par prendre son portable afin de voir ce qu'ils pourraient commander. Lui avait envie de sushi... Mais aussi de nouilles sautées... Un peu de tout en faite. Alors il allait sur l'un des restaurant Jap de la ville le plus populaire avant de commencer à prendre commande, prenant un peu de tout et n'importe quoi. Chantonnant doucement en tapant la commande, il écoutait d'une oreille l'esclave qui disait ne connaître personne. Vraiment ? Il ne savait pas si il devait le croire pour le coup mais comme il n'avait aucune preuve, il allait devoir se contenter de cette réponse. Si il le disait après tout... Finalisant la commande, au moment où il tournait la tête il se retrouva à se faire jeter un coussin dans la tronche et il cligna plusieurs fois des yeux tandis que l'esclave voulait en savoir plus sur lui. Oh, il en avait marre de parler de lui ? Ça devait être gênant quand on a des choses à cacher... Enfin bon. Il mit en veille son portable avant de le poser sur le meuble à côté du canapé avant de se tourner vers l'esclave.

« Plus sur moi ? Hmmm... »

Se léchant doucement la lèvre supérieur, il grimpait sur le canapé, avant de se rapprocher de l'esclave et se mettre au dessus de lui. Qu’est-ce qu'il pourrait bien lui dire... Il n'y avait rien de bien important dans l'immédiat à lui dire sur lui m:ais il fallait bien qu'il trouve quelques trucs à lui répondre.

« Je n'ai plus de familles, non. J'ai des amis, amants, collègues, un patron... Et toi désormais. Donc ça me suffit. » L'une de ses mains allaient capturer le menton de l'esclave tandis que son regard s'était planté dans le sien. « Que dire... Tu as peut-être vu que je n’aime pas que l'on me manque de respect... Et que si on se comporte bien avec moi alors je rend l'appareil... Mes habitudes ? Tu verras bien étant donné que tu vis avec moi maintenant. »

Lui faisant un clin d’œil, il se rapprochait d'avantage de lui, posant ses lèvres contre son front. Une petite envie de l'embêter au passage... Il ricanait avant de se redresser et quitter le canapé avant de s'étirer les muscles. Il passait une main dans sa chevelure avant d'étirer un fin sourire amusé.

« Dans l’immédiat je ne sais pas trop quoi te dire. Alors... Si tu as juste certaines choses que tu voudrais savoir en particulier, demande juste le moi. À pars si c'est quelque chose dont je suis incapable de répondre. »

S'approchant de la télé, il l'allumait pour voir si il y aurait pas des choses sympa à regarder pendant qu'ils mangeront. Puis il se tournait vers le jeune homme, se rappelant d'une chose qu'il avait dit par rapport aux tenues. C'est vrai qu'il ne lui avait pas dit de quel genre de mannequinat il faisait... Et ça l’amusait.

« Te rapporter des tenues... Malheureusement je pense pas que ça te plairais ce que je porte pendant les shooting ou alors t'as peut-être les même goûts sans me l’avoir dis, petit coquin~ »

Un nouveau clin d’œil, en espérant qu'il comprenne là où il voulait en venir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 19
Métier : Esclave 0u0
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: You're mine, little thing. (pv Matej)   Hier à 18:42

You're mine, little thing.
Matej, enroulé dans la couverture, grogna sans même prendre la peine de regarder son maître. Voilà que celui-ci commença déjà à douter des talents de cuisine du jeune rouquin. Se cachant bien au fond de canapé, il prit le temps d'imiter Ankhou avant de soupirer. Comment il pouvait lui faire un bon plat diététique avec ce qu'il y avait dans son frigo. Il voulait l'impressionner, en faisant pour son premier repas quelque chose de classe. Va impressionner quelqu'un avec un plat gras, genre une pizza ou autre. Non, Matej voulait taper haut et que pour une fois, Ankhou ne le regarderai pas d'en bas. Qu'il voit dans son regard, qu'il était on ne peux plus fier de son achat, qu'il vient lui tapoter la tête en lui disant que c'était bon. Même s'il ne l'avait pas dit, qu'il faisait tout pour montrer qu'il n'aimait pas trop ça. Il avait aimé ce moment tendre avec lui et il aimerait en avoir plus souvent. Car son ancien maître n'avait jamais montré un signe quoi que ce qu'il faisait était bien ou bon. Il ne lui disait jamais rien, par contre quand c'était le contraire, la, il était là pour lui crier dessus, pour lui marquer le corps.

« Tout de suite, pas ma faute si ton frigo est rempli de chose grasse, je ne sais pas comment tu as fait pour rester aussi maigre avec toute cette mal bouffe... Et si je sais vraiment cuisinier ! Tu verras demain matin quand tu te lèveras, tu aurais un bon et gros petit déjeuner près sur la table ! Enfin, si tu me laisses aller faire vite fait deux trois courses pour au moins avoir un repas digne. »

Concentrer à profiter de la chaleur, le jeune roux n'avait pas entendu son maître arriver et s'affaler sur le canapé, il eu le temps de se déplacer un peu pour lui faire de la place, s’emmêlant un peu dans la couette. Il se positionna assis avant de tirer le bout du tissu coincer sous les fesses d'Ahkou. Ne voulant pas du tout partager avec lui, pour une fois qu'il pouvait profiter d'une couverture bien chaude, il n'allait pas de gêner. Et puis Ankhou n'aimait pas le manque de respect donc être égoïste ne le gênait pas. Toujours à essayer de tirer le bout de tissu avec sa force de mouche, il finit par abandonner, l’obligeant à se coller contre lui pour pouvoir la couette autour de lui. Il fit tout pour ne pas croiser le regarde du vampire.

« Bon, je crois que je n'ai pas le choix et que je devrais partager la couette. Mais attention, si jamais tu oses faire quoi que ce soit je te castre et je te jarte par terre ! »

Matej tourna un peu la tête regardant sans gêne l'écran du téléphone pour voir ce qu'il était en train de commander. Rien que de voir les photos lui donner l'eau à la bouche. Il grimaça un peu sur certaines choses, par contre son regard se posa sur les brochettes de viande qui lui donné extrêmement envie. Il fixa Ankhou avec un énorme sourire aux lèvres ayant une idée derrière la tête. Toujours avec son sourire, il leva son petit doigt (puisque comparais à ceux d'Ankhou, Matej avait une petite main) et ni un ni deux, il appuya sur le bouton ajouté après lui avoir jeter l'oreiller en plein face, une sorte diversion.

Il était logique qu'Ankhou parle de lui aussi, pourquoi ce n'était qu'a l'esclave de le faire. Il voulait savoir s'il venait d'une famille de tarer ou s'il devait s'attendre à ce que sa famille débarque sans prévenir un jour. Il ferma les yeux trouvant ça un peu barbant qu'il soit toujours au-dessus de lui. Il l'était déjà avec son statut, il fallait qu'il le soit aussi pour juste parler. Il lui tira la manche de son haut pour lui faire signe de s’asseoir normalement juste à côté de lui, mais il ne l'écouta pas comme à son habitude. Et l'écouta attentivement, restant sage comme une image, le surveillant quand même du coin de l'œil.

« Oh, ils sont morts ? Ce n'était pas des vampires comme toi ? … Ma question est un peu idiote la, c'est un peu logique, si tu as été transformer et si tu es vieux. M’en fin bref, la suite...»

Il laissa son maître lui attraper le menton venant faire un peu l'idiot en faisant des culs de poules avec sa bouche ou d'imiter le poisson. Il lui restait toujours au fond de lui une âme d'enfant. Mais il finit par s'arrêter venant se faire embrasser sur le front. Heureusement pour lui que ce n'étaient pas les lèvres, sinon il ne se serait pas gêné de venir lui mordre la lèvre. Il lui prit le bras avant de venir poser son front contre celui du vampire fermant les yeux.

« J'ai fini par le comprendre ça, à force de me le répéter. Hm oukay je vais devoir improviser chaque jour alors. »

Il finit par le lâcher, le laissant partir avant de s'affaler comme une merde sur le canapé prenant toute la place. Il réfléchit, cherchant ce qu'il pouvait lui poser comme question. Il en avait en tête, mais il était un peu gêné de devoir lui demander. Il prit la couverture et la met devant son visage.

«Dis moi niveau sexuel... T'a pas des goûts chelou ? Genre fétichisme des pieds, du bdsm hardcore, en mode, je te mets de la cire de bougie sur le corps ?»

Il fixa Ankhou étant toujours rouge à cause de la question d'avant. Il le regardait de la tête aux pieds ne comprenant pas pourquoi il disait ça. Il savait très bien s'habiller, ces vêtements ne déplaisait pas à Matej. Il fronça les yeux avant de se gratter la tête. Et rien autour de lui, ne montrer qu'il ne savait pas s'habiller, sur ça, il était sur le cul.

« Je comprends rien là. Tu es mannequin de quel genre de vêtements ? »

Il ne s'attend pas à ce que va lui répondre Ankhou.
ASHLING POUR EPICODE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: You're mine, little thing. (pv Matej)   

Revenir en haut Aller en bas
 
You're mine, little thing. (pv Matej)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La mine de Poitiers : Toujours fermé !
» exploration (pv Mine de charbon)
» Crise de la mine
» 03. [Immeuble Hemmens/Catalano] The girl is mine
» Une noyade évitée ! [RP Mine de Charbon] | End |

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires World  :: Dornia :: Habitations :: Quartier riche :: Ankhou D. Loft-
Sauter vers: