AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Forum de RP interdit aux moins de 18 ans - Personnage masculin obligatoire - Monde fantastique à domination vampire
 
Nous avons actuellement un besoin urgent d'esclaves pour nos maîtres en attente! <3

Partagez | 
Les choses sérieuses commencent [ft. Ian]
THE GHOST
Messages : 31
Métier : Esclave... Voleur et arnaqueur à temps plein
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
THE GHOST
MessageSujet: Les choses sérieuses commencent [ft. Ian]   Jeu 23 Aoû 2018 - 23:43

//

Un marché juteux

***************

Quatre semaines se sont écoulées depuis ma véritable rencontre avec Ian, un vampire anciennement médecin et désormais éducateur. Je le connaissais déjà de par mes nombreuses filatures, organisées sur une semaine, de nuit et le jour j’étudiais ses habitudes en l’observant chez lui. J’avais eu pour mission de la part de mon maître : Wilson, de lui dérober ses biens et de m’en apporter le plus possible.

C’était censé être un jeu d’enfant et il garantissait mas réussite et mon retour. J’avais vu là un moyen de pouvoir attirer de nouveau son regard sur moi et qu’il délaisse un peu cet hybride paon. Sauf que rien ne s’est passé comme Wilson et moi l’imaginions… Et peut-être qu’en vérité, le noctambule savait ce qu’il allait se passer. Si je m’enfonce dans ma rancune à son égard, je pourrais parfaitement penser qu’il était conscient que je me ferais prendre par le vampire et qu’il serait définitivement débarrassé de moi…

Mais je sais aussi que si je me laisse dévorer par mon animosité, je perdrai le nord et finirai par faire un ulcère. Je dois surtout me concentrer sur la nouvelle équation qui vient de s’ajouter dans mon existence et qui risque de prendre une place énorme. Ian Skarsgard. Lui, il était là, chez lui… Il s’était rendu compte que je le suivais et il a changé ses habitudes pour me surprendre, la main dans la sac, sans que je ne me doute de rien.

Fait comme un rat, au pied du mur, j’ai été forcé de lui proposer un marché avant qu’il ne change de nouveau la donne et m’en propose un plus juteux à mes yeux : devenir son esclave jusqu’à la fin de mes jours, et en échange je ne serais pas dénoncé à la milice, et pourrait enfin goûter à une vie tranquille. Un marché juteux que j’acceptai sans grande hésitation.

Et me voici maintenant de retour à la case départ. Devant chez Ian, déposé par un agent de la milice. Je me suis sentis très mal à l’aise dans la voiture du milicien, me sentant oppressé et surtout pas à ma place. De part mes activités louches, j’ai appris à fuir viscéralement la milice et jamais je n’ai pensé me retrouver en leur présence aussi vite. Et même si je n’ai rien fait, je ne pouvais m’empêcher d’être mal à l’aise. Je préférais donc regarder mon nouveau tatouage, fait sur le poignet droit étant donné que le gauche était lacéré pour empêcher que l’on scanne l’ancien.

J’ai aussi songé à l’explication que j’ai donné lorsque l’on a compris que j’étais l’ancien esclave de Edwin. Quand l’incendie a eu lieu,  je n’étais pas là et ai été enlevé par un vampire du marché noir qui a profité de ma détresse pour m’emporter. J’ai révélé qu’il était un individu louche, membre du marché noir et ai donné un faux nom. On a pas cherché plus loin, d’autant plus que Ian était là pour signer mes papiers et me faire de nouveau entrer dans les rails du système.

De plus, les miliciens n’ont pas non plus cherché à retrouver le second vampire, sachant bien que ceux du marché noir sont introuvables. Le voyage s’était donc fait dans un silence pesant et je me suis empressé de quitter le véhicule, m’assurant de bien voir l’engin disparaître derrière un bâtiment. Finalement, je laisse échapper un soupir et passe une main dans mes cheveux noirs de jais, avant de lisser ma veste. Je n’ai passé que quatre semaines en centre.

Ce fut rapide, et puis, je n’avais rien à apprendre. Ce n’était qu’une remise à niveau et je n’ai pas oublié mes habitudes d’esclave docile. De toute manière, je suppose aussi que Ian voudra s’occuper personnellement de mon éducation. J’inspire… Ian… Je me demande comment sera la cohabitation et si je serais libre de mes mouvements. Finalement, je pousse la porte sans frapper, la refermant derrière moi et progresse dans la maison.

« Maître ? »

L'apparence du code est reprise d'un LS de ©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tundravargen
Messages : 38
Métier : Educateur
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tundravargen
MessageSujet: Re: Les choses sérieuses commencent [ft. Ian]   Sam 1 Sep 2018 - 15:55

Les choses sérieuses commencent
Garrett & Ian
La manipulation est un art que peu d’entre nous peuvent se targuer de maîtriser. Pourtant Ian avait réussi ce jour-là. Il s’était sentit observé depuis quelque jours, mais avait choisi de faire comme si de rien n’était, ne changeant rien à ses habitudes pendant les six premiers jours. Il se demandait ben ce qu’on lui voulait, à lui un éducateur, certes ancien médecin mais tout de même, il n’avait rien de particulier. Ah si, il conservait tout son matériel de médecin au sous-sol de sa maison dans une pièce fermée et sécurisée. Il faut dire que les scalpels et autres instruments chirurgicaux pourraient être prisés des voleurs si voleurs il y avait. Mais justement, en parlant de voleur, cet humain qui l’épie depuis des jours devait en être un, près à saute sur l’occasion pour rentrer par effraction et voler tout ce qu’il pouvait. Un mince sourire s’était dessiné sur les lèvres de Ian ce jour-là, et s’il lui jouait un mauvais tour ?

Oh oui faisons cela, cela devrait être drôle de voir la surprise la plus totale peindre ce visage qu’il verrait en face de lui. Rien qu’à cette idée, Ian avait un large sourire sur ses lèvres. Le soir-même, il fit mine de partir comme à son habitude pour aller travailler, attendant un petit moment là où on ne pouvait le voir. Il observa la silhouette se faufiler jusqu’à sa maison, crochetant visiblement de façon assez habile la serrure de sa maison et entrer. Ce fut à pas de loup qu’il rentra également dans sa maison sans se faire repérer. Il était monté au bureau, le pauvre, s’il savait…en fait il allait le savoir tôt ou tard car Ian se trouvait derrière lui. Un beau brun dans ses filets, tellement surprit de voir qu’il était là, dans sa maison alors qu’il le pensait partit. Dans la soirée s’en suivit un marché lancé par l’humain, mais Ian l’avait tourné à son avantage, faisant de lui son esclave. D’ailleurs Ian en profita bien vite de cet esclave nouvellement acquis, dans son bureau. Pourquoi attendre ? Lorsqu’il était également consentant étrangement ? Ah oui, il lui avait dit être un gigolo donc c’était assez facile d’accepter certains petits jeux.

Pour l’heure, la porte venait de s’ouvrir et de se refermer, Ian attendait dans l’entrée, son regard doré posé sur l’humain qui venait de rentrer. Il venait de passer quatre semaines en centre de dressage pour une remise à niveau, un nouveau code barre à son poignet, le rendant officiellement l’esclave de Ian Skarsgard. Un mince sourire sur ses lèvres lorsqu’il l’entendit l’appeler ‘maître’. Il appréciait cette sonorité.


‘’Alors, de retour ? J’espère que ce petit séjour en centre t’as rappelé certains choses oubliées, sinon je me ferai un plaisir de te les rappeler… bienvenue à la maison, Garrett…’’ fit-il en élargissant son sourire à la fin de sa phrase, alors qu’il se tenait dans l’entrebâillement de la porte de l’entrée menant au couloir desservant les autres pièces.
© CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THE GHOST
Messages : 31
Métier : Esclave... Voleur et arnaqueur à temps plein
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
THE GHOST
MessageSujet: Re: Les choses sérieuses commencent [ft. Ian]   Sam 1 Sep 2018 - 19:16

//

Un marché juteux

***************

Je pousse la porte d’entrée avec une certaine lenteur, presque comme si j’entrais encore comme un voleur. Sûrement des habitudes très tenaces qui vont mettre du temps à me quitter. J’essaye de prendre mes aises, mais je peine encore à trouver ma place… Et puis, je n’ai passé que très peu d’instants dans cette maison avant que Ian ne m’envoie en centre pour que je sois rééduqué. Les épaules légèrement voûtées, je referme doucement la porte et me débarrasse de mes chaussures, les laissant reposer contre le mur. Je ne me défaits pas de ma veste bleue marine, préférant encore la garder sur moi. Je progresse ensuite dans l’entrée, cherchant Ian et m’arrête brusquement lorsque je tombe nez à nez sur lui, tandis qu’il est appuyé contre l’entrebâillement de la porte qui mène au couloir et aux autres pièces.

Je m’immobilise à quelques mètres du noctambule et le regarde tandis que je passe machinalement ma main sur ma capuche comme pour la rabattre sur mon crâne. Le vampire me domine clairement par la taille et j’ai surtout envie de me faire tout petit, habitué à fuir les vampires qui représentent une menace certaine pour moi et mes activités illégales. Cela me fait étrange d’entrer dans une maison et d’être attendu par mon maître, tandis que mes deux précédents possesseurs se fichaient un peu de cela. Edwin davantage, quand Wilson était parfois absent, occupé à je ne sais quoi. Très certainement d’autres activités bien plus louches que les miennes. Par rapport à mes vols, lui, devait être un criminel de bien plus grande envergure.

« Alors, de retour ? J’espère que ce petit séjour en centre t’as rappelé certaines choses oubliées, sinon, je me ferai un plaisir de te les rappeler… Bienvenue à la maison, Garrett… »

Je lève mon regard sombre sur le sien et penche légèrement la tête sur le côté, approuvant ses dires. Oui, c’était même inutile de me faire repasser par le centre parce que cela n’a été qu’un simple rappel. Je n’ai jamais, ô grand jamais, oublié comment être un  bon esclave… J’ai simplement rencontré des vampires qui ne m’ont pas laissé pleinement montrer comment en être un de très docile, même si Edwin me poussait déjà à en être un, en quelque sorte… Un frisson me parcours lorsque Ian prononce ses derniers mots… A la maison. Peut-être que je finirais vraiment par considérer ce lieu comme une maison. Parce que je n’en ai jamais vraiment eu une, à mon goût, de maison. La première était habitée par une véritable loque, un endroit où je m’efforçais de passer le moins de temps possible.

La seconde… Ce n’était même pas une maison. Simplement un minuscule appartement au-dessus d’un bar qui servait de maison de passes, remplie de quelques chambres à l’étage où je passais davantage de temps pour satisfaire les clients. Je n’étais jamais vraiment tranquille, je ne me reposais pas beaucoup. Je n’avais pas non plus de chambre à moi, pas de cocon. Rien du tout, je n’avais même pas de famille. Je laisse échapper un léger soupir en repensant à tout cela. Je dois arrêter d’y songer, me concentrer sur le nouveau vampire qui partage ma vie, le satisfaire parce qu’après tout, c’est à lui que j’appartiens, maintenant. Et il est plus que temps de commencer… Surtout si je peux pouvoir avoir sa confiance rapidement et qu’il accepte de me laisser sortir quand je le désire.

« Oui, maître… Il n’était même pas nécessaire. Je n’ai jamais oublié ce que je dois faire pour satisfaire un vampire. Mais je sais que c’est obligatoire, que c’est écrit dans la loi. J’ai simplement tâché de rendre ce séjour le plus court possible. »

Je souffle en levant mon regard sur lui. Je finis par m’avancer et par vouloir passer. Il se décale et je m’engouffre dans le couloir, essayant de me souvenir où se trouve la cuisine. Après une certaine hésitation, je m’arrête devant la porte et tourne la tête vers le vampire. Si je veux garder ma place ici et découvrir enfin, le goût de cette douce quiétude qu’il me promet, je me dois de le satisfaire au mieux.

« Est-ce que vous avez faim ? »
 
L'apparence du code est reprise d'un LS de ©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tundravargen
Messages : 38
Métier : Educateur
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tundravargen
MessageSujet: Re: Les choses sérieuses commencent [ft. Ian]   Mer 12 Sep 2018 - 22:40

Les choses sérieuses commencent
Garrett & Ian
C’était le soir du grand retour de son esclave, il ne devait pas manquer cela tout de même. Il l’avait donc accueillit dans l’entrée, après l’avoir laissé se dévêtir à moitié car il avait gardé sa veste fétiche. Il ne semblait pas dans son assiette, mais en même temps il avait passé quatre semaines chez la Milice et le centre de dressage, lui qui ne voulait plus avoir à faire à la Milice, il avait été verni. Mais en même temps, c’était le passage obligatoire lorsque l’on capturait un libre pour en faire un esclave ou simplement pour remettre un esclave en fuite dans le système. Pour ce qui était de Garrett, il avait été esclave mais avait pris la fuite et s’était fait scarifier le poignet qui portait son code barre pour ne pas être prit pur un esclave en fuite. L’un de ses anciens maîtres le lui avait fait cela.

Grâce au passage en centre, il avait reçu un nouveau code barre, faisant de lui officiellement l’esclave de Ian. C’était une chose peu conventionnelle, il n’avait pas eus besoin d’aller l’acheter en boutique pour l’obtenir, tout reposait sur un accord, un marché qu’ils avaient passé tous deux. Il devenait son esclave, et en échange, Ian lui fournissait à manger, la douceur d’un foyer et de l’attention, ce que l’humain n’avait pas reçu de ses anciens maître ou pas celle qu’il attendait réellement. Non pas que Ian soit du genre à donner de l’amour ou quelque chose dans ce genre-là, mais de l’attention, un peu de douceur, il en était capable, en privé. En public, c’était une toute autre histoire, il avait une réputation à tenir, il était éducateur après tout, et pas des plus doux. Son regard mordoré croisa les yeux noisette de l’humain, lui souhaitant alors la bienvenue et espérant que la petite remise à niveau avait été bénéfique.


‘’Le plus court possible ? C’est au minimum quinze jours, tu y as passé quatre semaines, il devait donc y avoir quelques petites choses à revoir donc non ? Mais qu’importe, tu es revenus…’’

Ian se poussa légèrement sur le côté, laissant son esclave passer devant et faire comme s’il était chez lui. Il le suivit à bonne distance, les mains dans les poches de son pantalon. Lorsque Garrett s’arrêta devant la cuisine et qu’il posa son regard sur lui, Ian releva la tête, un léger sourire aux lèvres.

‘’J’ai une petit faim oui, mais pas celle que tu crois… cependant je veux bien que tu me prépare un petit quelque chose et que tu me sortes de bouteille de sang. Par contre cuisines-toi quelque chose de consistant, t’as pas dû manger correctement pendant ton séjour en centre…’’ lâcha t-il en se dirigeant vers le salon salle à manger.

‘’Prends ton temps je t’attends là bas pour manger’’ fit-il en disparaissant dans la pièce d’à côté.
© CRIMSON DAY

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THE GHOST
Messages : 31
Métier : Esclave... Voleur et arnaqueur à temps plein
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
THE GHOST
MessageSujet: Re: Les choses sérieuses commencent [ft. Ian]   Lun 17 Sep 2018 - 15:37

//

Un marché juteux

***************

« Le plus court possible ? C’est au minimum quinze jours, tu y as passé quatre semaines, il devait donc y avoir quelques petites choses à revoir donc non ? Mais qu’importe, tu es revenu...»

Je grimace légèrement à ses mots. En effet, il n'a pas tort. Mais je reste tout de même persuadé qu'il n'y avait pas grand chose à faire pour moi. Je n'ai pas oublié ce qui fait de moi un esclave et surtout, un bon esclave. Je sais tout faire, même satisfaire un vampire au sein même de son intimidé. Néanmoins, je préfère ne pas contredire Ian de peur que cela ne fasse que de m'enfoncer davantage. Comme il dit, je suis revenu et cela semble lui plaire.

Je suis heureux qu'il ne se soit pas lassé de ma présence ou tout du moins, qu'il n'ai pas changé d'avis et que sa proposition n'était pas une simple lubie, mais bien quelque chose sur laquelle il ne compte pas revenir. J'aurais eu l'air bête à devoir me trouver un nouveau vampire à servir, ou à errer dans les rues.

Parce que me connaissant, je ne pense pas que j'aurais couru après la voiture des miliciens pour leur annoncer la nouvelle. Je préfère encore être un esclave en fuite, plutôt que de croupir en boutique et prendre le risque de tomber sur un maître aussi pire que Edwin, et qui ne me laissera aucune once de liberté. Non, Ian semble être un véritable bon parti. Plus qu'à connaître les droits et choses qu'il pourra m'accorder. Mais cela, je compte bien en discuter lorsque je lui cuisinerai quelque chose. C'est pour cela que je m'arrête devant la cuisine et lui demande s'il désire manger. Après tout, il faut bien que je me mette immédiatement au travail, non ?

« J’ai une petit faim oui, mais pas celle que tu crois… cependant je veux bien que tu me prépare un petit quelque chose et que tu me sortes de bouteille de sang. Par contre cuisines-toi quelque chose de consistant, t’as pas dû manger correctement pendant ton séjour en centre… »

Je fronce les sourcils, rougissant très légèrement. Il a faim d'autre chose ? Il ne faut pas longtemps pour que je comprenne le message caché et pendant quelques secondes, je me demande si je devrais me rapprocher de lui et déjà commencer à me déshabiller. Seulement, le vampire se détourne déjà et se dirige vers la salle à manger. Bon, ça ne doit pas être si pressé que ça. Je vais peut-être pouvoir trouver un moment pour lui poser mes questions.

J'acquiesce donc et disparaît dans la cuisine. Je fouille dans les placards et dessine finalement de faire quelque chose de rapide. Une omelette et un peu de riz. Je prends les doses nécessaires pour deux personnes et prépare ensuite deux assiettes que je garnis une fois que tout est cuit. Je farfouille encore dans les placards, en profitant pour me familiariser avec la disposition des objets et ustensiles et trouve enfin deux plateaux.

Une fois le tout disposé, je rajoute une bouteille de sang et rejoint le vampire trente minutes plus tard, dans le salon. Je me souviens de la disposition des pièces... Après tout, je suis déjà entré par effraction pour le voler. Je retrouve Ian assit sur le canapé et dépose le plateau sur la table basse, m'asseyant près de lui, bien que je garde une légère distance entre nous deux, ne sachant pas encore la manière dont je peux me comporter avec lui. Je lui tends ses couverts et une serviette et mange en silence durant quelques minutes avant de finir par lever le nez vers Ian.

« J'aurais quelques questions quant à ma vie ici... Et surtout, sur ce que j'ai le droit de faire, ou de ne pas faire. »

Je commence tout en terminant ma bouchée. Je repose ensuite mes couverts, n'ayant pas encore terminé mon assiette mais je préfère d'abord poser mes questions. Je veux avoir une réponse assez rapidement, histoire de savoir un peu comment je vais pouvoir déambuler dans la maison et les libertés que je vais pouvoir prendre;

« Est-ce que je vais avoir une chambre ? Si oui, me sera-t-il permis de la décorer à ma guise ? Est-ce que j'aurais le droit de sortir ? Et si oui, jusqu'à quelle heure ? Le jour et la nuit ? Ou uniquement la nuit ? Qu'est-ce que j'aurais le droit de faire, et de ne pas faire ? Et enfin, le plus essentiel... Notre relation, quelle sera-t-elle, ? J'ai compris votre sous-entendu. Vous voulez que nous couchions ensemble. Cela sera uniquement à votre demande ? »
L'apparence du code est reprise d'un LS de ©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tundravargen
Messages : 38
Métier : Educateur
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tundravargen
MessageSujet: Re: Les choses sérieuses commencent [ft. Ian]   Jeu 11 Oct 2018 - 16:35

Les choses sérieuses commencent
Garrett & Ian
Le sourire de Ian s’élargit en voyant la grimace que faisait Garrett. Oui, il ne pouvait s’empêcher d’être pointilleux sur certaines choses pour avoir le plaisir de voir les réactions que pouvaient avoir son esclave. Pour lui, il ne serait resté que deux semaines et non quatre s’il n’avait vraiment rien à reprendre dans son comportement et sa servitude envers un vampire. Mais il lui avait souhaité la bienvenue, lui disant qu’il était content qu’il soit enfin rentré. Non pas qu’il lui avait manqué, enfin, si un petit peu quand même. Les humains avaient tous un côté attachant, il fallait simplement l’observer et en prendre conscience, question de volonté de la part du maître. Chemin faisant, ils s’étaient arrêtés à hauteur de la cuisine, et Ian comme à son habitude taquina l’humain en lui disant qu’il avait faim mais d’autre chose. Il avait esquissé un sourire en voyant la tête que faisait Garrett, puis avait continué son chemin en le laissant donc lui préparer un petit quelque chose à manger.

Ian attendait patiemment dans la salle à manger, assit dans le canapé dans le coin salon. Il ne servait à rien d’être impatient, il réfléchissait déjà à quelques petites choses maintenant que l’humain était revenu à la maison. Quelles libertés allait-il lui donner tout en connaissant son passif ? Pouvait-il lui faire confiance ? Tant de questions tant de questions. Trente minutes s’étaient écoulées avant que l’arrivée de son esclave avec plateau n’arrive. Il le suivit du regard, le laissant poser le tout sur la table basse. Pour ce soit ils allaient manger là, mais pour le reste du temps ce serait à la grande table comme on est sensé le faire. Il se mit donc à manger l’omelette, pas mauvaise du tout d’ailleurs, puis le riz. Il s’arrêta l’espace d’un instant pour se servir un verre de sang et son regard se posa sur Garrett qui voulait lui poser des questions.


‘’Bien sûr, je t’écoute, je savais que tu allais en avoir de toute manière’’ fit-il avec un sourire en coin.

Il posa son assiette vide sur le plateau, prenant son verre de sang à la main il s’adossa dans le canapé de façon confortable sans quitter l’humain du regard, le laissant donc poser toutes ses questions. Une fois ceci fait, il but une gorgée de son verre avant de se mettre à répondre.


‘’Hum eh bien pour commencer, ta liberté sera restreinte pour un souci de confiance. Je ne voudrai pas avoir à courir tout Dornia pour te récupérer, cela m’insupporterai grandement et je pense que tu n’aimerais pas me voir énervé… déjà, je pense que j’ai répondu à une ou deux questions-là. Pour la chambre, oui tu auras las tienne et la décorera comme tu le souhaites, après tout ce sera ta chambre. Les sorties comme dit juste avant, seront restreintes donc uniquement de nuit, puis chemin faisant dans la confiance, le jour également. Je ne veux pas que tu ramènes tes conquêtes d’une nuit ici, ce n’est pas un hôtel de passe, car je me doute que tu ne m’attendras pas pour t’amuser de temps à autre….’’ Lâcha t-il avec un fin sourire sur les lèvres à la fin de sa phrase.

Il marqua une pause avant de reprendre, observant les réactions de l’humain.


‘’Pour ce qui est de notre relation, maître-esclave bien évidemment, avec quelques petites affinités car je te trouve à croquer, tu as bien dû t’en apercevoir le soir où je t’ai coincé dans le bureau…et que j’ai disposé de ton corps avec plus ou moins ton accord…’’

Là encore il laissa un sourire ourler ses lèvres, guettant la moindre réaction de sa part, car oui, il le cherchait, il voulait voir la gêne potentielle que de lui faire penser à cette fameuse nuit. Cela l’amusait beaucoup même.

‘’Mon sous-entendus ? Ahah, je pensais plutôt boire à ta gorge au lieu de ma bouteille, ou du moins un petit encas avant de manger…mais…coucher ensemble, évidemment que ça se fera… à ma demande surtout, quoi que, je n’ai pas la patience de demander, je prends ce que je veux…mais tu pourras formuler des demandes également, je ne suis pas si égoïste que cela…’’ fit-il en lui adressant un sourire taquin.

Décidément cet esclave était amusant, il avait bien fait de passer ce marché…enfin il avait simplement tourné la chose en sa faveur, mais Garrett n’était pas perdant non plus. Il était nourrit, logé et disposait d’une cage dorée de laquelle il pourrait sortir de temps à autre.


‘’D’autres questions ? J’aimerai bien avoir un petit dessert à me mettre sous la dent…’’ lâcha t-il en regardant le liquide carmin de son verre tourner et tapisser la paroi, avant de tourner son regard vers Garrett.

Et ce sous-entendu-là, l’avait-il comprit également ?
© CRIMSON DAY

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THE GHOST
Messages : 31
Métier : Esclave... Voleur et arnaqueur à temps plein
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
THE GHOST
MessageSujet: Re: Les choses sérieuses commencent [ft. Ian]   Jeu 1 Nov 2018 - 17:07

//

Un marché juteux

***************

"Hum eh bien pour commencer, ta liberté sera restreinte pour un souci de confiance. Je ne voudrai pas avoir à courir tout Dornia pour te récupérer, cela m’insupporterai grandement et je pense que tu n’aimerais pas me voir énervé… déjà, je pense que j’ai répondu à une ou deux questions-là. Pour la chambre, oui tu auras las tienne et la décorera comme tu le souhaites, après tout ce sera ta chambre. Les sorties comme dit juste avant, seront restreintes donc uniquement de nuit, puis chemin faisant dans la confiance, le jour également. Je ne veux pas que tu ramènes tes conquêtes d’une nuit ici, ce n’est pas un hôtel de passe, car je me doute que tu ne m’attendras pas pour t’amuser de temps à autre…"

Je tourne la tête vers le vampire après lui avoir posé ma question, lui demandant si je vais pouvoir sortir à ma guise, et aussi, si je pourrais décorer ma chambre comme j'en aurais envie. Il m'offre une réponse très bien fournie et je hoche la tête à ses mots, prouvant que j'écoute. Il est évident qu'il ne m'aurait pas donné une complète liberté de mes mouvements, surtout en sachant que je suis un voleur et que je suis entré par effraction dans sa maison, me faisant finir comme esclave pour lui. Je fronce ensuite les sourcils lorsqu'il me parle de conquêtes potentielles auxquelles je n'ai même pas pensé.

J'avoue que maintenant que je lui appartiens, je n'aurais pas eu le réflexe d'aller coucher avec n'importe qui, tout simplement parce que j'aurais attendu qu'il me donne son accord... C'est ce qu'il se passait avec Wilson. Et de toute manière, si je suis satisfait sexuellement avec Ian, je ne pense pas ressentir le besoin d'aller voir ailleurs. De plus, j'estime que c'est à Ian de me donner l'autorisation et ce n'est pas moi qui irait le lui demander. Non, moi, tout ce que je veux, c'est pouvoir détrousser tranquillement des esclaves un peu trop naïfs pour leur bien, voilà tout.

"Pour ce qui est de notre relation, maître-esclave bien évidemment, avec quelques petites affinités car je te trouve à croquer, tu as bien dû t’en apercevoir le soir où je t’ai coincé dans le bureau…et que j’ai disposé de ton corps avec plus ou moins ton accord…"

Bien, comme je m'y attendais, il y aura du sexe entre nous deux ce qui est loin de me déplaire. Même si je me trouvais dans une situation alarmante, ce qu'il m'a fait sur son bureau ne m'a pas déplu, et donc, je n'ai clairement plus de raison d'aller vendre mes services à divers vampires... Sauf si Ian me le demande. Alors de nouveau, je hoche la tête, le laissant poursuivre sur sa lancée.

"Mon sous-entendus ? Ahah, je pensais plutôt boire à ta gorge au lieu de ma bouteille, ou du moins un petit encas avant de manger…mais…coucher ensemble, évidemment que ça se fera… à ma demande surtout, quoi que, je n’ai pas la patience de demander, je prends ce que je veux…mais tu pourras formuler des demandes également, je ne suis pas si égoïste que cela…"

Bon, je pense que nous sommes tous les deux sur la même longueur d'ondes à ce sujet et je ne suis pas timide sur ce sujet... Il y a des chances que je demande, lorsque je me sentirais davantage en confiance. Viens ensuite une demande bien plus explicite de sa part. Là, il veut un dessert et cette fois, je comprends bien ce qu'il veut dire. Je suis persuadé qu'il veut se nourrir de mon sang, tout en profitant de ce que mon corps peut lui offrir.

"Vous me laissez assez de liberté, j'en suis heureux. Et il va de soi que je ne sortirais que la nuit, jusqu'à ce que vous m'autorisiez à me balader davantage dans la rue. Et je suis heureux de pouvoir décorer ma chance. M'autoriserez-vous à faire des commandes sur internet ?"

Je demande tout en ouvrant ma veste et m'en débarrassant, la déposant sur le canapé. Je suis donc en t-shirt rouge pourpre, cintrant bien ma fine musculature. Je repousse mon assiette, niant finalement le reste de mon repas et me rapproche du vampire, venant me hisser sur ses genoux sans vraiment lui demander l'autorisation. J'ai bien compris ce qu'il veut, alors je suis sûr que ça lui fera plaisir. Je ne le débarrasse pas de son verre, supposant qu'il voudra sûrement le finir et m'affaire déjà à déboutonner sa chemise... Je suis habitué, après tout, je le faisais souvent pour Wilson, du moins, les clients qu'il m'envoyait. Mais là, les choses changent... Ian m'attire vraiment, c'est indéniable et cette fois, j'ai toute son attention parce que je suis son seul et unique esclave. Finalement, je crois que je vais être bien, ici.

"Je ne compte pas aller voir ailleurs, à vrai dire... Sauf si vous me le demandez ou cherchez à me louer. Je me satisfait très bien de vous, maître. Quant à votre dessert, est-ce que vous désirez mon sang, ou un autre traitement ?"

Je demande d'une voix assez monotone, pas encore sortit de mes habitudes d'objets sexuels pour les clients de mon ancien maître. J'agis donc de manière assez professionnelle, achevant d'ouvrir la chemise du vampire et glissant mes doigts sur son buste pâle.
L'apparence du code est reprise d'un LS de ©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tundravargen
Messages : 38
Métier : Educateur
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tundravargen
MessageSujet: Re: Les choses sérieuses commencent [ft. Ian]   Jeu 15 Nov 2018 - 17:39

Les choses sérieuses commencent
Garrett & Ian
Les questions au sujet des libertés qu’il pouvait avoir en étant à son service n’avaient pas tardé à être posées. Ian avait donc prit le temps de découper toutes les interrogations pour lui répondre avec le plus d’exactitude possible. Bien sûr qu’il n’allait pas lui laisser une entière liberté, c’était un petit arnaqueur et chapardeur, il lui fallait donc garder un œil dessus, du moins pour un temps, car il ne pouvait pas lui faire entièrement confiance à peine arrivé et de retour du centre de dressage. Peut-être qu’après, éventuellement, il ne lui imposerait plus de couvre-feu à part rentrer à la maison qu’il puisse officier dans ses fonctions d’esclave et ainsi s’occuper de son maître chéri. Ian sourit en le voyant une nouvelle fois grimacer, cette fois-ci car il avait parlé de conquêtes potentielles à ramener à la maison, chose qu’il lui interdisait formellement. Il se mit à rire légèrement.

‘’Oh quoi, tu n’y avais pas pensé ? Je le fais donc pour toi et te mets donc en garde, histoire que tu sois simplement prévenu si ce n’est pas dans tes projets futurs’’ fit-il en souriant.

‘’Sans trop vouloir m’avancer, je pense que je te suffirai amplement, j’ai toujours de la suite dans les idées pour te prendre comme bon me semble et ou je veux…ou quand tu veux suivant si je suis clément à ce moment-là ou non…’’ avait-il ajouté avec un malin sourire.

Il lui avait demandé par la suite s’il avait d’autres questions car après avoir mangé il voulait avoir droit à un petit dessert, étant joueur et gourmand, il lui laissait le soin de deviner ce qu’il voulait.


‘’Je t’en laisse beaucoup en effet, alors ne brise pas le début de confiance que je mets en toi Garrett, montres-moi que je peux davantage te faire confiance…Pour les commande internet ? On peut voir ça, mais ce sera uniquement en ma présence et je contrôlerai ce que tu sélectionnes… histoire de ne pas avoir de surprises…’’

Visiblement il comprit assez vite son sous-entendu, ce qui fit sourire Ian. Il s’était donc adossé dans le canapé alors que le jeune homme venait se mettre sur ses genoux, déboutonnant sa veste pour la laisser glisser de côté. Ian laissa ses mains remonter lentement sur les cuisses de son humain, allant jusqu’à palper son adorable fessier tout en le regardant dans les yeux, le sourire aux lèvres.

‘’Heureux de l’entendre, pour les locations nous verrons, si cela t’inspire ou non, mais dans l’immédiat je ferai mon égoïste, te gardant rien qu’à moi… je ne te connais pas encore entièrement, je remédierai à cela avant d’y songer…’’ fit-il en souriant.

‘’Je suis gourmand, je prends tout ce que tu as à me donner sur l’instant mon cher Garrett…’’ ajouta t-il en lui enlevant son t-shirt, laissant ses mains glisser sur la peau chaude de son dos alors qu’il venait embrasser son torse, titillant au passage l’un de ses tétons avant de remonter lécher sa gorge et d’y planter ses canines.

Il referma son étreinte sur le corps du mortel, agrippant les cheveux à l’arrière de sa tête pour la maintenant en arrière, se délectant de son sang si chaud dans sa gorge.

© CRIMSON DAY

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Les choses sérieuses commencent [ft. Ian]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les choses sérieuses commencent [ft. Ian]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entraînons-nous, avant les choses sérieuses. [Solo-FB]
» [terminé] Aria et Ezra: ils passent aux choses sérieuses !
» On démarre les choses sérieuses [libre]
» Les Mystérieuses Cités d'Or, le film !!!!
» [Archive 2006] Le Samain, ma vision des choses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires World  :: Dornia :: Habitations :: Quartier riche :: Stanna i Skarsgard-
Sauter vers: