AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Forum de RP interdit aux moins de 18 ans - Personnage masculin obligatoire - Monde fantastique à domination vampire
 
Résultats des Awards/Misters 2018: ici / Nous avons actuellement besoin d'esclaves pour nos maîtres en attente!

Partagez | 
Cadeau d'anniversaire [ft. Barth]
Le dingue aux reptiles
Messages : 53
Métier : Zoologiste spécialisé en reptiles
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le dingue aux reptiles
MessageSujet: Cadeau d'anniversaire [ft. Barth]   Mer 8 Aoû 2018 - 21:24

//

Meilleur cadeau de tous les temps

***************

Je n’ai que très peu de véritables amis… Beaucoup de personnes étant gênées par mon incapacité à m’intégrer correctement en société. Mais certains malgré tout, parviennent à rester à mes côtés et à me faire passer d’agréables moments. C’est le cas de Anatole Wild qui fut d’abord un donateur régulier pour le parc, avant de progressivement – au fil de nos rencontres – de devenir un ami fidèle avec qui il est agréable de discuter. C’est un être plein de goûts qui ne rechigne jamais à discuter des animaux et de mon parc.

J’aime passer du temps avec lui et davantage encore lorsqu’à plusieurs reprises, j’ai rencontré son esclave. Un mi-hybride corbeau aussi sublime que mon imagination me le dépeignait. Je n’ai jamais rencontré de personnes qui avaient seulement la moitié d’une hybridation alors très vite, Bartholomew, de son petit nom, est devenu un sujet d’étude et d’interrogations diverses et variées. J’en suis devenu obsédé par cet être pourtant si renfermé mais prometteur. Extrêmement intéressé, je suis à de nombreuses reprises venu voir Anatole dans le simple but de pouvoir discuter avec son esclave, avide des mots qu’il pouvait me partager et des informations qu’il pouvait me donner sur sa nature.

Hélas, très réservé, je ne parvenais pas à lui arracher tous ses secrets et je repartais toujours déçu. Jusqu’à ce fameux jour où la roue a tourné et où ma journée s’est illuminée en instant. Anatole m’a invité pour boire le thé et partager une poche de sang. Bien sûr, je suis celui de nous deux qui en boit le moins, préférant largement la nourriture humaine. Je préfère le regarder se délecter d’hémoglobine pendant que je savoure un Earl Grey.

Nous avons longuement discutés lui et moi et jamais je ne me serais douté du cadeau qu’il s’apprêtait à me faire.  Au bout de quelques heures à partager notre vision du monde, la nouvelle tombe enfin. Alors que Bartholomew faisait son entrée dans le bureau d’Anatole, probablement pour saluer sur maître… C’est à cet instant précis que mon cher donateur m’offrit la plus belle chose qui soit au monde : son esclave. Les papiers déjà poussés vers moi, il avait déjà fait le nécessaire pour la passation d’esclave et je n’avais plus qu’à laisser Barth récupérer ses affaires pour l’emmener chez moi.

Ému jusqu’aux larmes, je n’ai pu m’empêcher de serrer Anatole dans une étreinte puissante sans jamais cesser de le remercier avant d’annoncer la nouvelle à Barth qui vaquait à ses occupations. La surprise sur son visage se lisait, mais je ne ressentais aucun remords à le regarder patauger dans la semoule. Il était mon cadeau et je saurais bien le traiter. Je ne me suis pas non plus posé la question sur la décision de Anatole… Il m’offrait un hybride, mon sujet d’étude, mon obsession depuis quelques mois. Trente minutes plus tard, l’hybride avait terminé de faire ses affaires et nous avons quitté les lieux de Anatole en lui promettant qu’il aurait des nouvelles régulières de Bartholomew et puis, nous sommes montés dans un taxi direction mon manoir.

Le taxi s’arrête finalement devant le manoir. Je paye la course sans trop regarder, ainsi je donne bien plus au chauffeur qui se garde bien de me prévenir que je l’ai trop payé. Dès qu’il nous a aidé à décharger les affaires, il s’empresse de quitter les lieux et je me retrouve seul avec l’hybride. Sifflotant un air quelconque, j’entre dans le manoir décoré de manière très jolie mais rempli d’objets que j’ai importé des différents pays que j’ai visité. Une fois la porte fermée, je retire mes gants que je dépose sur le guéridon près de la porte et me tourne enfin vers Bartholomew, comprenant que si je ne vois pas Zack arriver, c’est bien parce qu’il doit être de sortie.

« Bienvenue chez toi, mon cher petit ! »

L'apparence du code est reprise d'un LS de ©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven of Death
Messages : 53
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Cadeau d'anniversaire [ft. Barth]   Ven 10 Aoû 2018 - 17:46

Barth & JamesI'll stand my ground and never back down.Cela faisait un bon moment que cet homme venait dans le manoir de Wild. Un grand monsieur aux cheveux bruns, ses cheveux coiffés de la même manière que les siens. Et depuis qu'il l'avait croisé, ce dernier venait souvent le voir pour discuter un peu avec lui sans qu'il ne sache pourquoi. Mais il avait répondu aux questions qu'il jugeait correctes parce que certaines étaient bien trop gênantes ou personnelles pour ça. De plus, il ne connaissait pas cet homme, ne sachant comment réagir avec lui... Mais il n'était pas méchant. Il avait donc continué son travail dans le manoir, sans même se douter de ce qui allait se passer par la suite. En effet, Pendant une après midi tandis qu'il était entrain de faire un peu de ménage à certains endroits, il fut totalement perturbé lorsqu'il fut donné comme cadeau d'anniversaire à cet homme qui venait souvent au manoir. Il n'avait su comment réagir, s'étant immobilisé sur place tandis que Monsieur Wild donnait les papiers  à ce certain Atkins. Tandis qu'il le remerciait, le corbeau était resté sans voix, ne comprenant pas ce qu'il se passait. C'était un rêve ? Non, bel et bien la réalité. Mais il ne comprenait rien du tout. Pourquoi ? Pourquoi il était offert comme ça sans que l'on lui ne dise rien du tout ? Qu’est-ce qu'il avait fait pour ça ?

Tétanisé, il ne s'y était pas attendu et n'était pas prêt pour changer d'environnement comme ça. Mais il s'était promis à lui-même d'être plus courageux. Cependant, cette situation était plus qu'étrange et il ne savait pas quoi en penser, vraiment... Mais malheureusement il n'avait pas son mot à dire et i devait s'y faire. Il avait un peu de temps pour réunir ses affaires et il le fit dans le plus grand des silence, le regard bas. Il ne doutait pas de la gentillesse de cet autre vampire mais il ne le connaissait pas plus que ça. De plus, être offert à lui comme un simple objet c'était assez dégradant. Mais il faisait ses affaires, essayant de ne pas faire trop attendre. À peine était-il arrivé ici qu'il devait repartir. Est-ce que ça allait être souvent comme ça ou allait-il finir par pouvoir passer le reste de sa maudite vie dans un seul et unique foyer ?

Les affaires bouclées, il avait suivit cet homme, encore une nouvelle personne à découvrir. Son cœur cognait contre sa poitrine, tellement violemment qu'il avait l'impression qu'il pourrait  cracher ses tripes à tout moment. Le manoir de Wild disparaissant peu à peu, il se sentait atrocement nerveux. Il essayait pourtant de s'y faire mais c'était la première fois que l'on lui faisait le coup alors forcément... Il se posait tellement de questions qu'il en avait mal à la tête. Il jetait parfois de petits coups d’œils stressé au vampire qui était désormais son maître. Comment ça allait se passer avec lui d'ailleurs ? Le chemin fut dans le silence bien qu'il avait envie de poser beaucoup de questions. En tout ca,s il n'était pas dépayser étant donné que lui aussi avait un manoir. Mais évidemment, la décoration et l'extérieur étaient différents. Il ne pu s'empêcher de regarder sans cesse autour de lui tandis que le vampire lui souhaitait la bienvenue.

Alors il se tournait vers lui. Il n’arrivait pas à voir de bons côtés pour l'instant. Il était encore assez perturbé de ce changement de vie soudaine. Il se mordait la lèvre avant de se gratter le bras nerveusement.

« …. Merci... »

Les pensées se bousculaient dans sa tête tandis qu'il jetait encore quelques coups d’œils autour de lui. Que dire maintenant  qu'ils étaient seuls ? Qu'est-ce qui pourrait être  correcte à demander ? Il se prenait encore la tête... Il baissait les yeux,   joignant ses mains après avoir posé ses affaires sur le sol.

« Je...Qu’est-ce que vous attendez de moi ? Comment dois-je vous appeler... ? » Demandait-il en cherchant  un point d'accroche de son regard. « Je  suis un peu perturbé par ce qu'il vient de se passer. »

D'une voix un peu plus fébrile, faible. Peut-être qu'il avait fait une grossière erreur qui avait donné envie à Wild de le donner à un autre vampire. Quoi qu'il en soit, ses questions allaient restées sans réponses.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le dingue aux reptiles
Messages : 53
Métier : Zoologiste spécialisé en reptiles
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le dingue aux reptiles
MessageSujet: Re: Cadeau d'anniversaire [ft. Barth]   Mar 14 Aoû 2018 - 0:36

//

Meilleur cadeau de tous les temps

***************

Le trajet jusqu’à mon manoir se fait dans un silence tranquille de mon côté. J’observe le paysage avec un léger sourire sans me douter d’à quel point ce changement est brusque pour mon nouvel esclave. Je ne prête pas vraiment attention à cela, sifflotant une chanson des années 1900, tout en battant de mon pied en rythme. Je ne prête pas non plus attention au compteur du taxi qui défile encore et encore parce que de toute manière, je lui donnerai forcément plus sans même m’en douter. Moi, je suis heureux, j’ai eu un très beau cadeau d’anniversaire et mon affection à l’égard d’Anatole n’a fait qu’accroître avec cette magnifique preuve d’amitié. J’ai déjà hâte de pouvoir montrer ma ménagerie à Bartholomew, de lui faire découvrir mon environnement, de l’étudier et de le regarder vivre tranquillement au sein de ma maison.

J’aime les hybrides et je pense que je devrais leur accorder plus d’attention, et un pan entier de ma ménagerie… Pour la recherche, bien évidemment ! Finalement, le taxi s’arrête et je paye la course. Je donne trop d’argent mais je n’y prête pas attention, quittant le véhicule et laissant Bartholomew récupérer ses affaires. Je me presse jusque dans la maison et retire mon chapeau, le déposant sur le guéridon, ainsi que ma canne. Je me tourne ensuite vers l’hybride et lui offre un grand sourire qui pourrait sûrement paraître un peu fou. Mais qu’importe…  Je lui souhaite la bienvenue et ricane un peu lorsqu’il me remercie. J’ai envie de lui pincer les joues tant je le trouve adorable ! Je suis heureux d’avoir jeté mon dévolu sur lui, je ne regrette absolument pas de m’être lié d’amitié avec Anatole ! C’est le meilleur cadeau d’anniversaire que j’aurais pu espérer !

« Je… Qu’est-ce que vous attendez de moi ? Comment dois-je vous appeler… ? Je suis un peu perturbé parce qu’il vient de se passer. »

J’arque un sourcil et observe Barth qui ne me semble vraiment pas dans son assiette. Je fais la moue et penche un peu la tête sur le côté, l’observant en essayant de réfléchir à la meilleure façon de le rendre moins tendu. Mais bon, c’est souvent dépaysant de changer d’endroit, je suis sûr qu’il saura s’y faire. Et puis, j’ai pleins de chambres à l’étage, il pourra bien décorer la sienne à sa guise. Et puis, il y a aussi Zack, dans les parages… Enfin, il doit être sorti ! Je ne sais pas trop ce qu’il doit bien pouvoir faire des journées celui-ci. De toute manière, il rentre bien à l’heure qu’il veut, cela m’importe très peu. Je finis par m’avancer et poser un peu brusquement mes mains sur ses épaules.

« Bah ! Tu n’as pas à t’en faire ! Tu te sentiras très bien par ici, tu vas voir ! Et puis, tu pourras toujours rendre visite à Anatole et puis, je suis sûr que tu vas très bien t’entendre avec Zack, mon autre esclave ! Il est très gentil ! »[/color]

Je me recule, mon grand sourire ne m’ayant pas quitté et fait volte face, me dirigeant vers la cuisine en claudiquant, délaissant ma canne lorsque je suis chez moi.

« Suis-moi donc, Bartholomew ! Je suis sûr qu’un bon chocolat chaud va t’aider à te détendre ! Et tu peux bien m’appeler comme tu veux… James, Maître, eh, toi là-bas ! Qu’importe ! Je saurais me reconnaître, ahaha ! »

J’arrive dans la cuisine et j’invite le jeune hybride à s’asseoir d’un geste de la main en direction de la chaise sans même le regarder. Je sors une casserole ainsi que du lait, du chocolat chaud et met le lait à bouillir. Je n’y prête plus vraiment attention et me tourne vers Barth.

« Tu pourras entretenir la maison, me tenir compagnie et bien t’entendre avec Zack ! Tu pourras aussi pour mes études sur les animaux et nouvellement, les hybrides si tu veux ! Je suis zoologiste, et j’adore les animaux ! Je les étudie tous, en particulier les reptiles et les hybrides, maintenant… Je viens de le décider ! Tu voudras bien que je t’inspecte un peu ? Je ferais des croquis de toi, tu es vraiment très beau comme hybride ! »

Je rétorque avant d’entendre un drôle de bruit dans mon dos. Je découvre le lait qui a débordé et ne fait désormais qu’un avec la plaque.

« Oulah, oulah !! »

Je rétorque en m’empressant d’éteindre le feu et de sortir la casserole de là. Je vers le tout dans une tasse et y ajoute du chocolat en poudre avant de tendre le tout à Barth, avec une cuillère, bien sûre. Ensuite, je m’assois en face de lui.

« Et… Tu t’occuperas des repas, avec Zack ! »

L'apparence du code est reprise d'un LS de ©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven of Death
Messages : 53
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Cadeau d'anniversaire [ft. Barth]   Mer 15 Aoû 2018 - 12:58

Barth & JamesI'll stand my ground and never back down.Le corbeau ne pouvait pas cacher son mal être face à ce brusque changement de vie. Bien sûr, il avait bien vu que le vampire n'était pas méchant, loin de là. Mais il ne comprenait toujours pas pourquoi cela venait de lui arriver une chose pareille. Cependant, il essayait de voir le bon côté des choses et de reprendre son souffle. Si cet homme le traiterait bien, alors il ne devrait pas s'en plaindre. Mais il se sentait un peu oppressé par toutes ces nouvelles choses qui allaient lui arriver, ce nouvel environnement dont il était pas encore habitué. Il sursauta vivement lorsque le vampire lui agrippa les épaules, écarquillant les yeux en se tentant. Il n'arrivait visiblement pas encore à accepter que les autres le touche de cette façon. Il sentait ses mains devenir moites rien qu'à ce touché. Un autre esclave ? Un nouveau bond dans sa poitrine, il serra les lèvres, baissant le regard. Il espérait pouvoir effectivement bien s’entendre avec cet esclave... Anatole en avait pas eut d'autres alors il avait été habitué à toujours être seul. Tout changeait brusquement dans son train-train quotidien, alors forcément il ne savait plus quoi en penser ni comment réagir. D'ailleurs, il n'avait pas le temps de dire quoi que ce soit que le brun était partie en direction de sa cuisine et il le suivait alors d'un pas rapide. L'appeler comme il le voulait ? Il n'avait pas tellement envie de le tutoyer, surtout dans cette situation... Il était très laxiste en tout cas, à première vue.

« Je... Très bien. »

Monsieur James alors ? Il réfléchissait à comment il pourrait l'appeler autre que maître, mais il n'avait pas trop le temps de penser. Il arrivait dans la cuisine et l'homme fouillait un peu partout dans la pièce, tout en faisant signe à l'hybride de s'asseoir, ce qu'il fit. Il écoutait ses tâches avec attention. En soit, cela ne changeait pas beaucoup au début. L'entretient de la maison, il savait le faire. Bien s'entendre avec l'autre esclave... Il allait bien voir quand ils se croiseront. Il parlait ensuite de son métier, et l'hybride fut d'avantage attentif face à cela. Il faisait les reptiles, et maintenant les hybrides. C'était tout récent visiblement mais lorsqu'il lui demandait si il pourrait l'inspecter et en plus en faire des croquis... Le compliment lui faisait bizarre et il ne pu s'empêcher de rougir. Il disait qu'il était un bel hybride mais il n'avait pas encore vu son corps marqué de cicatrices et de marques... Ni ses ailes à moitié inexistantes. Il déglutissait tandis qu'il fixait un point invisible devant lui, tandis que sa tête était baissée.

« Ce ne sont que les apparences... » Susurrait-il, tandis qu'il se grattait nerveusement la jambe. « Inspectez, si vous voulez, mais pas de trop près... »

Ces marques allaient le suivre jusqu'au bout, et toujours lui rappeler ce qu'il avait subit et vécu dans le passé. Bien qu'il essayait de s'en soigner, ce n'était pas évident. Il n'avait pas hâte de croiser le regard incertain du vampire lorsqu'il découvrira à quel point il est usé et laid en vérité. Fermant les yeux, il reprenait doucement son souffle, se calmant progressivement pour ne pas se rendre malade dès le début. Ça allait être pénible pour le vampire de devoir voir Bartholomew tenter de s'habituer à son nouvel environnement et à lui-même. Il tressautait légèrement lorsque la tasse de chocolat glissait vers lui. Il le remercia d'un mouvement de tête, relevant finalement son regard enfin vers lui. Il devinait aisément que le vampire ne devait pas être très cuisine, surtout si il oubliait déjà le lait sur le feu. Cela lui allait. Tant qu'il ne faisait pas trop de choses différentes, ça devrait aller... Il voulait garder le positif.

« Très bien.. Vous travaillez chez vous ou vous avez un... Labo ou quelque chose comme ça autre pars en ville ? » lui demandait-il alors en prenant avec précaution la tasse entre ses doigts. « Et... Zack ? Il est comment ? Enfin... Vous l'avez depuis longtemps ? »

Il voulait comme se faire rassurer. Il ne savait pas du tout à quoi s'attendre de cet autre esclave avec qui il allait vivre au quotidien. Visiblement, selon le vampire ils devraient bien s’entendre alors il pensait que c'était quelqu'un sans doute de calme... Déglutissant, il soufflait sur le chocolat avant de boire une gorgée pour lui faire plaisir malgré qu'il n'en avait pas tant envie que ça de la boisson. Il était tellement stressé qu'il sentait son estomac se tordre encore et encore. Il essayait de réfléchir à ce qu'il pourrait lui dire ou avertir sur lui. Il ne voulait pas le dégoûter de quoi que ce soit mais il ne connaissait quasiment rien sur le corbeau après tout.

« Puis... Je suis pas encore habitué à aller à l'extérieur... Enfin... Y'a un temps j'étais toujours enfermé chez quelqu'un et depuis Monsieur Wild, je peux sortir dehors mais je suis encore très peu sortie donc.... »

Il ne savait pas trop comment lui expliquer. La première fois qu'il était sortie depuis l'autre fou, il s'était fait agressé, avait cassé ses lunettes et avait été complètement bête devant Waichiro. Donc il espérait maintenant que cela ne se passe plus comme ça quand il posera le pied dehors. En y repensant, depuis ce jour il n'avait pas été retourné au centre ville, alors peut-être tentera t-il de nouveau l'expérience si le vampire veut bien qu'il sorte.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le dingue aux reptiles
Messages : 53
Métier : Zoologiste spécialisé en reptiles
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le dingue aux reptiles
MessageSujet: Re: Cadeau d'anniversaire [ft. Barth]   Dim 26 Aoû 2018 - 15:54

//

Meilleur cadeau de tous les temps

***************

Je finis par prendre place en face de l’esclave qui semble regarder le chocolat que je lui ai fait, comme s’il s’agissait d’un être peu avenant. J’arque un sourcil en penchant la tête sur le côté, le détaillant du regard alors que je me demande si je ne me suis pas trompé dans la recette de cette boisson. Lait, chocolat en poudre et c’est tout ! Est-ce que je suis capable de rater même cette chose aussi simple ? Ce ne serait pas étonnant, étant donné que je ne sais même pas faire bouillir de l’eau correctement sans en mettre partout. Mais finalement, Bartholomew trempe ses lèvres dans le liquide et je lui offre un sourire d’encouragement, heureux qu’il accepte enfin de goûter à cette boisson.

Je reste silencieux tout le long, attendant patiemment qu’il me pose des questions, maintenant que j’ai terminé de parler. Il doit sûrement avoir tout un tas d’interrogations, même si j’ai essayé d’être le plus concret possible. De toute manière, il ne me semble pas vraiment dans son assiette, et pas une seule seconde  la raison à ce mal-être – qui devrait être évidente pour n’importe qui – ne me saute pas aux yeux. Il faut dire que je ne suis pas le plus doué pour les relations sociales, préférant vivre en ermite dans mon manoir, avec mes animaux et mes recherches.

D’autant plus que depuis la mort d’Andreas, il semblerait que je me sois davantage renfermé et surtout, que la solitude m’ait rendu un peu… étrange. Bien que je l’étais déjà auparavant.  L’esclave prend enfin la parole, un peu timide au début, notant que son corps n’est pas si terrible que cela. Mais cela ne tient qu’à moi d’en juger et je suis persuadé qu’il se trompe. De ce fait, je prends immédiatement la parole pour le rassurer.

« Nous verrons, nous verrons ! Plus tard dans la soirée ! Tu viendras dans mon bureau pour que je t’inspecte ! Les êtres abîmés sont les plus beaux, de toute manière ! Boit donc ton chocolat, je l’ai fait pour toi ! »

Je m’exclame avec vélocité, tandis qu’un grand sourire, peut-être un peu inquiétant, orne mes lèvres. Je ne le quitte pas des yeux, les mains posées à plat sur la table et le scrute du regard, aux aguets de la moindre de ses réactions.

« Très bien… Vous travaillez chez vous ou vous avez un… labo ou quelque chose comme ça, autre part en ville ? Et… Zack ? Il est comment ? Enfin, vous l’avez depuis longtemps ? Puis… Je suis pas encore habitué à aller à l’extérieur… Enfin… Y a un temps j’étais toujours enfermé chez quelqu’un et depuis Monsieur Wild, je peux sortir dehors mais je suis encore très peu sorti donc… »

Je le regarde en arquant un sourcil et ricane un peu, amusé et attendri par cette timidité flagrante. Cet hybride est bel et bien fascinant et adorable ! Je suis vraiment très heureux qu’Anatole me l’ait offert. Je crois que je n’aurais pas pu rêver d’un meilleur cadeau que cela !

« J’ai un parc floral ! Il y a plusieurs espèces de plantes et de reptiles, ainsi que d’insectes ! J’embauche plusieurs esclaves et vampires qui se relaient. Mais je travaille aussi chez moi. Si tu en as envie et que tu aimes les animaux, tu pourrais travailler au parc aussi, ou tout près de moi ! C’est comme tu le souhaites, mon petit Bartholomew ! »

Je réponds sans me départir de mon sourire avant de poursuivre sur ma lancée.

« Zack est un très gentil esclave que j’ai depuis quelques semaines. Il est très mature et calme ! Je suis persuadé que vous allez très bien vous entendre. Il sort beaucoup en ville, si tu as peur d’y aller tout seul, tu pourrais lui demander de t’accompagner. Mais évite les ruelles sombres ! La dernière fois, je me suis fait attaquer par deux vampires et si mon bon ami Monsieur de Contemuse n’avait pas été là pour me venir en aide, je ne serais plus de ce monde à l’heure actuelle ! Hahahaha ! »

Je m’esclaffe en ricanant alors que je me souviens de cet instant passé avec lui dans la bijouterie. Puis, je m’amuse à faire tourner mon alliance autour de mon annulaire d’un air un peu absent avant de reprendre.

« Tu t’habitueras en m’accompagnant au parc si tu le veux bien. Tu es ici chez toi, je t’en prie, prends bien tes aises mon petit ! »


L'apparence du code est reprise d'un LS de ©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven of Death
Messages : 53
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Cadeau d'anniversaire [ft. Barth]   Dim 26 Aoû 2018 - 20:26

Barth & JamesI'll stand my ground and never back down.Cet homme était vraiment... étrange. Pas méchant certes mais le corbeau était perturbé face à son comportement, n'arrivant pas du tout à déchiffrer ce qu'il voulait vraiment dire ou non. Rien que le fait qu'il allait l'inspecter, il pensait à tout et n'importe quoi. Il ne savait même pas ce qu'il allait lui faire ! Et comme d'habitude il pensait à tout sauf aux bonnes choses. Il ne se pensait pas si beau que ça mais, il évitait de dire quoi que ce soit qui pourrait vexer ou énerver le brun en face de lui. Il ne le connaissait pas assez après tout, pour se permettre ça. Il se mordait la lèvre, tentant de  boire un peu plus le chocolat même si cela lui tordait plus l'estomac qu'autre chose. Il était bon, mais dans cette situation vraiment perturbante, il était juste trop stressé pour juste profiter de ce chocolat. Puis bon, se faire fixer comme ça, ce n'était pas très... agréable. Il tentait cependant d'y faire abstraction et de comprendre cet homme. Un peu trop joyeux là pour le coup. Mais au moins, il lui répondait à ses questions. Il avait donc un parc. Plutôt intéressant, cela intéressait le corbeau quelque part. Ça devait être un endroit agréable et bien entretenu. Et surtout, il y avait des animaux alors ça ne devrait pas être de tout repos, mais c'était pas très grave. L'idée d'y travailler ne lui déplaisait pas, mais il allait devoir s'habitue rà un truc en plus. Alors il déglutissait, un peu hésitant.

« J-je vois... C'est plutôt intéressant à savoir. »

Puis sans même pouvoir en rajouter un seul mot de plus, le vampire continuait sur sa lancée pour parler de Zack. Au moins ça avait le don de rassurer Bartholomew qui n'avait donc pas à s’inquiéter de cet esclave. Il verrait bien en le voyant mais il faisait confiance au vampire. Si il disait qu'il était gentil, alors il l'était. Il n'avait pas l'air d'être le genre de type à inventer ou embellir trop les choses. Par contre il aurait pu juste rester sur ça, que Zack était gentil et qu'il pouvait l'accompagner dehors. Parce que si c'était pour dire qu'il pourrait très bien de nouveau se faire agresser... Et surtout, qu'il prenait ça en riant comme si ça avait été un bon moment. Le corbeau avait ressentit un profond malaise tandis qu'il serrait entre ses mains la tasse à moitié vidée. Du calme... Si il faisait attention il pourrait très bien ne plus avoir de problèmes en sortant dehors. La malchance n'était pas toujours de son côté après tout, non ? Bien sûr que si. Il ne se rendait pas compte qu'il s'usait la lèvre de ses dents, il ne relevait la tête vers le vampire que lorsqu'il finissait son petit monologue, lui disant de prendre ses aises.

Il ne savait pas comment il pouvait faire une chose pareille. Du moins il sentait comme une pression inconnue peser sur ses épaules, des voix lui susurrant tout et n'importe quoi. Tout n'était que de lui après tout, il se faisait des histoires pour rien. Il sentait son souffle se couper tandis qu'il tremblait légèrement. Le vampire attendait certainement une réponse de sa part mais il ne savait pas quoi dire sur le moment. Alors il cherchait du regard quelque chose sur laquelle  l'accrocher mais finalement, il tournait son regard vers le vampire, bien qu'il avait du mal à le soutenir.

« O-oui... Euh... Ils sont où l... les toilettes ? »

Le souffle court, il se levait, attendant que le vampire le lui indique avant d'y aller sans un mot de plus. Il avait l'impression que tout tanguait autour de lui. Il avait du mal à respirer, entrant ensuite dans la petite pièce, titubant. Une fois seul, il se laissait juste glisser le long de la porte, entourant son corps de ses bras. De la sueur froide coulant le long de sa tempe, il tentait de reprendre son souffle. Il avait envie de vomir, mais il levait la tête vers le plafond, se léchant la lèvre inférieur qu'il s'était ouvert à force de la mordre. Il allait vraiment penser qu'il avait un grain... Ce qui en soit n'était pas faux, mais il ne fallait s'étonner à qu'il se comporte comme ça dans cette situation... Il fermait les yeux, se maudissant. Il fallait qu'il reprenne pied et ce n'était pas en fuyant que ça allait le faire. Il passait ses mains dans sa chevelure tandis qu'il se recroquevillait sur lui-même. Se calmer. Les lèvres tremblantes, il lui fallut quelques minutes pour avoir une respiration correcte. Il s'était doucement relevé et soupirait. Il se décidait enfin de sortir de la pièce, rejoignant le vampire.

« Excusez-moi. » lui disait-il tout d’abord, tenant un de ses bras de sa main. « Je, hum... Vous avez quelque chose à faire de particulier aujourd'hui, ou nous resterons ici pour ce soir ? »

Afin de savoir si il allait devoir encore prendre sur lui ou si il pourrait se reposer un minimum avant les jours futurs. Il guettait beaucoup l'arrivé du second esclave, ne sachant pas où est-ce qu'il était. Pour l'heur,e il était peut-être mieux de visiter tout ça et savoir dans quelle pièce il allait pouvoir se « détendre » et se reposer, même si, il savait très bien qu'il allait faire des cauchemars les premiers jours.

« Oh, et... Je ne sais pas si il vous l'a déjà dit ou si vous l'aviez déjà vu mais, je suis aveugle d'un œil... J'espère que cela ne vous mettra pas trop en colère si un jour je m’emmêle les pinceaux ou... des trucs comme ça. » Se frottant la nuque nerveusement, il lui disait tout ce qui lui passait dans la tête afin d'être le plus prévenant possible pour leur cohabitation qui commençait aujourd'hui. « Quoi qu'il en soit. Je ferais tout mon possible pour vous servir au mieux. »

Puis il se pencha en avant, sa main contre son estomac.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le dingue aux reptiles
Messages : 53
Métier : Zoologiste spécialisé en reptiles
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le dingue aux reptiles
MessageSujet: Re: Cadeau d'anniversaire [ft. Barth]   Mer 12 Sep 2018 - 16:33

//

Meilleur cadeau de tous les temps

***************

A peine ai-je indiqué les toilettes à l'hybride que déjà, il quitte sa chaise et se rue rapidement dans la pièce. J'arque un sourcil en le voyant prendre la poudre d'escampette de la sorte et j'en viens à me demander, avec un léger sourire, s'il n'a tout simplement pas une envie pressante. Je ne viens pas le déranger, après tout, on a tous le droit à une certaine intimité lorsque l'on fait ses besoins. En attendant, je prends la tasse et le vide. Je la dépose ensuite dans l'évier et mets de l'eau au fond avant de m'essuyer les mains et de laisser le torchon sur le plan de travail.

Bon, il faut aussi que je pense à faire visiter le reste de la maison à son nouvel habitant et que je pense ensuite à le faire venir dans mon bureau avant de poursuivre mes recherches. Ouh, je suis très excité à cette idée. Et ensuite, qu'est-ce que nous ferons ? Je l'ignore, je vis au jour le jour et ne me pose pas vraiment de questions. Je me contente de m'adonner à mes recherches et c'est tout. Il faut aussi que je pense à me trouver d'autres actionnaires pour mon parc, et que je continue de l'entretenir. Je crois qu'un haut dignitaire est récemment arrivé en ville, il faudra que je m'y penche.

« Excusez-moi. Je, hum... Vous avez quelque chose à faire de particulier aujourd'hui, ou nous resterons ici pour ce soir ? »

Je me tourne vers l'hybride et lui offre un doux sourire alors que je suis ravi de le voir revenir aussi vite dans la pièce. Bon, parfait. Il n'a pas l'air malade. J'aurais presque pu le croire en le voyant courir de la sorte dans les toilettes. Ce serait bête qu'il ai attrapé une quelconque maladie en si peu de temps. Il aurait fallu que j'en étudie la cause et le veille. Et je n'ai pas vraiment le temps avec mes recherches. Elles s'accumulent dans tous les sens et je n'ai pas encore réussi à en terminer une seule... En même temps, il faut dire que je ne finis pas toujours ce que je fais. Il y a tellement de choses qui passent mon regard et qui apparaissent dans mon esprit qu'il faut toujours que je m'intéressent à celles-ci avant de terminer ce que je suis en train de faire.

C'est parfois une plaie pour ceux avec qui je travaille. Mais moi, cela ne me dérange pas tant que cela. En tout cas, Bartholomew n'a pas à s'excuser pour un tel comportement, ce n'est pas moi qui vais le réprimander; Je n'en ai que faire qu'il court aux toilettes. Il faut bien se vider non ? Et quand il faut y aller... Il faut y aller ! Haha. Bon, il faut que je me concentre sur sa question... Est-ce que j'ai quelque chose à faire aujourd'hui ? Ou plutôt, ce soird'hui ? Hm, non. Mise à part lui faire visiter les lieux et consacrer mon temps à lui, j'entends. Mes recherches peuvent attendre. Ce soir, je n'ai d'yeux que pour lui !

« Oh, et... Je ne sais pas si il vous l'a déjà dit ou si vous l'aviez déjà vu mais, je suis aveugle d'un œil... J'espère que cela ne vous mettra pas trop en colère si un jour je m’emmêle les pinceaux ou... des trucs comme ça. Quoi qu'il en soit. Je ferais tout mon possible pour vous servir au mieux. »

Je le regarde me faire la révérence et je souris de toutes mes dents, ne pouvant m'empêcher de le trouver absolument adorable à agir de la sorte. Et je me fiche bien de savoir qu'il est aveugle d'un oeil. Je suis bien un affreux scientifique fou claudiquant... Il n'a pas à s'en faire ! Et puis, ne dit-on pas que les esclaves ressemblent à leur maître, ou quelque chose comme ça ? J'ai cru que j'ai dû voir ça dans une émission à la télévision. Mais il se peut aussi que j'invente.

« Je t'en prie, ne t'excuse pas pour cela, on ne peut pas retenir une envie pressante. Suis-moi ! »

Je m'exclame en passant près de lui. En passant, je me prends le coin de table et lâche un gémissement plaintif mais cela ne semble pas m'arrêter. Ah, mes problèmes de coordinations, toujours là pour se rappeler à moi. Je bifurque dans l'entrée et claudique vers les escaliers que je commence à grimper mais je me prends une marche. Je manque de tomber mais me rattrape à la rambarde.

« Ah ! On dirait que mes problèmes de coordination ont envie de jouer ! »

Je remarque en m'arrêtant à mi chemin. Je me tourne ensuite vers Bartholomew et lui offre un clin d'oeil ainsi qu'un léger sourire.

« Moi, je te trouve très mignon, mon petit. Tu n'as pas à t'en faire. Moi, j'ai une jambe folle comme tu peux le voir. Chacun est cassé à sa manière... Mais ne traîne pas s'il te plaît ! Je dois te montrer ta chambre, et ensuite, tu viendras dans mon bureau. »
L'apparence du code est reprise d'un LS de ©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven of Death
Messages : 53
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Cadeau d'anniversaire [ft. Barth]   Sam 22 Sep 2018 - 13:41

Barth & JamesI'll stand my ground and never back down.Rassuré. Il avait besoin constamment de se sentir rassuré pour pouvoir avancer. Mais il y allait à tatillon, afin de pouvoir en savoir toujours plus sur son nouveau maître et ainsi savoir ce qu'il pouvait faire et pas faire. Il n'osait pas trop encore prendre les devants mais ça allait bientôt venir si il était du genre à donner des libertés ou pas criser pour n'importe quoi. Mais ce type était plus étrange qu'autre chose et pour le cou, le corbeau se sentait moins bizarre à ses côtés. Mais valait mieux quand même faire attention au cas où et restait de ce fait assez timide. Il suivait du regard le vampire qui après l'avoir rassuré sur ce point, quittait la cuisine. Il le suivait tout naturellement, tout en grimaçant lorsqu'il s'était prit ce coin de table. Il marchait vraiment bizarrement... Et ça se finissait pas, vu qu'en voulant monter les escaliers un peu trop vite, il manquait de tomber. Le corbeau avait eut envie de l'aider plusieurs fois mais il se doutait que ça plairait certainement pas au vampire. Il continuait alors juste de l'observer tout en faisant quelques grimaces, espérant qu'il ne se fasse pas trop mal en allant trop vite.

« Faites attention... »

Il n'avait pas pu s'empêcher de le dire, parce qu'en plus, il était derrière lui, alors si il lui tombait dessus, il y avait plus de chance qu'il se fasse mal lui que le vampire. Contrairement à lui, il faisait attention en montant les escaliers, sans pour autant quitter du regard le brun devant lui, qui d'ailleurs s'arrêtait en plein chemin. Lui, mignon ?... On avait chacun son point de vue là-dessus. Il y avait tellement plus beau hybride que lui, c'était une certitude. Mais le vampire avait des goûts sans doute étranges... C'était pas plus mal. Pour qu'Anatole le donne à un autre vampire c'était bien parce qu'il y avait un soucis quelque part non ? Il essayait de ne plus y penser même si ça allait être vraiment compliqué pour l'instant... Ça venait d'arriver, il se sentait mal à cette idée. Il déglutissait, se pressant un peu de rejoindre le vampire jusqu'en haut. Il se demandait bien qui était le plus cassé entre les deux tien... Il hochait la tête aux propos du vampire, commençant alors à regarder les différentes pièces.

Il avait au moins sa propre chambre... Elle était plutôt d'une taille satisfaisante et de quoi faire ses marques. Il pourrait de nouveau bien s'y sentir... En espérant ne pas devoir encore changer d'endroit plus tard. Il observait les lieux le plus possible bien qu'il en aura le temps plus tard de s'y habituer. Une fois que la chambre fut visitée, il suivait le vampire jusqu'à son bureau. Il ne savait pas trop ce qu'ils allaient y faire mais il pouvait ainsi avoir un aperçu des pièces où il allait souvent. Il avait beau essayé de se concentrer, il avait les pensées remplies de merde, impossible de se vider la tête. Il se sentait vraiment mal à l'aise. Il aurait dû se forcer à vomir quand il avait été aux toilettes...

« Mais... Vous aviez toujours vécu seul dans ce grand manoir... ? J'imagine que... Zack n'est pas là depuis si longtemps que ça... Monsieur Wild aussi vivait seul dans son manoir. J'ai toujours trouvé ça étrange d'habituer dans un si grand endroit quand on est seul. »

Lui-même ne savait pas pourquoi il avait dis ça aussi subitement. Sans doute pour briser la glace et parler un peu afin de ne pas rester dans un silence constant. Il disait aussi ce qui lui passait dans la tête quand ce n'était pas trop négatif. Il ne comprendrait mais ça... Si il serait réellement seul et pas un humain ou un hybride, il aurait prit un appartement d'une taille qui lui permettrait de pas finir par déprimer... Parce que seul dans un gigantesque manoir, y'avait de quoi se sentir vraiment seul.

« Vous qui aimez les animaux, vous n'avez jamais prenez prendre un chien ? Ou des reptiles justement ? »

Un chien ou même un chat aurait pu rendre l'endroit un peu plus vivant. Enfin. Maintenant que lui Zack étaient ici... Ca devrait pouvoir faire vivre l'endroit. Il se tortillait légèrement en attendant les réponses du vampire. Il avait complètement oublié déjà qu'il voudrait l'inspecter... Il savait même pas ce que ça voudrait dire de sa part.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le dingue aux reptiles
Messages : 53
Métier : Zoologiste spécialisé en reptiles
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le dingue aux reptiles
MessageSujet: Re: Cadeau d'anniversaire [ft. Barth]   Lun 1 Oct 2018 - 14:42

//

Meilleur cadeau de tous les temps

***************

Je gravis les escaliers un à un, me prenant parfois les marches et manquant de temps en temps de m'écrouler, mais je me rattrape régulièrement à la rampe, poussant parfois des petits couinements de stupeurs, ensuite accompagnés de légers rires face à ma grande maladresse. Rapidement, je me remets sur pied et poursuit mon ascension sous le regard inquiet de Bartholomew qui n'omet pas de me demander de faire attention. Mais je ne l'écoute pas, préférant l'ignorer.

Je sais bien ce que je fais et si je dois tomber, je tomberai, ce n'est pas bien grave ! Une chute n'a jamais fait de mal à personne... Et puis, j'ai bien survécu à une fourche dans le pied et à l'attaque féroce d'un puma. Ce ne sont pas quelques malheureuses petites marches qui vont me faire peur ! Enfin, nous arrivons à l'étage supérieur et je me tourne vers l'hybride, m'assurant qu'il me suit bien et qu'il n'est pas trop à la traîne. Ce serait bête que ce soit l'handicapé qui soit le plus rapide !

Je constate qu'il est juste derrière moi et je lui adresse un grand sourire avant de poursuivre ma visite de la maison. Je lui présente le couloir et les différentes pièces : chambres d'amies, salle de bain, cabinet de toilette, etc. Tout pour subvenir aux besoins des esclaves. Nous entrons même dans la pièce qui sera sa chambre. Une salle de taille moyenne, très sobre qu'il pourra bien évidemment décorer à sa guise. Il lui suffira d'en faire la demande et je ferais en sorte que ses demandes soient satisfaites. Je me tourne ensuite vers lui, le rassurant tout de même sur son aspect physique duquel il semble douter, tout en lui rappelant que chaque choses en son temps.

« Mais... Vous aviez toujours vécu seul dans ce grand manoir... ? J'imagine que... Zack n'est pas là depuis si longtemps que ça... Monsieur Wild aussi vivait seul dans son manoir. J'ai toujours trouvé ça étrange d'habituer dans un si grand endroit quand on est seul. »

Durant quelques secondes, je m'immobilise et l'observe dans un silence presque mortifère. Une étrange lueur passe dans mon regard qui serait presque similaire à une certaine tristesse, semblable à de la solitude forcée. Il a mis le doigt sur une chose des plus bancales dans mon existence qui a très certainement agrandie la fissure dans le bocal qu'est mon crâne. Il est vrai que je suis cruellement seul, que ce soit physiquement qu'au fond de mon coeur, même mon nouveau mari brille par son absence.

« Vous qui aimez les animaux, vous n'avez jamais prenez prendre un chien ? Ou des reptiles justement ? »

Je finis par rire et hoche vigoureusement la tête, finissant par poser ma main sur l'épaule du jeune homme en le menant doucement vers mon bureau qui me sert aussi de grande ménagerie. A l'intérieur, contre le mur en face de la porte, un grand bureau en chêne où des tas de papiers se trouvent. On devinent des liasses de feuilles qui dépassent de tiroirs qui ne sont pas fermés complètement et tout autour, des animaux. Reptiles et insectes se côtoient en liberté. Tout à droite, il y a une porte fenêtre qui est ouverte, donnant sur un balcon connectée à un escaliers que les reptiles peuvent emprunter pour rejoindre le jardin. Dans de grands vivariums bien fleuris se trouvent des serpents de différentes sortent et une tortue qui se balade tranquillement.

« Oui, oui, bien sûr ! J'ai des animaux, il y en a ici, d'autres se baladent sûrement dans le jardin ! Je n'ai pas de chien, je n'aime pas bien ça. Ils perdent une quantité astronomique de poils ! Et puis, je ne suis pas seul... Mon mari devrait très certainement rentrer un jour ou l'autre de son voyage d'affaire... S'il n'est pas mort dans la jungle hahahaha ! ╗

Je me tourne finalement vers lui après avoir déposé ma canne sur le dossier de ma chaise et le regarde.

« Maintenant, il te faut me montrer ce qui fait de toi un hybride si particulier ! Retire donc tes vêtements ! Reste en caleçon, bien évidemment ! »
L'apparence du code est reprise d'un LS de ©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven of Death
Messages : 53
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Cadeau d'anniversaire [ft. Barth]   Lun 1 Oct 2018 - 21:40

Barth & JamesI'll stand my ground and never back down.Il ne lui répondait pas. Est-ce qu'il avait touché une corde sensible ? Avait-il dit quelque chose qu'il ne fallait pas du tout prononcé ? Il sentait un gros malaise l’envahir tandis que le vampire l'avait regardé d'une façon beaucoup trop étrange à son goût. Il avait forcément dit une bêtise et il espérait que le vampire n'allait pas s'énerver ou lui faire une scène perturbante. Il avait directement baissé les yeux, gêné. Bien sûr, il n'était pas sûr que ça avait été bien grave ou non ce qu'il avait dit mais il s'imaginait toujours le pire. Alors il continuait juste à se dire qu'il avait fait encore une connerie et qu'il allait devoir se rattraper. Cependant, le sujet des animaux avait visiblement l'art de mettre du baume au cœur et il l'entendait rire. Sans pouvoir y réagir, il se retrouva dans une pièce, visiblement son bureau. Mais pas une simple pièce, sobre et sérieuse... Il écarquilla en grand les yeux lorsqu'il y découvrit des animaux et plus précisément pleins de reptiles. Il ne fut pas choqué de cette découverte, plutôt agréablement surprit car il se s'attendait pas du tout à ça. Cela se voyait clairement que l'homme aimait vraiment ces créatures... Barth n'était pas très à l'aise avec elles, mais c'est bien parce qu'il n’en avait jamais côtoyé. Il était scotché sur place tandis que le vampire prenait enfin la parole pour expliquer un peu au sujet des animaux.

Il avait un mari ? C'était plutôt une bonne nouvelle pour lui, Barth était presque rassuré de savoir qu'il était pas seul. Si il avait un mari, deux esclaves et des animaux... Comment se sentir seul avec tout ça ? Il ne comprit pas encore la réaction du vampire à ce sujet mais il n'avait pas envie de lui poser la question. Car un nouveau problème allait arriver. Il se retrouvait complètement coincé lorsque James lui demanda de se déshabillé partiellement afin qu'il puisse voir son corps et sans doute l'analyser. Une expression de stupeur s'afficha sur son visage tandis qu'il devenait aussi blanc qu'un linge. Non. Il en avait pas envie. Il savait très bien comment était son corps, à chaque fois il le voyait dans le miroir en allant à la douche et à chaque fois il en était dégoûté... Il avait même envie d’en vomir rien qu’en touchant se cicatrices. Sa main allait se poser contre sa bouche tandis qu'il sentait déjà une sueur froide couler le long de sa tempe.

Son cœur battait de plus en plus vite. Il secoua la tête de gauche à droite en signe de désapprobation total. Pourtant, il réagissait comme si on lui demandait de faire de faire un strip-tease de force ou quelque chose d'encore plus horrible. Mais c'était d'enlever ses vêtements. Et pour lui, c’était la chose la plus horrible qui soit. Il avait honte de ces traces... Ses cicatrices qui lui pourrissaient la vie, qui lui rappelait sans, cesse son passé. La pièce semblait rétrécir de plus en plus tandis qu'il manquait d'air. Les pupilles tremblantes, il déglutissait, reculant d'un pas.

« Non on non... J-j-j-e peux p-p-p-pas... » Disait-il avec mal, la respiration de plus en plus courte.

Tremblant, il avait beau essayer de se calmer, il y arrivait pas. Son cœur au bord des lèvres, il se sentait partir complètement. Devoir se déshabiller le premier jour et surtout devant un vampire qu'il ne connaissait pas encore assez.. Impossible... Lui qui s'est toujours habillé de cette façon pour ne jamais montrer ses bras, ni ses jambes et encore moins le reste du corps... Ce taré qui lui avait abîmé tout le corps sauf les mains et les pieds pour faire comme si le corbeau n'avait rien à l’époque... Il finissait par lentement prendre sa tête entre ses mains, agrippant des mèches de ses cheveux entre ses doigts.

« J'peux pas, j'peux pas... ! »

Tout semblait changer autour de lui. Les murs tremblaient, l'air y devenait rare, l'ambiance étouffante. La pièce continuait de rétrécir, il sentait des regards sur lui. Ses lunettes tombèrent, il se sentait perdu et continuait de reculer. Merde. Est-il aussi atteint à ce point ? Comment allait-il arriver à tourner la page avec de telles réactions ? La respiration forte, il évitait de croiser le regard du vampire pour ne pas se sentir d'avantage mal. Il avait déjà l'air assez fou comme ça... Il avait envie de s'enfuir, courir. Mais il savait pertinemment qu'il sera tombé avant ça.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le dingue aux reptiles
Messages : 53
Métier : Zoologiste spécialisé en reptiles
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le dingue aux reptiles
MessageSujet: Re: Cadeau d'anniversaire [ft. Barth]   Dim 7 Oct 2018 - 14:28

//

Meilleur cadeau de tous les temps

***************

Je dépose ma canne et ma veste sur ma chaise et me tourne ensuite vers Bartholomew, lui offrant un joli sourire. Immédiatement, je lui demande de se déshabiller et de rester en caleçon - je n'ai pas envie de voir ses parties intimes - et de me montrer en quoi il est un hybride si particulier. Mais à l'instant où je lui fais ma demande, le voilà qui se crispe. Raide comme un piquet, il devient aussi blême que le marbre et commence à paniquer. Arquant un sourcil, je me contente de l'observer tout en penchant légèrement la tête sur le côté, sans vraiment comprendre pourquoi il se met dans tous ses états.

Il ne peut pas qu'il me dit, il refuse et se met à trembler. Il prend son visage dans ses mains et moi, je continue de l'observer, droit comme un « i » sans vraiment réagir. Il s'inquiète, tout seul, dans son coin, et je me demande bien pourquoi il est en train de faire de l'hyperventilation. Il continue de s'exclamer en disant qu'il ne peut pas et finalement, lorsqu'il arrête de s'exclamer de la sorte et que ses lunettes sont tombées, je me contente de hausser les épaules et de me détourner, comme si rien ne s'était jamais passé, toujours aussi guilleret.

« Bon, d'accord ! Suis-moi, alors, je vais te montrer le jardin ! »

Je m'exclame en reprenant déjà ma canne, délaissant mon veston sur le dossier. Je me dirige vers la porte arrière du bureau, menant à un petit escalier extérieur, couvert d'une véranda pour me permettre de profiter de la terrasse, sans être attaqué par les rayons du soleil. Bien sûr, les vitres sont anti uv et en bas des marches se trouve une autre porte, avec une sorte de grande chatière permettant à mes animaux de rejoindre le jardin sans devoir attendre que je suis là. Je ne regarde pas si Bartholomew me suit et me contente de descendre les escaliers, poussant la porte pour rejoindre un jardin très grand où des herbes sauvages se disputent la meilleure place pour atteindre le soleil.

Tout autour de nous, les plantes sont libres, des arbustes fruitiers font de l'ombre çà et là à certains reptiles qui pourraient vouloir se dorer la pilule en pleine journée. Près des troncs, mais aussi en dehors de leur zone d'ombre, se trouvent de gros rochers qui sont chauffés par l'astre lumineux pour permettre aux corps de mes petites bêtes de toujours rester à une température idéale. Je me tourne vers les escaliers, constatant que Bartholomew apparaît enfin, un peu blêmis. Je lui offre un autre sourire et m'appuie sur ma canne.

« Allez, du nerf, mon petit ! Ensuite, tu pourras te reposer et demain, tu pourras commander tout ce que tu désires pour décorer ta chambre. Je ne voudrais pas que tu ne te sentes pas chez toi ! »

J'ajoute avant de faire quelques pas dans le jardin et de tournoyer sur moi-même en levant un bras, comme pour présenter les lieux qui ressemblent davantage à une nature sauvage qu'à un jardin entretenu.

« Voici le jardin ! Je te prie de ne jamais passer la tondeuse ou de chercher à l'entretenir ! Je serais intransigeant là-dessus ! C'est l'habitat de mes petites bêtes et je ne veux pas qu'elles soient dérangées. J'ai essayé de recréer du mieux que j'ai pu leur environnement naturel. Oh et, fait attention, il peut y avoir des serpents ! Prend garde à ne pas leur marcher dessus ! »

L'apparence du code est reprise d'un LS de ©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven of Death
Messages : 53
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Cadeau d'anniversaire [ft. Barth]   Mar 9 Oct 2018 - 20:36

Barth & JamesI'll stand my ground and never back down.Le corbeau s'était attendu à tout. À tout sauf à cette indifférence qui avait peint le visage du vampire. Il s'imaginait toujours le pire mais cette fois-ci, il ne se passait rien. Il ne l'obligeait pas à se déshabillait, ne lui posait aucune question dérangeante ni rien qui pourrait le rendre d’avantage mal. Bien que pour le coup ça l'avait surprit et beaucoup perturbé, cela lui avait permit de reprendre ses esprits beaucoup plus vite qu'il ne l'aurait imaginé. Il était plus que rassuré de savoir qu'il n'allait pas être obligé à faire ce dont il avait le moins envie de faire. C'était quelque chose qu'il ne pouvait pas se permettre de faire pour l'instant. Il était resté silencieux, bouche bée devant la réaction du vampire. Mais il s'en fichait bien de tout ça, tout ce qu'il voyait c'était qu'il était tranquille de ce côté-là, en espérant que cela ne cache pas de pièges derrière. Il avait mit u peu de temps à reprendre ses esprits mais son cœur battait toujours beaucoup trop vite. Il déglutissait, fermant les yeux quelques instants pour mieux se concentrer.

Il était tranquille... Pour l'instant. Il soupirait, passant une main sur son visage tandis qu'il avançait enfin, suivant les pas du brun qui lui avait demandé de le suivre. Il avait encore quelques vertiges mais il tentait de s'en remettre afin de pouvoir écouter le vampire... Il avait encore un peu le souffle court, descendant des escaliers avant de voir l'endroit en écarquillant un peu les yeux. C'était vraiment fait pour que les bestioles se sentent chez elles et dans un environnement qui leur sont propre. Il était plus que surpris de cette découverte, pouvant ainsi voir à quel point James était passionné par ces créatures. Il regardait autour de lui tandis que le brun lui expliquait un peu ce qui fallait savoir sur cet endroit. De toute façon il n'avait jamais touché à une tondeuse... Valait mieux pas qu'il s'occupe de ce genre de tâches. Par contre quand il parlait de serpent il eut le réflexe de regarder par terre après avoir légèrement sursauté.

Bien qu'il ne détestait pas les animaux, il n'avait pas envie pour autant de croiser ce genre de bestiole dans la nature et encore moins de marcher dessus. Mais peut-être allait-il s'en y habituer au fur et à mesure des jours et des semaines. Il allait en être contraint de toute manière. Et c'était pas dérangeant finalement. Quoi qu'il en soit, cet endroit était vraiment reposant. Il était loin d'être seul avec toutes ces créatures. Mais elles, elles ne pouvaient pas parler et c'était aussi un problème. Pensif, il avait mit un peu de temps avant de répondre au vampire, encore gêné par la réaction qu'il avait eut juste avant.

« Euh, oui, d'accord... Je comprend. » Disait-il avec hésitation. « C'est tellement... surprenant, tout ça. Si... différent. Entre Monsieur Wild, vous... Zackary... »

Ce nom faisait longuement écho dans sa tête avant qu'il ne serre les dents, passant une main contre son visage. Non, valait mieux ne plus penser à lui, surtout maintenant. Il devait faire la part des choses, garder ça pour plus tard, ne pas se lamenter encore longtemps devant celui qui avait pourtant tant voulu du corbeau à ses côtés. Là maintenant, il ne voulait pas qu'il commence à regretter son choix... Il poussa un petit soupir avant de froncer les sourcils et se redresser.

« Enfin bref. J'aime beaucoup cet endroit. C'est agréable et reposant... Vous avez dû mettre du temps à faire tout ceci, n'est-ce pas ? »

Trouver un autre sujet de conversation. Il voulait lui-même se changer les idées et rapidement réfléchir à ce qu'il allait dire. Décorer sa chambre...

« Commander... Ce serait aussi possible de.... enfin, d'aller en ville pour ça ? Histoire que je commence à m'habituer. »

Il savait très bien qu'il allait avoir beaucoup de mal mais il fallait combattre le mal par le mal.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Cadeau d'anniversaire [ft. Barth]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cadeau d'anniversaire [ft. Barth]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une balle perdue pour cadeau d’anniversaire ? Y a mieux … • Colin
» [event cal] Anniversaire de la conf 15-16 mai - Grande fête
» Cadeaux d'anniversaire !
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» 7 avril : 204e anniversaire de la mort de Toussaint

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires World  :: Dornia :: Habitations :: Quartier riche :: Manoir Atkins-
Sauter vers: