AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Forum de RP interdit aux moins de 18 ans - Personnage masculin obligatoire - Monde fantastique à domination vampire
 

Partagez | 
Bienvenue chez moi ! PV Varrick et Joshua
Smith & Wesson
Messages : 60
Métier : Garde du corps.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Smith & Wesson
MessageSujet: Bienvenue chez moi ! PV Varrick et Joshua   Lun 16 Avr 2018 - 21:46


"A quatre pattes, la bouche pleine de salive et d'un sexe épais, il gémit et s'étrangle entre deux mouvements de tête tandis que sa main gauche l'aide dans sa dure tâche de lui donner toujours plus de plaisir. Il va jusqu'à plonger le nez dans le pubis brun, ses ongles de main droite griffant la cuisse épaisse et ses cris étouffés par le gland contre sa glotte s'amplifiant à mesure que les coups de reins contre ses fesses deviennent plus violents. Une main griffe ses omoplates, une autre plonge dans ses cheveux et serre fort, une claque son cul, la suivante l'étrangle, une autre tient ses bras immobilisés dans son dos alors qu'il sent une bouche chaude s'ajouter au reste et avaler goulûment son sexe suintant. Ses amants... Ses amis... Ses amours... Une cravache s'abat sur le creux de ses reins, le fait crier plus fort tandis qu'il sent clairement une seconde verge s'enfoncer en lui, le déchirer de l'intérieur pour mieux faire rouler ses yeux dans leurs orbites sous ce trop plein de plaisir. Il en perd la tête, s'acharne sur la hampe qu'il a en bouche pour enfin obtenir ce qu'il veut, le foutre de son ami. Il lève les yeux vers le regard chaud de Varrick lorsque celui-ci lui met une petite claque puis caresse affectueusement sa joue, Bellial dans son angle de vision prépare déjà son bras pour le fouetter une nouvelle fois et il hurle de plaisir lorsque Joshua colle son torse à son dos et mord violemment son épaule."
- AAAAAAH BORDEEEEL !!!

Allongé sur son lit, haletant, il baisse la tête pour regarder son foutre répandu sur son ventre et grimace. Il attrape rapidement un mouchoir en tissu, essuie ses abdominaux bien dessinés puis sa main et se lève pour aller directement le mettre au sale. Il revient prendre son téléphone, compose de tête le numéro et le colle à son oreille en se dirigeant, nu, vers la salle de bain à côté de sa chambre. Il peste, bougonne et grommelle en tombant sur le répondeur mais tant pis, il aime de toute façon entendre cette voix.
- Salut Varrick, c'est moi. J'étais en train de penser à toi, et je me suis dit que ça pourrait être pas mal qu'on se voie ! Histoire de fêter ton aménagement, tout ça... Oh, et faudra que tu me racontes avec le Boss comment ça s'est passé ! Tu arrives quand tu veux, je ne bouge pas ! Je t'embrasse, à tout à l'heure.

Il raccroche et se glisse sous l'eau chaude, soupire de contentement en laissant le jet puissant brûler ses épaules. Il mord sa lèvre, pose le front contre la faïence froide et reste immobile quelques longues secondes avant d'entreprendre son lavage. Il se rince, quitte ensuite la douche et s'enroule une serviette autour des hanches quand son téléphone sonne une fois encore. Il décroche et fouille dans son armoire à la recherche d'un pantalon.
- Ouais ?
- Bonjour Jess.
- Ah, salut Boss ! Comment va ?
- Bien et toi ?
- Impec ! Alors ta soirée avec Varrick ? C'était bien ?
- Je t'appelle pour te signaler que l'alarme de mon mur d'enceinte a été désactivée par accident.
- Quoi ??? Encore ??? Tu te fous de ma gueule !!!
- Il faut que je travaille. A plus tard.
- Boss ?!
- Oui ?
- T'oublie pas qu'on mange ensemble mercredi, hein ? Tu me lâches pas ???
- Jamais. A mercredi.

La peur le prend malgré tout aux tripes comme chaque fois, cette peur viscérale de l'abandon. Peur d'être seul, abandonné, délaissé... oublié. Il attrape l'une de ses lames et s'ouvre le bras sur quinze centimètres en serrant les dents, contemple la peau qui se referme lentement jusqu'à ne plus laisser de trace et va rincer rapidement son bras tout en réfléchissant encore. Et si Varrick ne vient pas ? Et s'il est obligé de passer la nuit tout seul ici, à ne rien faire d'autre que surveiller les caméras qu'il a placées chez le boss ? Sa gorge se serre alors que ses beaux yeux noirs cerclés de bleu contemplent son reflet dans le miroir. Il s'essuie rageusement le bras avec la serviette et retourne enfiler un pantalon. Varrick viendra... Quoi qu'il ait prévu, il viendra... Il est toujours venu alors pourquoi cette fois serait différente ???
"Parce que tu ne le mérites peut-être pas... Parce qu'il a sûrement trouvé mieux que toi..."

Ce soir semble être l'un de ces soirs où il préfère quitter son loft pour aller se saouler dans le premier bar qu'il voit, l'un de ces soirs où la voix dans sa tête tente de le rendre fou d'angoisse et de douleur. L'un de ces soirs où il a peur de devenir capable d'en finir avec cette immortalité... Qui sait, un jour il finira par oublier l'heure qu'il est et se fera cramer par le soleil ?
"Non ! Pas ça... Pas ça ! Le Boss a besoin de moi... Il a besoin de moi !"
Il doit penser à autre chose... Il doit penser à autre chose ! Respirant trop vite, trop fort, il reprend son téléphone et compose un autre numéro, au cas où, de mémoire. Si Varrick ne vient pas, alors peut-être que lui le fera ? A nouveau le répondeur, il baisse les yeux vers l'horloge accrochée dans le salon, au bas de la mezzanine. Merde, il doit être occupé à cette heure...
- Heu Josh ? Salut, c'est Jess... Je voulais... En fait c'est à dire que voilà, vu que je fais rien je me disais que... Ah merde... Enfin tu peux passer si tu veux ! Voilà !

Raccrocher de façon précipitée, regarder l'écran du téléphone en espérant qu'il va s'allumer là, tout de suite, maintenant et dans la seconde, mais non. Alors une heure... Il attend une heure et ensuite il s'en va. Ou deux heures ? Oui, deux heures, le temps de regarder un film et de manger une bonne pizza avec un pack de bière. Ouais, bonne idée ça. Ca ira sûrement mieux ensuite ! Du moins il l'espère...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shadow
Messages : 28
Métier : Tueur à gages freelance
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Shadow
MessageSujet: Re: Bienvenue chez moi ! PV Varrick et Joshua   Lun 16 Avr 2018 - 23:33


Retrouvailles et rencontre



••••••••••


La soirée a été longue. Je n’ai rien fait de spécial, si ce n’est zapper les chaînes de ma télé, encore et encore. Je n’ai rien eu envie de faire. Sortir me paraissait fade et aucun contrat ne m’a tapé dans l’œil. Ces derniers jours ont été longs, creux et je n’ai pas encore eu de nouvelle de Markus, depuis que je me suis servi de son pêché mignon pour la vodka pour obtenir ce que je voulais : lui. Je ne me fais pas trop de soucis à son propos… Je sais que l’affection qu’il me porte est trop grande pour qu’il reste vexé bien longtemps et refuse de me parler. Et puis, je suis persuadé que lui aussi, il a pris son pied. En tout cas, je ne regrette rien. Je ne vois pas pourquoi je devrais avoir des remords pour quelque chose que j’ai fait et que j’ai aimé. De toute manière… Mon propre plaisir est bien trop important pour que je décide de m’inquiéter du reste. Je finis par pousser un soupir de rage et éteint la télé. Il n’y a rien qui me plaît. Je me redresse sur le canapé et voit du coin de l’œil, Vlad qui descend les escaliers.

Il semble s’ennuyer lui aussi et je n’ai pas vraiment envie de lui faire faire quelque chose. Son genou est encore en trop mauvais état pour que je décide de l’envoyer à l’arène. Et de toute manière, je veux être présent quand il reprendra ses premiers combats. Je veux jauger sa valeur et sa force. Je finis par quitter mon canapé et m’approche de mon téléphone portable qui était en charge sur le plan de travail, tandis que l’hybride va s’installer devant la télé pour s’abrutir. Je rallume mon cellulaire qui était déchargé et le débranche avant de constater que Jess a essayé de me contacter. Je pousse un juron, n’aimant pas rater ses appels. Ce qui n’arrive quasiment jamais étant donné que je n’éteins jamais mon téléphone et qu’il n’est jamais en silencieux. Je sais à quel point le garde du corps peut être fragile et s’inquiéter de la moindre chose. Je m’en veux davantage à cette idée et décide d’écouter le message qu’il m’a laissé sur mon répondeur. Il me propose de venir et je suis immédiatement enchanté par l’idée.

Je ne refuse jamais une occasion de le voir et ce soir est le soir parfait… vu à quel point je m’ennuie. Je range donc mon téléphone dans ma poche et informe Vlad que je sors et que je ne risque pas de rentrer de la journée, lui assurant par la même occasion que je m’occuperai très bientôt de son retour dans l’arène… Et sur ceux, je quitte l’appartement. Je grimpe sur mon harley et fait ronronner le moteur avant de démarrer en trombe et de me rendre chez Jess. J’arrive enfin et descend, casque sous le bras. Je ne sonne pas cette fois, profitant du fait que j’ai le double de ses clés pour entrer. Je gravis les étages et arrive enfin devant sa porte. J’entre et m’avance dans le salon, cherchant mon meilleur ami du regard. Je le trouve avachi sur le canapé, lui aussi devant la télé. Je dépose mon casque sur la table et fini par me pencher vers le vampire, déposant ma main sur le haut de son buste.


« Tu ne vas pas me dire qu’avec ta super ouïe vampirique, tu ne m’as pas entendu arriver, quand même ? »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smith & Wesson
Messages : 60
Métier : Garde du corps.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Smith & Wesson
MessageSujet: Re: Bienvenue chez moi ! PV Varrick et Joshua   Mer 18 Avr 2018 - 16:34


"Il a mieux à faire... Tu vois, c'est pour ça qu'il ne rappelle pas... Qu'ILS ne rappellent pas... Tu es dépassé mon pauvre... Tu es trop chiant, tu leur pourris la vie... Ils t'ont remplacé... Tu as besoin d'eux, mais ils n'ont pas besoin de toi... "

Mains plantées dans les cheveux il gémit, tourne en rond dans son salon en luttant pour faire cesser cette voix qui murmure en boucle dans son esprit malade. Il rappelle le Boss mais celui-ci est occupé et il ne peut pas attendre, il lui faut quelqu'un maintenant, maintenant ! Il quitte le salon pour aller au plan de travail, y prend un couteau à viande qu'il se plante dans le bras gauche en criant de douleur, le retire pour observer son bras cicatriser et le plante à nouveau, encore, encore, encore...

- Arrête de faire ça, putain de bordel de merde !!!
Le couteau s'envole à l'autre bout de la pièce tandis qu'il essaie de se reprendre. On fait comme d'habitude, on inspire, on expire... Voiiilà... On va prendre une bonne douche froide pour se calmer un peu, et ensuite on va s'installer patiemment devant la télé et manger la délicieuse pizza qui est en train de cuire. C'eeest bien... Ne cogne pas ta tête dans le mur, tu vas te faire une bosse tu sais bien. Tu es moins beau avec une bosse. Ne touche pas non plus à tes flingues. Paaarfait, gentil Jess...

Quelques minutes plus tard il est à nouveau douché, le salon et la cuisine sont propres hormis le couteau à viande qui est resté planté à moitié dans le meuble à chaussures, et il en est à sa quatrième bière avec la moitié de la pizza mangée. L'horloge est dans son dos, il ne peut donc pas voir l'heure et c'est très bien. C'est un choix qu'il a fait, voir le temps qui passe étant pour lui le pire lors de ces soirs où il disjoncte totalement. Il sourit en se rappelant les kilomètres que Varrick a pu faire pour venir le voir dans ces cas-là. Ces longues heures passées au bar avec Josh pour lui faire oublier sa condition qu'il juge lui-même pitoyable.

Perdu dans ses pensées, télé allumée et bouteille de bière entre les cuisses, il ne réagit pas au bruit sourd du casque posé sur la table et sursaute même lorsque la main se pose sur son torse. Il lève la tête, croise le regard de Varrick et aussitôt un poids énorme semble tomber de ses épaules.
- Ah ! Tu es venu !

Il se redresse et se met à genoux sur le canapé, passe les bras autour de son cou pour se blottir contre lui en tremblant. Il embrasse ses lèvres, sa mâchoire, sa gorge, inspirant de toutes ses forces pour se gorger de son odeur musquée mêlée à celle de la cigarette et d'un bon alcool qu'il possède sûrement chez lui. Il n'a pas mis ses lentilles, ses yeux particuliers sont donc clairement visibles alors qu'il plonge son regard dans celui de son ami.
- J'ai cru que tu ne viendrais pas... J'étais tout seul et je savais pas quoi faire et...

Sa voix tremble, il attrape son col et l'écarte en faisant sauter les premiers boutons, plante les ongles dans son torse et le griffe à sang tandis que son regard se durcit de désespoir et que sa voix est plus claire que d'habitude, cherchant à le marquer profondément même s'il sait que les griffures auront disparu dans la seconde.
- Tu n'as pas répondu au téléphone ! Tu réponds toujours d'habitude, tu aurais dû répondre ! Tu n'avais pas mieux à faire au moins hein ?! Tu n'as pas trouvé mieux que moi ?! Je t'interdis de trouver mieux que moi !!!

Sa phrase termine dans un cri emplit de douleur, il s'acharne encore sur la surface de peau qu'il voit.
- Tu es à moi !!! Tu ne peux pas te passer de moi ! Je ne suis pas remplaçable !!!
Il pose le front contre son épaule, accroché toujours tremblant à sa veste et mâchoires tellement serrées qu'il pourrait s'enfoncer les dents dans les gencives, répétant d'une voix suppliante et plus basse entre deux sanglots étouffés.
- Je ne suis pas... remplaçable...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shadow
Messages : 28
Métier : Tueur à gages freelance
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Shadow
MessageSujet: Re: Bienvenue chez moi ! PV Varrick et Joshua   Mer 18 Avr 2018 - 19:30


Retrouvailles et rencontre



••••••••••

Dès que je dépose ma main droite sur le buste de Jess, ce dernier se raidit et son visage s’illumine. Je fronce les sourcils lorsqu’il se redresse avec vivacité et se tourne vers moi, à genoux sur le sofa. Je le laisse agir, l’observant simplement faire. Ses bras enroulent ma nuque tandis qu’il se blottit contre moi tant bien que mal. Je pose mes mains sur le dossier et me laisse faire, sentant que quelque chose ne va pas. Un truc ne tourne pas rond et je pressens que c’est la solitude qui a dû lui peser trop lourd. Tandis qu’il se serre contre mon buste, je laisse mon regard vagabonder sur la pièce et remarque finalement le couteau planté dans le plan de travail. Est-ce qu’il a eu une nouvelle crise ? Putain, je ne peux pas le laisser seul… Combien de fois est-ce que je vais devoir lui rentrer dans le crâne que je ne l’abandonnerai jamais ?

Je lui dois ma vie. C’est lui qui m’a sauvé, a plusieurs reprises, d’ailleurs. Peut-être que le tabasser marchera à le lui faire comprendre ? Je pousse un soupir et est forcé d’abandonner mon observation de la pièce car je sens les paumes de Jess se déposer sur les miennes. Il me force à tourner la tête et dépose ses lèvres sur les miennes. Un doux frisson me parcourt et je clos les paupières un instant. Il n’y a beau avoir rien de sexuel entre lui et moi, ni d’amour autre que fraternel… Je dois avouer qu’il ne m’a jamais laissé indifférent. Là où pour Markus, je ressens une profonde attirance sexuelle, c’est différent à l’égard de Jess. L’amour que je lui porte est incomparable et je ne supporterais pas de le voir s’éloigner de moi, lui non plus. Je ressens une multitude d’émotions à son égard, la psyché est terriblement compliquée, au fond. Ses lippes finissent par glisser jusqu’à ma mâchoire puis jusqu’à ma gorge et je le laisse faire son affaire, sachant pertinemment qu’il a eu une crise de panique. Parfois, j’ai juste envie de le traiter d’abruti. Mais je m’abstiens pour l’instant et reste immobile, suivant simplement ses mouvements du regard.


« J’ai cru que tu ne viendrais pas… J’étais tout seul et je savais pas quoi faire et… Tu n’as pas répondu au téléphone ! Tu réponds toujours d’habitude, tu aurais dû répondre ! Tu n’avais pas mieux à faire au moins hein ?! Tu n’as pas trouvé mieux que moi ?! Je t’interdis de trouver mieux que moi !!! »


Je fronce les sourcils et le regarde saisir mon col avant de faire sauter les boutons de ma chemise. Ses ongles se plantent dans ma peau qu’il griffe à plusieurs reprises. Le sang coule mais rapidement, les plaies cicatrices. Je le regarde faire sans broncher, soupirant devant sa stupidité. Combien de fois vais-je devoir lui prouver que je ne le laisserais pas derrière ? Ni lui, ni Markus. Il continue de griffer mon torse en geignant, continuant de dire qu’il n’est pas remplaçable et que je suis à lui. Cela m’arrache d’ailleurs un nouveau frisson. Et je finis par soupirer. Je saisis lentement ses poignets pour qu’il cesse de me griffer et le pousse sur le côté du canapé avant de sauter par-dessus. Je me laisse retomber contre le sofa et passe mon bras autour des épaules du vampire, l’attirant contre lui. J’en profite pour attraper sa bière et finir les quelques gouttes qui résident au fond de la canette. Je reste silencieux quelques secondes, le temps de le laisser se calmer et puis, je me dégage lentement et le force à me regarder en soulevant son menton.


« Arrête de croire de telles conneries. Je n’ai aucunement l’intention de te laisser tomber, Jess. J’ai déjà assez d’un emmerdeur comme toi, alors je vois pas pourquoi j’irais m’en coltiner un autre. Mon portable était déchargé et tu sais bien que quand tu as ce genre de crise et que tu ne réussis pas à me joindre, tu peux débarquer chez moi à tout moment. Tu le sais non ? Alors pourquoi est-ce que tu ne le fais pas, imbécile ? »


Je reboutonne ma chemise, persuadé que je n’aurais plus à la garder ouverte et rejette la tête en soupirant bruyamment, laissant ma main retomber contre l’épaule du vampire.


« Je te dois la vie, Jess. Ne pense pas que j’en ai finis avec toi. »



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smith & Wesson
Messages : 60
Métier : Garde du corps.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Smith & Wesson
MessageSujet: Re: Bienvenue chez moi ! PV Varrick et Joshua   Mer 18 Avr 2018 - 22:12


Le visage toujours contre l'épaule puissante de son ami, il tente entre deux goulées d'air de se rassurer par sa présence calme, massive, comme il l'a toujours fait. Depuis qu'ils se connaissent Varrick a toujours été le plus calme, le plus réfléchit, et il a développé rapidement l'habitude de se reposer sur lui, de tout remettre entre ses mains jusqu'à même lui confier son corps et son esprit lorsqu'il part dans ces moments de folie furieuse.

Même s'il l'accuse en ce moment d'être responsable de tout, il a conscience que c'est totalement faux et que ce n'est qu'une excuse. Et heureusement pour lui, jusqu'à maintenant, Varrick lui a toujours pardonné ces emportements. En temps normal, jamais il n'aurait agressé le tueur ainsi, avec l'idée de le marquer physiquement. Il a fait un tatouage pour lui, ça devrait lui suffire et en général ça lui suffit. Mais pas ce soir. Ce soir il a besoin de savoir une fois de plus qu'il ne sera pas délaissé.

Les mains qui se referment sur ses poignets le font se redresser subitement, et la peur du rejet le prend aux tripes tandis que, sous l'impulsion, il recule et tombe en arrière sur le canapé, sur ses fesses. Il le regarde sans comprendre, attendant presque une réprimande physique pour son comportement puéril et il aurait bien raison de le frapper ! Mais au lieu de ça, son ami s'asseoit près de lui et passe le bras autour de ses épaules en un geste rassurant. Alors aussitôt il se blottit contre lui, inspire pour se calmer grâce à cette odeur et cette présence immuables, les tremblements de son corps s'apaisant lentement mais sûrement.

- Arrête de croire de telles conneries. Je n’ai aucunement l’intention de te laisser tomber, Jess. J’ai déjà assez d’un emmerdeur comme toi, alors je vois pas pourquoi j’irais m’en coltiner un autre. Mon portable était déchargé et tu sais bien que quand tu as ce genre de crise et que tu ne réussis pas à me joindre, tu peux débarquer chez moi à tout moment. Tu le sais non ? Alors pourquoi est-ce que tu ne le fais pas, imbécile ?

Il lève la tête vers lui, plonge son regard noir et bleu dans le sien et déglutit à l'écouter. Il hoche la tête pour signifier que oui, il a bien compris, et mord sa lèvre à la réprimande qui ne tarde pas ensuite, baissant les yeux l'air penaud et lâchant sa réponse dans un souffle.
- Je n'y ai pas pensé... Je me suis dit que tu serais occupé et... Alors...

La main s'écarte de son menton, il le regarde se rhabiller correctement en s'en voulant un peu à voir les gouttes de sang qui restent sur son torse... et qui le fait saliver. Trop d'énergie dépensée ce soir, trop peu de sang consommé régulièrement. Il hoche la tête une fois de plus, se colle davantage à lui et approche le visage pour lécher sa gorge du bout de la langue par à-coups.
- Pardon... Je m'excuse, Varrick, je suis désolé...

Se déplace carrément sur ses genoux, ses canines saillantes effleurant la jugulaire sans perforer la peau. Il ne mordra pas sans son accord, sans son autorisation directe. Il se frotte contre lui, sa langue faisant des cercles sur différents endroits tandis qu'il caresse les cuisses épaisses sous ses jambes. Il relève la tête pour lécher et mordre légèrement le lobe de son oreille, murmure la voix lourde de l'envie de vouloir les rapprocher un peu plus en ayant son sang en lui.
- J'ai faim, Varrick... Tu veux bien m'en donner un peu, s'il te plaît... ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Bienvenue chez moi ! PV Varrick et Joshua   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bienvenue chez moi ! PV Varrick et Joshua
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bienvenue chez nous
» Bienvenue chez moi...
» Tadadam ! Joy ! Serpentard
» Bienvenue chez moi ! [PV]
» [Finie] Antre de la neige et de la glace, bienvenue chez moi !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires World  :: Dornia - Quartiers résidentiels :: Quartier riche :: Chez Jess Adam Richard Aka Smith-
Sauter vers: