AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Forum de RP interdit aux moins de 18 ans - Personnage masculin obligatoire - Monde fantastique à domination vampire
 

Partagez | 
Messi φ Varrick
Messages : 21
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Messi φ Varrick   Dim 15 Avr 2018 - 22:03

La défaite lisible dans les yeux du cerf était purement jouissive. Dommage que son nouveau maître était déjà en train de le tirer vers la sortie, sinon il se serait mis à bander. Heureusement, la suite était toute aussi excitante pour le chiot. Désormais dehors, Vlad se pavanait littéralement. Marchant dans le dos du noctambule, il exacerbait sa fierté de se faire trainer de la sorte, sa queue animale fouettant l'air à chaque pas en avant. Si cette nouvelle existence à laquelle Vlad devait se faire se résumait à la partager avec cet homme, alors il allait être le chien le plus heureux du monde. Le plus fidèle aussi. Tout au long du chemin, il ne se posa aucune question sur cet individu. Ne cherchant même pas à savoir quelle était sa profession ni même d'où pouvait venir la cicatrice sur sa lèvre. Rien ne pouvait entacher l'image parfaite que le molosse se faisait de lui. En quelques minutes même pas, ce noctambule avait réussi à effacer toute la tristesse qu'avait provoqué son récent abandon.

Lorsque l'ascenseur se mit à monter les quinze étages les séparant du sol, la pression et le suspense montaient dans son coeur. Il sentait sa poitrine vibrer. Il savait qu'il était encore qu'en période probatoire. Il allait devoir faire son maximum pour convaincre cet homme qu'il était un bon placement. A l'inverse d'un hybride de salon, il était en mesure de rapporter de l'argent pour rembourser son investissement d'acquisition. Cet hybride ? Il fallut un moment pour que Vlad redescende de son petit nuage pour se rebrancher sur le créneau de la réalité. « Oh non. Il était venu me chercher des problèmes à la boutique … Je suis bien content de ne plus le voir dans mon sillage. Je vous en remercie, d'ailleurs. » annonça-t-il avec un large sourire sincère, sa queue animale servant de serpillère sur les murs de l'ascenseur.

Une nouvelle bouchée émotive envahie le coeur de Vlad lorsqu'il pénétra dans l'appartement. L'intérieur était si différent de la maison de son précédent maître. Tout paraissait magnifique à ses yeux, le vampire en premier. Il ne perdit pas un mot des précieuses informations que son possesseur lui donna. En entendant le premier ordre parvenir à ses oreilles, le molosse s'exécuta immédiatement. A peine lui avait-il demandé de venir, qu'il se trouvait face à lui, tendant son cou pour qu'il le morde. Ce fut seulement une fois devant lui qu'il se mit à réfléchir et afficher une petite moue. Il n'avait … pas l'habitude de se faire mordre ? En y réfléchissant, cela allait même être la première fois. Oui, son précédent maître ne s'était jamais servi à la source de la sorte. Il estimait que la seule utilité de Vlad était de lui rapporter de l'argent dans les arènes. Pour s'abreuver, il avait un beau catalogue d'humains. Ce vampire estimait que non seulement boire le sang des hybrides étaient tabou, mais en plus cela allait le fatiguer et le rendre moins opérationnel pour l'arène.

« Aurais-je … d'autres missions ? » Murmura-t-il toujours en lui tendant le cou, fermant un œil comme appréhendant le moment où les crocs allaient se refermer sur sa chair. Il avait comme une sensation bizarre qui lui nouait le ventre. Il avait comme … peur ? Peur que le gout de son sang ne satisfasse pas l'appétit du vampire. Comme personne ne l'avait mordu auparavant, personne n'avait été en mesure d'évaluer sa saveur. Si ça se trouve, il allait être infect … Un motif suffisant pour le rapporter à la boutique … Son petit coeur ne supporterait pas deux abandons dans la même soirée. D'ailleurs, son nouveau maître attendait de lui qu'il combatte dans l'arène. Il allait devoir prier le ciel pour gagner son premier combat, mettre ses démons de côté et espérer que son genou ne le fasse pas chier. Face à ces deux craintes, sa queue touffue s'était machinalement glissée entre ses jambes, attendant le verdict.

_________________
vladinet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shadow
Messages : 28
Métier : Tueur à gages freelance
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Shadow
MessageSujet: Re: Messi φ Varrick   Lun 16 Avr 2018 - 12:41


Jure-moi fidélité



••••••••••


L’ascenseur vibre toujours à mesure qu’il gravit les étages à une vitesse lente. J’aurais aimé qu’il aille bien plus vite, préférant le confort de mon appartement que de cette cage, bien que la propreté soit exemplaire. Je m’appuie durant un instant contre la paroi de la cage et croise les bras, observant l’hybride qui semble désireux de refaire la propreté – déjà irréprochable – du mur avec sa queue. Je note à quel point il se trouve être ravi que je l’ai adopté. Je devais m’y attendre… Sur sa fiche, il était noté qu’il est très fidèle, à n’importe quel prix. Une loyauté dont je vais très certainement me servir… Simplement pour m’amuser. Parce que la psychologie humaine est cruellement passionnante et que j’aime voir à quel point l’esprit de ces êtres peut être malléable et peut résister à tous les traitements inimaginables. Je ne suis pas comme Jess.

J’affectionne moins les tortures physiques, ne m’accommodant pas des plaies profondes que je peux infliger à quelqu’un. Je suis loin d’être un enfant de chœur. Seulement, je ne vois aucun intérêt à ce genre de torture, préférant les morts propres. La torture psychologique est bien plus intéressante. Je suis fasciné par le cerveau, par ses forces et ses faiblesses. Je ne peux donc m’empêcher de m’amuser avec la psyché dès que j’en ai l’occasion. Et avec cet hybride, je me demande bien jusqu’où je pourrais aller. Mais pour l’instant, j’ai envie d’en savoir plus sur cet esclave que je n’ai pas choisi… Celui au regard hautain, arrogant et méprisable. Je me demande ce qui lui donne cette force de dédaigner son entourage et surtout les vampires qui l’observaient avec intérêt. A quel point est-ce qu’il se croit supérieur au monde et comment le faire chuter de son trône. Ai-je seulement fait le bon choix ?


« Oh non. Il était venu me chercher des problèmes à la boutique… Je suis bien content de ne plus le voir dans mon sillage. Je vous en remercie, d’ailleurs. »


Je darde mon regard sombre sur lui, le laissant glisser sur l’entièreté de son corps alors qu’il m’explique qu’il ne connaît pas cet hybride et qu’il s’amusait simplement à le provoquer. Il est encore jeune, je pressens qu’il est impulsif et qu’à la moindre agression, il montrera les crocs. Il doit être du genre à foncer la tête la première… Dans l’arène, à être celui qui attaque le premier. A moins qu’il ne me cache bien son jeu et ne soit capable de me surprendre. Ce trait de caractère est appréciable chez un hybride, c’est bien plus intéressant d’en jouer, de s’amuser à pousser à bout jusqu’à atteindre le craquage, le point de non-retour. Un délice. Finalement, la sonnerie caractéristique de l’ascenseur retentie et les portes s’ouvrent. Je me redresse et tire lentement l’esclave dans mon sillage, tandis que je quitte la cage et me dirige jusqu’à la porte.

Je la déverrouille et entre dans mon univers. Je ferme la porte et libère Vlad de sa laisse que je dépose sur le plan de travail qui délimite la partie cuisine et le salon. Je présente rapidement les lieux à l’hybride, prévoyant de lui faire une visite plus profonde de l’appartement. Mais avant toute chose, je veux goûter à son sang pour m’assurer qu’il ne soit pas infect et ainsi, que je pourrais me nourrir sur lui quand bon me semblera. Je me tourne donc vers lui et lui ordonne de s’approcher de moi. Alors qu’il s’avance, je remarque une certaine faiblesse dans son genoux droit. Il boite et cela me fait arquer un sourcil. Je ne dis rien pour le moment et lorsqu’il est enfin devant moi, je glisse ma main dans ses cheveux. Je lui fais pencher la tête sur le côté et glisse mon nez dans sa nuque. Je la caresse avec mes lèvres, humant son odeur. Masculine et musquée, il reflète une certaine puissance.

Je vois le sang pulser dans sa jugulaire à un rythme bien plus rapide que la normal, plus fort que ce que j’avais entendu dans l’ascenseur. Aurait-il peur ? Cela ne fait que de le rendre bien plus attractif.
Je ne distingue aucune marque sur son cou… Son ancien maître n’a pas dû goûter son sang. L’idée que je vais être le premier s’en trouve être davantage excitante et c’est en ignorant la question de l’esclave que je plonge mes crocs dans sa peau. Un sursaut de l’hybride m’arrache un grognement et pour éviter qu’il ne cherche à m’échapper – dévoré par la peur ou la surprise – je passe mon bras gauche autour de sa taille pour le maintenir contre mon buste et pouvoir savourer son sang en toute tranquillité. Les premières gouttes me font un drôle d’effet.

J’ai l’impression de sentir un goût différent mais je sais que ce n’est dû qu’à mon appréhension de boire l’hémoglobine d’un hybride. En vérité, il est bon, voire très bon. Comme il fallait s’y attendre. En réalité le sang est généralement bon, il n’a pas forcément un goût différent d’un humain à l’autre. Du moins, pour ceux qui ne font pas d’excès, n’abusent pas de nourriture grasse ou d’alcool. Il est légèrement sucré, équilibré. Un sourire naît sur mes lèvres tandis que je prends davantage plaisir à me sustenter du liquide carmin qui coule de sa plaie. J’ai presque envie d’en boire jusqu’à la dernière goutte mais parvient à m’abstenir. Au bout de deux minutes, je retire mes crocs et le libère de mon emprise. Je jette un œil à son visage… Il ne m’a pas l’air d’avoir trop souffert du geste, si ce n’est de la peur. Il ne sera pas nécessaire que je lui donne de mon sang. Plus tard, quand je laisserai mes envies me diriger et que je boirais davantage du nectar qui circule dans ses veines.  


« Délicieux. »


Je souffle avant de m’éloigner et d’attraper un mouchoir pour m’essuyer la bouche. Je le jette ensuite et retire ma cravate ainsi que ma veste pour me mettre à l’aise. Je dépose le tout sur le dossier d’une chaise et me tourne ensuite vers Vlad, enfin disposé à répondre à toutes ses questions.


« Tu seras mon chien de garde. Tu surveilleras que personne ne cherche à entrer chez moi en mon absence et que personne ne tente de me voler lorsque j’organiserai des soirées ici. Donc, tu devras t’assurer qu’on me laisse tranquille au cas où j’emmènerai quelqu’un dans ma chambre et que personne ne vienne à l’étage supérieur. Ni dans mon bureau. Tu n’obéiras qu’à moi, et me protégera. Je compte sur ta fidélité à toute épreuve, Vlad. Si tu as d’autres questions, pose-les toutes maintenant. Et à propos, j’espère que tu sais te faire à manger. Nous irons acheter de quoi t’en préparer. Je n’ai quasiment rien. »


Je poursuis avant de jeter un œil à son genou, me souvenant de sa faiblesse. J’espère que ce n’est pas trop grave car j’aimerais bien voir ce qu’il donne dans l’arène. Peut-être même que je rencontrerai d’autres hybrides intéressants qui pourraient me servir à l’avenir. Qui sait ? Et si sa jambe est trop abîmée, je l’emmènerai voir Markus pour qu’il lui crée un prothèse sur-mesure.


« Au fait, qu’est-il arrivé à ton genoux ? »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 21
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Messi φ Varrick   Aujourd'hui à 18:53

Vlad s'était mordu la lèvre inférieure pour ne pas couiner lorsque les crocs du noctambule s'étaient refermés sur la chair de son cou. Par réflexe, il avait tenté un mouvement de recul comme pour fuir la douleur, cependant cette tentative fut déboutée par son maître qui – comme s'il s'y attendait – avait noué un bras autour de sa taille pour le maintenait près de lui. Muet, il se refusa à respirer dans les premiers instants de peur de bouger et déranger le vampire dans son breuvage. Il se sentait faiblir petit à petit comme si l'homme en face de lui ne se contentait pas uniquement de lui aspirer son sang, mais qu'il s'abreuvait aussi de sa force.  Il se sentait faible. Une fois libéré de l'emprise du noctambule, l'hybride avait immédiatement relevé les yeux vers son maître, une main plaquée contre son cou comme pour retenir le sang. Se retenant de respirer, il attendait le verdict.

« Délicieux » Arrivé jusqu'à ses oreilles, ce mot salvateur fit armer le visage de Vlad d'un sourire radieux tandis que sa queue animale recommençait à battre de l'air. Son maître semblait ravi du parfum de son sérum, alors lui aussi était ravi. Le fonctionnement du chien était assez simple, ses humeurs et émotions allaient de pair avec celles de son propriétaire. S'il avait eu des oreilles animales, celles-ci se seraient dressées sur le sommet de son crâne pour ne pas perdre une miette des précieuses informations que le vampire donna. Chien de garde. Voilà une mission qui le rassurait car il s'estimait en mesure de la réaliser. L'individu n'avait pas à s'en faire, Vlad allait lui témoigner cette fidélité absolue qui lui réclamait. Malheureusement, l'expression joyeuse du chiot disparut bien rapidement de son visage lorsqu'il entendit la dernière question.

« Je … Je me suis blessé. » Pour le coup, sa queue ne remuait plus joyeusement et se retrouvait désormais prisonnière entre ses deux jambes tandis que son regard devenait fuyant. Voilà typiquement le genre de question qu'il redoutait.  Sa blessure au genou … Une blessure au niveau de son corps, mais aussi de son coeur. En temps normal, le vampire n'aurait pas dû être en mesure de la remarquer. La douleur survenait habituellement lorsqu'il faisait un long effort comme par exemple courir sur une longue distance. Le manque d'exercice et la position assise maintenir longtemps à la boutique devaient être responsables du retour de la douleur. Etant presque habitué à cette dernière, Vlad n'avait même pas remarqué qu'il boitait.

« J'ai perdu un combat y'a … deux mois j'dirais ? Contre un hybride qui m'aimait pas et que j'aimais pas. Il m'a fait … très mal ? Mon maître ne m'a pas donné son sang. J'ai guéri naturellement, mais … mon genou s'est mal remis … » Encore une fois, s'il avait eu des oreilles animales, celles-ci se seraient plaquées sur le haut de son crâne. Il affichait une petite mine, une mine marquée par la crainte. Par la crainte que son nouveau maître soit déçu. Après tout, cette blessure fut la raison pour laquelle son premier maître l'avait envoyé dans cette boutique. Il lui avait donné une chance. Une chance de se remettre malgré cette fameuse défaite qui lui avait couté beaucoup d'argent. Malheureusement, Vlad avait échoué sa reprise sur l'arène. Son petit coeur n'allait pas supporter si cette blessure lui valait un second abandon.

« J'ai un peu perdu avec cette blessure, mais je suis encore en mesure de me battre ! Elle me pénalise surtout pour la course … J'aurai juste … besoin de temps pour m'adapter … » Il ne pouvait pas lui promettre que cette blessure n'affectera pas ses combats, il était bien trop honnête pour ça. Vlad allait juste avoir besoin de temps. De temps pour accepter cette blessure et pour reprendre le goût de monter sur le ring. Se battre, il adorait ça. Mais cette fameuse défaite il y a deux mois avait affecté son moral, elle lui avait fait connaître la peur.

_________________
vladinet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Messi φ Varrick   

Revenir en haut Aller en bas
 
Messi φ Varrick
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lionel Messi
» Lionel Messi
» Messi
» Lionel Messi [Barcelone]
» [Caricature]Gronel Messi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires World  :: Dornia - Quartiers résidentiels :: Quartier riche :: Appartement de Varrick Johnson-
Sauter vers: