AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Forum de RP interdit aux moins de 18 ans - Personnage masculin obligatoire - Monde fantastique à domination vampire
 

Partagez | 
[+18] Messie φ Varrick
Messages : 29
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: [+18] Messie φ Varrick   Dim 15 Avr 2018 - 22:03

La défaite lisible dans les yeux du cerf était purement jouissive. Dommage que son nouveau maître était déjà en train de le tirer vers la sortie, sinon il se serait mis à bander. Heureusement, la suite était toute aussi excitante pour le chiot. Désormais dehors, Vlad se pavanait littéralement. Marchant dans le dos du noctambule, il exacerbait sa fierté de se faire trainer de la sorte, sa queue animale fouettant l'air à chaque pas en avant. Si cette nouvelle existence à laquelle Vlad devait se faire se résumait à la partager avec cet homme, alors il allait être le chien le plus heureux du monde. Le plus fidèle aussi. Tout au long du chemin, il ne se posa aucune question sur cet individu. Ne cherchant même pas à savoir quelle était sa profession ni même d'où pouvait venir la cicatrice sur sa lèvre. Rien ne pouvait entacher l'image parfaite que le molosse se faisait de lui. En quelques minutes même pas, ce noctambule avait réussi à effacer toute la tristesse qu'avait provoqué son récent abandon.

Lorsque l'ascenseur se mit à monter les quinze étages les séparant du sol, la pression et le suspense montaient dans son coeur. Il sentait sa poitrine vibrer. Il savait qu'il était encore qu'en période probatoire. Il allait devoir faire son maximum pour convaincre cet homme qu'il était un bon placement. A l'inverse d'un hybride de salon, il était en mesure de rapporter de l'argent pour rembourser son investissement d'acquisition. Cet hybride ? Il fallut un moment pour que Vlad redescende de son petit nuage pour se rebrancher sur le créneau de la réalité. « Oh non. Il était venu me chercher des problèmes à la boutique … Je suis bien content de ne plus le voir dans mon sillage. Je vous en remercie, d'ailleurs. » annonça-t-il avec un large sourire sincère, sa queue animale servant de serpillère sur les murs de l'ascenseur.

Une nouvelle bouchée émotive envahie le coeur de Vlad lorsqu'il pénétra dans l'appartement. L'intérieur était si différent de la maison de son précédent maître. Tout paraissait magnifique à ses yeux, le vampire en premier. Il ne perdit pas un mot des précieuses informations que son possesseur lui donna. En entendant le premier ordre parvenir à ses oreilles, le molosse s'exécuta immédiatement. A peine lui avait-il demandé de venir, qu'il se trouvait face à lui, tendant son cou pour qu'il le morde. Ce fut seulement une fois devant lui qu'il se mit à réfléchir et afficher une petite moue. Il n'avait … pas l'habitude de se faire mordre ? En y réfléchissant, cela allait même être la première fois. Oui, son précédent maître ne s'était jamais servi à la source de la sorte. Il estimait que la seule utilité de Vlad était de lui rapporter de l'argent dans les arènes. Pour s'abreuver, il avait un beau catalogue d'humains. Ce vampire estimait que non seulement boire le sang des hybrides étaient tabou, mais en plus cela allait le fatiguer et le rendre moins opérationnel pour l'arène.

« Aurais-je … d'autres missions ? » Murmura-t-il toujours en lui tendant le cou, fermant un œil comme appréhendant le moment où les crocs allaient se refermer sur sa chair. Il avait comme une sensation bizarre qui lui nouait le ventre. Il avait comme … peur ? Peur que le gout de son sang ne satisfasse pas l'appétit du vampire. Comme personne ne l'avait mordu auparavant, personne n'avait été en mesure d'évaluer sa saveur. Si ça se trouve, il allait être infect … Un motif suffisant pour le rapporter à la boutique … Son petit coeur ne supporterait pas deux abandons dans la même soirée. D'ailleurs, son nouveau maître attendait de lui qu'il combatte dans l'arène. Il allait devoir prier le ciel pour gagner son premier combat, mettre ses démons de côté et espérer que son genou ne le fasse pas chier. Face à ces deux craintes, sa queue touffue s'était machinalement glissée entre ses jambes, attendant le verdict.


Dernière édition par Vlad le Ven 6 Juil 2018 - 0:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shadow
Messages : 54
Métier : Tueur à gages freelance
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Shadow
MessageSujet: Re: [+18] Messie φ Varrick   Lun 16 Avr 2018 - 12:41


Jure-moi fidélité



••••••••••


L’ascenseur vibre toujours à mesure qu’il gravit les étages à une vitesse lente. J’aurais aimé qu’il aille bien plus vite, préférant le confort de mon appartement que de cette cage, bien que la propreté soit exemplaire. Je m’appuie durant un instant contre la paroi de la cage et croise les bras, observant l’hybride qui semble désireux de refaire la propreté – déjà irréprochable – du mur avec sa queue. Je note à quel point il se trouve être ravi que je l’ai adopté. Je devais m’y attendre… Sur sa fiche, il était noté qu’il est très fidèle, à n’importe quel prix. Une loyauté dont je vais très certainement me servir… Simplement pour m’amuser. Parce que la psychologie humaine est cruellement passionnante et que j’aime voir à quel point l’esprit de ces êtres peut être malléable et peut résister à tous les traitements inimaginables. Je ne suis pas comme Jess.

J’affectionne moins les tortures physiques, ne m’accommodant pas des plaies profondes que je peux infliger à quelqu’un. Je suis loin d’être un enfant de chœur. Seulement, je ne vois aucun intérêt à ce genre de torture, préférant les morts propres. La torture psychologique est bien plus intéressante. Je suis fasciné par le cerveau, par ses forces et ses faiblesses. Je ne peux donc m’empêcher de m’amuser avec la psyché dès que j’en ai l’occasion. Et avec cet hybride, je me demande bien jusqu’où je pourrais aller. Mais pour l’instant, j’ai envie d’en savoir plus sur cet esclave que je n’ai pas choisi… Celui au regard hautain, arrogant et méprisable. Je me demande ce qui lui donne cette force de dédaigner son entourage et surtout les vampires qui l’observaient avec intérêt. A quel point est-ce qu’il se croit supérieur au monde et comment le faire chuter de son trône. Ai-je seulement fait le bon choix ?


« Oh non. Il était venu me chercher des problèmes à la boutique… Je suis bien content de ne plus le voir dans mon sillage. Je vous en remercie, d’ailleurs. »


Je darde mon regard sombre sur lui, le laissant glisser sur l’entièreté de son corps alors qu’il m’explique qu’il ne connaît pas cet hybride et qu’il s’amusait simplement à le provoquer. Il est encore jeune, je pressens qu’il est impulsif et qu’à la moindre agression, il montrera les crocs. Il doit être du genre à foncer la tête la première… Dans l’arène, à être celui qui attaque le premier. A moins qu’il ne me cache bien son jeu et ne soit capable de me surprendre. Ce trait de caractère est appréciable chez un hybride, c’est bien plus intéressant d’en jouer, de s’amuser à pousser à bout jusqu’à atteindre le craquage, le point de non-retour. Un délice. Finalement, la sonnerie caractéristique de l’ascenseur retentie et les portes s’ouvrent. Je me redresse et tire lentement l’esclave dans mon sillage, tandis que je quitte la cage et me dirige jusqu’à la porte.

Je la déverrouille et entre dans mon univers. Je ferme la porte et libère Vlad de sa laisse que je dépose sur le plan de travail qui délimite la partie cuisine et le salon. Je présente rapidement les lieux à l’hybride, prévoyant de lui faire une visite plus profonde de l’appartement. Mais avant toute chose, je veux goûter à son sang pour m’assurer qu’il ne soit pas infect et ainsi, que je pourrais me nourrir sur lui quand bon me semblera. Je me tourne donc vers lui et lui ordonne de s’approcher de moi. Alors qu’il s’avance, je remarque une certaine faiblesse dans son genoux droit. Il boite et cela me fait arquer un sourcil. Je ne dis rien pour le moment et lorsqu’il est enfin devant moi, je glisse ma main dans ses cheveux. Je lui fais pencher la tête sur le côté et glisse mon nez dans sa nuque. Je la caresse avec mes lèvres, humant son odeur. Masculine et musquée, il reflète une certaine puissance.

Je vois le sang pulser dans sa jugulaire à un rythme bien plus rapide que la normal, plus fort que ce que j’avais entendu dans l’ascenseur. Aurait-il peur ? Cela ne fait que de le rendre bien plus attractif.
Je ne distingue aucune marque sur son cou… Son ancien maître n’a pas dû goûter son sang. L’idée que je vais être le premier s’en trouve être davantage excitante et c’est en ignorant la question de l’esclave que je plonge mes crocs dans sa peau. Un sursaut de l’hybride m’arrache un grognement et pour éviter qu’il ne cherche à m’échapper – dévoré par la peur ou la surprise – je passe mon bras gauche autour de sa taille pour le maintenir contre mon buste et pouvoir savourer son sang en toute tranquillité. Les premières gouttes me font un drôle d’effet.

J’ai l’impression de sentir un goût différent mais je sais que ce n’est dû qu’à mon appréhension de boire l’hémoglobine d’un hybride. En vérité, il est bon, voire très bon. Comme il fallait s’y attendre. En réalité le sang est généralement bon, il n’a pas forcément un goût différent d’un humain à l’autre. Du moins, pour ceux qui ne font pas d’excès, n’abusent pas de nourriture grasse ou d’alcool. Il est légèrement sucré, équilibré. Un sourire naît sur mes lèvres tandis que je prends davantage plaisir à me sustenter du liquide carmin qui coule de sa plaie. J’ai presque envie d’en boire jusqu’à la dernière goutte mais parvient à m’abstenir. Au bout de deux minutes, je retire mes crocs et le libère de mon emprise. Je jette un œil à son visage… Il ne m’a pas l’air d’avoir trop souffert du geste, si ce n’est de la peur. Il ne sera pas nécessaire que je lui donne de mon sang. Plus tard, quand je laisserai mes envies me diriger et que je boirais davantage du nectar qui circule dans ses veines.  


« Délicieux. »


Je souffle avant de m’éloigner et d’attraper un mouchoir pour m’essuyer la bouche. Je le jette ensuite et retire ma cravate ainsi que ma veste pour me mettre à l’aise. Je dépose le tout sur le dossier d’une chaise et me tourne ensuite vers Vlad, enfin disposé à répondre à toutes ses questions.


« Tu seras mon chien de garde. Tu surveilleras que personne ne cherche à entrer chez moi en mon absence et que personne ne tente de me voler lorsque j’organiserai des soirées ici. Donc, tu devras t’assurer qu’on me laisse tranquille au cas où j’emmènerai quelqu’un dans ma chambre et que personne ne vienne à l’étage supérieur. Ni dans mon bureau. Tu n’obéiras qu’à moi, et me protégera. Je compte sur ta fidélité à toute épreuve, Vlad. Si tu as d’autres questions, pose-les toutes maintenant. Et à propos, j’espère que tu sais te faire à manger. Nous irons acheter de quoi t’en préparer. Je n’ai quasiment rien. »


Je poursuis avant de jeter un œil à son genou, me souvenant de sa faiblesse. J’espère que ce n’est pas trop grave car j’aimerais bien voir ce qu’il donne dans l’arène. Peut-être même que je rencontrerai d’autres hybrides intéressants qui pourraient me servir à l’avenir. Qui sait ? Et si sa jambe est trop abîmée, je l’emmènerai voir Markus pour qu’il lui crée un prothèse sur-mesure.


« Au fait, qu’est-il arrivé à ton genoux ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 29
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: [+18] Messie φ Varrick   Sam 21 Avr 2018 - 18:53

Vlad s'était mordu la lèvre inférieure pour ne pas couiner lorsque les crocs du noctambule s'étaient refermés sur la chair de son cou. Par réflexe, il avait tenté un mouvement de recul comme pour fuir la douleur, cependant cette tentative fut déboutée par son maître qui – comme s'il s'y attendait – avait noué un bras autour de sa taille pour le maintenait près de lui. Muet, il se refusa à respirer dans les premiers instants de peur de bouger et déranger le vampire dans son breuvage. Il se sentait faiblir petit à petit comme si l'homme en face de lui ne se contentait pas uniquement de lui aspirer son sang, mais qu'il s'abreuvait aussi de sa force.  Il se sentait faible. Une fois libéré de l'emprise du noctambule, l'hybride avait immédiatement relevé les yeux vers son maître, une main plaquée contre son cou comme pour retenir le sang. Se retenant de respirer, il attendait le verdict.

« Délicieux » Arrivé jusqu'à ses oreilles, ce mot salvateur fit armer le visage de Vlad d'un sourire radieux tandis que sa queue animale recommençait à battre de l'air. Son maître semblait ravi du parfum de son sérum, alors lui aussi était ravi. Le fonctionnement du chien était assez simple, ses humeurs et émotions allaient de pair avec celles de son propriétaire. S'il avait eu des oreilles animales, celles-ci se seraient dressées sur le sommet de son crâne pour ne pas perdre une miette des précieuses informations que le vampire donna. Chien de garde. Voilà une mission qui le rassurait car il s'estimait en mesure de la réaliser. L'individu n'avait pas à s'en faire, Vlad allait lui témoigner cette fidélité absolue qui lui réclamait. Malheureusement, l'expression joyeuse du chiot disparut bien rapidement de son visage lorsqu'il entendit la dernière question.

« Je … Je me suis blessé. » Pour le coup, sa queue ne remuait plus joyeusement et se retrouvait désormais prisonnière entre ses deux jambes tandis que son regard devenait fuyant. Voilà typiquement le genre de question qu'il redoutait.  Sa blessure au genou … Une blessure au niveau de son corps, mais aussi de son coeur. En temps normal, le vampire n'aurait pas dû être en mesure de la remarquer. La douleur survenait habituellement lorsqu'il faisait un long effort comme par exemple courir sur une longue distance. Le manque d'exercice et la position assise maintenir longtemps à la boutique devaient être responsables du retour de la douleur. Etant presque habitué à cette dernière, Vlad n'avait même pas remarqué qu'il boitait.

« J'ai perdu un combat y'a … deux mois j'dirais ? Contre un hybride qui m'aimait pas et que j'aimais pas. Il m'a fait … très mal ? Mon maître ne m'a pas donné son sang. J'ai guéri naturellement, mais … mon genou s'est mal remis … » Encore une fois, s'il avait eu des oreilles animales, celles-ci se seraient plaquées sur le haut de son crâne. Il affichait une petite mine, une mine marquée par la crainte. Par la crainte que son nouveau maître soit déçu. Après tout, cette blessure fut la raison pour laquelle son premier maître l'avait envoyé dans cette boutique. Il lui avait donné une chance. Une chance de se remettre malgré cette fameuse défaite qui lui avait couté beaucoup d'argent. Malheureusement, Vlad avait échoué sa reprise sur l'arène. Son petit coeur n'allait pas supporter si cette blessure lui valait un second abandon.

« J'ai un peu perdu avec cette blessure, mais je suis encore en mesure de me battre ! Elle me pénalise surtout pour la course … J'aurai juste … besoin de temps pour m'adapter … » Il ne pouvait pas lui promettre que cette blessure n'affectera pas ses combats, il était bien trop honnête pour ça. Vlad allait juste avoir besoin de temps. De temps pour accepter cette blessure et pour reprendre le goût de monter sur le ring. Se battre, il adorait ça. Mais cette fameuse défaite il y a deux mois avait affecté son moral, elle lui avait fait connaître la peur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shadow
Messages : 54
Métier : Tueur à gages freelance
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Shadow
MessageSujet: Re: [+18] Messie φ Varrick   Lun 23 Avr 2018 - 22:36


Jure-moi fidélité



••••••••••

Je me recule finalement et passe lentement ma langue sur mes lèvres pour happer les dernières gouttes de sang qui perlent de ma bouche. J’observe le visage de l’hybride pour m’assurer que goûter son hémoglobine ne l’a pas affaibli et je constate avec satisfaction qu’il n’est pas apathique et donc, bien plus fort que ça. C’est bien, parce que je compte ne pas arrêter de me nourrir sur lui et je n’ai pas envie de le voir s’écrouler dès que je planterai mes crocs dans sa peau. De toute façon, je lui donnerai de mon sang pour le rétablir… le voir tomber accro n’est pas une idée qui me dérangerait forcément. En tout cas, entendre ce compliment à propos de son nectar semble le rendre bien plus joyeux qu’il ne l’était auparavant. Il n’est pas si compliqué à comprendre, aussi basique qu’un chien, en somme. Il veut satisfaire son maître et il me l’a montré dès l’instant-même où il a quitté sa cage pour me jurer fidélité pour l’éternité.

Alors, le voir remuer la queue de la sorte ne me surprend pas. Il est heureux, et soulagé que je ne considère pas son sang comme un poison et le renvoi illico en boutique. Je n’ai jamais vraiment eu ce sentiment-là. Pur produit du marché noir, je ne me souviens que très vaguement de mes années en tant qu’esclave. Ma fierté en tant que vampire et qu’être libre ont largement balayé cette sensation de n’être qu’un moins que rien et je ne comprends donc pas ce besoin irrépressible de satisfaire son maître et de le servir au mieux. Quoi qu’il en soit, je compte bien me servir de sa loyauté à toute épreuve pour mon propre intérêt.

Je m’approche enfin du plan de travail qui délimite la partie cuisine de la partie salon et me saisit d’un mouchoir pour essuyer ma bouche. Je me tourne ensuite vers l’animal et lui demande pourquoi est-ce qu’il semble boiter. Je l’ai vu lorsqu’il est sorti de la boutique et quand il s’est approché de moi. C’est vif, rapide et presque imperceptible… Comme s’il essayait de le cacher mais pour moi qui ai aiguisé mon regard pour ne jamais être surpris par mes adversaires lorsque j’exécute mes contrats, cela ne m’a pas échappé.  Ma question semble le déstabiliser et sa queue se plaque entre ses pattes. Son regard me fuit et cela me fait tiquer.


« Je… Je me suis blessé. J’ai perdu un combat y’a… deux moi j’dirais ? Contre un hybride qui m’aimait pas et que j’aimais pas. Il m’a fait… très mal ? Mon maître ne m’a pas donné son sang. J’ai guéri naturellement, mais… mon genou s’est mal remis… »


J’arque un sourcil sans ne rien dire alors qu’il continue de fuir mon regard. Bien sûr, il fallait bien s’attendre à ce qu’un hybride ne puisse gagner tous ses affrontements et je pense même que si cela arrivait, il serait fait en sorte qu’il disparaisse rapidement. Ce qui plaît, c’est le spectacle. Cela fonctionne de la même façon que les combats clandestins du marché noir… à mort, ceux-ci. Toutefois, je fronce les sourcils en observant le genou de Vlad. Je suis intéressé par ce qu’il peut m’apporter dans l’arène et puis, s’il doit protéger mon domaine et plus tard… ma possible entreprise, il vaut mieux qu’il soit à 100% physiquement.


« J’ai un peu perdu avec cette blessure, mais je suis encore en mesure de me battre ! Elle me pénalise surtout pour la course… J’aurai juste… Besoin de temps pour m’adaper… »


Je ne dis rien sur le moment, le dardant de mon regard sombre alors qu’il continue d’éviter mes iris. Appuyé contre le plan de travail, je finis par me redresser et réajuster ma cravate, songeur. Je dois faire analyser son genou par un médecin. Le sang n’y fera plus rien, peut-être qu’un petit geste de Robotinc pourra y faire quelque chose… Bien que j’ignore ce que Markus peut bien ressentir dans l’immédiat, depuis que j’ai enfin obtenu son corps. Même si je ne doute absolument pas qu’il m’ouvrira ses portes.


« Regarde-moi. »


J’ordonne d’une voix claire. Dès que ses yeux croisent les miens, je ne détourne pas mes pupilles et je m’avance de quelques pas, baissant la tête, étant plus grand que lui. J’ai des projets pour lui et je compte bien faire en sorte qu’il me sert complètement. Si je prends un esclave, c’est bien pour qu’il me soit utile. Je ne veux pas qu’il se contente de rester contre un mur à jouer les décorations. Je ne le permettrai pas et le renverrai en boutique si je sens le moindre relâchement.


« Ne détourne jamais le regard avec moi. Je déteste ça. Tu es à moi désormais et je compte bien te rendre utile sur tous les points où tu as du talent et ceux qui m’intéressent. Demain, je t’emmènerai chez le médecin. Je compte sur ta motivation de ne pas te retrouver de nouveau en boutique parce que ta présence ici, tu vas devoir la payer d’une façon ou d’une autre. Tu n’es pas un meuble, tu es à moi. Et si la médecine ne peut rien pour toi, alors le PDG de Robotinc te renverra dans l’arène avec ses prothèses. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 29
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: [+18] Messie φ Varrick   Mar 1 Mai 2018 - 21:16

« Regarde-moi » Les mots résonnèrent dans l'esprit de Vlad et, l'instant d'après, ses deux pupilles ambrées étaient fixées sur la silhouette de son maître, comme incapables de s'en défaire. Bien que le chien vivait avec une tare mentale réduisant ses capacités intellectuelles, il savait parfaitement comprendre les ordres de son maître. Le voir s'avancer vers lui provoqua un petit pincement au coeur du chiot, comme inquiet à l'idée qu'il puisse le punir. Le punir d'être un mauvais produit. Un produit défectueux. Un produit ne méritant qu'une seule chose : être retourné de là où il venait. Rien que d'imaginer la tête que ferait ce satané cervidé en le voyant revenir lui donnait la chair de poule … Sans détourner le regard, il le laissa s'approcher laissant les craintes planer dans son regard. Des craintes, qui, rapidement s'envolèrent avec une seule et simple phrase : « tu es à moi désormais ».

« Je veux pas retourner en boutique » confirma le chiot, le regard toujours levé vers le vampire. Il avait aussi relevé le fait qu'il ne devait plus jamais détourner le regard, bien. Il allait d'exécuter. Il y avait peu de place dans son cerveau, mais suffisamment pour y graver les injonctions de son propriétaire. L'annonce de la possibilité des prothèses le déstabilisa quelque peu. Il ne se voyait pas se promener dans une arène avec un bout du corps bionique. Cela allait demander … beaucoup de temps pour s'y habituer, retravailler l'ensemble de ses mouvements … Lui qui doit « payer » sa présence ici, cette solution allait être bien trop contraignante et chronophage. Mieux valait une méthode plus radicale. Et la méthode radicale, il en connaissait une justement. Il avait déjà discuté une fois avec un hybride l'ayant pratiquée avec succès.

« J'ai peut-être une autre solution que les prothèses … Une solution bien moins onéreuse. » Le chien rompit le contact visuel pour se mettre en position de demande en mariage sans réellement déclarer sa flamme non. Son genou valide servant d'appui, il releva le bas du pantalon de l'autre jambe afin de dévoiler l'articulation défectueuse. S'aidant d'un doigt, il pointa d'endroit d'où la douleur venait avant de relever les yeux vers son propriétaire. « La douleur que je ressens se situe ici. Je me disais que … qu'en ouvrant mon genou, en remettant l'articulation correctement en place et … et … et en me soignant avec … de … de votre sang, je devrais être en mesure de guérir ...  correctement. » Il n'avait plus le droit de détourner le regard, mais il se trouvait être gêné de sa proposition comme en témoignait le fait qu'il se mordait la lèvre intérieure. Il s'attendait à un violent refus de la part du noctambule. Pourquoi ? Car ce genre de « traitement » lui avait été dépeint comme étant « scandaleux » par son précédent maître.

« Mon précédent maître refusait de me donner du sang. » Lâchant son pantalon, Vlad remonta ses mains au niveau de son cou et retira son collier, dévoilant une imposante cicatrice sous celui-ci. Durant un combat, il s'était pris un important cou de griffe à ce niveau-là de la part de son adversaire, lui ouvrant littéralement la gorge et le condamnant à une mort certaine si, ce même adversaire, n'avait pas aussi bien réagi. Conscient de la gravité de la blessure qu'il lui avait infligée, celui-ci avait pressé ses deux mains autour de sa nuque pour contenir l'hémorragie le temps que les secours plus spécialisés n'interviennent. Une nouvelle fois, son maître avait refusé qu'on lui donne du sang préférant qu'il guérisse par voie naturelle afin qu'il garde cette cicatrice comme un avertissement, un avertissement disant : voilà ce qui arrive quand tu ne fais pas attention sur le ring. Vlad avait bien retenu la leçon et avait redoublé de vigilance dans les combats l'opposant à un adversaire doté de puissantes griffes.

« Il est hors de question que vous coûte encore de l'argent. Je vais avoir mal, je sais. Mais je suis prêt à endurer la douleur, car je veux être en mesure de vous servir le mieux possible. » Cette solution était douloureuse pour lui, mais bien moins pour le portemonnaie du vampire. Avec un genou de nouveau valide, Vlad était plutôt confiant à l'idée de reprendre les combats. Il aurait moins peur. Il aurait une préoccupation en moins à se soucier. Son genou ne serait plus un poids. Et puis, surtout, il aurait une nouvelle dette envers son nouveau maître. Une nouvelle dette qui le motivera à se dépasser encore plus pour lui, pour le satisfaire …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shadow
Messages : 54
Métier : Tueur à gages freelance
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Shadow
MessageSujet: Re: [+18] Messie φ Varrick   Dim 13 Mai 2018 - 22:55


Jure-moi fidélité



••••••••••

Dès que je lâche mon ordre, Vlad me regarde. J’apprécie sa réactivité et j’espère qu’il fera preuve d’autant de rapidité à la moindre directive que je lui donnerai. C’est un comportement qui va lui faire gagner des points et sûrement garder sa place dans mon appartement. Ses pupilles se dilatent lorsque je lui précise que désormais, il est à moi. Et c’est le cas. J’ai dépensé une certaine somme pour lui et j’ose espérer qu’il saura la rembourser comme il se doit. Je veux qu’il serve à quelque chose ici, qu’il ne se prélasse pas sur le canapé et se contente d’être un chien de salon. Cela ne m’intéresse pas et si j’en avais voulu un, j’aurais pris un esclave spécialement dressé pour ça.

Je vois sa détermination hurler à travers ses pupilles. Il ne veut pas retourner en boutique, je le sens mais il va falloir qu’il me le prouve. Je songe aux prothèses parce que Markus est justement dans ce business. Je sais qu’il me sera facile d’en obtenir parce qu’il est en mesure de me céder tout ce que je veux. Notre amitié est assez puissante pour que je puisse me permettre ce genre de demande tout en restant le plus respectueux possible. Après tout, pour lui aussi, je pourrais tout faire. Je ne m’attends pas à ce que Vlad ait quelque chose à redire dessus, je suis persuadé qu’il se contentera d’acquiescer comme l’esclave fidèle qu’il est. Mais au lieu de ça, ses lèvres s’agitent et il se permet de me soumettre une toute autre idée.


« J’ai peut-être une autre solution que les prothèses… Une solution bien moins onéreuse. La douleur que je ressens se situe ici. Je me disais que… qu’en ouvrant mon genou, en remettant l’articulation correctement en place et… et… et en me soignant avec… de… de votre sang, je devrais être en mesure de guérir… correctement. »


Je darde mes orbes sombres sur la silhouette de Vlad qui s’agenouille et je retiens le sourire qui menace d’apparaître sur mes lèvres. J’aime la vision que l’hybride m’offre. Le voir se tenir ainsi ne faire que flatter mon égo et je me surprends à ne pas regretter mon achat. Sa fidélité ne fera que de me brosser dans le sens du poil, une idée qui en aucun cas me déplaît. Cependant, il émet une idée qui est loin d’être stupide, je dois le reconnaître. Même si je sais pertinemment que Markus ne me fera jamais payer le prix fort pour des prothèses, lui en coller une à la place de la jambe serait une perte de temps considérable. D’autant plus que le reste de sa jambe est totalement valide. Je reconnais mon idée stupide et fronce les sourcils en songeant à la proposition du chien. Une idée que son ancien maître aurait dû suivre plutôt que de se mettre volontairement un handicapé sur les épaules. Ainsi, Vlad aurait récupéré bien plus rapidement et son propriétaire n’aurait pas tant perdu d’argent que ça. Une erreur qui a très probablement dû le forcer à se séparer du canidé.


« Mon précédent maître refusait de me donner du sang. Il est hors de question que je vous coûte encore de l’argent. Je vais avoir mal, je sais. Mais je suis prêt à endurer la douleur, car je veux être en mesure de vous servir le mieux possible. »


Encore une fois, il sait comment me flatter. Et durant quelques secondes, je me demande s’il ne s’agit pas là d’une manipulation bien pensée de la part d’un esclave qui rêve davantage de liberté que de captivité. Cependant, cette suspicion est rapidement chassée par la sincérité et la crainte que je lis dans le regard de mon animal. Il refuse de me coûter davantage d’argent, cependant il risque d’avoir un temps de convalescence. Et ce, même si je lui donne de mon sang. A la limité, il lui faudrait deux semaines au lieu de quatre, voire plus. Un gain de temps important que je ne peux négliger. Et pendant ces deux semaines, à quoi est-ce qu’il pourrait me servir ? Probablement que je pourrais tout de même le mener à l’arène pour qu’il ne reste pas trop éloigné de cet univers auquel il accorde autant d’importance. Mais s’il ne peut marcher ? Alors je le forcerai à se muscler, au moins le haut du corps pour qu’il ne s’engraisse pas trop. Hm. Je dois reconnaître que l’idée de Vlad est très bonne.


« Ton ancien maître était un idiot. Il a perdu davantage d’argent en te laissant guérir seul qu’en te donnant de son sang. Tu aurais pu te remettre plus rapidement et prendre de ce temps gagner pour t’entraîner davantage et devenir plus puissant. Je dois avouer que ton idée est intéressante. Je ne peux le nier, mais tu dois garder à l’esprit qu’il y aura tout de même un temps de convalescence. Certes plus court, mais il y aura certainement un moment où tu devras rester immobile. Et ça, c’est une perte de temps. Néanmoins, ce sera toujours moins coûteux et je compte bien te garder actif même si tu dois rester cloué quelques jours au lit. Tu te muscleras le haut du corps, tu verras des combats, tu iras à l’arène. Si tu veux me servir du mieux possible, alors tu dois être prêt à tout pour me satisfaire. Parce que ta souffrance n’aura aucun intérêt pour moi. Depuis longtemps j’ai effacé mon humanité. »


Je souffle tout en réduisant la distance entre nous deux. J’attrape son poignet et le relève lentement. Nos bustes se frôlent presque et je plonge mon regard sombre dans le sien. Je laisse le silence s’installer durant quelques secondes avant de lui retirer son collier et de passer mes doigts sur sa cicatrice.


« Ne me fais pas regretter mon achat, Vlad. Jure-moi fidélité jusqu’à la mort. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 29
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: [+18] Messie φ Varrick   Mar 15 Mai 2018 - 20:55

« Je vous jure mon entière fidélité jusqu'à ma mort et même après. » Visage sévère, yeux ancrés dans ceux de son maître, l'intonation prise pour prononcer cette phrase transparaissait de sincérité. Il ne s'agissait en aucun cas d'une phrase envoyée en l'air pour faire plaisir à celui voulant l'entendre. Il le pensait vraiment. Jamais Vlad se verrait le trahir. Il ne vivait que pour lui et s'il le devait, il mourrait pour lui. Il tuerait même pour lui. Il n'en aurait qu'à donner l'ordre, Vlad s'exécuterait. Evidemment, si jamais son maître lui demandait de sauter par la fenêtre, Vlad pourrait montrer des signes d'opposition, mais si son maître insiste pour qu'il le fasse, il le fera. Le chien fait confiance aveugle à son propriétaire et estime que n'importe quel ordre reçu dispose d'une légitimité qu'il n'a pas à remettre en question. Dans de mauvaises mains, cette fidélité infaillible pouvait s'avérer être une arme dangereuse. Combien de chefs de gangs puissants rêvaient d'un exécuteur de confiance ? Varrick pouvait s'estimer heureux, il en avait un en face de lui.

« Je ferai mon maximun pour réduire mon temps de convalescence afin de vous être utile le plus rapidement possible et de ne pas en profiter pour me relaxer. Je me musclerais les différents muscles du haut de mon corps, je connais les exercices adaptés. » Pour ceux le connaissant, Vlad était loin d'être une lumière. Cependant, quand il était question de réfléchir à un sujet se rattachant aux combats et au fonctionnement du corps humain, l'hybride faisait preuve d'une grande vivacité d'esprit. Déjà, il avait une idée de programme en tête qu'il pourrait mettre en action n'incluant pas le bas de son corps. Si son maître lui demandait effectivement d'aller suivre des combats d'arène, il se voyait déjà s'y rendre en sautillant sur sa seule jambe valide. Même si l'arène se trouvait désormais à plusieurs kilomètres de l'appartement dans lequel il se trouvait, il serait capable de couvrir l'intégralité de la distance à cloche pied. Une demande prononcée est une demande qui doit être exécutée, qu'importe combien de temps cela doit lui prendre et qu'importe la technique utilisée. Vlad préférait nettement mourir en essayant que de survivre en abandonnant. Lire la déception sur le visage de son maître était la chose qui lui brisait le plus le coeur.

« Je … je peux le faire maintenant, si vous voulez. » Son idée était intéressante lui avait-il dit. Evidemment, cette annonce avait fait remuer sa queue animale lorsqu'elle avait été prononcé. Mais une idée, même intéressante, restait une idée dans le vent si elle n'était pas exécutée. Histoire de lui prouver par des actes que Vlad était prêt à tout pour le satisfaire, il était prêt à faire de cette idée, une vérité, dès maintenant. « Avec un objet tranchant, je devrais être en mesure de me l'ouvrir. D'atteindre la zone blessée. » Evidemment, ce qu'il proposait était purement … inconscient ? Admettons qu'il arrivait en effet à s'ouvrir le genou sans s'évanouir, il serait incapable de « remettre » l'articulation en place. Il fallait que l'opération soit exécutée par une personne tierce, de préférence spécialisée. Mais que voulez-vous, il voulait ardemment être opérationnel pour le satisfaire. Il voulait ardemment être celui qui allait dessiner un sourire sur ses lèvres. Il voulait ardemment entendre son maître lui dire « bravo ». En bref, il voulait ardemment lui être utile.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shadow
Messages : 54
Métier : Tueur à gages freelance
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Shadow
MessageSujet: Re: [+18] Messie φ Varrick   Sam 26 Mai 2018 - 11:28

//

Jure-moi fidélité

***************

« Je vous jure mon entière fidélité jusqu’à ma mort et même après. »

J’ai un léger sourire satisfait qui apparaît sur mes lèvres, alors que Vlad exécute une nouvelle fois mon ordre sans ronchonner. Même après la mort, il me sera loyal et je n’en attendais pas moins de lui. Déposant mes mains sur mes hanches, l’envie de le féliciter me vient mais je préfère me retenir pour l’instant. Je n’ai pas encore fini de déterminer les bases avec lui et le temps des caresses viendra ensuite. Je poursuis donc sur ma lancée en lui expliquant que sa solution n’est pas si mauvaise, et qu’elle a toutefois des désavantages qu’il va devoir combler. Comme par exemple le fait qu’opéré, il aura un temps de convalescence qu’il va devoir utiliser pour au moins se muscler le haut du corps et regarder les retranscriptions des combats de l’arène à la télé. Nous pourrons aussi parfois aller à l’arène mais je sais qu’il ne pourra pas beaucoup marcher.

« Je ferai mon maximum pour réduire mon temps de convalescence afin de vous être utile le plus rapidement possible et de ne pas en profiter pour me relaxer. Je me musclerai les différents muscles du haut de mon corps, je connais les exercices adaptés. »

Je hoche lentement la tête à ses mots, heureux qu’il comprenne ce que je veux dire et qu’il a des idées à ce propos. Je m’apprête à rétorquer quelque chose lorsque je le vois soudainement remuer la queue et reprendre la parole aussi vite que son appendice animal ne frappe l’air. J’arque un sourcil en le voyant remonter son pantalon et poursuivre sur sa lancée.

« Je… Je peux le faire maintenant, si vous voulez. Avec un objet tranchant, je devrais être en mesure de me l’ouvrir. D’atteindre la zone blessée. »

Et par conséquent, de mourir. Très mauvaise idée Vlad. Je pousse un léger soupir en le voyant faire et fini par m’approcher. Je plonge mon regard dans le sien avant d’attraper lentement son collier et de le pousser sur le canapé. Je le laisse retomber et retire lentement ma cravate en l’observant. S’il semble si pressé de me satisfaire, il peut le faire par d’autres moyens. Je jette ma cravate près de lui et retire mon veston en dardant mon regard sur lui. Il semble si déterminé à se soigner vite qu’il pourrait même s’ouvrir le genou durant la journée et se charger lui-même de sa blessure, une stupidité sans nom… Mais j’aime l’idée de le voir se torturer les méninges pour me faire plaisir, pour m’être un maximum fidèle. Je pourrais tellement m’amuser à le manipuler de la sorte. Il me donne envie de jouer.

« Tu te donnes tellement pour m’être fidèle et me faire plaisir. Tu serais capable de mourir juste pour voir la fierté dans mon regard. C’est un professionnel qui se chargera de ton genou. Toi, en attendant, tu n’as qu’à suivre mes ordres… Et être un bon chien. Mais c’est ce que tu es déjà, n’est-ce pas ? »

Je demande tout en me penchant doucement vers lui, venant mordiller sa mâchoire puis sa nuque. J’hume son odeur musquée et retombe sur les deux traces de mes crocs. Un sourire apparaît sur mon visage, tandis que je lèche sa plaie. Je veux savoir jusqu’où je peux aller avec lui, combien de temps est-ce que je peux jouer jusqu’à ce qu’il baisse les armes et ne soit plus rien.

L'apparence du code est reprise d'un LS de ©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 29
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: [+18] Messie φ Varrick   Dim 3 Juin 2018 - 22:03

Beaucoup d'émotions avaient soudainement traversé l'esprit restreint du canin. Des bonnes, comme des mauvaises en passant par des plus ... tendancieuses ? Il était resté spectateur muet du spectacle enivrant qui s'offrait devant ses iris. Quand son maître l'avait rejeté sur le canapé, il avait pensé un court instant qu'il lui demandait d'aller se coucher … Un court instant car, déjà, d'autres pensées bien moins pures véhiculaient de son premier neurone au second. Con certes, mais pas innocent pour autant. Du moins, pour ces choses-là. Il s'était déjà retrouvé dans une situation semblable. Lui, assit sur le banc des vestiaires et l'autre, en face, se déshabillant petit à petit. Cependant, la situation était différente là. Il ne s'agissait pas d'un esclave comme lui en face, mais de son maître ce qui rendait cette situation autant excitante que … gênante ? Et si jamais il comprenait mal la situation ? Et si jamais il la comprenait bien, mais qu'il ne se montrait pas à la hauteur ? Et si jamais, il n'arrivait pas à le satisfaire ?

« Oui, je le suis. Un bon chien ... »
Un court instant, Vlad perdit le contrôle et ses yeux rejetèrent toute son envie de luxure en direction Varrick. Puis, se mordillant la lèvre comme pour se calmer, le molosse se ravisa. Face à ce vampire, à son vampire, il devait apprendre à contrôler ses pulsions. Pulsions qui, actuellement, lui criaient plutôt de se jeter sur lui. De le mordre, de le prendre et d'évacuer toute cette envie de fornication qui parcourait son corps et faisait gonfler sa virilité. Il ne pouvait pas se le permettre avec lui. Du moins, il ne pouvait pas être celui qui initie le premier geste. Il était un chien, pire encore, une bête. Une bête qui écoutait ses pulsions avant d'écouter son esprit. Dans une situation normale, il se serait déjà jeté sur l'autre sans prendre la peine d'attendre un consentement ou non. Il se serait jeté dessus pour le mordre, pour le prendre, pour frotter son torse couvert de sueur sous l'effort contre celui de son partenaire et le culbuter avec violence, avec brutalité et sans la moindre once de désir.

Vlad était parfaitement conscient que Varrick n'était pas du genre à se faire passer dessus par un esclave. Ses intentions n'étaient pas claires encore pour le chien, ce qui l'empêchait d'agir. Peut-être était-il simplement en train de le tester. Peut-être ne comptait-il pas aller plus loin. Si c'était le cas, le chien allait devoir prévoir un rendez-vous avec sa main droite. Diantre. Pourquoi diable ce sueur de sang lui avait-il léché de la sorte au niveau du cou ? C'était comme un langage corporel pour le chien. Si lui le faisait à un autre, l'intention était claire : j'veux te baiser. Mais là … Les choses étaient si confuses ? Si … frustrantes même ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shadow
Messages : 54
Métier : Tueur à gages freelance
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Shadow
MessageSujet: Re: [+18] Messie φ Varrick   Jeu 5 Juil 2018 - 13:43

//

Jure-moi fidélité

***************

Vlad s’écroule sur le canapé et je ne lui laisse observer le spectacle de son maître qui se déshabille sous ses yeux. Je note ses pupilles brûlantes de désir, il ne me quitte pas du regard et je ne peux m’empêcher de sourire en coin, amusé par l’effet que je lui fais. Déjà, sa virilité gonfle de désir et je voudrais le voir nu, immédiatement. Pourtant, je me retiens, délaissant ma cravate et mon veston sur le dossier du canapé, je me penche vers l’animal. Je viens embrasser sa mâchoire, puis la mordiller avant de laisser ma langue dériver vers sa nuque pour venir caresser la plaie que je lui ai fais. Les doigts de ma main droite se glissent sur son torse dont les muscles se contractent. Je le sens trembler, devinant tout l’effet que mon contact doit lui faire. Je l’entends acquiescer, oui, il est un bon chien. Un bon chien soumis qui va adorer ce que je vais lui faire subir. Je veux le voir tout faire pour me satisfaire, pour me rendre heureux, pour me prouver sa fidélité.

Je veux être surpris par son envie d’être le premier dans mon cœur. Je ricane à ses mots, sans pour autant reculer, ma main descendant dangereusement jusqu’à son pantalon. Je ne le déboucle pas, préférant caresser sa verge que je sens à travers le tissu épais de son jean. Je voudrais qu’il ai mal de trop bander, je veux que son érection appuie sur l’étoffe, je veux le pousser dans ses derniers retranchements et l’entendre me supplier de lui faire l’honneur de le prendre là, sur ce canapé. Ma main enveloppe donc la bosse que son désir forme, alors que mes crocs grignotent, sans pour autant mordre, sa peau. De nouveau, ma langue vient le lécher, passant sur la courbe de sa pomme d’Adam. Je le sens trembler sous moi et mon propre sexe se gonfle à entendre son souffle rauque. Oh, lui aussi il me fait un effet particulièrement puissant, là, soumis à mes caresses.

« Tu trembles, Vlad. Est-ce que tu es sur le point d’exploser sous mes doigts ? »

Je souffle à son oreille, avant que mes lèvres enveloppent son lobe, que je suçote, tout en déboutonnant ma chemise de mon autre main. Je continue de masser son sexe, désireux de le voir souffrir de ce désir qu’il ne peut laisser exploser. J’ondule du bassin, frottant mon érection contre sa cuisse à mesure que je le fais glisser sur le canapé. Au dessus de lui, je continue de presser ma verge contre sa jambe, plantant mon regard dans ses pupilles brûlantes.

Il n’a qu’à me supplier, montrer à quel point il est un bon chien et je pourrais consentir à le libérer de toute cette pression. Mais en attendant, je le laisse prisonnier de son jean. Oh, quelle agréable vision il m’offre-là. J’attrape sa main et la dépose sur mon sexe gonflé, tandis que mes lèvres viennent happer les siennes et que je les lacère de mes crocs, continuant de le caresser. Je devine sa douleur rien qu’aux gémissements étouffés que je perçois. J’attrape sa langue que je suçote, soufflant de plaisir alors que ses doigts se pressent autour de mon sexe.

« Dois-je aussi t’ordonner de me branler, Vlad ? »

L'apparence du code est reprise d'un LS de ©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 29
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: [+18] Messie φ Varrick   Mer 18 Juil 2018 - 21:28

Ce pantalon qu'il chérissait tant lui semblait anormalement serré. Ses iris demeuraient pendus aux lèvres de Varrick comme dans l'attente d'un mot le libérant de ses craintes. Un mot l'autorisant à poursuivre sa route en toute sérénité sur la pente douce de la luxure qui s'offrait face à lui Les gestes de son maître étaient pourtant, eux, bien explicites. Cette main contre cette partie précise de son corps n'arrangeait rien à la situation pour le canin, au contraire même, elle la rendait encore plus insoutenable. Ce dernier aura beau le masturber autant de temps qu'il voudra, Vlad ne fera que subir sans réagir. Il ne pouvait pas se contenter de gestes pour valider une requête, il avait besoin d'un ordre oral. Et ça, Varrick l'avait bien compris. Il lui imposait un véritable supplice mêlant l'envie, l'excitation et, surtout, la frustration. Il en tremblait.

Son vampire lui offrait une vue sublime sur sa virilité. Complètement à nue, elle semblait si proche de lui et pourtant si loin en même temps. Il n'avait qu'à tendre la main pour pouvoir l'effleurer, mais ses craintes de faire une erreur l'immobilisait toujours autant. Impuissant, il ne pouvait que se faire malmener par son propriétaire qui se dandinait littéralement devant lui. Bien que Vlad n'émettait aucun mot, son regard suffisait à véhiculer ses envies. Il le suppliait des yeux de l'autoriser à le toucher. Un regard suppliant qui fut efficace puisque quelques instants après, sa main se trouvait sur ce Graal qu'il désirait tant. Conscient de tenir une chose si précieuse entre ses doigts, le chiot ne fit aucun geste comme s'il avait peur de … l'abimer ? Ôh combien Vlad avait-il dû se retenir de ne pas lui dévorer les lèvres lorsqu'il s''était emparé des siennes avec autant de fougue et de violence ?

Et finalement.
Le mot.
Ou plutôt, la phrase tant attendue.

« Dois-je aussi t'ordonner de me branler, Vlad ? »

Il ne s'agissait pas réellement d'un ordre, mais le message implicite était suffisamment clair pour autoriser le chiot à agir. Les intentions de son maître étaient devenues officiellement lipides. Affichant un sourire tendre comme pour le remercier de l'autoriser à faire ce qu'il désirait tant depuis plusieurs longues minutes, Vlad se décida enfin à serrer deux doigts doigts autour de cette virilité qui réclamait son attention. La maintenant droite, il se laissa glisser entre les jambes de Varrick jusqu'au sol pour se trouver à une hauteur adéquate pour entamer la suite sans que le vampire ait à bouger. Vlad n'avait pas besoin de réfléchir pour savoir comment entamer cette fameuse suite. Il était bien trop idiot pour de toute façon. Il pouvait dire merci à ses pulsions qui lui indiquaient la démarche à suivre sans avoir à consulter ses neurones. Il arrive d'entendre – pour blaguer – que l'homme possède deux cerveaux. Un en haut, un en bas. Pour Vlad, il est vrai que le second avait tendance à fonctionner plus vite que le premier.

Et puis, tout en fermant les yeux, sa langue alla effleurer une première fois l'organe comme s'assurer qu'il était bien réel et qu'il ne s'agissait point là d'un rêve. Et oui, bordel, c'était bien la réalité. Son maître lui demandait de le sucer. Il lui demandait de lui procurer du plaisir. Pour Vlad, il s'agissait à la fois d'une récompense inestimable. Une preuve de confiance également. Il ne pouvait pas le décevoir. Conscient à la fois de l'enjeu et de la chance qu'il avait, l'hybride commença les caresses buccales. La main toujours serrée sur l'organe, sa bouche progressait sur la chair gonflée du vampire avant de faire rapidement marche arrière renouvelant la démarche plusieurs fois. Parfois, le chien se retirait complètement pour alterner avec des mouvements de langue sur l'extrémité, parfois sur les flancs jusqu'aux dessous des bourses avant de recommencer les vas et viens. Par d'autres moments, il rouvrait les yeux pour jeter un petit regard vers son maître comme pour autant un geste de sa part validant ses techniques. Vlad se faisait du souci pour rien. En tant qu'hybride canin, léchait était sa spécialité non ?

Ce n'était pas la première fois que Vlad s'adonnait à de telles pratiques sur un autre. Cependant, cette fois-ci avait un goût différent. Un goût beaucoup exquis. Déjà, il s'agissait de la première fois avec un vampire. Et pour le coup, les sensations qu'il ressentait semblaient être multipliées par dix. Inconsciemment, sa seconde main s'était portée vers sa propre virilité à lui pour faire sauter ce vilain bouton qui l'enfermait dans ce pantalon bien trop étroit pour elle. Il avait beau lécher l'organe de son maître, c'était comme s'il ressentait lui-même les sensations. Non loin du point de rupture, le chiot n'allait plus être en mesure de tenir la cadence …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [+18] Messie φ Varrick   

Revenir en haut Aller en bas
 
[+18] Messie φ Varrick
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gustave de Corday - Le Sanglant Messie
» Qui sera le sauveur d’Haïti ? La « diaspora » ? L’homme providentiel ?
» UV ♦ Messie dans son esprit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires World  :: Dornia :: Habitations :: Quartier riche :: Appartement de Varrick Johnson-
Sauter vers: