AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Forum de RP interdit aux moins de 18 ans - Personnage masculin obligatoire - Monde fantastique à domination vampire
 

Partagez | 
Mon beau papillon, viens te prendre dans ma tendre toile - Bellial, refonte de personnage [Terminée]
~ Sois mon prochain papillon ~
Messages : 69
Métier : Mannequin et idole
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Mon beau papillon, viens te prendre dans ma tendre toile - Bellial, refonte de personnage [Terminée]   Jeu 12 Oct 2017 - 18:14


Bellial Winter




Identité



Age: 328 ans, 27 ans d’apparence.
Surnom: Belle, ou autres, peu lui importe
Groupe: Vampire Mauvais
Nationalité/Origine: Américain
Orientation: Dominé à 100% au lit
Métier: Mannequin et idole
Signes Particuliers: Une beauté à couper le souffle ? Une voix enchanteresse capable de vous entrainer en enfer ? Il est borgne aussi. Il adore les choses sucrées, le gingembre confit en particulier.

Derrière l'écran



Comment as-tu découvert le forum ? … je crois que c’était un partenariat… mais je sais plus
Es-tu un DC ? De qui ? Zucko et compagnie
Age: Majeure et vaccinée
Votre avatar provient de : Tojo Kairi de Bad Medicine
As-tu lu le règlement ? Si oui, écris-en-nous la preuve ici :   Je commence à le connaitre par cœur XD
Commentaire(s): Mangez du gingembre confit avec les cookies



Apparence



Mon corps frissonne en voyant ce bel homme sur la couverture d’un magazine de vêtements. Un beau vampire comme je n’en ai jamais vu… Sa longue chevelure blonde cascade le long de son corps fin aux formes parfaites, encadrant un visage tout aussi fin, aux traits agréables au regard, des traits doux. Seul son œil droit est visible, un beau bleu océan dans lequel on se laisserait perdre volontiers. Son autre œil est dissimulé par un cache œil violet foncé. Hmm… j’avais déjà entendu dire qu’il était borgne… Cela ne fait que rajouter une touche de charme chez lui.

Il porte bien son nom de famille, Winter, sa beauté est aussi glaciale que l’hiver… on ose à peine y toucher ou penser y toucher, de peur de faire fondre cette peau fine et blanche. On aurait plutôt envie de l’enfermer pour le protéger, mais aussi de le montrer au monde. Je ne saurais dire… après tout, je ne fantasme que sur une photo de lui et un article sur lui.

Ici ils disent qu’il mesure un mètre soixante-quinze pour soixante-sept kilogrammes… J’avais donc raison en disant qu’il était mince. C’est une corpulence idéale…

Oh, ils donnent aussi ses goûts vestimentaires ! Souvent un simple T-shirt noir et un pantalon violet foncé… et par-dessus une veste officier violette avec dessus un papillon violet du côté du cœur. Je vois… et en chaussures des bottes noires. Son style est assez simple, mais je suis sûr qu’il lui va à merveille,  comme tout ce qu’il porte d’ailleurs sur les photos.

Et ces poses toutes plus sensuelles les unes que les autres… il est vraiment magnifique. Dommage qu’il soit vampire d’une certaine manière, s’il avait été esclave, j’aurais tout fait pour l’acquérir…




Personnalité



Pauvre petit papillon prit dans la toile de cet être sans aucune pitié…  Que dévorera l’araignée en premier ? Tes ailes pour t’empêcher de t’envoler ? Tes pattes ? Qui sait… elle est vorace cette araignée, et prend un certain plaisir à voir la douleur chez les autres.

C’est ainsi que l’on pourrait définir Bellial, c’est une araignée… qui tisse lentement sa toile autour de sa proie. Quand cette dernière s’est rendu compte de la situation, il est trop tard, elle est déjà en train de se faire dévorer.

Il est du genre sadique oui, il aime voir la douleur sous toutes ses formes chez les autres, mais là où il l’aime encore plus, c’est sur lui-même. La moindre petite douleur le fera gémir de plaisir, et il montrera un visage des plus sensuels, un visage montrant son extase. Voir ceux qu’il entraine avec lui dans le péché se faire dévorer, que ce soit par la douleur ou le plaisir lui procure aussi beaucoup de joie et d’extase. Fou vous dîtes ? Sans aucun doute. L’araignée est folle de vouloir faire du mal à sa proie par amour. Car oui, Bellial ne fait souffrir que quand il aime. Plus il aime la personne, plus il ressentira le désir de la voir se briser entre ses mains couvertes du sang de ses nombreuses victimes.

Lorsqu’il se montre gentil et attentionné, voire doux, cela veut dire qu’il ne vous aime pas, que vous ne l’attirez pas, que vous ne l’intéressez pas. Votre existence peut très bien disparaître, peu lui importera. Evidemment, il ne faut pas en faire un monstre, envers ceux qu’il aime, il sait être doux et gentil, mais c’est très rare. Même son jumeau est souvent victime de sa folie.

N’essayez pas de le comprendre, personne ne le peut, pas même son jumeau. Si vous tentiez de pousser plus loin votre analyse, vous vous perdriez rapidement. Bellial est aussi beau qu’il est imprévisible. Il ne fait jamais ce que l’on attend exactement de lui, et change souvent de comportement dans l’espace d’une demi-heure de conversation. Il se montrera respectueux et intéressé au début avant de faire part de sa mauvaise humeur et de vous la faire ressentir, et inversement. La pitié ? Ce mot ne fait pas partie de son vocabulaire.

Comme son nom et sa beauté, son cœur est froid comme de la glace, il est très difficile de s’y faire  une place, même infime. Il est contradictoire de dire qu’en cherchant à l’approcher, vous jouez avec le feu, et vous brûlerez sans doute tout de suite, ou alors plus tard, cela dépend de si vous l’amusez ou non.

C’est aussi quelqu’un qui aime l’opulence. Il vit dedans évidemment, avec ses métiers il lui fut très facile de se faire une fortune. Et étonnant pour un vampire, le sang le répugne. Il n’aime pas en boire, mais le fait quand même pour survivre. Il boit souvent du sang en bouteille afin de pouvoir y ajouter un peu de sucre, de la cannelle ou du gingembre dedans. Bellial aime beaucoup les sucreries, les biscuits, et par-dessus tout le gingembre confit. Vous le verrez souvent avec un paquet de gingembre sur lui, en grignotant un morceau tout en vacant à ses occupations.

Il aime ses métiers, jouer, incarner un autre personnage, et surtout, être pris en photo. Qu’on l’admire, qu’on l’aime comme lui ne sais pas aimer… Et évidemment, il adore chanter, ensorcelant rapidement les autres par sa voix d’ange, presque irréelle. Eh oui, ses formes ne sont pas le seul piège que vous tend cette belle araignée…

Alors mon beau papillon ? Viendras-tu entre mes griffes acérées ? Te laisseras-tu prendre par ma toile finement tissée pour toi ? M’offriras-tu tes délicieux hurlements de douleur ? Je t’attends avec une grande impatience…


Histoire



2029, 31 octobre 2029… cette date marquera la première naissance d’un démon et d’un ange. C’est le jour où les jumeaux Winter sont nés, les deux enfants sont magnifiques… l’un d’une beauté déjà glaciale, démoniaque, si bien que ses parents le nomment Bellial, changeant simplement l’orthographe du nom du démon. Quant au second, il est tout aussi beau, mais une beauté plus douce, plus chaleureuse… alors c’est un nom à connotation angélique que ses parents lui donnent, il s’appellera alors Azalel…

Azalel et Bellial eurent une enfance heureuse, une enfance innocente. Leurs parents ne manquaient pas une occasion de les gâtés, tout en faisant attention à corriger leurs caractères s’ils devenaient trop orgueilleux ou trop capricieux. Les deux enfants s’entendaient à merveille, et comme les vrais jumeaux qu’ils étaient à cette époque, ils se comprenaient parfaitement et étaient très liés.

Leur adolescence fut tout autant heureuse, chacun avaient beaucoup de succès, autant auprès des filles qu’auprès des garçons. Ils étaient aussi toujours aussi connectés, et on ne les différenciait pas à l’époque. Ils étaient assez malicieux, à s’amuser à faire tourner en bourrique quiconque était incapable de les différencier. Ils étaient dans leur monde, et ne laissaient personne y entrer. Eux seuls comptaient, deux êtres qui semblaient similaires mais qui au fond étaient différents et qui s’aimaient à la folie. Cela restait un amour fraternel, un amour que nul ne pouvait égaler. Ils étaient tout l’un pour l’autre.

Ils grandirent encore, et ce lien restait fort. A dix-neuf ans, ils furent  repérés par un magazine de mode masculine. Ils acceptèrent l’emploi, et ils gagnèrent rapidement en popularité. Ils avaient énormément de succès, et malheureusement, pas seulement auprès des humains. Un soir où ils rentraient d’une longue séance photo, un homme les aborda. Ils n’avaient commencé ce travail que depuis un an, mais cet homme leur dit qu’il voulait vraiment les avoir dans son agence. Naïfs à cette époque, les deux jeunes hommes suivirent l’inconnu qui les emmena chez lui.

Quelle fut leur erreur ce soir-là. Ils ne pouvaient malheureusement pas crier, ils étaient rapidement maitrisés par l’homme, un vampire, qui buvait avec délectation leur sang, à l’un comme à l’autre. Lorsqu’il n’avait pas besoin d’eux pour se nourrir, il les séparait, les enfermant à des endroits différents. L’un d’eux était souvent pris pour un besoin sexuel, ou un besoin de sadisme. Le vampire aimait voir leurs traits tordus par la douleur, en particulier ceux de Bellial. Evidemment, en grandissant, les jumeaux s’étaient différenciés physiquement, et la beauté glaciale de Bellial attirait le vampire. Le jeune homme était souvent choisit pour être un jouet que le noctambule torturait à longueur de journée. Il lui faisait aussi boire son sang pour ne pas laisser de cicatrices sur ce corps parfait. Azalel n’avait pas la même chance malheureusement. Lui, on lui laissait ses cicatrices, donc une bien visible sur le visage.

Après des années de séparation, sept exactement, le vampire les fit se revoir pour la première fois. Les deux humains ne savaient comment réagir, ils n’osaient pas montrer leur joie devant l’immortel, mais ils avaient aussi envie de se blottir dans les bras de l’un et de l’autre… C’est à cet instant que le noctambule hypnotisa Azalel, l’obligeant à plaquer son jumeau contre le sol et à lui crever l’œil gauche. Bellial hurla et s’évanouit sous la douleur. Ravit de son œuvre, le vampire enferma à nouveau Azalel, le laissant à ses tortures mentales, pendant que lui faisait boire son sang à Bellial, juste avant de le tuer.

Bellial se réveilla plusieurs jours plus tard, assoiffé. A l’extérieur, la guerre des races avait éclaté, mais il ne le saura pas avant longtemps. Son créateur admira son œuvre avec délice. Pendant huit longs mois, ils restaient cachés, et Bellial était soumis aux pires tortures, finissant par complètement détraquer son esprit. La pire de toute était quand le vampire le forçait à boire le sang de son propre frère. Pendant encore quatre ans, les jumeaux étaient sous le joug de leur bourreau. Et puis, finalement, ce dernier s’absenta une fois de trop pour aller trouver un humain à son « fils », comme une récompense.

Le jeune vampire ressentit la mort de son créateur et en hurla de douleur, des larmes de sang coulant le long de ses joues. Mais ce fut aussi un long gémissement de plaisir qui traversa ses lèvres. Cette douleur était délicieuse, une merveille à ses yeux. Il resta quelques jours sans s’occuper de son jumeau, se délectant de la douleur de la perte de son créateur. Enfin, comme il n’avait plus de chaines pour le retenir, il vint libérer son frère… le libérer de la vie. Il lui fit boire son sang, sous prétexte de le guérir de certains mauvais traitements. Azalel le crût, avant d’entendre Bellial rire de manière démoniaque. Ce fut le dernier son qu’il entendit avant d’avoir la nuque brisée.

Si Bellial devait endurer la douleur de l’immortalité, alors Azalel l’endurera aussi. C’était ainsi que pensait le jeune vampire, et il fut encore plus cruel en tant que créateur que le sien. Azalel vécu un enfer pendant son éducation, il ne reconnaissait plus son gentil frère avait lequel il jouait autrefois… il ne le comprenait plus, leur lien de jumeau était brisé, anéantit. La seule chose que voyait le nouveau-né en son créateur était un démon venu tout droit des enfers.

La fin de la guerre arriva rapidement, les jeunes vampires sortirent pour la première fois depuis longtemps, un peu inquiets tout de même. Le monde qu’ils découvrirent était si différent de celui qu’ils avaient quitté… Les vampires étaient à présent les maitres, les humains n’avaient que la place d’esclave dans cette société.

Bellial cessa toute torture envers son frère, essayant de se contrôler. Il mit du temps à dompter ses sentiments, et chercha du travail, pour passer le moins de temps possible avec son jumeau, afin de ne pas être tenté de lui faire du mal à nouveau. Il trouva rapidement du travail en tant que mannequin, malgré le fait qu’il soit borgne. Au contraire, cela lui rajoutait du charme. Il trouva ensuite dans la chanson, et il continua ainsi de grimper en popularité, étant acteur ou comédien par moments, mais plus souvent chanteur et mannequin.

Il se fit une petite fortune, et quitta l’ancienne maison de son créateur, la laissant à son frère pour s’établir plus en ville, dans un manoir. Il mit des distances avec Azalel, même s’il gardait tout de même le contact.

Les années passèrent, et la solitude de Bellial s’agrandit. Son frère lui manquait, faire du mal lui manquait… avoir simplement une compagnie lui manquait. Cela lui pesait tellement qu’il finit par s’acheter, pour la première fois, un hybride, un petit lapin laineux nommé Karma, qui était sourd. Il l’avait sans doute pris car l’esclave avait, comme lui un handicap. Mais il ne fit aucun effort pour essayer de comprendre le langage des signes dont usait l’hybride. L’attachement n’était pas là… Il ne le maltraitait pas, il ne ressentait pas l’envie de le frapper, de le briser, de le torturer. Il était là, c’était tout, une simple présence. Le vampire le délaissa rapidement, ne faisant pas attention à lui. C’était un peu comme un meuble, si bien qu’au bout de quelques mois le vampire le ramena en boutique.

C’est ainsi, qu’à nouveau plongé dans sa solitude, Bellial travaille énormément pour essayer de combler ce vide, même s’il cherche la perle rare. Qu’il soit un vampire pour être un compagnon pour l’éternité, ou un esclave, peu lui importe, il veut seulement trouver quelqu’un qu’il aimera, et qui supportera les tourments que Bellial lui fera endurer.

Alors mes petits papillons, lequel d’entre vous sera cette perle rare ? Il me tarde de le savoir ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Mon beau papillon, viens te prendre dans ma tendre toile - Bellial, refonte de personnage [Terminée]   Jeu 12 Oct 2017 - 21:06

rebienvenu ma petite belette adorée. Bon courage pour ta nouvelle fiche.
Revenir en haut Aller en bas
~ Sois mon prochain papillon ~
Messages : 69
Métier : Mannequin et idole
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Mon beau papillon, viens te prendre dans ma tendre toile - Bellial, refonte de personnage [Terminée]   Jeu 12 Oct 2017 - 21:46

Merci mon koala *bisouille*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Mon beau papillon, viens te prendre dans ma tendre toile - Bellial, refonte de personnage [Terminée]   Jeu 12 Oct 2017 - 23:35

Lui
Revenir en haut Aller en bas
Fondateur
Messages : 1146
Métier : Supporter mes adorables membres ♥
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Mon beau papillon, viens te prendre dans ma tendre toile - Bellial, refonte de personnage [Terminée]   Mar 17 Oct 2017 - 16:48


Fiche Validée!





Félicitations!




Tu es validé! :)


Tu peux désormais :

- Recenser ton avatar [Obligatoire] Ici
- Recenser ton animal pour les hybrides [Obligatoire]Ici
- Faire une demande de maître ou d'esclaves Ici
- Pour les vampires, faire une demande de logement Ici
- Faire une demande d'rp Ici
- Créer ton carnet de bord Ici
- Demander un titre original au dessus de ta tête - Ici
- Si tu es un DC, venir te recenser[Obligatoire]- Ici

Je te souhaite un bon jeu !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Mon beau papillon, viens te prendre dans ma tendre toile - Bellial, refonte de personnage [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon beau papillon, viens te prendre dans ma tendre toile - Bellial, refonte de personnage [Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ARCO TRES BEAU CANICHE ABRICOT 6 ANS DANS LE 49
» Deux hommes torses nus au soleil... trop beau pour être vrai ? (libre)
» Viens te faire prendre dans... (Hermy) - 18 avril
» J’aurai voulu te garder dans mes bras pour toujours mais l’éternité m’aurait paru trop courte. ▬ Caëlyn
» Fais gaffe, tu risques de te la prendre dans la face :p

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires World  :: Premiers pas :: Cartes d'identité :: Habitants validés-
Sauter vers: