AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Forum de RP 18+ - Personnage masculin obligatoire - Monde fantastique à domination vampire - Humains & Hybrides esclaves ou êtres libres
 
Chers invités et membres, nous sommes activement en recherche de maîtres vampires voulant des esclaves! Nous en avons plusieurs en attente qui cherchent preneur!

Partagez | 
L’art est fait pour troubler. [Orlin Begue x Akli Nakshatra]
Invité
Invité
MessageSujet: L’art est fait pour troubler. [Orlin Begue x Akli Nakshatra]   Sam 29 Juil 2017 - 20:02


L’art est fait pour troubler.



Tout est en place pour le grand soir, chacune des pièces de cette grande galerie sont décorées selon mes instructions et toutes les œuvres, plus inestimables les unes que les autres, sont protégées derrière des vitrines. Ceux sont tous des objets récent trouvés lors de fouilles durant l'année dernière et sont pour la première fois exposé.

C'est ainsi que depuis quelques mois, je travaille d’arrache-pied à l’élaboration de cette soirée qui regroupe plusieurs périodes de l’histoire. Dans la première pièce, il est exposé : le Gandhâra qui est né de la rencontre des cultures grecques et indiennes. Dans la deuxième pièce nous nous retrouvons dans l’ancienne Égypte vers 5000 avant J.-C. avec deux royaumes, celui du Nord qui célébrait Horus et celui de la vallée du Nil qui honorait le dieu Seth et pour terminer, dans la dernière pièce sont exposés des œuvres de la Grèce et Rome Antique, ce que l’on appelle plus communément « les Antiques classiques » qui regroupe trois grandes civilisations du bassin méditerranéen : grecque, étrusque et romaine.

Je supervise les derniers préparatifs avant le vernissage, les divers cocktails et autres mignardises ainsi que quelques bouteilles de sang livrés par la banque elle-même m’assurant la qualité des produits. Je me satisfais que tout soit en ordre et dans quelques minutes cette galerie grouillera de collectionneurs, de politiciens, de riches industriels et autres célébrités.  

Je porte l’un de mes plus beaux costumes, le bleu marine. Je darde rapidement un regard vers le grand miroir à l’entrée de la galerie qui me transmet mon reflet et je rajuste le col de ma chemise blanche avant de m’assurer que mes boutons de manchette sont bien attachés. Je passe quelques minutes sur mon téléphone portable à lire mes e-mails avant de faire une dernière vérification de toutes les pièces. Lorsque je reviens vers la porte principale, les premiers invités sont déjà là, les plus fervent et amoureux de l’archéologie. Je les salue d'une poignée de main et discute avec quelques illustres archéologues qui m’explique à quoi servait « la coupe calice en albâtre », l’un se prend de passion pour me traduire « l’une des rares stèles des épisodes de la vie de bouddha » ou d’autres palabrent et font l’éloge, chacun à leur tour, sur les divers statues, comme  le visage de Bodhisattva, ou sur celui de Shakyamuni.

Une heure plus tard, un verre à la main, je me faufile dans la galerie la moins peuplé, celle de l’ancienne Égypte et je contemple les bijoux en vitrine. Lorsque je me retourne, mon épaule rentre à collision avec une autre épaule et le sang de mon verre éclabousse le vêtement de l’invité.

- Oh ! Pardon… Veuillez m’excuser. D’une main libre, je retire le mouchoir joliment placé dans la pochette de ma veste et le lui tend afin qu’il puisse essuyer les dégâts même si malencontreusement, la tâche ne s’en ira pas aussi facilement.

Je pose la coupe de sang sur une table avec d’autres verres vides avant de reporter mon attention sur cet homme.

- N’hésitez pas à m’envoyer les frais du pressing… ? Dis-je en cherchant ma carte professionnelle dans la poche intérieure de ma veste pour la lui tendre, tout en me présentant :
- Akli Nakshatra, enchanté.


Revenir en haut Aller en bas
Vampire ni pour ni contre
Messages : 89
Métier : Conservateur et écrivain
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire ni pour ni contre
MessageSujet: Re: L’art est fait pour troubler. [Orlin Begue x Akli Nakshatra]   Ven 4 Aoû 2017 - 14:48

Mail adressé à William Stoker au 04/08/ 2357

Vous souvenez vous de nos fouilles en Egypte l'année dernière ? Le muséum avait tourné sans moi pendant quelques semaines, vous aviez été agacé par les mails et les coups de téléphone incessants . Soit on est archéologue soit conservateur, pas les deux ! avez-vous répliqué. Je ne pourrais pas comme vous, vivre sans savoir où me loger et craindre de me retrouver coincé sous les rayons de soleil. Vous êtes un aventurier, je suis un chercheur...Je vous respecte et admire pour cela. Bref, retournons à cette fouille...Nous avions fait partie d'une belle équipe et nous avions fait de belles découvertes notamment, au niveau des parures. Il est bien stupide de dire qu'après tant d'année à fouiller cela ne sert plus à rien d'ouvrir de nouveau chantier.  Notre participation à l'article sur le rapport de fouille a été des plus enrichissant. Ce qui est frustrant quand nous travaillons en tant que simple archéologue c'est l'absence du suivi des objets. Ce qui sort d'Egypte appartient à l'Egypte. Alors, qu'elle a été ma joie en apprenant qu'un certain nombres de nos trouvailles près de Tell al Amarna se retrouvait à Dornia dans une exposition. J'avais reçus un carton d'invitation pour l'inauguration dans une grande galerie...Si je me souviens bien nous nous y sommes arrêtés la fois ou vous êtes passé par Dornia, nous avions commentés la lumière et la disposition des œuvres avant de passer à un débat sur le rééquilibrage des lumières dans la salle des minéraux.

A cette soirée, j'ai rencontré du beau monde, parlé à de nombreux collègues, certain plus intéressant que d'autre. La galerie était bien aménagée , les objets magnifiquement bien mis en valeur. J'ai demandé à Tanner, vous savez mon archiviste de croquer rapidement les dispositions et de prendre note pour aider au futur réaménagement d'exposition. Il est important de prendre des idées un peu partout. J'ai notamment rencontré le responsable de la galerie, un homme des plus compétant bien que je dois dire légèrement maladroit...

Je vous envois en pièce jointe les prospectus sur l'exposition , en deuxième page vous pouvez voir la bague en Jaspe rouge que nous avions trouvé l'avant dernière jour. Elle a été fort bien restauré, un beau travail d'orfèvre!

Avec tout mon respect
Orlin Begue


Le vampire, appréciait ce genre d'évènement, il n'avait pas de soucis de trouver des personnes ayant de la conversation et du savoir vivre par rapport à d'autre endroit qu'il hésitait à fréquenter. Sans s'inquiéter de devoir parler de son intimité,il discutais avec passion de l'archéologie, de l'histoire, de l'anthropologie et de muséologie. Il y avait bien quelques personnes embêtantes abordant les sujets fâcheux comme le budget ou le prix de la circulation des œuvres. Mais il s'en débarrassait bien vite  faisant mine de devoir parler à une autre personne ou d'aller contempler un des objets exposés parcequ'il avait mal observé. Tanner le suit avec sa tablette pour prendre des informations et appréciant aussi la soirée, surtout le buffet.

Malgré tout ce monde intéressant, sa nature asociale le rattrapa et il ressentis le besoin de se mettre à l'écart pour reprendre son énergie et contempler seul les objets de la fouille auquel il avait participé . Il demanda à Tanner de rester avec les autres, il a envie d'être seul devant les bijoux. Enfin seul... Malheureusement un homme était déjà présent devant les vitrines. S'il ne parlait pas cela ne le dérangerait pas...Après tout chacun avait le droit à la contemplation. Il s'approcha pour admirer ses découvertes quand il se prit un verre de sang sur son beau costume. Bien sûr le sang éclaboussa sa chemise blanche. Ce blanc immaculé dont il était fière de sa propreté, bousillé en un seul instant par un maladroit. C'était un vampire, il aurait pu l'entendre ou avoir de meilleurs réflexes. Alors qu'il restait de marbre prenant le mouchoir pour tapoter les dégât son esprit fulminé. Il pourrait jeter sa chemise, la bruler. un peu excessif comme méthode mais Orlin était intransigeant surtout si après le nettoyage il restait à peine la présence d'une tache ce n'était pas la peine qu'il la remette, il ne verrait que ça...Comme une verrue en plein milieu du vissage.

Il ne put s'empêcher d'exprimer son exaspération par un léger soupire en finissant d'essuyer la tâche. Il relevais son regard vers le criminel. Au moins, il avait l'amabilité de reconnaître sa faute et de l'aider.

Il prit la carte et la regarda attentivement avant d'ajouter

- Je n'y manquerait pas. Sec et directe sans être glacial ce qui était un effort monumental dans cette situation.

Son nom lui disait quelque chose, il chercha dans sa mémoire. Il se souvenait , sur le carton d'invitation.

-êtes -vous le directeur de cette galerie ?

Il rangea la carte dans la poche de sa veste avant de tendre sa main libre.  

-Orlin Begue... Je vous félicite pour ce vernissage réussit enfin outre cet accident...

Légèrement rancunier sur les bords, il appréciait peu qu'on perturbe son côté propre et perfectionniste. Pourtant, il était bien sincère sur la réussite du vernissage. Il appréciait les collections proposées et la manière dont elles étaient mise en valeur.

-Aimez-vous les bijoux ou l'Egypte ancienne ?

Il essayait tant bien que mal d'oublier la tâche sur sa chemise, délicat pour ce vampire accros à la perfection. Il essayait de jouer la stratégie du divertissement en questionnant cet homme sur ses préférences et ainsi en apprendre davantage sur sa manière d'avoir réfléchit l'exposition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: L’art est fait pour troubler. [Orlin Begue x Akli Nakshatra]   Ven 25 Aoû 2017 - 20:36


L’art est fait pour troubler.



Je souris, d’une manière, qui je l’espère dévoile la contrariété de la situation. Je n’ai pas pour habitude de rentrer en collision sur un invité pour l’affubler d’une tâche couleur vermeille. Je m’excuse de la façon la plus courtoise tout en lui proposant de payer les frais occasionnés par cette malencontreuse tâche.

Je l’observe silencieusement tandis qu’il lit la calligraphie de mon identité soigneusement imprimée d’une couleur dorée sur un fond noir. J’hoche lentement la tête pour affirmer qu’effectivement je suis le galeriste de ce merveilleux vernissage qui se déroule, pour l'instant, très bien.

- Je suis enchanté de faire votre connaissance, Monsieur Begue.Lorsqu’il tend la main vers moi, je viens fondre la mienne autour de sa paume et d’une pression parfaite, je le salue chaleureusement.

- Je vous remercie, je suis ravie que vous appréciiez les objets présentés ce soir… Et encore désolé pour votre chemise.. Je retire doucement ma main de la sienne et l’invite à continuer à admirer les divers œuvres qui nous entoure. Apparemment, cet invité est quelque peu rancunier pour me rappeler une nouvelle fois la bourde qui est étalé sur son vêtement mais je ne peux rien y faire, à part celui de m’excuser, encore et encore.

- J’aime l’Art dans sa globalité… Côté bijoux, j’apprécie le travail d’orfèvrerie de la marque « Elégance » … Mais ce n’est pas le sujet… Aimez-vous principalement l’Egypte ancienne ?

Nous marchons doucement entre les vitrines qui dévoilent de magnifiques bijoux mais aussi divers instruments et lorsque nous nous arrêtons pour admirer divers poteries, je me tourne vers lui et observe son profil.

- Oh ! Cela me revient ! J’ai lu « Les Chasses anti-vampire » ! Je me disais bien que votre nom ne m’était pas inconnu ! Êtes-vous venu ici pour des recherches ? Comptez-vous écrire un nouvel article ? Un nouveau livre peut-être ? Je lis beaucoup, ma bibliothèque peut l’en démontrer. Lorsqu’on est seul, lire est un passe-temps qui comble une certaine solitude.

Nous passons devant un serveur et j'attrape deux coupes d'un délicieux champagne, très doux aux papilles et lui tend le verre dans un sourire amène et une posture distingué, tandis que nous continuons à observer les œuvres qui sont exposés dans cette grande pièce.

Revenir en haut Aller en bas
Vampire ni pour ni contre
Messages : 89
Métier : Conservateur et écrivain
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire ni pour ni contre
MessageSujet: Re: L’art est fait pour troubler. [Orlin Begue x Akli Nakshatra]   Mar 29 Aoû 2017 - 15:06

Voilà, bien un évènement désagréable qui venait rompre momentanément le charme de la soirée. Lui qui affectionnait la perfection, il voyait dans la tâche sur sa chemise la porte vers le chaos, l'anarchie vestimentaire ! N'en voyais pas là la moindre exagération, son esprit rigoureux et austère avait tendance à exagérer le pire. Cet homme avait bien de la chance d'appliquer un professionnalisme vrillant la perfection, Orlin en était apaisé et il pouvait se concentrer sur l'exposition. Une fois l'échange de politesse passé, il cala ses mains dans son dos essayant de faire abstraction de sa chemise pour se concentrer sur les différentes vitrines. Il s'arrêtait parfois pour lui quelques indications, mais son œil expert lui donnait rapidement les informations essentielles à savoir sur l'objet.

la marque « Elégance », il avait vaguement entendu sa renommé, mais ne s'intéressant pas vraiment à la mode contemporaine et encore moins aux bijoux ne s'était jamais penché sur leurs créations. A nouveau, il fut un peu déçus par cet homme. Apparemment, il ne s'était pas renseigné sur tous ses invités. Sinon, il serait qu'il était là en tant qu'archéologue et conservateur du muséum de la ville. Comme pour le verre, il se rattrapa la seconde d'après en le reconnaissant en tant qu'auteur. Il lui parla d'un de ses premier livre dont lui-même avait presque oublié l'existence, trop concentré sur ceux avenir. Il ne pouvait donc pas lui en vouloir…Et puis, lui-même lorsqu'il accueillait des séminaires, il n'arrivait pas à se souvenir de tous les invités mineurs. Il afficha un sourire courtois bien que fort discret.

-Pas spécialement, ce n’est pas mon sujet far de recherche…mais vous voyez cet ensemble de bijoux…j’ai participé à sa découverte. J’ai profité d’avoir eu cette invitation en tant que conservateur du muséum pour les avoir de nouveau devant mes yeux…Par nostalgie peut être…

Il accepta la coupe avec politesse, la portant doucement à ses lèvres exprimant dans ses gestes son côté réserver.

-Je suis étonné que vous ayez lu et que vous vous souvenez de se livre ! Il assez vieux maintenant.

S'étonna-t-il avec sincérité.

-Oui, d'autres articles sont prévus ainsi que d'autres livres. Lisez-vous seulement des documentaires ou bien aussi des romans?

Demanda-il en pensant à son prochain roman écrit sous son pseudonyme qui allait sortir dans les librairies. Il s'arrêta devant une vitrine pour contempler l'objet exposé, admirant ses finissions et la minutie que cela avait demandé à une époque où tout se faisait à la main. Machinalement il porta le breuvage pétillant à ses lèvres avec une certaine satisfaction non feinte.

-Excusez-moi, je ne me suis pas renseigné...Depuis combien de temps avez-vous cette galerie ?

Il se tourna vers Akli avec un léger sourire d'excuse, se reprochant de ne pas avoir cherché toutes les informations sur l'endroit où il se rendait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L’art est fait pour troubler. [Orlin Begue x Akli Nakshatra]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L’art est fait pour troubler. [Orlin Begue x Akli Nakshatra]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le savoir est fait pour être partagé
» L'argent, c'est fait pour être dépensé [PV Van Atha'lith]
» Y'a des gens qui sont pas fait pour s'entendre ... [PV : Ethan Valtena]
» Quel pays est fait pour moi ?
» "Quel crime avons-nous fait pour mériter de naître ?" [PV Tenshi]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires World  :: Hors Rp :: Archives :: RPs Abandonnés-
Sauter vers: