AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


/!\ FORUM RP 18+ Yaoi au contexte contemporain fantastique. Monde dominé par les vampires. Maîtres/Esclaves - Politique - Action seront au rendez-vous /!\
 

Partagez | 
Noël attendra ! Bienvenue...chez toi ? [PV Quinn] [CLOS]

avatar

Messages : 96
Localisation : Siglo
Métier : Flemmard

Suppléments
Amour(s): Son adorable fermier
Maître/Esclave: Le vampire aveugle qui fait des sandwichs aux cornichons
Commentaires: Poil de carotte apathique qui a enfin trouvé un sens à sa vie ~

MessageSujet: Re: Noël attendra ! Bienvenue...chez toi ? [PV Quinn] [CLOS]   Jeu 20 Juil 2017 - 19:18

Maudite fierté
Lawrence & Quinn


Je finis par l’appeler, d’abord doucement puis plus fort. L’inquiétude dans ma voix attire Shadow qui doit avoir terminé son poisson et qui vient s’asseoir à mes côtés. Je suis à quatre pattes au dessus de mon rocher et je scrute les flots sans rien voir. Et s’il lui arrivait quelque chose ? Je deviens irrationnellement anxieux à l’idée que le vampire ne réapparaisse pas quand, soudain, quelque chose crève la surface. Je frôle l’arrêt cardiaque et en tombe sur les fesses.

Haletant, je réalise qu’il s’agit de Lawrence est non pas d’un quelconque monstre marin. Il s’extirpe hors de l’eau, trempé et...en sang. En deux secondes je me remets à genoux pour arriver à sa hauteur.

- Oh mon dieu, tu saignes... dis-je, angoissé. J’ai encore oublié qu’il était immortel.

Il m’explique d’une voix penaude sa mésaventure et ses mains se posent sur mes joues, elles sont glacées et il sent l’iode. Je m’en fiche, à son contact je me détends et attrape son poignet, j’ai besoin de sentir qu’il est bien là. De justesse, je m’empêche de le traiter d’idiot, parce qu’on ne se connaît pas encore suffisamment... Mais un jour je lui dirais qu’il m’impressionne bien assez au quotidien pour ne pas avoir besoin de faire trempette presque cul nu dans la mer et de se fendre le crâne sur des cailloux ! Je lui souris et fouille ma poche pour trouver un bout de tissus pas trop sale. J’ai tôt fait de le tremper dans l’eau et de tendre la main pour essuyer délicatement sa tempe et sa joue. Sa plaie est déjà fermée mais le sang demeure, j’en efface les traces.

Son visage est celui d’un enfant contrit et je ne peux m’empêcher de le caresser un peu plus longtemps que nécessaire.

----------------------------------------

Nous sommes finalement rentrés sans encombre et dans une ambiance plutôt décontractée même si j’ai la sensation que le vampire continue de se flageller. Une fois au manoir je passais un long moment à m’occuper de Kaze et aidais ensuite Lawrence à nourrir son chenil. Je me prenais vraiment d’affection pour les animaux et pas seulement les chiots qui étaient adorables mais aussi pour les moutons et les chevaux. Je comprenais mieux pourquoi Septimus les aimaient autant, bien plus que les hommes.

Pendant le repas, Kagame ne perd pas une seconde pour mettre les pieds dans le plat et je le regarde tellement de travers qu’il a l’air surpris. Jusqu’à présent je n’ai montré que les bons côtés de mon caractère et n’ai pas fait honneur aux mauvaises appréciations qui jonchent mon dossier, mais je les mérite parfaitement. L’asiatique ne se doute pas qu’il vient de retourner le couteau dans la plaie et je sais que Lawrence s’en veut déjà terriblement pour ce qu’il s’est passé cette nuit. Son absence de réponse est éloquente et me donne le courage de répondre.

- C’était merveilleux, j’ai découvert plein de choses et Lawrence est un guide hors pair.

J’insiste sur mes derniers mot et je crois bien que la lueur vindicative dans mes yeux dissuade Kagame de me questionner davantage et de titiller son enfant à ce propos. Je me détends et souris avec plus douceur. Le sujet glisse sur une pente un peu moins abrupte : le bain de Lawrence. C’est vrai que nous n’avons pas encore eu le temps de nous doucher, je sens la paille et les chevaux. Sam n’en rate pas une pour taquiner son ami et je plonge peu à peu dans le silence.

Ils ne me mettent pas à l’écart sciemment, c’est juste que je ne sais pas à quoi ils font allusion et que je suis trop discret pour m’immiscer entre eux. Je ne le prends de toute façon pas mal et suis content de voir Lawrence se fendre d’un sourire. Ce dernier me contourne et attire mon attention en posant sa main sur mon épaule. Il me propose un verre de vin que j’accepte tandis qu’il m’explique ce dont ils discutaient. Une fois de plus il se montre vraiment délicat à mon encontre.

Mon regard croise celui de Sam, ils se connaissent donc depuis tout ce temps, je me demande si Kagame est leur père à tous les deux. En tout cas je comprends mieux leur indéfectible amitié. Je souris à mon tour et stop Lawrence avant qu’il ne dépasse les trois-quarts de mon verre. Je n’ai jamais bu d’alcool et je me dis que je ferais bien d’éviter d’en consommer alors que je ne sais pas quel effet cela aura sur moi. Mais cette stupide fierté me pousse à jouer les durs. Les trois vampires boivent du vin, je n’ai pas envie qu’on me considère comme un enfant en dépit des siècles qui nous séparent.

Après quelques cuillères de soupe, délicieuse et chaude. Je me risque à prendre une gorgée dans mon verre. Le goût est âpre sur ma langue, c'est fort et ça brûle ma gorge. Beurk. Mais pourquoi quelqu’un boirait ça ? Un coup d’œil discret me confirme que Sam, Lawrence et Kagame n’y voient aucun inconvénient et descendent même leur ballon avec rapidité. Je tente une nouvelle gorgée et retient une grimace. C’est vraiment mauvais, peut-être qu’avec un sucre ou deux... Non ! Est-ce que j’ai cinq ans ? Non. Bien. Je me débarrasse de ma boisson entre deux bouchées de nourriture pour en faire passer l’amertume. Mon verre terminé je laisse Lawrence me resservir, maudit égo, maudit vin et maudits vampires. J’oublie que contrairement à moi... ils ne ressentent pas les effets de l’alcool.

Vers la fin du repas j’ai chaud, mes joues sont rouges et mon regard est un peu incertain. J’ai l’impression, en tournant la tête, que les images ont du mal à suivre, les arrêtes sont un peu floues. Et je trouve ça plutôt drôle alors je souris avec une certaine naïveté.  

HRP:
 

Code by AMIANTE

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Blue rhapsody

avatar

Blue rhapsody

Messages : 128
Localisation : Siglo - Irlande
Métier : Eleveur de chevaux et écrivain

Suppléments
Amour(s): Son merveilleux rouquin ♥
Maître/Esclave: Le garçon au grain de beauté sous l'oreille.
Commentaires: Aveugle mais d'une grande douceur naturelle. Un reste de bleu saisissant dans les yeux. De l'amour à revendre. Ahh, et adore les chevaux !

MessageSujet: Re: Noël attendra ! Bienvenue...chez toi ? [PV Quinn] [CLOS]   Ven 21 Juil 2017 - 9:20

Le vin est bon, je me permets rapidement d’expliquer à Quinn qu’il a cinquante ans d’âge d’où son odeur forte et son goût ambré en bouche, ainsi que sa couleur, qui confirmation de Sam et Kagame à l’appui, porte sur un brun rouge caractéristique des crus matures. Visiblement mon protégé a l’air d’apprécier puisque je suis convié à le resservir. De plus je ne fais pas vraiment attention au fait que nous vampires ressentons peu les effets de l’alcool, ou bien seulement après avoir sifflé la moitié de la cave d’un trappiste, mais que lui en tant qu’humain ne va pas tarder à connaître ces effets. Je me contente de prendre mon repas, après tout je n’ai pas à être derrière son dos à lui dire quoi faire, s’il veut boire un peu il en a parfaitement le droit ; ma maison est un lieu de liberté et je souhaite lui permettre de profiter au maximum de sa présence à mes, nos côtés. D’ailleurs Kagame annonce qu’il repartira dès demain soir, à l’origine il ne venait que pour accompagner Quinn et ses affaires l’attendent, ainsi que ses esclaves à Dornia.
Tout le monde finit sa soupe et son verre après avoir discuté tranquillement de la nuit et de ce qui nous attend lors de la prochaine. Les courses semblent être d’actualité, normalement c’est Sam qui s’en charge pendant que j’avance au mieux à la ferme, mais comme Quinn est là, je lui fais part de mon envie de lui acheter des vêtements plus personnels ainsi que tout ce qui lui fera plaisir dans la mesure du possible évidemment, bien que je ne m’étale pas sur le patrimoine financier qui est le mien…Mon titre de noblesse et l’activité importante de la ferme me mettent amplement à l’abri du besoin, et comme je ne suis pas dépensier…
Je reçois une notification de Talos au moment de débarrasser la table. C’est un récent acheteur qui souhaite prendre rendez-vous pour voir les étalons afin de choisir s’il « passera commande » ou non chez nous. Je demande à Talos de programmer pour la semaine prochaine, au vu des dégâts sur le toit on va avoir du boulot jusque-là. Kagame nous souhaite une bonne nuit et vient m’embrasser le front.

- Tu sors, Sam ?

- Euuuh…Oui pourquoi ? ça se sent tant que ça ?

- Comme une rose au milieu d'un champ de coton. J’en connais un qui va être ravi…

Fais-je en pensant à Roy.

- Ohh tu sais on va juste chez lui mater un film et manger probablement un fish’n’chips, il sait pas cuisiner comme toi mon Lawrence, c’est une tragédie !


- Je te ferai de bons onions rings pour sauver tes papilles ! Allez amuse-toi.

Je lui lance une accolade et je sais qu’il est soulagé que je prenne bien cette fréquentation. Comment pourrais-je ne pas me réjouir pour lui après toutes les années qu’il a passées en solitaire ? La porte claque, emportant une flagrance de vêtements propres et de gel coiffant.
Seul à seul avec Quinn qui n’a pas bougé de sa chaise, je commence à me demander s’il va bien, avant de m’approcher suffisamment pour comprendre le problème : il est rond comme une pelle.

- Tu as trop bu.

Il me suffit de poser une paume sur son front pour m’en apercevoir. Il est bouillant et il ricane à moitié.

- Tu devrais monter te coucher. Allez, je vais prendre une douche et je t’apporterai une tisane.

Ma main dérive vers ses cheveux, comme si ce geste allait devenir une habitude de tendresse naturelle et de compassion à son égard. Je m’en veux un peu de le laisser crapahuter jusqu’à sa chambre tout seul mais je sens vraiment la marée et le sel me gratte les aines. Je passe par le sèche-linge pour attraper un caleçon propre, laissant mes affaires sales dans le panier de linge sale. Ce n’est qu’une fois nu que je réalise que mes vieilles habitudes ne vont pas pouvoir fonctionner…Une main sur le sexe, je m’appuie contre la porte.

- Quinn ? Tu es encore là ?

Pas de réponse. Il a dû monter, je n’entends pas sa respiration. J’inspire profondément et me lance, courant jusqu’à l’étage en utilisant mon pouvoir, me cognant dans la rambarde, filant jusqu’à ma chambre. Ouf, sauvé !
La douche me fait du bien, délasse ma nuque et je peux enfin ôter la pellicule collante de sel qui me tient lieu de seconde peau. Le savon à la fleur d’oranger embaume et je m’assure de sentir bon avec un geste que je ne me connais pas…levant les bras pour flairer mes aisselles, mais a priori tout est en ordre. Je me frotte les cheveux vigoureusement pour les sécher, enfile mon caleçon de nuit et un t-shirt simple avant de redescendre préparer une tisane à la mauve et à la passiflore pour Quinn. Quand elle est prête et fumante avec une bonne cuillère de miel dedans, je la lui monte, toquant doucement à sa porte sans sentir la brûlure de la tasse.

- C’est le docteur, je t’amène ta tisane, ça t’évitera de te sentir mal et tu devrais bien dormir avec ça. Je peux… ?

_________________


So kind ♥:
 


Rp en #0066ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 96
Localisation : Siglo
Métier : Flemmard

Suppléments
Amour(s): Son adorable fermier
Maître/Esclave: Le vampire aveugle qui fait des sandwichs aux cornichons
Commentaires: Poil de carotte apathique qui a enfin trouvé un sens à sa vie ~

MessageSujet: Re: Noël attendra ! Bienvenue...chez toi ? [PV Quinn] [CLOS]   Ven 21 Juil 2017 - 11:09

Maudite fierté
Lawrence & Quinn


Cinquante ans d’âge.
Je dévisage les trois vampires comme s’ils étaient fous, évidemment que c’est mauvais, ce truc est deux fois plus vieux que moi. Mais à ce qu’il parait, c’est un « cru mature », mh, mh. La soirée se poursuit et je m’efforce de bien me tenir... Lawrence veut que nous allions faire des courses demain, Kagame dois déjà repartir et je fais la moue. Le vieux vampire va me manquer. J’accepte néanmoins, en réalité je suis dans un état où je serais partant pour faire n’importe quoi. Lawrence pourrait bien me proposer d’aller grimper sur le toit de la grange ou de faire un petit tour dans la mer, je n’y verrais aucun inconvénient. Vraisemblablement ma fierté mal placée croît de manière exponentielle lorsque j’ai bu.

L’heure de quitter la table approche, Sam qui est tout embaumé s’esquive habilement et je ne peux m’empêcher de glousser, on dirait un adolescent en mal d’amour et c’est très mignon. Et je ne sais pas ce que sont que des « Onions Rings » mais je trouve ça drôle. Kagame nous quitte à son tour et je reste seul avec mon vampire. Je suis toujours assis à ma place, les dessins dans les veinures du bois me fascinent. Whoah... c’est un chien ça ? Je ne me rends même pas compte que Lawrence s’approche, c’est sa main froide qui me ramène sur terre.

-  Mhhh... Nan, je lui réponds avec l’effronterie qui me caractérise en règle générale et que je lui ai soigneusement caché jusqu’à présent.

Ma tête se renverse en arrière pour le regarder et mieux profiter de ses doigts sur mon front. C’est frais... ça me fait du bien. Mes yeux se ferment quand sa main dérive dans mes cheveux, c’est presque si je ne lui grogne pas dessus quand il recule, dépité. J’aime quand il me touche. En plus il m’abandonne pour aller se doucher, le traître.

D’un autre côté je dois avouer que je suis assez soulagé de le voir partir : il me manque un verre ou deux pour noyer totalement ma dignité et je n’ai pas du tout envie de tituber devant lui, ce que je ne manque pas de faire une fois qu’il a disparu de mon champ de vision. Uh oh, je n’ai pas trop bu, c’est juste le sol de sa maison qui est instable, très instable. Ce tapis me veut du mal, c’est évident. Laborieusement, je carapate dans la salle de bain et me rattrape sur le lavabo. Mon visage rouge et un peu échevelé me fait face dans le miroir pendant que je me déshabille. Je ne sais pas encore quoi faire de mes vêtements alors je laisse tout tomber dans la panière à linge.

La douche me fait du bien et en dépit de mon état je me récure de fond en comble. J’insiste en particulier sur mes cheveux et mes ongles. Je déteste la saleté incrustée et si l’odeur des chevaux ne me dérange pas sur Kaze et Tenmaru, je n’ai aucunement envie de la retrouver sur mes mains ! Une fois propre et sec je suis confronté à un nouveau défi : je n’ai pas emporté de vêtements avec moi. Mh. D’un autre coté Sam étant parti et Kagame surement déjà couché... je ne risque que de croiser Lawrence, pas vrai ? Et tant qu’il ne me tripote pas, personne ne saura que je me promène tout nu ~

Ma décision prise, je me glisse dans les couloirs en tenue d’adam. Je me sens comme Rambo en pleine mission même si au final il me faut à peine quelques secondes pour m’engouffrer dans ma chambre. La porte close, je rampe jusqu’à ma valise pour en sortir un caleçon propre et un t-shirt que j’enfile à la hâte. Grimper sur mon lit me demande plus d’efforts que je ne l’aurais cru et je m’y laisse tomber à plat ventre... Mon semblant de musculature a eu le temps de refroidir et je réalise combien j’ai mal au dos, aux fesses et aux jambes. En fait, je découvre des muscles là où je croyais n’en avoir aucun et je peux vous assurer qu’ils sont tout aussi courbaturés que le reste de ma personne. Je geins plaintivement, le nez dans mon coussin. Je crois bien que j’ai un peu trop remué l’alcool dans mon estomac en crapahutant jusqu’ici, l’allégresse est passée je me sens juste lourd, engourdi. Et chaud.

Lawrence frappe à ma porte pour jouer les infirmiers et je roule sur le dos, échoué en croix sur le matelas.

-  Oui, entre...C’est ouvert, dis-je en souriant.

Je n’ai toujours pas appris à fermer cette porte et, pour le moment, je m’en félicite car j’ai tout sauf le courage de me lever pour aller lui ouvrir. C’est tout juste si je parviens à me redresser pour m’asseoir sans gémir. Je sens que demain tout ça va être drôlement difficile à remuer.

Je le remercie en étirant avec maladresse ma nuque qui émet un craquement sonore et me fait soupirer.

-  Quand je t’ai dit que j’avais l’impression d’avoir cent ans, je marmonne en passant une main dans mes cheveux encore humides.

Code by AMIANTE

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Blue rhapsody

avatar

Blue rhapsody

Messages : 128
Localisation : Siglo - Irlande
Métier : Eleveur de chevaux et écrivain

Suppléments
Amour(s): Son merveilleux rouquin ♥
Maître/Esclave: Le garçon au grain de beauté sous l'oreille.
Commentaires: Aveugle mais d'une grande douceur naturelle. Un reste de bleu saisissant dans les yeux. De l'amour à revendre. Ahh, et adore les chevaux !

MessageSujet: Re: Noël attendra ! Bienvenue...chez toi ? [PV Quinn] [CLOS]   Ven 21 Juil 2017 - 12:16

Comme la veille, il a pu lui aussi se laver et son odeur naturelle alliée au gel douche me rend tout chose. Un frisson me court le long du ventre. Je vais m’asseoir sur le lit et dépose à tâtons la tasse fumante de laquelle émane un bouquet fleuri très agréable, mais surtout médicinal. Quinn est couché, vautré serait plus exact quand je le cherche sur les draps. Rien d’étonnant là-dedans, la première fois que j’ai bu je n’en menais pas plus large.

- Qu’est-ce que je devrais dire alors, je suis un grand-père à côté de toi. Tiens.

Ebouriffant ses cheveux doux tout juste secs, je lui tends la tasse et souffle doucement dessus.

- Tu vas t’y faire, c’est un rythme un peu difficile au début. Demain tu pourras dormir, je ne compte pas t’imposer les activités de la ferme tous les jours, tu n’auras qu’à venir quand l’envie te prend. Je n’aurais pas aimé qu’on m’impose cette vie…alors je crois que je ne peux que te laisser les libertés que tu souhaites. J’ai du mal à m’imaginer l’existence que tu as pu mener, je voudrais y parvenir…mais…je n’ai jamais eu de compagnie auparavant, d’esclave je veux dire…
- je grimace un peu, ce mot je le déteste, Quinn n’est pas mon esclave, il ne va pas faire mes repas, pendre mon linge et repasser mes habits ! – alors pour moi c’est aussi nouveau que pour toi. Si je fais mal quelque chose ou si tu es malheureux, j’aimerais que tu viennes me le dire, ou que tu le dises à Sam. Notre relation doit être basée sur la confiance, et le respect, même si dit comme ça c'est certainement ridicule pour toi, on a dû te dire ça trop de fois...?

La tasse refroidit au creux de mes mains et quand elle est à une température supportable je la glisse dans celles de Quinn. Ce long discours aurait peut-être dû voir le jour plus tôt…tout comme la suite qui s’annonce dans mon esprit et que je ne parviens pas à retenir.

- Autre chose…à propos de…mon régime alimentaire. Tu as pu constater que je privilégie la nourriture humaine, c’est une lubie pour certains, un manque d’assumation pour d’autres. Je ne vais pas si loin, il n’y aucun principe derrière cette pratique, pour moi c’est simplement continuer d’être un peu humain…et puis je ne peux pas me passer des desserts qui ont fait mon enfance !
– je pense surtout aux pancakes au miel…Il faudra que je lui en fasse ! - Toutefois je suis amené à boire…du sang, comme cette nuit. Je ne me nourris jamais à la source, mais je ne te cache pas que ta présence réveille des instincts soumis jusque-là…Aussi si tu vois que je me comporte de manière un peu trop cavalière à ton égard, n’hésite pas à me rappeler à l’ordre. Je reste un prédateur sous des dehors civilisés. A moins que…tu…que tu… - tu tu tu ? Elle vient cette phrase oui ? Et qu’est-ce que je fais penché sur lui comme ça… ? – tu accepterais ? – Presque un murmure soufflé contre sa gorge. Non, vraiment je n’aurais pas dû pousser la porte de cette chambre, d’autant que son état d’ébriété rend son sang beaucoup plus odorant, ce qui n’est pas pour m’attirer dans ses filets et me rendre...nerveux.

_________________


So kind ♥:
 


Rp en #0066ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 96
Localisation : Siglo
Métier : Flemmard

Suppléments
Amour(s): Son adorable fermier
Maître/Esclave: Le vampire aveugle qui fait des sandwichs aux cornichons
Commentaires: Poil de carotte apathique qui a enfin trouvé un sens à sa vie ~

MessageSujet: Re: Noël attendra ! Bienvenue...chez toi ? [PV Quinn] [CLOS]   Ven 21 Juil 2017 - 13:21

Maudite fierté
Lawrence & Quinn


Le parfum qui l’accompagne est très agréable mais je ne saurais dire si je préfère l’odeur discrète de sa peau ou celle de la tisane qu’il m’apporte... quelque chose me dit que j’ai un faible pour la première. Je me décale pour lui faire un peu de place au bord de mon lit.

- Pour un grand père je te trouve de un : très bien conservé et de deux : drôlement en forme. En tout cas en comparaison de moi qui vais avoir du mal à marcher après une journée passée dehors.

Il est de retour avec ses discours et ses inquiétudes et je ne peux m’empêcher de lui sourire. Il se fait vraiment du soucis pour moi et pour mon acclimatation ici. L’alcool me délie un peu les lèvres et je me vois lui répondre:

- Si tu pouvais te l’imaginer, Lawrence, je t’assure que tu ne douterais plus que je puisse être heureux ici, même si tu m’exploitais à la ferme.

Mon habituel rictus aux lèvres, je me redresse suffisamment pour récupérer ma tasse dans les mains du vampire et en boire une gorgée. À l’inverse du vin c’est doux et délicatement parfumé.

- En réalité... personne ne me l’a jamais dit. Si je suis ton premier...humain, tu es mon premier vampire, et le premier immortel que je rencontre à parler de respect et de confiance avec quelqu’un comme moi.

J’évite habilement ce mot qui nous dérange tous les deux et qui, je trouve, qualifie très mal notre relation. J’ai bien conscience de lui appartenir, il doit posséder un de ses papiers avec son nom en bas qui stipule qu’il est le digne propriétaire de ma personne. Et cela ne me dérange pas mais, pour autant, je ne me considère pas vraiment comme son esclave ni lui comme mon maître. Peut-être que je devrais. Pour moi, il est « Lawrence » et c’est bien mieux qu’un simple maître.

Mes pensées m’ont emportée très loin alors que je sirote ma tisane et le vampire a lentement bifurqué vers un sujet plus épineux : son alimentation. Je pose ma tasse et tourne la tête vers lui mais j’ai du mal à me focaliser sur ce qu’il dit... Et j’ai beau me concentrer, je suis complètement hypnotisé par le bleu de ses yeux, par ses lèvres pleines qui sont proches, si proches. Son attitude est-elle cavalière ? C’est indubitablement un cavalier mais son attitude... Je souris bêtement et me fustige, oh Quinn croit moi c’est la dernière fois que tu touches au vin !

Lawrence est penché sur moi et j’ai machinalement renversé la tête sur le côté pour lui offrir ma gorge. Son souffle me caresse, me hérisse de frissons et mon cœur rate un ou deux battements. Mon instinct me souffle que je devrais avoir peur, que je devrais essayer de fuir parce que c’est effectivement les lèvres d’un prédateur qui frôlent ma carotide. Mais au contraire, je ne suis pas inquiet, juste engourdi. Ma main est posée sur son avant-bras, invitante.

- Tu peux... Ma voix se réduit à un filet, un murmure.

Je n’ai jamais été mordu mais comme beaucoup j’ai été préparé à l’être et sans doute bien moins délicatement que ce que se permettra Lawrence. La caresse de sa bouche sur ma peau se fait plus appuyée... plus pressante, jusqu’au moment où il s’arrache brusquement à mon emprise. En un battement de cil il est déjà à l’autre bout de la pièce, me souhaite précipitamment bonne nuit et la porte se referme sur sa silhouette. J’ai à peine eu le temps de sursauter.

Il n’a pas mordu. Je me laisse retomber dans mon coussin, perplexe. Ce vampire est une énigme.

Code by AMIANTE

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Blue rhapsody

avatar

Blue rhapsody

Messages : 128
Localisation : Siglo - Irlande
Métier : Eleveur de chevaux et écrivain

Suppléments
Amour(s): Son merveilleux rouquin ♥
Maître/Esclave: Le garçon au grain de beauté sous l'oreille.
Commentaires: Aveugle mais d'une grande douceur naturelle. Un reste de bleu saisissant dans les yeux. De l'amour à revendre. Ahh, et adore les chevaux !

MessageSujet: Re: Noël attendra ! Bienvenue...chez toi ? [PV Quinn] [CLOS]   Ven 21 Juil 2017 - 22:35

Next ♥

_________________


So kind ♥:
 


Rp en #0066ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Noël attendra ! Bienvenue...chez toi ? [PV Quinn] [CLOS]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Bienvenue chez nous
» Bienvenue chez moi...
» [Event] Bienvenue chez Rose
» Tadadam ! Joy ! Serpentard
» Bienvenue chez moi ! [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires World  :: Hors Rp :: Archives :: RPs Terminés-
Sauter vers: