AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


/!\ FORUM RP 18+ Yaoi au contexte contemporain fantastique. Monde dominé par les vampires. Maîtres/Esclaves - Politique - Action seront au rendez-vous /!\
 

Partagez | 
Une petite partie ? [Flashback / PV : Aiden]
Vampire odieux
Messages : 25
Métier : Représentant d'un grand laboratoire asiatique
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire odieux
MessageSujet: Une petite partie ? [Flashback / PV : Aiden]   Dim 4 Juin 2017 - 18:57


Une partie ?
Ma foi, encore un jour ordinaire à la boutique que je me disais. Je suis dans ma cage à la boutique, à attendre mon sort, comme chaque jour. Et chaque jour se passe sans réel changement. Toujours la même routine, avec parfois quelqu'un qui part, mais il y a très vite un autre pour le remplacer. Un autre avec qui parler un peu, faire une partie de cartes, passer un peu le temps. Mais le temps semble ne pas passer, c'est si lent, si long, si chiant.. J'observe l'obscur dehors, plongé dans la nuit en soupirant. Il était encore tôt, les gamelles venaient seulement d'être distribués et je commençais à manger cette bouillie à laquelle je me suis finalement habitué. Ou est-ce plutôt mon estomac qui a appris à le supporter ? Très bonne question. Je mange lentement, je profite, j'ai tout mon temps après tout, la journée ne fait que commencer. Ça n'allait pas tarder à être l'heure d'ouverture, il allait peut-être y avoir de nouvelles marchandises. En tout cas, le propriétaire à l'air un peu agacé cette fois. Il regarde ses feuilles avec exaspération tout en comptant les cages vides. Visiblement, il y a un soucis quelque part, mais je ne comprenais pas quoi. Et je n'ai pas demandé non plus, ce n'est pas mes affaires. Je tâche de rester calme en finissant mon repas avant de bosser le bol dans l'allée pour le ramassage.

J'écoute parler le propriétaire et le vendeur. Plus de places, ils allaient devoir serrer un peu les rangs le temps de recevoir les nouvelles cages. Oh, peut-être aurais-je un colocataire ? Si je puis dire ainsi. Je ne dit pas un mot et continue de regarder le dehors en rêvassant. En pensant à cette liberté que je ne mérite pas. Je songe un peu à mon ancien maître, lui qui était si gentil. Mais c'est du passé désormais, je n'ai plus à y penser, juste à attendre ce que me réserve l'avenir. Le propriétaire me donne mon paquet de cartes pour la journée et me tapote la tête. Je suis mignon qu'il dit, autant le rester. Finalement, ils commencèrent à bouger les autres esclaves pour gagner de la place, à en mettre plusieurs ensembles. Puis je vis le vendeur déverrouiller ma cage, on dirait bien que moi aussi j'aurais le droit à un copain. Ou est-ce moi qu'on allait bouger ? Apparemment oui, il me prit par la manche et m'emmena un peu plus au fond, vers une autre cage.

Il y avait déjà quelqu'un dedans, un jeune visiblement bien humain. On me balance avec lui, verrouille la cage et nous abandonnent l'un avec l'autre. Je souris légèrement en le regardant. Il a une bonne bouille quand même ce petit là ! Tout blanc, même les cheveux... Et ses yeux ont l'air d'avoir une couleur particulière.. Comment on appelle ça, albinos non ? Oh peu importe, ce n'est pas si important. Je tentais de me rappeler si on s'était déjà croisé ou aperçu.... Hmm, je n'ai pas l'impression non, ou alors j'ai déjà oublier ? Ce serait dommage. Je me met bien assis en faisant en sorte de ne pas le cogner avec mes jambes et de ne pas prendre trop de place. La cage est pas très très grande alors autant éviter de se faire du mal. Je regarde autour de nous, c'est calme. Je finis par sortir mon jeu de cartes de ma poche et sourit au jeune homme :

« Moi c'est Arthur ! Une petite partie ça te dit ? »

Une approche un peu banal, mais on allait pas rester à se regarder comme si on était des monstres. On est pas des monstres après tout et qui sait combien de temps on allait rester coincé tout le temps dans notre petite prison. Je sortais les cartes de l'emballage et commença à mélanger même si je n'avais pas encore eu de réponses. Si ça se trouve il allait me dire d'aller me faire voir mais peu importe, au moins j'aurais tenter de trouver une méthode pour tuer le temps avec lui. On a tout le temps, la boutique vient seulement d'ouvrir. Pas encore de clients en vue, on peut se permettre de s'amuser un peu. Après peut-être qu'il ne sait pas jouer, mais c'est pas grave, j'ai tout mon temps pour lui apprendre si il le souhaite. Alors je mélange mon paquet pour nous préparer ce petit jeu, histoire de s'occuper. Histoire de passer le temps, jusqu'à ce qu'on sorte de cette cage.


Dernière édition par Arthur le Jeu 20 Juil 2017 - 4:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 168
Métier : apparemment je dois servir les truc à croc ...
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Une petite partie ? [Flashback / PV : Aiden]   Dim 4 Juin 2017 - 20:45


Une petit partie
Feat Arthur.




Combien de temps ? 1jous ? 1 semaine ? 1 mois ?  … Tu ne savais plus et à vrai dire tu ne voulais plus t’en souvenir. Ta vie n’étais qu’un immense désastre … Tu as tué les deux seule femmes qui tenait à toi et à qui tu tenais. Tu n’avais plus le gout de vivre depuis ça, enfin sauf quand tu repense a Jessy, l’homme avait qui tu avais aimé passer tant de temps … celui qui avait pansé tes plaies avec ce sourire que tu n’oublieras jamais. Malheureusement lui aussi … Tu l’avais tué… enfin il c’était sacrifier pour toi, il l’avait fait par amour… ces dernier mots qu’il t’avait adressé, enfin murmurer a l’oreille restera toute ta vie graver dans ta mémoire… Ensuite cet homme, enfin ce monstre a croc répugnant t’avait fait tant de mal, croyant pouvoir dompter un fauve tel que toi, plutôt rêver mon loulou. Désespérer par ton cas, il t’avait ramené ici, le regard du vendeur se fit … énerver en te revoyant remettre les pieds dans une de ces fichus cages.

Tu n’aimais pas rester ici mais tu n’étais pas méchant avec le vendeur, il était même le plus sympa des vampires que tu avais connu, malgré la nourriture infâme qu’on vous servait, cette bouillie étrange. Bien qu’affamé tu ne mangeais que peut dans la gamelle qu’on vous servait, tu donnais souvent la fin de ton bol a ton voisin quand il le réclamait. La boutique n’était pas encore ouverte mais tu avais remarqué de l’agitation au niveau du comptoir, là où se trouvait le gérant et le propriétaire. Tu essayais d’écouter discrètement après avoir posé ta gamelle devant avant le ramassage. Tu compris vite qu’il allait falloir faire de la place. Tu priais pour rester seul, le gérant passa ramasser les gamelles en te tendant un livre, il savait qu’avec ça tu n’embêterais personne, tu adore lire, grâce à ta mère qui t’avait enseigné la passion de lire et d’écrire, et c’est d’ailleurs pour ça que tu gardais le journal qu’elle t’avait offert, celui qui était dans le sac avec le peu d’affaire que tu avais dans l’arrière-boutique, tu ne pouvais pas écrire mais tu attendais l’occasion de te faire adopter pour pouvoir écrire de nouveau.

Tu t’installas alors dans le fond de ta cage, ouvrant le bouquin pour commencer à le lire, le gérant avait vite comprit quel style de livre tu aimais par-dessus tout, les livres d’aventure, ceux ou le héros sauve la princesses ou alors celui de l’aventurier prêt à tout pour avoir les trésors aztèque qu’il recherche depuis des années. Enfin bref, commençant rapidement à lire, pages après pages, tu priais dans le fond pour que le gérant ne t’emmène pas un de ces fichus esclaves, bien que tu en soi un aussi, avec toi. Tu voulais rester en paix, tranquille et seul pour lire se livre. Mais malheureusement, tu entendis ta cage se déverrouillé et faire entrer un blondinet qui te fixa quelque seconde… Quoi … ta un truc sur le visage ou quoi ? Tu ne dis rien enfin, un simple « pfff » sorti de ta bouche alors que tu reportas ton attention sur ton livre, reprenant ta lecture sur ce jeune héro au grand cœur nommé Arthur, ce genre de prince prêt à tout pour son royaume.

Le blondinet te regarda quelque seconde avant de s’asseoir plus confortablement. Il regarda autour de vous, surement pour calculer le peu de place que vous aviez pour deux personnes. Tu soupiras un peu en lisant, mais les paroles du jeune homme te sortis de ta lecture, en effet… Coïncidence ou non, le jeune garçon portait exactement le même nom que le héros de ton livre actuel. Tu fermas le livre en gardant la page ou tu étais rendu et demanda alors :

«Tu peux répéter s’il te plait ? Tu t’appelles Arthur ? »

Peut-être avait tu mal entendu, tu regardas alors le garçon avec insistance, comme si c’était super important pour toi de savoir ça. Peut-être est-ce le fait que la coïncidence était si parfaite que tu allais sans doute t’intéresser au jeune homme, toi le petit gars encore si naïf pour tes 19 ans. Tu attrapas alors un bout de papier prêt de la cage et le cala entre les deux pages du livre, là ou ta lecture avait été stoppé. Regardant de nouveau le blondinet avec insistance, sans lâcher son regard du sien.

Apres quelques seconde d’attente, tu eu ta réponse, il s’appelait bel et bien Arthur … Une si grand coïncidence ne pouvait pas être réel. Tu lâchas un léger sourire, le genre de sourire que tu ne laisses échapper qu’une fois tous les 500 ans … tu tendis timidement la main et dit d’un air un peu gêner :

« Moi c’est Aiden … Je… je ne sais pas jouer aux cartes… »



(c) Mellusa ~


_________________


I WANT MY FREEDOM

I see it... my freedom... Why is it so difficult to join it?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire odieux
Messages : 25
Métier : Représentant d'un grand laboratoire asiatique
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire odieux
MessageSujet: Re: Une petite partie ? [Flashback / PV : Aiden]   Dim 4 Juin 2017 - 21:49


Une partie ?
Finalement il a l'air plutôt sympathique ce petit là. Enfin petit, je ne sais même pas l'âge qu'il a. Si ça se trouve nous avons le même âge ou il est même plus âgé que moi. Il ne faut jamais juger l'âge de quelqu'un rien qu'à la vue après tout. Je ne jouais pas à ce jeu là en tout cas. Ça pourrait très mal finir. Le garçon avait un livre, sûrement un prêt du vendeur pour être un bon garçon, tout comme moi et mes cartes. Il semblait surpris d'entendre mon prénom et demanda confirmation. Bah voyons, je m'appelle juste Arthur, je suis loin d'être un roi ha ha. Donc je lui ait redit et ça semblait lui faire plaisir. Bon, tant mieux d'une part, au moins on arriverais peut être à s'entendre. Même si j'ignorais pourquoi une telle fixette sur mon prénom. Une ancienne connaissance peut être. Bah, je pense que je le saurais bien assez vite ! Alors je souris et l'écoute. Aiden, c'est mignon comme prénom, tout comme lui si j'osais dire. Bah quoi ? Il est mignon, j'ai bien le droit de me le dire. Il avoua ne pas savoir jouer aux cartes. Oh ce n'est pas un problème, je vais lui apprendre. Je fis un peu de place entre nous deux et distribua quelques cartes avant de reprendre la conversation.

« Enchanté Aiden ! Alors c'est tout con ! »

Je prie un peu de temps pour lui expliquer le petit jeu que j'avais inventé. Un simple petit duel où il faut mettre une carte plus forte que celle posée auparavant avec une main de sept cartes. La manche se finit quand un joueur ne peut monter plus haut et celui qui a ainsi mis la plus forte gagne un point, et ainsi de suite jusqu'à épuisement du paquet. C'est débile, mais au fond, je ne connaissais pas vraiment d'autres jeux. Moi, on me demandant souvent de les trier les cartes pour passer le temps alors je n'ai pas eu le temps d'apprendre à jouer au poker ou à quoi que ce soit d'autres. Alors on commençait bêtement notre petit jeu, pas trop fort pour ne pas déranger les voisins qui pour certains faisaient une petite sieste. Puis finalement je redressais la tête vers lui et sourit, reprenant un peu la conversation :

« Qu'est-ce que tu lisais si c'est pas indiscret ? Ça avait l'air de te passionner. »

Ai-je oser lui demande avec un léger sourire aux lèvres, intéressé par le jeune homme. Pour le moment, tant que la clientèle est susceptible d'entrer et de nous écouter, autant parler de sujets pas trop sensibles comme le dehors ou les vampires. Si on disait une chose qu'il ne fallait pas, ça aurait été un bon coup dans le dos en guise de punition. Et je n'ai pas spécialement envie qu'on nous fasse du mal. Alors autant parler de son livre qu'il a l'air d'affectionner, autant parler de ce qui occupe nos misérables journées dans cette cage et cette boutique. Certains dorment, d'autres rêvent comme moi. Mais ce genre de choses n'occupent pas éternellement. Le jour, quand le vendeur est pas là, on parle de tout et de rien, certains profitent pour s'accorder un peu de chaleur, un peu d'amour. Je ne pense pas que ce sera notre cas à nous deux.

Je regarde de nouveau le dehors, mes cartes en main. Toujours aucun client, c'est pas plus mal, leurs présences me rendent souvent nerveux, surtout ceux qui ont l'air agressifs. J'ai toujours peur de finir dans les filets d'une bête cruelle qui me ferai plus de mal que de bien. Mais je n'y pense pas, je me concentre sur le jeune albinos, si du moins il l'est vraiment. J'osais lui demander :

« Pardonne moi cette question mais.. tu es un albinos non ? C'est dû à une hybridation ? »

Il pouvait très bien être le résultat d'une expérience d'un scientifique un peu barjot dans son laboratoire on ne sait où. Ah les laboratoires, mon lieu de naissance. Ça ne manquait pas des masses, mais parfois quand même. Je me sentais bien traité là bas, si on oublie les séances de torture. Et encore, à force, on s'y habituait, ce n'était plus si grave. Je regarde de nouveau mon jeune interlocuteur et tentait de le rassurer :

« T'en fait pas, je mord pas moi ! Je suis qu'un simple humain on ne peut plus ordinaire ! »


Dernière édition par Arthur le Jeu 20 Juil 2017 - 4:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 168
Métier : apparemment je dois servir les truc à croc ...
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Une petite partie ? [Flashback / PV : Aiden]   Dim 4 Juin 2017 - 22:50


Une petit partie
Feat Arthur.




Un regard timide adresser au jeune et celui-ci s’empressa de t’expliquer les règles de son jeu, ce qui te rendit encore plus mal à l’aise, tu n’avais pas l’habitude qu’on soit gentil avec toi, a vrai dire les seule personne ayant été gentils avec toi son toute morte … Tu sais que jamais tu ne les reverras. Mais ce jeune Arthur te donna cette sensation étrange, ce sentiment profond dans lequel tu te sentant plus à l’aise qu’avec d’autre. Un peu comme si tu avais l’aura d’un grand frère devant toi. Tu restas timide tout le long de ces explications avant de commencer à jouer avec lui avec ton petit air neutre. Il avait dû te trouver étrange a apporter autant d’importance à ton prénom, c’est vrai qu’en y réfléchissant ce n’était qu’une coïncidence. Tu commenças à jouer timidement à jouer avec lui, comprenant les règles en jouant petit à petit, comme on dit des exemples vaillent mieux que de longues explications.

Apres quelques secondes de jeu, le garçon, légèrement plus âgé à première vue, te demanda alors ce que tu lisais juste avant… tu rougi timidement et lui montre le livre dont le titre était « Arthur chevalier de la table ronde ». Tu ne savais pas trop si il savait lire alors tu lis le titre en rajoutant un petit résumer :

« ‘’Arthur chevalier de la table ronde ‘’, c’est l’histoire d’un roi prêt à tout pour conquérir le graal, un trésor au prix inestimable … j’adore lire, surtout ce genre d’histoire… ça me fais voyager à ma façon… »

Dans ta façon de parler elle-même, on reconnaissait ton admiration pour la lecture, tu aimais ça plus que ta propre vie. On pourrait presque te comparer à Belle dans la belle et la bête, un livre qui te passionnait aussi, tu l’avais lu des centaines et des centaines de fois, il était ton livre préférer parmi tous ceux que tu avais lu. L’histoire d’une jeune fille vivant avec son père, étant en danger de mort, la jeune femme se sacrifie pour lui. Elle se retrouve à vivre avec une bête, mais petit à petit elle va apprendre à la connaitre et à l’aimer. Pour la remercier d’être si douce avec lui, la bête lui offre la possibilité de lire tous les livres qu’elle souhaite… tu avais toujours trouvé ça si … romantique, niaisant pour certain, si beau pour toi. Te perdant légèrement dans tes pensées pendant que le garçon perdait son regard dehors, tu repris tes esprits en comprenant que c’était à toi de jouer.

Apres tes explications et quelque tour de cartes, le blond te demanda alors si tu avais toujours été comme ça ou si tu étais un hybride, tu souris timidement et secoue la tête. Il n’y avait rien de plus naturel, c’était agaçant d’ailleurs, car cette maladie engendrais pas mal de chose par moment … rien de super en soit. Tu le regardas alors timidement et répondit avec un ton légèrement sec:

« Je suis albinos … rien de super hein … »

Tu n’étais pas à l’aise et cela se voyait… Ton visage paraissait triste, enfin comme d’habitude de toute manière. Tu essayais de cacher ton tatouage qui démarrais sur ton cou, tu n’aimais pas trop le montrer, il était symbolique pour toi et tu n’aimais pas trop qu’on le juge devant toi, bien que tu en sois super fière. Tu regardes alors Arthur qui tente de te rassurer, il te fit sourire à ces mots, c’est vrai après tout. Tu n’as rien à craindre de lui dans le fond, si il était méchant il t’aurait déjà fait du mal et tu n’aurais pas se sentiment de bien-être avec lui.

« C’est étrange … Avec toi je n’ai pas … comment dire … peur … je n’ai pas peur oui c’est ça. Tu as l’air si gentil alors que je suis loin d’être un gentil garçon … »

Tu préférais être honnête, peut être deviendra-t-il un ami …



(c) Mellusa ~


_________________


I WANT MY FREEDOM

I see it... my freedom... Why is it so difficult to join it?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire odieux
Messages : 25
Métier : Représentant d'un grand laboratoire asiatique
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire odieux
MessageSujet: Re: Une petite partie ? [Flashback / PV : Aiden]   Lun 5 Juin 2017 - 9:26


Une partie ?
Chevalier de la table ronde hm ? C'était donc son livre qui l'avait attiré à moi ? Ah, quelle douce coïncidence dans ce cas. Un simple livre au final nous rapprocha lui et moi. Comme je le dit encore, ce n'était pas plus mal, je ne me voyais pas passer des jours avec quelqu'un qui ne dirait pas un mot ou ne m'apprécierait pas pour je ne sais quelles raisons. Alors on jouait aux cartes pour passer le temps, je lui posais deux trois questions. C'était donc un simple humain, comme moi, mais albinos. Oh, ce n'était pas grave en soi, il est comme il est et je n'avais pas l'intention de le juger. Mais la question semblait l'avoir dérangé, sûrement lui a t'on déjà trop posée. Il me sembla soudainement triste, mal à l'aise et je me mordait la lèvre de culpabilité. Puis finalement il sourit quand je l'ai rassuré. Ouf, j'ai cru que j'avais mis une sale ambiance dans la cage, ça aurait été sincèrement dommage. Lui pas un gentil garçon ? J'avais un peu de mal çà y croire, il à l'air adorable comme petit. Mais qu'est-ce que j'en sais, on ne connaît pas la vraie nature des gens si facilement. Je gardais le sourire en continuant notre petit jeu. L'heure avançait doucement mais sûrement, un ou deux client passaient, mais n'allaient pas jusqu'au fond de la boutique où on se tenait. Nous étions donc relativement tranquille.

Mais on était encore loin de la fermeture et il fallait bien encore tuer le temps. Je réfléchissait donc à une autre manière de le faire que les cartes qui vont s'avérer lassantes à la longue. Mais que choisir, que faire ? Encore un brin de causette ? Ça viendrait peut-être tout seul. Mais parler du passé me semblait délicat, j'avais un mauvais pressentiment concernant cette question que je préférais donc ne pas poser.

« Tu as peut-être envie de reprendre ta lecture ? Ne te dérange pas pour moi hein ! »

Je lui sourit en disant ça, réalisant que si ça se trouve, je lui imposais de passer le temps avec moi. Il était peut-être trop timide pour oser me l'avouer. Puis le vendeur arrivant derrière nous me fit sursauter, je l'avais pas vu venir celui-là. Il ouvrit la cage et nous dit d'aller nous laver. Ah oui, la douche, je l'avais presque oublié celle-là. Le magasin nous donnait le droit à une douche d'eau froide tout les jours pour qu'on reste présentable. C'était la moindre des choses après tout non ? Je sortait de la cage et attendait mon colocataire d'infortune avant de me rendre dans l’arrière boutique où se trouvaient les douches. Ou devrais-je dire LA douche unique ? Zut, et on avait pas longtemps pour se laver. Alors deux choix, soit on est ultra rapide, soit on y va à deux d'un coup. Ou alors l'un sacrifie sa douche pour que l'autre ait plus de temps, c'est une éventualité... Je me dépêchais de réfléchir, serviette en main.

« Je ne pense pas que tu ais spécialement envie de te laver avec moi... Vas y donc le premier, c'est pas grave si je zappe la mienne aujourd'hui. »

Ai-je finalement dit en souriant au jeune albinos. Je préférais faire le sacrifice, il est bien trop adorable. Et je ne voulais pas l’embarrasser en allant avec lui. Si ça se trouve il aurait pu très mal l'interpréter et croire que je suis un gros pervers qui en aurait profité pour lui faire des choses horribles. Et loin de moi une telle idée. Je n'oserais jamais toucher à un compagnon mortel sans son consentement, ou même à un vampire hein... Je ne suis pas du tout comme ça. Je me mis un peu en retrait pour lui faire comprendre que je ne le suivrait pas dans la cabine. Lui souriant légèrement, je ne dis plus rien pour le laisser aller et ne pas perdre davantage de temps. Il fallait se presser, ce serait dommage si un client intéressé loupait l’occasion de nous voir parce que nous traînons là dedans. C'est du moins l'avis du vendeur qui observe attentivement sa montre, prêt à nous chercher dans les dix minutes.


Dernière édition par Arthur le Jeu 20 Juil 2017 - 4:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 168
Métier : apparemment je dois servir les truc à croc ...
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Une petite partie ? [Flashback / PV : Aiden]   Lun 5 Juin 2017 - 12:11


Une petit partie
Feat Arthur.




Tu avais l’impression d’avoir poussé tes explication trop loin mais justement ça avait l’air de plaire au jeune garçon, tu souriais timidement, jamais tu n’avais autant souris en une journée, enfin à part quand tu étais enfant. Tu mourrais d’envie de continuer ta lecture, mais tu avais tant envie de continuer de jouer avec lui, tu commençais à peine de t’amuser a autre chose qu’écrire ou lire. Enfant, toi et Kriss jouiez a tellement de chose : la marelle, chat percher, colorier le plus vite possible un dessin ou même Kola maya, un de tes jeux favoris, il suffisait que quelqu’un ai les yeux bandé et doivent attraper les autres joueur grâce au bruit et deviner qui était ta proie. Tu gagnais rarement mais tu t’amusais beaucoup. C’est un peu pareil avec Arthur en ce moment, tu t’amusais mais ne gagnais pas des masses, mais tu t’en fichais, maman te disait tout le temps que le principal c’est de s’amuser et pas de gagner.

Tu jettes un œil à l’horloge principal, on était encore loin de la fermeture, il allait falloir encore occupé le bon nombre d’heure qu’il nous restait à nous faire observer, enfin pour nous ça va, peut de personne entre jusqu’au fond de la boutique. Nous étions assez tranquilles pour un bon moment. Les hybrides autour de vous restaient de brave bête, prête à se faire adopter si en venait l’occasion, contrairement à toi. Moins tu voyais leurs gueule à la con, mieux tu te portes. Vous continuez à jouer dans votre coin, ne faisant pas trop de bruit pour ne pas vous attirez d’ennuis, ce serais bête que tu sois séparé du seul esclave avec qui tu t’entendais bien. Tu n’arrivais toujours pas à mettre de mots sur ce sentiment, le sentiment que te procurais le faite d’être avec lui. Enfin bref, ton nouvel ami te fis légèrement sursauter quand il t’annonce que si tu voulais continuez ta lecture tu pouvais. Un sourire aux lèvres se fit vite remarqué sur ton visage. Tu prends le livre et demande un peu timidement.

« Tu sais lire ? S…Sinon je peux le lire à haute voix, enfin pas trop non plus … Mais comme ça tu connaitre l’histoire aussi…. »

Tu ne voulais pas le vexé, si il savait lire ça ne servirait à rien, mais tu aimais bien lire des livres à tes amis, ta première auditrice était Kriss, ta sœur jumelle. Elle pouvait t’écouter pendant des heures alors que tu lisais toute sorte de livre, tout lui plaisait, du plus romantique au plus héroïque ou même assez dur à comprendre. Tu t’amusais à lire de manière entrainante, faisant de grosse voix pour les personnages fort et cruel ou des voix toute mignonne pour les personnages enfantin ou féminin. Cela faisait toujours rire ta sœur qui avait l’air de boire tes paroles. Peut-être allait tu t’amuser de nouveau à lire pour ton nouvel auditeur, cela te ferais plaisir mais tu voulais avant tout que ça lui plaise à lui.

Tu n’eut pas vraiment le temps d’entendre sa réponse que le gérant vient ouvrir la porte de la cage, vous faisant sursautez tous les deux, en effet, tu regardes l’heure et remarque que c’est l’heure de la toilette … Brrr … L’eau froide ce n’était pas ton truc… Tu sortis de la cage en posant le livre a ta place et te dirigea vers l’arrière-boutique en t’étirant le plus possible et te dégourdir les jambes. Une fois devant la seule douche existante dans cette maudite boutique, Arthur semblait pensif … Tu rougi alors a sa proposition et te déshabille lentement avant de venir vers lui, un air tout timide, ça ne te ressemblais vraiment pas de faire ça, mais tu viens passer tes mains sous son t-shirt en lui disant :

« L’eau est froide … La douche est petite … Autant passer sous l’eau ensemble non ? Au moins on aura moins froid et le gérant sera fâché que tu n’es pas pris ta douche… »

Ce n’était tellement pas toi, mais tu n’avais pas envie qu’il se fasse gronder par ta faute, tu gardes alors timidement tes mains sous son t-shirt, voulant pas le presser mais vous n’aviez que 10 minutes pour prendre une douche, vous sécher et vous rhabillé… Puis dans le fond sa peau était douce, tu voulais garder tes mains a cette endroits, tu n’avais aucune pensée obscène ou quoi, juste que tes mains était légèrement froide et son corps paraissait tout chaud. Rien de sexuel nan … Juste une sensation de bien-être, vous étiez tous des hommes après tout, tu ne comptais plus le nombre d’homme t’ayant touché ou même le nombre d’homme t’ayant obligé à faire des choses immonde. Mais avec Arthur, rien de tout ça, il avait justement voulu te laisser sa place car il ne voulait sans doute pas passer pour un pervers.

«Je … je ne parle de choses … sexuel ou quoi hein … je … Mais je t’aime bien … même si c’est rare que ça arrive … alors reste... S’il te plait … »

As-tu de la fièvre Aiden ? Tout ceci ne te ressemble pas… Montrer tes faiblesses non plus... En avait tu réellement besoin pour une fois ? Sentir une chaleur contre toi sans avoir peur que ce soit quelqu’un qui veuille te violer ou autre chose horrible … Pourquoi ce besoin d’affection surgit-il d’un coup ? Pourquoi as-tu besoin de rester contre lui ? Mais surtout … Pourquoi lui ?




(c) Mellusa ~


_________________


I WANT MY FREEDOM

I see it... my freedom... Why is it so difficult to join it?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire odieux
Messages : 25
Métier : Représentant d'un grand laboratoire asiatique
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire odieux
MessageSujet: Re: Une petite partie ? [Flashback / PV : Aiden]   Lun 5 Juin 2017 - 14:38


Une partie ?
Fichue douche que je n'avais pas vraiment envie de prendre, mais pas le choix. Enfin, si j'avais le choix et j'avais fait celui de laisser mon jeune ami y aller en premier pour ne pas le déranger. Mais il n'eut pas vraiment une réaction à laquelle je m'attendais. Au lieu d'aller simplement prendre sa douche, il est venu contre moi et a glissé ses mains sous mon haut. Sur le coup ça m'a surpris oui. J'ai eu un léger sursaut en le regardant avec le visage rougissant. Je m'y attendais pas du tout et je me posa mille questions sur le coup. Il explique rapidement ses motivations. Au fond il a raison, passer à deux serait le mieux, mais je tenais simplement à ne pas l’embarrasser plus que nécessaire. Il a l'air tellement innocent vu comme ça que j'osais même pas le toucher. Rien de sexuel, évidemment, je me doute bien. Même si on le voulait on n'oserais sûrement pas, on avait pas le temps et si le vendeur nous chopait, on était dans une merde profonde. Mieux valait ne pas jouer à ce jeu là. Pas le temps pour dialoguer davantage, j'ai simplement acquiescé d'un mouvement de tête avant de me diriger dans la douche une fois déshabillé, prenant le savon et l'humidifiant. L'eau est glacée quelle horreur. Mais il faut s'y faire, je me dépêche de me savonner pour lui donner avant de me rincer. Le temps passe vite, trop vite, je n'ai pas le temps de m'attarder sur lui, sur son corps éventuellement marquer.

Je me suis hâte de me sécher et de me rhabiller, l'attendant pour rejoindre la cage. Pile à temps, pas une minute de plus. Tant mieux, on sera quitte de se faire punir. Je me réinstalle bien après lui avoir laisser le plus de place possible et lui sourit tendrement. Je tourne la tête vers le dehors et constate dans les lumières que la pluie a commencé à tomber. Voilà de quoi éloigner les potentiels clients de l'après midi. On serait au calme, peut-être allait-il ferme plus tôt aujourd’hui. J'ai cru voir qu'un esclave était partit, sûrement acheté. Mais pour autant, personne n'occupe la cage pour le moment. Bah, le nettoyage.. Je regardais de nouveau le jeune homme et lui sourit :

« On m'a appris à lire au laboratoire. Mais si tu veux lire pour moi, je t'écoute. »

Ça n'allait sûrement pas être désagréable et ça passerait le temps pour nous deux. Lui en lisant son histoire, moi en l'écoutant. La douche étant faite, le repas du matin est pris, plus qu'à griller le temps jusqu'au lever du soleil pour qu'enfin nos vies puissent commencer réellement. C'est le jour que les esclaves se lèvent vraiment et profitent depuis leurs cages. La plupart se font plaisir à ce moment là. Pas moi, pas vraiment. Je me contentais de prendre le petit homme dans mes bras pour le blottir contre moi. Il semblait avoir aimer être près de moi alors je lui offre ça. On se tiens chaud, faut dire que les habit un peu miteux de la boutique ne tiennent pas spécialement chaud. Et l'eau froide n'aide en rien. Alors autant se tenir chaud comme ça, en se blottissant l'un contre l'autre. N'était-ce pas les pingouins qui faisaient ça ? Je ne sais plus, et ça n'as pas d'importance. Je mis son dos contre mon torse, entre mes jambes et garde le sourire :

« Là, tu seras plus à l'aise pour lire, et peut-être un peu au chaud ? »

La chaleur de mon corps n'était pas grand chose, mais au moins ça aiderais un peu. Je prend son livre qui était dans le coin et lui mis doucement dans les mains avant de glisser une main dans ses cheveux blancs. Qu'il est chou ce petit là que je me disais. Je me pose bien en le gardant près de moi et le laisse entamer sa lecture, gardant une oreille attentive sur lui et sur l'extérieur, prêt à le faire taire si un client entrait. Si un vampire extérieur l'entendait lire, ça pourrait être à la fois valorisant comme être nuisible alors autant ne pas prendre de risques. Je caressais doucement sa chevelure en ne disant pas un mot, le laissant débuter.


Dernière édition par Arthur le Jeu 20 Juil 2017 - 4:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 168
Métier : apparemment je dois servir les truc à croc ...
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Une petite partie ? [Flashback / PV : Aiden]   Lun 5 Juin 2017 - 17:41


Une petit partie
Feat Arthur.




A première vu le jeune homme ne s’attendais vraiment pas à ce que tu lui propose une douche à deux. Au vus de son regard il avait compris que tu n’avais pas l’esprit mal placé avant même que tu précises que tu ne pensais a rien de pervers. Tu restais quelques secondes accrochées à lui avant qu’il se déshabille et aille se mettre sous la douche. Vous savonnant à tour de rôle, le temps de vous rincer aussi à tour de rôle, de vous sécher rapidement et d’enfiler vos vêtements et le gérant arriva pile au moment où tu fini d’enfiler ton t-shirt. Il vous ramène alors rapidement dans la salle principale. Tu ne faisais pas attention aux autres hybrides, tu t’enfichais pas mal à vrai dire. Vous filez alors dans votre cage assez rapidement ne voulant pas énerver le gérant qui était gentil dans le fond, il n’avait pas le choix que de vous enfermer dans les cages, sinon tu es persuadé qu’il vous laisserait vous dégourdir les jambes un peu plus souvent.

Une fois dans la cage, Arthur t’avoues savoir lire mais qu’il se ferait un plaisir de t’écouter lire cette histoire qui te passionnait tant. Tu étais tout sourire quand il t’annonce qu’il serait super heureux de t’entendre lire l’histoire. Mais tu sursautas légèrement quand le blondinet te pris dans ces bras, te faisant profiter de sa chaleur. Devenant aussi rouge qu’une pivoine, ton cœur s’accéléras d’un seul coup, tu n’avais pas l’habitude de recevoir de l’affection. Tu ne bougeas pas pour autant, te laissant faire par ce nouvel homme à qui te faisait aveuglement confiance pour la première fois de ta vie. Tu fermas les yeux alors que le garçon te plaça entre ces jambes, ton dos coller à son torse chaud, tu rougi encore plus qu’il y a quelques secondes. Il place le bouquin entre tes mains en te disant que tu serais mieux ainsi pour lire… Ton cœur se calme doucement. Tu ouvres alors doucement le livre en lui répondant :

«Ou….Oui tu… tu as… raison … »

Tu reprends le livre au début alors que tu sens ces mains chaudes sur ton crâne. Tu fermas les yeux un instant, profitant de sa chaleur encore une fois. Tu te blottis comme il faut contre lui et commença à lire le livre, comme tu le faisais avec ta sœur, prenant un air dramatique s’il le fallait, après plusieurs minutes de lecture plusieurs hybrides autour de vous se mirent à écouter ton histoire, pour ton plus grand plaisir. Tu continuais avec le plus grand sourire aux lèvres que tu n’avais jamais eu. Tu étais fasciné par le bouquin et ne t’arrêtais pas avant qu’Arthur place sa main sur ta bouche, en effet tu n’avais pas vu le vampire entrer dans la boutique, en général les esclaves savant lire était soit de très beaux objet a détruit soit des bêtes à punir enfin vous voyez ou je veux en venir. Nous étions de simple objet de plaisir pour beaucoup d’entre eux … La main d’Arthur sur ta bouche te stoppa immédiatement dans ton livre. Tu levas les yeux alors qu’il gardait sa main chaude sur tes lèvres. Les autres hybrides reprennent leurs « activités ». Quant à toi tu restes contre le jeune homme, cachant ton livre dans un coin.

Le vampire est long, il fait le tour de la boutique et regarde intensivement chaque hybride, posant quelques questions au vendeur, toi tu faisais semblant de dormir dans les bras d’Arthur, à vrai dire tu aurais presque pu t’endormir réellement, la chaleur du garçon te faisait tellement de bien, tu pourrais rester comme ça durant des heures. D’ailleurs, c’est ce qui arriva, tu t’endors doucement, bercer par les bruits de la pluie contre la fenêtre, plus rien n’avait d’importance autour de toi. Tes paupières sont lourdes. Tu fini par tombé dans les bras de Morphée, bien contre Arthur. Tu ne vis pas le vampire passer devant votre cage, tant mieux, tu l’aurais encore défié du regard et la dernière fois que tu as fait ça… ça c’est mal terminer.





(c) Mellusa ~


_________________


I WANT MY FREEDOM

I see it... my freedom... Why is it so difficult to join it?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire odieux
Messages : 25
Métier : Représentant d'un grand laboratoire asiatique
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire odieux
MessageSujet: Re: Une petite partie ? [Flashback / PV : Aiden]   Mar 6 Juin 2017 - 15:37


Une partie ?
Je le protégeais comme un frère. Il ne devait rien lui arriver, pas devant mes yeux. J'écoutais son histoire avec un sourire tendre, caressant sa douce chevelure blanche comme un spectateur attentif. C'était amusant, il est beau parleur et bon lecteur. Je n'étais rapidement plus le seul à écouter, quelques hybrides s'étaient rapprocher pour écouter le petit homme. Je fermais un moment les yeux pour apprécier ses changements de voix. Puis quand je les ais rouvert, j'ai eu peur. Un vampire venait d'entrer et rapidement, je posais une main sur la bouche du jeune humain pour le faire taire. Il ne se défendit pas, il avait vite compris pourquoi je faisais ça. Il cacha le livre et resta contre moi alors que je surveillais le vampire du regard. Je ne partirais pas, pas aujourd'hui mon petit, c'est promis. L'immortel s'attardait, mais ne s'intéressait pas à nous. Il voulait un hybride, pas un humain, et nous sommes des humains. Il finit par s'installer contre moi pour s'endormir et je souriais, comme un frère veillant sur un membre de sa famille.

Il se passa peut être bien une heure avant que l'immortel ne reparte avec son nouveau jouet. Encore un jour de passer ainsi. Le vendeur décida de fermer pour aujourd'hui. Alors je souffle de soulagement et décide de ne pas réveiller le petit, il devait avoir besoin de repos. Je le réveillerais seulement quand on aura nos gamelles de fin de journée. En attendant, je pris son livre et reprit du début en souriant légèrement. Un chevalier hein ? Ça m'étonnerais quand même. Ça n’existe pas après tout... Après, je pourrais toujours essayer de me comporter comme tel, mais je suis loin d'avoir l'armure et le cheval pour vraiment ressembler à ces fameux chevaliers. Je ne pourrais pas être un chevalier ou même un roi comme ça semble être dans ce livre. Je suis juste un esclave, un humain pas si spécial que ça. Je ne le rendrais pas heureux.

Je soupire doucement et repose le livre avant de le câliner à nouveau. L'odeur de la bouillie nous touche les narines et va sûrement le réveiller. Je pris alors nos bols pour les rapprocher et lui chatouilla doucement le bout du nez pour le faire émerger :

« Allez, c'est l'heure de manger. »

Lui dit-je doucement, son bol et sa cuillère à coté de lui. Ainsi je m'assurerais qu'il mange bien. Moi je mangerait tout, comme chaque jour. C'est pas bon, mais on a que ce qu'on mérite comme dirait l'autre. Alors moi je mange en attendant qu'il se réveille et mange aussi. Puis le vendeur partit, laissant les soumis et les enchaînés ensemble pour s'adonner à ceux qu'ils veulent. Certains savent ouvrir leurs cages et en profitent pour se dégourdir les pattes. Je regarde le jeune homme qui partage ma cellule et lui dit doucement :

« Maintenant on peut se faire plaisir. »

Je ne pensais à rien de déplacé, juste à jouer un peu plus bruyamment peut-être, à moins qu'il ne désire reprendre sa lecture pour le plus grand plaisir des voisins. C'était son choix, c'était à lui de voir. Moi je le suivrais et en profiterait. On a toute la journée avant que les maîtres ne reviennent tenter de nous vendre à d'autres. Je baille un peu et lui caresse les cheveux.

« Que veux-tu faire mon jeune ami ? »


Dernière édition par Arthur le Jeu 20 Juil 2017 - 4:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 168
Métier : apparemment je dois servir les truc à croc ...
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Une petite partie ? [Flashback / PV : Aiden]   Mar 6 Juin 2017 - 20:40


Une petit partie
Feat Arthur.




Ces bras était si chaud … Tu avais presque l’impression d’être dans les bras de Kriss, elle qui te prenait tout le temps dans ces bras pour dormir depuis votre naissance. Tu aimais tellement sentir cette chaleur contre toi pendant que tu dormais… Tu ne voulais pas qu’Arthur partes, pas maintenant … Tu venais a peine de rencontrer Arthur, tu ne voulais pas déjà le perdre … Restant contre lui le temps que le vampire fasse son tour dans toute la boutique, tu fini par réellement t’endormir contre lui, plongeant dans les bras de Morphée, laissant ta joie te porter a de jolie rêve blottis contre Arthur. Tu avais de plus en plus l’impression d’avoir un grand frère face à toi.

Alors que le sale immortel passa bien une heure à trouver l’esclave de ces « rêves », par chance il ne cherchait pas un humain mais un hybride… Tant mieux pour nous, nous ne serons pas séparés à peine trouvé. A peine tu fus endormis que de jolis rêve, un rêve ou Arthur étais le chevalier du livre et toi tu étais son fidèle compagnons, toujours avec lui sans craindre le danger, nan jamais, si il y avait un problème Arthur te protégeais et vice et versa. Un sourire heureux pris forme sur ton visage durant ton sommeil.

Le gérant ferma alors la boutique une fois l’immortel partis avec son nouveau jouet. Quant à toi, Arthur t’avais laissé dormir dans ces bras, n’ayant pas passé un si bon sommeil depuis des lustres. Une chaleur pour te réchauffer et une personne pour prendre soin de toi… Jessy le faisait bien aussi, ce qui fit couler une légère larme sur ta joue en y pensant durant ton sommeil, il te manquait tant …. Mais tu gardais la tête haute, il n’aurait jamais voulu que tu t’abaisse au niveau des esclaves dociles ou même des faibles. Tu n’aimais pas comparer les autres humains ou hybrides a des faibles, mais bien des fois c’était le cas, rare sont les esclaves ayant un minimum de respect pour eux même.

Apres une légère sieste dans les bras d’Arthur, l’odeur du pâté habituel titilla tes narines mais ne te réveilla pas complément. C’est Arthur qui te mis la pâté devant ton nez pour te réveiller…. Tu baillas alors et t’étira doucement, encore contre ce blondinet a la voix d’ange. Tu tournas la tête pour regarder ton ami et rougi brusquement en comprenant que tu t’étais endormis dans ces bras … Tu te tournes de nouveau et pris ta gamelles dans ta main, la cuillère dans l’autre et commence à manger … Ce truc est vraiment infâme … tu en mange que la moitié avant de reposer la gamelle, tu n’étais pas un fin gourmet mais merde quoi … Tu regardes Arthur qui lui mange tout … tu tournes la tête et ne dit rien.


Apres quelque minute, le gérant quitta le magasin pour le plaisir de tous. Certain sorte, comme d’habitude un des hybrides vient t’ouvrir ta cage en souriant. Tu tends ta main à Arthur et dit :

« Tu viens ? On sera plus tranquille dans l’arrière-boutique et puis… sa dégourdi les jambes … »





(c) Mellusa ~


_________________


I WANT MY FREEDOM

I see it... my freedom... Why is it so difficult to join it?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire odieux
Messages : 25
Métier : Représentant d'un grand laboratoire asiatique
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire odieux
MessageSujet: Re: Une petite partie ? [Flashback / PV : Aiden]   Sam 10 Juin 2017 - 5:17


Une partie ?
Je finissais rapidement de manger histoire d'avoir le ventre plein et pouvoir dormir tranquillement si jamais. Non pas qu'on allait roupiller, avec le bazar que les autres esclaves vont causer, je n'allais pas pouvoir somnoler avant qu'ils ne se calment. Oh peu importe, c'est toujours amusant de les regarder s'amuser, d'écouter ceux qui tentent d'être discret quand ils se font plaisir. Je ricane rien que d'y penser. Certains ne font même pas l'effort, ils savent que c'est inutile et autant assumer. Ah la la , y en a qui n'ont aucune gênes. Mais autant profiter tant qu'on le peux non ? Qui sait si demain on ne sera pas ailleurs ? Finalement pour nous, ce serait une petite sortie ? Je vois un hybride venir ouvrir la cage avec un double de clé piqué je ne sais comment. Ah chouette ! Restez assis dans cette cage trop étroite pour deux ne m'aurait pas spécialement fait plaisir, du moins à mon dos. Je laissais donc mon jeune ami sortir le premier avant de m'étirer une fois moi même sortit. L'arrière boutique ? Que voudrait-il donc y faire ? Il n'y a pas vraiment grand chose de passionnant là derrière. A part la réserve d'accessoires je crois... Je ne devrais pas commencer à m'imaginer des choses, ce petit là est bien trop innocent pour ça, enfin je crois.

Peu importe, j'haussais les épaules en souriant et accepta de le suivre, lui prenant la main et filant dans l'arrière boutique. Ah, que ça fait du bien aux jambes ! Il faisait un peu sombre là dedans... Le temps de trouver la lumière et contempler les tas de cartons empilés là. SI on voulait s'amuser, on pourrait les ouvrir et mettre le bazar, mais le gérant saurait qu'on est sortit de nos cages et ce serait un drame total. Autant ne pas prendre de risques et trouver des manières moins risquées de s'amuser. Je commençais à m'aventurer entre les cartons en sifflotant. Aucun risque de déclencher un quelconque système de sécurité, il y en a pas. Il se déclencherait n'importe comment avec nous dans la boutique. Je finis par tourner le regard vers l'albinos :

« Et maintenant ? Que faisons nous ? Un jeu ? Ou peut-être voulais tu te reposer dans un carton ? »

Je ricanais légèrement en disant ses derniers mots, l'imaginant dans le carton comme un pauvre petit chat abandonné qu'on aurait envie de câliner. On a toujours envie de le câliner en réalité ! Je ne résistait pas et le prit dans mes bras. Le cajolant un moment avec un grand sourire aux lèvres, je le regarda calmement en glissant une main dans ses cheveux :

« A moins que tu veuilles prendre une douche un peu plus longue ? Le gérant ne coupe pas l'eau avant de partir. »

C'était une idée comme une autre ma foi, peut-être qu'il voudrait profiter un peu de l'eau. La toilette du jour nous force à aller vite, pas de quoi apprécier. Je réfléchissait encore à quoi faire en caressant la chevelure blanche de mon camarade de cage. Il devait y avoir des tas de possibilités, mais mon imagination était en suspens, trop concentré à lui faire plaisir à lui, mon seul ami depuis bien longtemps. Enfin, j'ose croire que nous sommes amis désormais. Nous avons commencer à partager de bon moments. Au fond de moi, j'espérais ne pas être séparé trop vite de ce garçon, pouvoir encore un peu plus le connaître et me lier avec lui. Ceci avant que je ne reprenne mon rôle d'esclave parfait. Pour quelques temps, j'osais oublier le but de ma création, j'osais affronter les règles qu'on m'a encastré dans le crâne dès le plus jeune âge. Pour ce garçon, je laissais tomber le parfait petit humain que je suis sensé être pour être quelqu'un de plus amical, de plus chaleureux... De plus humain.


Dernière édition par Arthur le Jeu 20 Juil 2017 - 4:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 168
Métier : apparemment je dois servir les truc à croc ...
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Une petite partie ? [Flashback / PV : Aiden]   Sam 10 Juin 2017 - 15:10


Une petit partie
Feat Arthur.




Le repas fus vite expédié, tu n’avais pas très faim, pourtant tu étais assez maigre. Tu ne mangeais pas vraiment à ta faim mais bon, tu faisais avec, la nourriture te donnais envie de vomir. Tu ne pouvais vraiment pas manger s truc immonde jusqu’au bout, sauf si tu crevais la dalle… mais ce n’étais pas le cas. Chez Rikudo, tu avais certes été maltraité durant quelque mois, tu mangeais assez bien. Les domestique te donnait à manger alors que tu restais attaché à cette maudite chaise les yeux bandé. On avait beau te conseiller d’être sage et d’obéir a ce fichu vampire, jamais tu ne le ferais, tu étais comme ça, c’est tout.

Apres avoir mangé et que le gérant soit partie et assez loin pour pas tous nous voir, un hybride assez gentil avec toi vient ouvrir ta cage avec un double de clé chopper il y a un moment. Une fois sortis tu tendis la main à Arthur et l’aida à sortir de cette maudite cage bien trop étroite pour deux. Tu lui offrir un petit sourire timide et lui proposa d’aller vous mettre dans l’arrière-boutique. Tu voulais aller là-bas car tu savais que tu étais le seul à avoir le courage d’y aller, tous les autres avaient peurs de faire tomber quelque chose et de se faire engueuler, mais pas toi. Arthur accepta alors, prenant ta main et allant vous refugié là ou personne d’autre n’allais, tu pouvais entendre ceux qui se faisait plaisir et ceux qui préférais jouer à des jeux plus soft.

Une fois dans l’arrière-boutique, tu laissas Arthur derrière toi avant dans un carton. Ne trouvant pas ce que tu cherchais, tu sentais le regard de ton ami dans ton dos, bien que tu ne sois pas sûr qu’il veuille de toi comme ami. Tu ne sentais pas de la moquerie ou quoi, nan, tu avais plus le droit à un regard attendris de ça part … Dans le fond sa t’aurais fait bougonner mais de ça part cela ne te dérangeais pas, comme si tu avais envie de paraitre trognon à ces yeux. Alors que tu cherchais dans les cartons, le jeune blond vient te prendre dans ces bras, tu avoues ne pas comprendre, un geste d’affection comme ça te paraissait si … étrange … Tu n’avais pas l’habitude, mais tu te laissas faire, te faisant caresser les cheveux doucement, tu fermas les yeux et passa tes bras dans le dos de ton compagnons de cage. Il te demanda alors ce que tu voulais faire… Tu ne répondis pas immédiatement, trop bien dans ces bras pour réfléchir.

Apres quelques minutes dans ces bras, il te demanda si une nouvelle douche te tente, tu frissonnas d’un coup pensant à l’eau froide sur ton corps … brrrr quel horreur. Tu levas la tête, les cheveux qui formait ta mèches totalement en bataille, tu demandas alors à ton jeune blond :

« Tu veux bien être mon grand frère ? Enfin … pas le vrai mais tout comme ? Tu es le seul à t’occuper de moi comme tu le fais … »

Alors la … quel est le fuck Aiden ?! Cela ne te ressemble en rien de dire des choses aussi mignonne … Toi le jeune garçon froid, rebelle et impulsif …. Tu venais de demander à avoir un être plus âgé que toi à tes coter comme ton grand frère … Tu rougi d’un seul coup avant de revenir te cacher contre lui, le serrant doucement pour pas qu’il te lâche … Tu avais honte, enfin un peu. Tu marmonnas alors contre lui, ayant peur de relever la tête.

« Sinon j’aimerais trouver un truc mais je crois qu’il a changé de place ce que je cherche …. »





(c) Mellusa ~


_________________


I WANT MY FREEDOM

I see it... my freedom... Why is it so difficult to join it?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire odieux
Messages : 25
Métier : Représentant d'un grand laboratoire asiatique
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire odieux
MessageSujet: Re: Une petite partie ? [Flashback / PV : Aiden]   Jeu 15 Juin 2017 - 13:36


Une partie ?
Il ne répondis pas vraiment à ma question. Au contraire, il m'en posa une qui me fit tirer une tête surprise. Je ne m'attendais pas à un questionnement de ce genre. Moi, un grand frère ? Moi qui n'ait pas vraiment de parents, qui ait sûrement des dizaines de demi-frères né après et avant moi dans le laboratoire. Je ne sais pas ce que c'est d'être un frère. Est-ce seulement parce que j'ai été agréable avec lui que je mérite d'être un frère ? Pourtant nous ne sommes pas du même sang, est-ce vraiment possible ? Pas le vrai... Mais tout comme. Oh, c'était symbolique ? Je comprenais mieux maintenant. Juste parce que j'ai veiller sur lui quelques heures, ça semblait une bonne raison. Je lui souris tendrement en le voyant se cacher contre moi. A t'il honte ? Il n'y a pas de raison. Ce jeune homme est tellement adorable, comment ne pas vouloir veiller sur lui ? Puis il changea de sujet. Un truc ? Hmm, je n'allais pas pouvoir beaucoup l'aider avec cette information. Je tentais de deviner ce qu'il pourrait chercher. Peut être un autre livre ? Il semble apprécier la lecture, ça pourrait être ça. Je lui caresse doucement les cheveux, répondant finalement à sa première question :

« Je veux bien être ton grand frère oui. »

Même si nous risquons d'être vite séparés, de peut-être jamais se retrouver, je voulais bien tisser ce lien avec lui. Pour lui faire plaisir, le rassurez. Nul ne sait si nous nous retrouverons quand nous aurons chacun un maître. Mais je tâchais de ne pas y penser, de ne pas en parler. Je ne voudrais pas l'attrister en mentionnait la possibilité d'une séparation définitive. Puis je retourna mes réflexions vers l'objet de ses recherches, commençant à naviguer entre les cartons :

« Que cherches-tu donc ? »

Tant que je ne sais pas ça, je n'ai absolument pas la moindre idée d'où chercher. Il y a tant de cartons, certains sans indications, des ouverts, des fermés. Bref, aucune idée dans lequel regarder. Alors j'avance dans les rayons et fouille un peu par çi par là. Des habits de rechanges, des boites de bouffe... Tiens, un livre, c'était peut-être ça ? Je ne pense qu'il cherchait un des sex toys du carton à coté, ça serait vraiment trop bizarre... Enfin, je ne connais pas tout les vices de ce garçon, il devait bien en avoir. Si ça se trouve c'est un horrible pervers... Oh mais à quoi je pense moi ? Bien sur que non, il est trop chou pour être de ce genre là. Je soupire, qu'est-ce qu'il fait sombre dans cette arrière boutique... Je finis par me lever pour aller allumer, mais trébucha sur un carton et me mangea le sol de manière magistrale. Mais quel idiot je fais parfois.. Je me redresse en gonflant les joues, agacé d'avoir laissé ce carton là en plein milieu du chemin. Je ronchonne même un peu, tentant malgré tout de garder mon calme. Je m'emporte vraiment trop vite. Je soupire longuement.

« Bon, petit frère, tu trouves ce que tu cherches ? »

J'avais envie qu'il trouve l'objet de ses recherches assez rapidement, qu'il puisse se poser et profiter du presque calme de la boutique fermée. Il faut bien qu'il se repose le petit. Enfin, j'ose dire petit, au fond, je ne sais même pas l'âge qu'il a. Au fond, je ne sais toujours rien de lui. Alors j'osais poser la question :

« Raconte moi un peu ton histoire. »


Dernière édition par Arthur le Jeu 20 Juil 2017 - 4:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 168
Métier : apparemment je dois servir les truc à croc ...
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Une petite partie ? [Flashback / PV : Aiden]   Mar 20 Juin 2017 - 14:47


Une petit partie
Feat Arthur.




Dans ces bras tu te sentais à l’ abri de tout … tous les ennuis disparaissait de ta petite tête blanche. Tu avais l’impression que le temps s’arrêtais durant ta question, peur qu’il refuse, tu te cachas contre lui, honteux d’être aussi mignon devant quelqu’un d’autre que Jessy … tu avais beau être quelqu’un de sûr de toi et prêt à tout pour arriver à tes fin, jamais tu n’aurais été à l’aise avec ce genre de demande. C’est alors que tu fus rassurer, le jeune blond accepta ta demande, tu manquas presque de sauter de joie. Tes yeux rouge vienne alors le fixer dans les siens qui eux sont d’une couleur si clair … Tu reculas alors et riais un peu, content qu’il ait accepté.

Tu te remis alors dans tes recherches. Ce que tu cherchais ? Et bien c’était tout bête mais ce sont tes affaires, un simple sac qu’on t’avait laissé en sortant du camp de dressage. A l’intérieur tu savais que tu trouverais quelque chose qui lui plairait et que tu aimerais lui faire en cadeau. Tu regardas alors petit blond et souris avant de répondre d’une voix extraordinairement mignonne :

« Je cherche un cadeau pour toi … »

Ce n’étais encore une fois pas toi, toi le garçon rebelle et râleur, celui qui ne se gêne pas pour dire le fond de sa pensée et encore moins à un vampire, le jeune homme masochiste au possible mais qui ne se laisserais jamais faire et encore moins être mignon. Quand tu penses que ton comportement vient juste d’une coïncidence à propos de ton livre. Apres avoir cherché un long moment, tu fini par trouver au fond d’un carton l’objet de tes recherches. Tu te penches alors dans le carton, laissant seulement tes jambes dépasser, ne touchant plus le sol, tu attrapes du bout des doigts le sac. Tu essaie alors de sortir de la boite …. Manque de chance, tu restes bloquer :

« Gr….grand frère ? Tu peux m’aider à sortir ? S’il te plait ? Je suis coincé … »

De son point de vus sa doit être drôle de te voir ainsi, les fesses relever et les pieds ne pouvant pas toucher le sol … Tu rougi un peu quand le jeune homme viens t’attraper sous les bras et te soulever pour te repose à terre … quel idiot tu fais … Tu rougi et fais comme si de rien n’était avant de fouillé dans le sac et lui tendre un jolie paquet de carte neuf, encore dans un emballage. C’était un hybride au camp qui te l’avais donné en disant que cela te serais sans doute utiles un jour de mauvais temps ou autre … Tu rougi en tendant le paquet et dit :

« Je … Je m’en serre pas alors autant qu’il amuse quelqu’un … Cache le bien … d’accord ? Ce sera un souvenir de moi pour quand tu partiras avec un vampire …. »

Alors que le jeune homme pris le paquet entre les mains, tu t’essayas au sol contre un mur alors qu’il te demanda de lui raconter ton histoire … Un peu mal à l’aise, tu baissas la tête et demanda timidement :

« Que veux-tu savoir exactement ? Ma vie est loin d’être intéressante tu sais …»




(c) Mellusa ~


_________________


I WANT MY FREEDOM

I see it... my freedom... Why is it so difficult to join it?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire odieux
Messages : 25
Métier : Représentant d'un grand laboratoire asiatique
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire odieux
MessageSujet: Re: Une petite partie ? [Flashback / PV : Aiden]   Lun 10 Juil 2017 - 12:24


Une partie ?
Je ne m'attendais pas à cette attention. Un cadeau pour moi ? Je ne savais pas vraiment ce que c'était, un présent. Mon enfance confinée dans le laboratoire qui m'a vu naître ne m'a pas laissé goûter aux plaisirs de recevoir, uniquement celui de sa personne aux êtres supérieurs. Les seuls cadeaux que je recevais étaient des attentions, des moments de répit, un bonbon quand j'étais gosse, un peu de repos quand j'étais ado. C'était ainsi et jusqu'à maintenant, je ne voyais pas de raison de m'en plaindre. Et maintenant je réfléchis à ça. Suis-je seulement un être humain complet ? Il est évident que non, amputé d'une part de moi pour ne pas poser de questions, pour rester obéissant. Liberté, qu'est-ce que c'est ? Je l'ignore, je ne le saurais jamais. Je sais juste que c'est dangereux. Que ceux en liberté sont en danger, qu'ils sont fous d'espérer survivre loin des immortels.Je secoue la tête pour ne plus y penser et me concentrer de nouveau sur le garçon aux cheveux blancs. J'eus un léger sourire triste en l'écoutant. Loin d'être intéressante ? Je décidais de lui raconter mon histoire en guise de preuve :

« Tu sais mon grand, je suis né dans un laboratoire. J'y ait passé seize ans de mon existence à être éduqué pour être le bon petit esclave. Je n'ai pas eu d'amis, d'amour, de haine ou de bonheur. J'ai juste eu les leçons et la cage. Toi, tu n'as pas vécu qu'en cage comme moi. Raconte moi ça. »

Je faisais cette déduction rapidement. Il y avait en lui quelque chose de sauvage envers les vampires, quelque chose de celui qui n'a pas compris où se trouve son seul salut. Un petit quelque chose de celui qui a un cœur qui bat bien plus que le mien. Je rangeait soigneusement le paquet de cartes dans la seule poche de mon pantalon. Je tâcherais d'en prendre le plus grand soin, pour ne pas oublier ce jeune homme avec qui j'aurais sûrement partagé quelques heures, peut-être un jour ou deux. Mais je sais bien que le destin nous sépareras bien vite. Je tâchais de ne pas y penser de trop, attendant simplement la réponse à ma question, l’assouvissement de mon éternel curiosité. Malgré tout, je reste quelqu'un qui aurait aimé découvrir le monde et apprendre tant de choses. Mais tout ces choses sont réservées aux seuls vampires désormais. Tant pis, je mourrais certainement ignorant, mais c'est ainsi. Tout a été calculé pour ça et tel un pantin, je ne peux qu'accepter mon destin. Sans réels sentiments, ma vie tournera.

[HRP : Désolé, là c'est vraiment court...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 168
Métier : apparemment je dois servir les truc à croc ...
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Une petite partie ? [Flashback / PV : Aiden]   Mer 2 Aoû 2017 - 15:10


Une petit partie
Feat Arthur.




Ton histoire ? Tu avais du mal à en parler … Pour tout dire… Tu avais mal au cœur rien qu’en y repensant. Tu te sentais coupable de tous les morts que tu avais causés… Tu avais mal au fond de ta poitrine bien que tu caches la plupart du temps ta souffrance, ne laissant paraitre que ton air agressif et méchant… Faisant ressortir toute cette rancune envers les vampires. Ils avaient détruit ta vie, ton cœur, ta peau, ton corps … Tout était en morceaux à cause d’eux… Tu avais du mal à dire ce que tu avais sur le cœur, qui était brisé par toutes ces épreuves que tu avais vécu. Alors raconter ton histoire à Arthur … Est-ce vraiment possible ? Va tu réussir à lui dire tout ce que tu as vécu et ce qui a présent te torture encore ? Tu restas assis contre le mur et baissa la tête…. Qu’allais-tu lui dire …

« Mon histoire … Elle n’est pas facile à conter et à entendre … enfin … j’en souffre encore aujourd’hui alors … Pardonne-moi si… Si je me mets à pleurer… »

Tu n’avais pas pleuré depuis des années … Tu retenais tous ces souvenirs et toute tes émotions dans un coin de ta tête et n’y pensais plus sauf quand on t’en parlait… Tu n’aimais pas qu’on te remémore tout ça mais Arthur avait un don pour te mettre en confiance. Tu tapotas le sol à coter de toi, lui laissant le temps de s’asseoir prêt de toi. Tu souffle un bon coup, prêt à tout déballer… Tu souris un peu avant de dire :

« Je suis né dans un centre de reproduction … Ma mère était une femme si belle et si gentille … J’ai eu une jumelle … Kriss … Elle était toute petite aussi et si mignonne … On jouait toujours ensemble … Ma mère me racontais qu’à nos 6 ans nous serons séparées tous les trois alors j’ai cherché un moyen pour sortir d’ici et cela tous les trois … »

Une larme commença alors son chemin sur ta joue, coulant jusqu’à tomber sur ton épaule, te faisant doucement trembler, ayant plutôt récupérer ton journal … Celui dans lequel tu avais tout écrit pour l’évasion. Tu le serrais entre tes petits doigts, tu avais déchiré toute les pages après cet incident…

« La veuille de nos 6 ans … J’avais tout préparé… Nous étions prêts à partir mais deux coups de feu se sont fait entendre derrière moi... J’eu à peine le temps de me retourner qu’un connard d’immortel m’avait attrapé et cacher mes yeux … Me laissant juste le temps de voir le corps de Kriss et maman inerte au sol… »

Tu commençais à trembler de plus en plus alors que les larmes coulaient seule sur tes joues… Tu essuie doucement tes yeux et tes joues, tu viens rapidement cacher ton visage contre le torse de ton grand frère, venant serrer ces vêtements entre tes doigts fins… Tu tremblais et te mit à sangloter…

« En…Ensuite … J’étais si peut réactif au dressage que les vampires ont commencé à insulter ma mère… Voyant que cela marchais je me faisais battre et punir durant 10 ans … Apres ça on a été chargé dans un camion alors que je n’avais que 16 ans, mais le camion a été arrêter par un groupe de résistant … là-bas j’ai rencontré Jessy … Un garçon que j’aime beaucoup… »

Tu ne savais plus … Est-ce que tu pouvais dire que tu l’aimais encore après ça ? Il n’était plus là après tout … Tu seras doucement les poings et te retenait de cogner le mur face à cette question horrible … Cette question qui trottait dans ton crane encore et encore … Tu avais peur de croire que tu pouvais encore l’aimer … Tu soufflas un bon coup pour reprendre tes explication :

« Enfin … je l’aimais beaucoup… Alors que je revenais de la foret pour ramener le bois pour le feu… le camp a été attaqués par des miliciens… Tuant certain des hybrides et humains qui résistais de trop … J’allais aider les plus faibles quand j’ai entendu Jessy crier et se faire abattre devant moi… je suis resté comme un con debout devant lui alors que rapidement un milicien m’attrapa et me refourgua dans le camion… Par la suit j’ai été vendu à un vampire sadique et pervers… Il a essayé de me dresser mais impossible… j’étais trop têtu. Il m’a ramené ici et a dit au vendeur : « Il vaut de l’or ce p’tit… Mais le dressage n’est pas ma passion » et m’a laisser là après m’avoir dit que je ne devais pas changer car pour ce faire respecter … il fallait avoir un caractère de battant… »

Tu relevais la tête, regardant Arthur dans les yeux… Tu continuais de trembler mais tu n’avais plus peur grâce à lui … il t’avait écouté sans te juger… Te laissant conter cette histoire que tu gardais au fond de toi. Tu viens alors passer tes bras derrière son cou, venant cacher ton visage dans son cou tout doucement et le serre contre toi et dit :

« Je n’aurais pas gardé mon caractère de casse bonbon … je ne t’aurais pas rencontré … C’est la première fois que j’arrive à parler de mon histoire a quelqu’un … Merci Grand frère ! »




(c) Mellusa ~


_________________


I WANT MY FREEDOM

I see it... my freedom... Why is it so difficult to join it?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire odieux
Messages : 25
Métier : Représentant d'un grand laboratoire asiatique
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire odieux
MessageSujet: Re: Une petite partie ? [Flashback / PV : Aiden]   Mer 2 Aoû 2017 - 16:55


Une partie ?
Une lourde histoire en effet, bien loin de ce que j'aurais pu vivre. Je l'avais écouter sans dire un mot, sans oser l'interrompre. Beaucoup de souffrance, une rébellion détruite en pleine envol. Je ne pouvais pas comprendre toutes ces choses, je ne ne les ais pas vécus. Alors je me contentais d'écouter son histoire, de tenter d'imaginer ce qui pouvait s'être passer dans sa petite tête à ces moments là. Ce garçon a eu un tragique destin, mais au fond, il l'avait chercher, toute cette douleur. En osant se rebeller contre la race vampirique, il avait attiré sur lui le malheur. C'était prévisible, les vampires ne laissent pas leurs créations faire ce qu'elles veulent. Mais ça, je ne lui dirait pas, je ne veux pas le blesser. Il a fait des choix, guidé par un cruel destin. Je le garde contre moi en silence, frottant son dos d'une main douce pour tenter de le consoler. Apparemment je suis le premier à entendre son récit ? Je me sentais à la fois honoré et gêné d'un tel privilège. Cette histoire n'est pas un doux conte de fées. Ce petit a perdu des personnes précieuses. Quand à moi, je n'ai pas à subir ça, je ne me suis attaché à personne. Enfin... si... Une seule personne. Mais j'ai tourner la page, je suis passer à autre chose. Si il était encore de ce monde, il serait déjà revenu me retrouver. Alors inutile que j'espère. Je continue de tapoter le dos du petiot pour tenter de le consoler de la peine que je lui ait infligé :

« Merci d'avoir partager ton passé avec moi. »

Je lui sourit doucement en essuyant les débuts de larmes qui se formaient au coin de ses yeux. Le voir triste ne me plaisait pas vraiment. Puis je me relève et lui ébouriffe les cheveux. N'allons pas rester là, on pourrait croire des choses. Je remettais bien ma tenue avant de me diriger vers les cages, lui faisant signe de me suivre. Une fois de nouveau parmi les nôtres, je baillait. Dormir me ferait un peu de bien oui, malgré l'inconfort des cages. Il fallait que je reste le plus présentable possible pour le lendemain et un esclave fatigué n'as aucun attrait. Malgré l'affection que je pouvais ressentir pour Aiden, j'avais quand même un objectif en tête, accomplir mon devoir d'humain. C'est ainsi et pas autrement, je ne pouvais pas me détourner de ce but. Le but de ma création. Servir.

« C'est l'heure de dormir Aiden. Demain est un autre jour. Demain est peut-être le jour où nous trouverons une nouvelle raison de vivre. »

J'ai confiance envers le destin. Il nous trouveras un maître, un maître qui s’occupera de nous et guideras nos pas. Même si Aiden a un désir de liberté, il allait bien devoir se rendre à l'évidence. Il ne sera pas libre, pas de son vivant malheureusement. Le monde a été configuré comme ça, ma pensée aussi. Mais je sais tenir mes paroles. Je ne le dirais pas à Aiden, je le laisserais avec ses espoirs pour ne pas être celui qui briseras ses rêves. Un grand frère ne ferait pas ça. Je suis fatigué, j'ai eu ma dose d'aventures pour aujourd'hui. Une rencontre n'arrive pas tout le temps, même dans une boutique emplies d'âmes. Je retourne dans ma cage, me pose dos contre les barreaux et ferme les yeux, un léger sourire aux lèvres.

« Ne t'en fait pas. Le destin est parfois étrange, mais ai confiance. Un bel avenir nous attends j'en suis certain. »

Je lui ait dit ça doucement pour le rassurer, lui permettre de se reposer l'âme tranquille. Il ne devrait pas s'en faire. Tout ira bien. Je le sais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une petite partie ? [Flashback / PV : Aiden]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une petite partie de chasse... [PV: Nuage de Tulipe]
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Petite partie de chasse ? [Pv Pelage d'Ombre et Plume de Buse]
» Petite Partie de Chasse ? Pv Nuage de Miel
» [Loki, Boris, Eldrich] Une petite partie de dés ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires World  :: Hors Rp :: Archives :: RPs Terminés-
Sauter vers: