AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


/!\ FORUM RP 18+ Yaoi au contexte contemporain fantastique. Monde dominé par les vampires. Maîtres/Esclaves - Politique - Action seront au rendez-vous /!\
 

Partagez | 
Il faut un début à tout. [ PV Adam ] ( Terminé )
Invité
Invité
MessageSujet: Il faut un début à tout. [ PV Adam ] ( Terminé )   Dim 23 Avr 2017 - 11:02



Il faut un début à tout.
Cette fois-ci, on pouvait dire que leur journée commençait officiellement. Adam et Sirius arrivaient enfin au centre commercial où il voulait tant l’amener. Pour lui, c’était l’endroit le plus simple pour pouvoir trouver tout ce dont le blanc avait besoin. Il était plutôt grand, les magasins y étaient agréables bien que cher. Mais il lui avait dit qu’il avait les moyens de lui faire plaisir, alors il allait le faire. C’était en quelque sorte un cadeau de bienvenue, une façon de lui montrer qu’il l’acceptait tel qu’il était et que désormais, il serait là pour combler le moindre de ses besoins, dans la limite du possible.
La route ne s’était pas trop mal passée non plus. Il n’y avait eu ni cri ni effusion de sang, rien de grave en soit. Ils s’étaient contentés de se faire la conversation comme deux personnes civilisées. Le but n’étant pas que l’hermine se mette en colère parce que le vampire lui parle de choses dont il n’avait pas envie de se rappeler ou n’importe quoi d’autre. Alors il avait gardé toutes ses petites questions gênantes dans sa tête, et il les lui poserait plus tard. Du genre, bien plus tard quand les choses seraient bien engagées entre eux.

Se garant dans le grand parking sous-terrain, le vampire descendit de la voiture rapidement non sans prendre soin de la verrouiller une fois son esclave à l’extérieur. On aurait pu prendre le vampire pour un enfant, il était tellement content d’être là. Maintenant, était-ce parce qu’il venait faire les magasins, ou bien parce qu’il était avec son esclave… c’était un mystère. Il avait besoins de pas mal de choses pour son antre aussi, et il adorait la décoration c’était sûrement ça. Mais en réalité ce qu’il voulait vraiment, c’était voir un sourire sur le visage du blanc à ses côtés. Il était tellement beau avec ses petites quenottes qui pointaient le bout de leurs nez lorsque c’était le cas qu’il avait envie d’en profiter encore et encore. Oui, finalement peut-être qu’il était un enfant quelque part, ce n’était sûrement pas une bonne idée qu’il ait prit un esclave.

« Par quoi veux-tu commencer ? Tout est au même endroit alors je te laisse décider de ce que tu préfères Adam. »

Il contourna la voiture non sans lui offrir un sourire et fila jusqu’à l’ascenseur pour sortir du parking sous-terrain. S’il y a bien une chose que le vampire n’aimait pas bizarrement, c’était les sous-sols, ou bien tout ce qui se trouvait en sous terre généralement. Il se sentait oppressé et avait peur de ne jamais sortir de là. Un vampire qui a peur de mourir, c’est drôlement rigolo tout de même. Mieux valait ne pas en parler et ne laisser rien paraitre pour ne pas passer pour un dingue, du coup il se contentait de presser un peu le pas de de s’engager dans cet engin de torture pour enfin retrouver ce qu’il prenait pour la terre ferme et qui lui permettait de souffler un peu.

Une fois à l’étage, le petit vampire retrouva son sourire. Non seulement il était content d’être là, mais en plus il y avait quelqu’un qu’il aimait énormément qui travaillait non loin d’ici, et il espérait que ça serait le cas aujourd’hui. Non pas qu’il comptait tenir la jambe de Caleb, mais il emmènerait bien Adam boire quelque chose chez lui. Et puis surtout, il aimerait bien que son cher et tendre meilleur ami puisse voir son esclave, même si c’était de loin. Pour qu’il comprenne pourquoi il avait pris un esclave de seconde main et ainsi éviter de se faire crier lorsqu’ils pourraient en parler. Il allait forcément comprendre quand il allait voir la bête de compétition qu’il avait prise. Entre son regard, ses cheveux, et lui tout court, il allait vite comprendre pourquoi il avait craqué. Il allait lui crier dessus, mince. Il en était sûr en fait.

Un soupire échappa au violet qui finit par relever le nez vers son esclave. Il ne savait pas trop comment se comporter avec lui. Il avait envie de s’accrocher à son bras mais il allait se faire dégager à vitesse grand V et il n’avait pas envie. Mais Adam émanait sûrement bien malgré lui des ondes qui donnait envie au petit vampire de se coller à lui à longueur de temps… pauvre créature.

« A cette étage tu vas avoir pas mal de restaurant et de café, je comptais t’y emmener un peu plus tard sûrement après notre soirée shopping. Au premier tu as tout ce qui est vêtements et chaussures et en haut la décoration et les meubles. A toi de voir ! »

Le violet attendait patiemment en regardant autour de lui. Oui, monsieur était bien élevé, et puisqu’il avait dit qu’il ne déciderait de rien aujourd’hui et que c’était la journée de son esclave, il s’y tenait voilà tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Il faut un début à tout. [ PV Adam ] ( Terminé )   Dim 23 Avr 2017 - 16:31

ft. Sirius Lindgren & Adam
Votre résumé.

Il faut un début à tout.
Le trajet en voiture ne s'était pas trop mal passé. Pas de dispute, le vampire ne s'était pas montré trop collant ni insistant. Il avait marqué un ou deux points. C'était déjà bien, il ne fallait pas se plaindre parce que marquer des points avec Adam c'est compliqué. Surtout maintenant.
La voiture continuant d'avancer, ils finirent par se retrouver dans le parking souterrain du centre commercial ou Sirius avait décidé de l'emmener faire du shopping. Regardant un peu l'endroit, l'hermine fit une légère grimace. Lui non plus n'était franchement pas fan des parkings souterrains. Déjà parce que les voitures qui arrivaient ici faisaient un bruit du tonnerre en tentant de se garer, ne parlons même pas de ces satanées routes pour descendre qui sont tellement serrées que vous avez l'impression que vous allez vous prendre le mur si vous ne maîtrisez pas et puis il lui semblait connaître l'endroit. Il était presque sûr qu'il y était déjà venu avec George et pas qu'une fois. Mais il paraît que tous les parkings souterrains se ressemblent non ?

"J'attends de voir ce qu'il y a comme boutique."

Il lui avait adressé un léger sourire. Lui il était de ce genre-là, il voulait voir avant de décider.
Montant rapidement dans l'ascenseur, il avait hâte mais en même temps peur de monter et de vois qu'il s'était trompé ou non. Il ne savait pas trop comment il allait réagir si c'était bien un des endroits où son ancien maître avait l'habitude de l'emmener ou non. Est-ce que cela allait le mettre en rogne ? Lui rappeler de mauvais souvenirs ? La sortie avait été une bonne idée, il ne pouvait pas le reprocher au violet loin de là, mais là de suite il sentait son ventre se tordre et il n'aimait pas ça. Il allait être compliqué de vraiment profiter même si quelque part il fallait qu'il se mette en tête que tout ça été de l'histoire ancienne. En fait, à bien y repenser, maintenant qu'il y pensait, George n'avait jamais tenté de le retrouver... Il avait pris la fuite, son œuvre d'art avait pris la fuite et il ne la cherchait pas ? Son existence était-elle devenue aussi insignifiante pour lui...? Il n'y avait que l'autre, James qui était venu tenter de le récupérer mais pas pour son maître, pour lui tout seul. Adam s'était trompé sur toute la ligne au final...? A avoir ce genre de pensés là maintenant, tout son petit monde s’écroulait davantage, il se sentait encore plus trahis qu'il ne l'avait été et il venait de se prendre la tête tout seul. Un léger soupire fini par franchir ses lèvres, ses yeux se posant sur les numéros qui défilaient. Aller, ce n'était rien.

Ecoutant sagement ce que lui disait Sirius alors qu'il venait de sortir de l'ascenseur, le blanc observait un peu les alentours. C'était bien ça. Il ne s'était pas trompé, il connaissait l'endroit. Pour ne rien laisser paraître, il hocha la tête sagement, allant vers le panneau d'affichage pour regarder ce qui était noté sur chaque étage. Il avait le choix de commencer par ce qu'il voulait et bien soit, ils allaient commencer par sa petite personne et verraient ensuite pour les meubles. Ce serait certainement moins long de les choisir que de choisir de quoi s'habiller.

"Le premier."

N'attendant pas vraiment de réponse de la part de Sirius, il se mit en route, prenant la direction du premier escalator. Il valait mieux qu'il se change les idées rapidement, devoir faire des choix de tenues l'aiderait très certainement à ne plus sentir son ventre se tordre car là, c'était devenu franchement désagréable. Arrivant devant la multitude de boutiques à sa disposition, il prit rapidement la direction de l'une d'entre elles, une qui ne paraissait pas trop tape à l'œil et qui pourrait possiblement avoir quelque chose qui lui plairait car c'était le plus important non ? Il sentait que Sirius allait donner son avis sur tout ce qu'il allait prendre mais quelques part c'était aussi son rôle non ? Même si se battre gentiment avec lui pour imposer ses choix était une perspective pas trop inintéressante.
A peine entré, son choix se dirigeât assez rapidement vers l'espace jeans, attrapant l'un d'eux. Noir, un peu déchiré et l'air un peu usé. Il trouvait cela sympas et puis c'était le genre de pièce pas trop compliquée à mariée, aussi bien avec des t-shirt qu'autre chose. Il déposa tout de même ses yeux vairons sur le violet.

"Je peux vraiment choisir ce qui me plait ou il y a des choses auxquelles je n'ai pas le droit ?"

Autant être sûr de ne pas prendre un truc qui pourrait déplaire au propriétaire.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Il faut un début à tout. [ PV Adam ] ( Terminé )   Dim 23 Avr 2017 - 17:10



Il faut un début à tout.
Ce qu’il sentait, là, ne lui plaisait pas. Ce n’était pas de la peur de se retrouver dans un parking ou dans un ascenseur qu’il ressentait de la part de son humain, c’était toute autre chose. Il sentait à la fois de l’angoisse et de la tristesse. Déjà, en sortant de la voiture, il avait senti de l’appréhension de ce dernier. Avait-il fait une bêtise sans même s’en rendre compte ? Il n’y croyait pas. C’était peut-être le roi en matière d’ânerie mais il avait fait extrêmement attention au moindre détail, et il avait surtout fait bien attention de ne pas dire ou faire n’importe quoi qui pourrait le blesser. Il avançait encore en terrain inconnu, alors il se méfiait de tout mais là, c’était à juste titre.
Discrètement, son regard se posa sur lui. Un regard à la fois inquiet et compatissant. Oui, mais compatissant pour quoi au juste ? Il ne savait même pas face à quoi il se trouvait là, et c’était sûrement bien ça le souci. Sirius détestait se retrouver face à quelque chose qu’il ne pouvait pas maîtriser et depuis qu’il avait récupéré le petit humain, ce n’était que succession de ce genre de spectacle.

Un soupire lui échappa bien malgré lui alors qu’il suivait Adam en silence. A réellement se demander qui était le maître ici. Grimpant sur l’escalator, il restait désormais silencieux. Il était là pour l’hermine, alors il comptait le combler. Malgré lui, son inquiétude était toujours présente. Il suffisait de poser son regard sur lui pour s’en rendre compte. A bien regarder son petit front plissé par l’appréhension qu’une crise ou autre chose lui pète au nez. Tout ça à cause d’un simple mauvais pressentiment ? Non, il sentait qu’Adam lui cachait quelque chose dont il n’avait tout simplement pas envie de parler.

Ce n’est qu’en entendant sa voix que le vampire releva les yeux vers lui. Mince, depuis tout à l’heure il était silencieux, et n’avait même pas prit la peine de regarder ce qu’il faisait ou même ce qu’il prenait. Il était entré dans la boutique avec lui sans même regarder où ils étaient ni quoi que ce soit, pour quoi est-ce qu’il allait passer au juste ? Un maître qui se fait traîner là par son esclave et qui ne s’intéresse à rien alors que ça n’avait strictement rien à voir avec ça. Il était juste inquiet.

Secouant légèrement la tête, c’est un sourire maladroit qui prit place sur ses lèvres bien malgré lui. Il ne se rendait plus vraiment compte à vrai dire. Si Adam était du genre à se prendre la tête tout seul, il ne se rendait sûrement même pas compte du maître qu’il avait désormais. C’était du genre à se donner des ulcères à l’estomac tellement il angoisse pour tout et rien à la fois. Et il voulait tellement le bonheur des autres que le sien… bah il suffit de le regarder pour comprendre que là, il s’en fiche tant que la peur ou il ne savait trop quoi pouvait prendre la fuite de son humain.

« Je t’ai dit que tu pouvais prendre ce que tu voulais Adam, tu choisis la manière dont tu veux t’habiller. »

Son regard était à la fois inquiet et absent, ce qui n’était généralement pas bon signe du côté du vampire. Il fallait qu’il s’éloigne un peu et qu’il souffle. Il n’avait pas le droit d’angoisser à chaque fois que son humain réagissait d’une manière qu’il ne pouvait pas maîtriser. Ce n’était pas un pantin ou une poupée qu’il avait acheté, c’est une personne avec des émotions.

Contournant Adam sans trop attendre, le vampire s’éloigna un peu plus loin dans le magasin. Il faisait mine de regarder les vêtements autour de lui alors qu’en réalité, il tentait simplement de calmer son cerveau en ébullition. Pourquoi Caleb ne pouvait pas faire une apparition éclair et calmer les angoisses du petit violet ? Cette habitude qu’il avait toujours constamment avoir l’impression que les gens allaient l’abandonner et qu’il allait se retrouver seul pour le restant de ses jours. Il venait pourtant simplement d’acheter Adam, imaginez un peu plus tard la tournure des choses, s’ils venaient à se disputer ou pire s’il venait à prendre la fuite…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Il faut un début à tout. [ PV Adam ] ( Terminé )   Dim 23 Avr 2017 - 18:45

ft. Sirius Lindgren & Adam
Votre résumé.

Il faut un début à tout.
Ce n'était pas dans les intentions du blanc que de lui exploser à la figure, il n'avait rien fait alors pourquoi s'en prendrait-il à lui. Ce n'était pas l'attitude du violet ou quoi qui le mettait dans cet état, juste de vieux souvenirs qui remontaient, les souvenirs de sa vie d'avant, de l'époque où les choses se passaient bien, qu'il n'avait pas de soucis et qu'il était heureux tant qu'il avait son maître auprès de lui et qui prenait soin de lui. Le parfait petit esclave docile... Ce qui lui faisait mal, il tentait de le mettre de côté parce que Sirius avait l'air tellement content de pouvoir l'emmener faire les boutiques qu'il n'avait pas voulu le vexer ni rien alors qu'il faisait ça pour l'humain, sans penser à lui. Est-ce qu’un jour lui aussi allait finir par le laisser tomber ? Il y avait eu cette question qu’Adam effaça rapidement de sa tête. N'importe quoi.
Se disant qu'il valait mieux qu'ils fassent les boutiques plutôt que de trop penser, il avait fini par entrer dans la première boutique qui avait pu attirer son regard, attrapant quelques morceaux de tissus avant de s'adresser à son maître qui n'avait dit mot depuis un moment. Etrange. D'ailleurs lorsuqe ce dernier fini par lui répondre, il semblait ailleurs. Il avait fait quelque chose ? Il ne pouvait pas e douter lui que ce qu'il se passer dans sa tête à lui, la sangsue pouvait le ressentir.

Il y a eu ce sourire un peu beaucoup faux et puis cette réponse qu'il venait de lui donner. L'humain lui demandait son avis, chose qu'il ne ferait pas habituellement mais il s'était dit que le faire participer pouvait être une bonne chose. A croire que non puisqu'il semblait s'en moquer et avait fini par prendre la fuite dans un autre rayon.
Le blanc resta bête un temps, fronçant les sourcils. Il avait là, l'impression qu'il avait beau faire des efforts, cela ne servait à rien, il ne comprenait même pas pourquoi le violet réagissait ainsi et cela commençait déjà à le fatiguer. Le vampire qui avait l'air content d'être ici peu de temps avant, semblait à présent tirer à moitié la tronche.

"Très bien..."

Un soupire plus pour lui qu'autre chose, alors qu'il regardait Sirius se plonger dans un autre rayon. S'il pouvait choisir ce qu'il voulait et bien c'est ce qu'il allait faire. Parcourant les rayons sans plus s'occuper du violet, il avait réussi à trouver pas mal de choses dans cette boutique qui avaient réussi à attirer son attention. Des jeans, des pantalons un peu plus habillés, sait-on jamais, des t-shirt, plein de t-shirt et puis quelques chemises. Le blanc avait mettre tout ça de côté, allant faire un tour dans le nécessaire avant de commencer à essayer. Par nécessaire, entendez là boxer, chaussettes tout ça tout ça parce que bon hein il n'allait pas vivre comme un sauvage et se trimbaler à poil sous ses vêtements. Déjà parce qu'on ne savait jamais avec Sirius et puis franchement il ne se sentirait pas franchement très à l'aise dans ses baskets. D'ailleurs en parlant de chaussures, il en avait vu une paire pas trop mal qu'il prit avec lui.
Adam s'arrêta un moment, observant le violet qui n'était toujours pas revenu le voir. Il finit par aller le voir, histoire de le prévenir.

"Je vais essayer."

Il n'attendait pas vraiment de réponse une fois de plus, prenant la direction des cabines pour aller essayer ce qu'il avait fait mettre de côté un peu plus tôt. Il y avait pas mal de choses, cela allait lui prendre un peu de temps mais cela lui était égal. Cela allait passer le temps et lui faire oublier ce qu'il avait en tête depuis qu'ils étaient arrivés dans ce centre commercial.
Retirant ses vêtements, il finit par commencer ses essayages, enfilant le premier jean qu'il avait trouvé avec un t-shirt assez simple pour le coup. Mettant à peine le nez dehors, Adam cherchait Sirius du regard pour tenter de lui montrer histoire de. Il lui avait dit qu'il pouvait prendre ce qu'il voulait mais tout de même. C'était lui qui payer non et puis habitude d'esclave très certainement, il cherchait visiblement son approbation.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Il faut un début à tout. [ PV Adam ] ( Terminé )   Lun 24 Avr 2017 - 7:57



Il faut un début à tout.
La situation ne lui plaisait pas vraiment, c’était assez compliqué pour lui de tenter de se reprendre alors qu’il savait parfaitement que le problème venait de lui. Ce n’était même pas de sa faute, c’est juste que ce qu’il avait ressenti du côté de son hermine l’avait tout bonnement déstabilisé. Il pensait qu’ils allaient passer simplement une bonne journée, et il était là à se prendre la tête alors qu’il n’avait même pas de raison pour ça. Il le savait pourtant, c’était horrible, des tas de choses se passaient dans sa tête et il ne pouvait même pas se contrôler.

Prenant la tête entre ses mains un cours instant, un soupir des plus audibles lui échappa sans même qu’il ne puisse se retenir. Il fallait qu’il prenne sur lui et qu’il revienne voir son esclave avant que les choses n’explosent. Prendre sur lui, lui sourire et faire comme si de rien n’était, sinon il allait l’énerver et il n’en n’avait clairement pas envie. Il avait mis déjà trop de temps à adoucir les choses et à le faire sourire sans pour autant aujourd’hui tout mettre par terre. C’était leur journée, alors les choses devaient bien se passer. Et elles allaient bien se passer.

Sirius fit demi-tour pour filer jusqu’à la cabine, tombant presque nez-à-nez avec son esclave. Ah oui, il voulait tout de même qu’il lui donne son avis, chose qu’il pouvait comprendre. Il avait beau lui avoir dit qu’il pouvait bien prendre tout ce qu’il souhaitait, il ne voulait malgré tout pas faire d’erreur. A vrai dire, à part s’acheter une jupe ou une robe, il pouvait prendre ce qu’il voulait. C’était peut-être un peu extrême mais lorsqu’il lui disait qu’il avait le choix, il ne rigolait pas justement. Malgré tout, le voir sortir pour le chercher le fit sourire, et plus sincèrement cette fois-ci.

« C’est très bien ça, j’aime beaucoup. »

Le laissant retourner dans la cabine, il réfléchit un temps. Bon, il allait falloir qu’il tente de lui expliquer son comportement avant que tout ça ne lui pète à la tronche. Mais comment faire… son esclave prenait vite la mouche, tout comme lui, et il n’avait pas forcément envie que leur journée soit écourtée par une quelconque crise qui pourrait mal tourner. Et puis, que penserait les vampires aux alentours s’ils voyaient un esclave crier sur son maître ? Quoi que ça, dans le fond, c’était le cadet de ses soucis.

Regardant le rideau bouger pendant un temps, Sirius sembla avoir une idée de génie. Il regarda autour de lui si un quelconque vendeur n’était pas là et se glissa dans la cabine de son esclave tel un félin. Par chance, monsieur était de dos alors ça allait faciliter la manœuvre.
Il se colla contre ce dernier en enlaçant sa tête, sa tête blottit dans le creux de son dos. Il savait qu’il allait tenter de le foutre dehors, mais en même temps il allait instantanément se détendre à son contact, c’était sa petite magie à lui. Et garantie sans tricherie et sans abus de pouvoir cette fois !

« Je n’aime pas quand tu vas mal… je l'ai senti et j'ai paniqué. Je suis désolé si je t’ai paru distant. »

Il le relâcha légèrement pour faire le tour de son esclave et se mit sur la pointe des pieds pour déposer ses lèvres sur sa joue, un sourire gênée se dessinant sur ses dernières. Maintenant, il fallait qu’il se barre très vite avant que quelque chose ne lui pète à la tronche. Sait-on jamais, qu’Adam soit capable de le faire voler à travers le rideau…

Faisant demi-tour, il se contenta simplement de sortir la cabine pour aller s’asseoir sur le beau canapé qui se trouvait en face de cette dernière. Bien, maintenant il allait beaucoup mieux ! Le vampire avait retrouvé son sourire, il sentait qu’Adam allait mieux, tout était parfait.
Plus qu’à terminer son armée de vêtements, et ils pourraient changer de boutique. Quelle belle journée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Il faut un début à tout. [ PV Adam ] ( Terminé )   Lun 24 Avr 2017 - 13:36

ft. Sirius Lindgren & Adam
Votre résumé.

Il faut un début à tout.
Ils avaient décidément du mal à se comprendre, du mal à agir sans inquiéter l'autre ou le blesser. C'était toujours compliqué lorsque l'un a vécu des choses que l'autre ne peut pas forcément comprendre. C'est compliqué lorsqu'un esclave a déjà eu un maître avant. Il peut y avoir eu de l'amour, du déchirement, des maltraitances, un abandon. Tout un tas de choses que l'autre en face ne peut pas toujours comprendre, ne sait pas parce que cela ne fait que quelque jour qu'ils partagent leur vie.
Adam avait tenté de se reprendre, de faire comme si tout ça ne lui rappelait rien, comme s'il n'était pas blessé et il fallait l'avouer, c'était compliqué. Mais il faisait de son mieux, il ne montrait rien et voulait continuer cette journée qui aurait dû être une journée agréable.
Mais voilà, Sirius avait pris la fuite ne semblant même pas s'intéressé à ce pour quoi ils étaient venu et c'était blessant. Un peu. Mais une fois de plus, Adam avait décidé de ne pas se formaliser, de continuer son shopping. Le violet finirait bien par revenir à un moment où un autre. Il savait qu'il n'allait pas laisser sa nouvelle propriété. En tout cas c'est ce qu'il lui avait promis. Vous savez les promesses...

Commençant ses essayages, l'hermine cherchait son maître du regard, histoire au moins de lui montrer les choses qu'il avait prises, il voulait au moins son aval histoire de. Il voulait faire partie de sa vie non ? Et bien qu'il le fasse, qu'il donne son avis, qu'il le regarde et s'occupe de lui sinon il n'avait rien à faire ici et toutes ces jolies paroles ne resteraient que de jolies paroles. Le cherchant un temps, la voix du vampire lui parvint aux oreilles. Bon, au moins il était revenu vers lui et ne trainait plus dans les rayons pour il ne savait quelle raison. En plus il n'avait rien dans les mains, preuve qu'il avait juste pris la fuite.

Souriant, un peu, Adam fini par retourner dans la cabine pour essayer autre chose. Ayant commencé à se déshabiller, il senti quelque chose se coller contre sa peau, dans son dos. Le petit vampire avait osé se glisser dans sa cabine pour venir le tripoter ? Adam aurait pu râler et le jeter dehors mais quelque part il appréciait le geste et puis Sirius expliquait son comportement, le blanc restant un peu bête. Comment pouvait-il le savoir, le sentir ? Ah oui, il oubliait que les vampires savaient faire ce genre de trucs. C'était un peu de l'espionnage ça et il fronça un peu les sourcils. Il n'eut pas le temps de dire grand-chose que Sirius était venu face à lui, avait déposé un baiser contre sa joue et était repartie assez rapidement, de peur que le blanc ne l'envoie balader certainement. Pour le coup, l'esclave resta bête un temps, oubliant presque ce qu'il était en train de faire. Il n'aimait pas ça, il n'aimait pas ce manque de réaction et encore moins de savoir qu'il s'inquiétait pour lui. Il ne voulait plus de gentillesse parce que la gentillesse fait tomber les barrières et qu'elle rend faible et aveugle. Mais quelque part, cela lui avait fait du bien. Il fallait bien l'avouer pour une fois. Un large soupire fini par franchir ses lèvres avant qu'il ne finisse d'enfiler autre chose. Vu ce qu'il avait à essayer autant ne pas perdre trop de temps sinon ils allaient passer la journée dans cette boutique.

Sortant de nouveau de la cabine, il laissa loisir à son maître de regarder et de donner son avis. Le petit manège dura un temps, jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien, le blanc venant finalement s'assoir à côté de lui, posant sa tête sur son épaule mais laissant le reste à bonne distance. En fait, c'était fatiguant d'essayer autant de choses.

"Je ne veux pas que tu te prenne la tête si tu sens que ça ne va pas. Si ce n'est pas à cause de toi, tu n'as pas le droit de te prendre la tête ainsi si tu sens que ça ne va pas."

Tout ça pour éviter de le voir faire de nouveau la tête sans qu'il ne sache pourquoi. De tout ce qu'il avait pu essayer, les trois quart avaient été gardé, il suffisait maintenant de passer à la caisse et de passer à la suite. Se levant finalement, il tendit la main au vampire.

"Si tu n'as rien vu pour toi on paye et on va dans une autre boutique ?"

Non parce que comme dit, ils n'étaient pas venus pour une seule boutique et puis Sirius avait aussi le droit de se faire plaisir même s'il lui avait dit qu'ils venaient ici pour lui. Pas de raisons. Adam récupéra ses affaires et parti en direction de la caisse. Finalement ça avait du bon de se laisser un peu gâter de temps en temps.
Une autre boutique et puis une autre, le tas de sacs grandissant au fur et à mesure. Sirius lui avait dit qu'il avait les moyens mais tout de même et puis cela commençait à être un peu encombrant... S'arrêtant finalement, le blanc se tourna vers son maître.

"On fait une pause ? Faudrait se débarrasser de tout ça pour manger un morceau et ensuite faire le dernier niveau. Non ?"

Il proposait simplement, c'était le violet qui prenait les décisions après tout non ? Mais soyons honnête, il commençait à avoir faim et un Adam qui commence à avoir faim...


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Il faut un début à tout. [ PV Adam ] ( Terminé )   Mar 25 Avr 2017 - 10:34



Il faut un début à tout.
Finalement, sa petite intrusion dans la cabine de son esclave n’avait étrangement pas été si mal vu que ça. Il était pourtant persuadé qu’il allait se faire crier dessus, ce qui explique totalement la vitesse à laquelle monsieur était sorti des lieux pour éviter toute esclandre mais rien du tout ne lui parvint aux oreilles… bon quelque part, tant mieux hein, ça veut dire que son hermine n’avait pas si mauvais fond que ça. Ou bien qu’il commençait simplement à comprendre que le vampire, lui, n’était pas l’un de ces parasites notoires qui vous sautent à la gorge sans aucune raison pour leurs simples plaisirs. Au moins, ils allaient pouvoir avancer si tous les deux acceptaient enfin de faire des efforts ! Un pas après l’autre, lentement certes, mais chaque chose en son temps. Et puis, l’attention du vampire se mérite, tout comme la confiance de la jolie créature qui lui appartenait aujourd’hui.

Toujours souriant face à ses essayages, Sirius le laissait choisir à sa guise. Ce n’était pas un menteur, donc puisqu’il lui avait promis de lui laisser le choix, il ne comptait pas se défiler face à un jean légèrement troué. Surtout qu’en plus… ça rendait plutôt très bien sur lui. Bizarrement tout lui allait bien, et il était tout de même rassuré qu’il ait pensé à quelques tenues habillées malgré tout. Sirius comptait bien le faire sortir de temps en temps, du moins si son esclave avait envie de l’accompagner ou qu’importe. Il ne s’imaginait pas le laisser constamment enfermé à la maison à attendre qu’il rentre, ce n’était pas une vie ça. Ce n’est pas parce que vous vous retrouvez au service de quelqu’un, que vous devez forcément être voué à une vie de servitude et de tristesse. Alors ça, bien lui de lui cette idée.

Par contre ce qui le surpris, et ça s’est sûrement aisément vue sur son visage, c’était ce que fit Adam lorsqu’il sortit de la cabine d’essayage. Ce que voyait le vampire, là, c’était des efforts tout bonnement inhumains de la part de sa créature. Lui qui n’était pas forcément à l’aise avec les contacts humains et qui venaient légèrement se blottir contre lui… et pour le rassurer en plus. S’il s’attendait à ça, pour le coup il aurait mieux fait de se préparer. Mais ça lui faisait tellement plaisir que le petit violet resta un bon moment à fixer le vide avant de réaliser qu’il n’avait toujours pas ouvert la bouche. Fichtre, il est du genre à lui faire totalement perdre la tête celui-là, c’était totalement déconcertant de perdre ses moyens à ce points devant un simple humain. Mais quel humain pour le coup… il sentait encore le contact de sa peau parfaite et chaude sous ses doigts et ce torse si bien bâti… bref, passons.


« Je ne t’ai pas menti quand je t’ai dit que je voulais ton bonheur. Alors te voir malheureux ou qu’importe, je ne peux pas te laisser comme ça et attendre simplement que ça passe en regardant. »

Malgré tout, il lui offrit un sourire et prit sa main pour se relever de son fauteuil. Finalement, cette journée ne serait peut-être pas si mauvaise que ça au final. Elle avait bien commencé, et malgré ce léger couac elle semblait pouvoir se poursuivre sans nouvelle prise de bec.

Passant à la caisse, ils continuèrent de faire le tour de plusieurs boutiques, avant de finalement se retrouver les bras chargés. Aux mots de son esclave, il ne put retenir un léger rire. Il était vraiment comme un enfant… et il comprenait que si monsieur a faim, il fallait faire vite ! En même temps, quelle idée d’être constitué de la sorte aussi, ça demande des forces !

« Viens, on va poser tout ça à la voiture et je t’amène manger un bout. Je ne voudrais pas que tu meurs de faim… »

Il lui fit un clin d’œil et fila en direction du parking pour aller tout bonnement remplit l’intégralité du coffre. Il faut dire qu’Adam partait tout simplement de rien, alors les achats étaient obligatoires. Et puis il n’allait pas passer sa vie en pyjama, ou en boxer, ou nu… quoi que ça, ça aurait pu drôlement intéresser notre petit vampire. Petit vampire qui secoua bien vite la tête pour se chasser cette idée de l’esprit, et tenter de faire disparaitre à vitesse lumière les rougeurs apparues sur ses joues.

Remontant à l’étage, il regarda autour de lui en gonflant légèrement ses dernières, son regard parcourant les alentours. Il savait qu’ils pouvaient aller n’importe où, il aurait du sang quoi qu’il arrive et il commençait d’ailleurs à sérieusement en avoir besoin mine de rien.

« Je te laisse choisir ce dont tu as envie. C’est ta journée aujourd’hui ! »

Un léger rire adorable échappa des lèvres de Sirius, alors qu’il se rapprochait du coin des restaurants. Finalement, il préférait amener Adam chez Caleb un peu plus tard, quand ils auront eu le temps de faire plus ample connaissance et de mieux se rapprocher. Il n’avait pas envie de lui faire peur ou de le voir prendre la fuite face à son meilleur ami. Et puis de son côté, il fallait qu’il prenne un peu mieux le temps de connaître la bête face à lui. Il comptait bien avoir tous les arguments du monde face à son ami pour ne pas se faire reprocher le fait d’être allé prendre un esclave de seconde main plutôt qu’un simple esclave tout juste sorti du centre de dressage et doux comme un agneau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Il faut un début à tout. [ PV Adam ] ( Terminé )   Mar 25 Avr 2017 - 11:25

ft. Sirius Lindgren & Adam
Votre résumé.

Il faut un début à tout.
Inhumain. Il ne fallait pas non plus exagérer. Si Sirius avait soit disant compris comment il marchait, Adam commençait doucement à comprendre le violet. Si c'était le seul moyen de le rassurer un peu et bien il pouvait faire des efforts de temps en temps mais qu'il n'en prenne pas trop l'habitude parce qu'il n'aimait que moyennement cela et puis il ne fallait pas donner de faux espoirs au vampire non ? Peut-être qu'il ferait d'autres efforts mais ne lui en demandez pas trop tout de suite.
Ne pas attendre que ça passe sans rien faire ? Le violet n'était pas obligé de se prendre à ce point la tête. Personne ne peut contrôler ce qui passe dans la tête de quelqu'un et lui encore moins. Ne savait-il pas comment cela se passait ? N'avait-il pas été humain lui aussi ? Il devait avoir encore quelques émotions non alors il pouvait comprendre non ?  
De toute façon Adam n'avait pas envie de se battre avec lui. La crise était passée, ce n'était pas la peine d'en ajouter une nouvelle sinon il allait vraiment avoir envie de rentrer et ils n'avaient même pas fini leur journée...

La faim pointant le bout de son nez et le blanc ayant du mal à ne pas laisser son estomac diriger sa vie, il proposa alors à Sirius d'aller déposer les sacs. C'était mieux non ? Et puis ils avaient continué leur emplettes depuis la première boutique alors comprenez bien que leurs bras été chargés... Et puis bon, on est toujours mieux les mains libres non ?
Mourir de faim... Il ne fallait pas trop abuser non plus, il avait vécu pendant six mois dans  cette boutique où on ne lui donnait que le strict minimum à manger. D'ailleurs, c'était peut-être pour cela que depuis qu'il était chez Sirius son estomac lui réclamait sans cesse de la nourriture. Même pas deux jours... Il finirait par s'adapter et ne plus réclamer ainsi non ? Avec la cuisine du violet ça allait sûrement être compliqué mais bon... Si cela ne le dérangeait pas de continuer à lui préparer de bons petits plats...

"J'ai faim mais je ne vais pas non plus m'écrouler !"

Il rit un peu pour le coup, preuve qu'un petit quelque chose était en train de s'installer peut-être. Posant tout dans le coffre de la voiture, ce dernier était déjà relativement rempli. Comment ils allaient faire pour le reste...? Non parce que Sirius avait beau être vampire, il n'était justement pas magicien et l'extension du coffre n'était pas une option. Le blanc, regardait les sachets un peu perplexe. Heureusement que la partie vêtement était terminée mais il leur restait encore tout ce qui était meuble et possiblement livres. Comment allaient-ils faire ? Si ses souvenirs ne le trompaient pas trop, il lui semblait que généralement dans les boutiques de meubles il y avait un service de livraison non ? De toute façon ils allaient bien voir et puis il était sûr que Sirius savait ce qu'il faisait non ?
Jetant un rapide coup d'œil vers le violet, il le vit secouer la tête, les joues un peu rouges. A quoi il venait de penser là ? Non parce que déjà il était venu dans sa cabine alors qu'il était à moitié nu pour le tripoter là alors forcément. Là de suite, il rigolait dans sa tête. Il avait compris qu'il valait mieux éviter de rire tout seul dans son coin en s'imaginant des trucs sinon il allait paraître super bizarre...

Sortant du parking, ils finirent par se retrouver au niveau des restaurants. Il y avait décidément trop de choix ici et Adam avait bien du mal à choisir. Est-ce que ceux qu'il connaissait avaient fermés ou autre ? Il y en avait un qu'il aimait bien et qui, il le savait, arrivait à le caler sans trop de mal alors s'il était toujours ouvert, ils pourraient y aller non ?
Cherchant un peu, il avait les yeux légèrement plissés pour tenter de lire les enseignes de là où il était, finissant par trouver.

"Là !"

Rapidement, il partit en direction du fameux restaurant, laissant tout de même le temps au vampire de le suivre. C'était toujours mieux s'il voulait qu'on le nourrisse parce que bon, concrètement ce n'était pas lui qui avait l'argent. Lui il n'était qu'esclave même si l'on pouvait peut-être se poser des questions. Mais on si vous regardiez sa tenue et celle du violet, il y avait certainement un peu moins de doutes sur ce point. Bref.
Une pizzeria. Une jolie pizzeria dont la décoration ressemblait à s'y méprendre à une vieille maison italienne. Visiblement, les proprios s'étaient dit que ça pouvait être super vendeur de mettre en avant ce côté nostalgie. Il ne manquait que la Mama pour que le décor soit parfait. De la musique. Il y avait une petite musique un peu kitch pour mettre de l'ambiance, vous plonger dedans si vous êtes en mal de voyage et le plus important : la carte. Une carte remplie de pizza à tous les parfums possible et inimaginables. A croire que les gérants avaient parfois pris un shaker, mis des noms d'ingrédients dedans et hop on secoue pour voir ce qui sort. Adam avait toujours trouvé le concept assez amusant et pour y avoir déjà mangé, il savait qu'ici les plats étaient bons. Juste à voir si cela allait à Sirius même si, il le savait, ils n'avaient pas le même régime alimentaire.
Regardant la carte, l'un des employés fini par arriver.

"N'hésitez pas ! Tout est fait maison ici !"

Un hochement de tête, Adam ne regardant pas vraiment l'employer.

"Mais vous savez comment ça marche n'est-ce pas ?"

Le blanc releva le nez en l'entendant. Idée idiote que d'être venu ici peut-être. Ne disant mot, il finit par suivre l'employer qui les emmena à une table, leur laissant le menu. Il ne pensait pas qu'on aurait souvenir de sa personne ou bien que les employés seraient possiblement toujours les même pour certains. Mais bon, un gars avec des cheveux blancs hein, ça passait pas forcément inaperçu.
Mettant le nez dans la carte, Adam ne disait plus rien, tentant de faire un choix sans penser au reste. Il prit un moment avant de le faire, choisissant quelque chose avec plein de viande et de fromage. On ne se refait pas hein et puis quel meilleur moyen que la nourriture pour se changer un peu les idées mh ? Quelque part il se sentait un peu nostalgique, disons que c'était surtout l'endroit plus que le reste.

"J'espère que c'est quand même bon pour toi."

C'est vrai qu'il n'avait pas vraiment laissé le choix à Sirius même si ce dernier lui avait dit de choisir où il voulait aller parce que c'était, comme il le disait si bien, son jour.



Dernière édition par Adam le Mer 26 Avr 2017 - 11:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Il faut un début à tout. [ PV Adam ] ( Terminé )   Mar 25 Avr 2017 - 20:14



Il faut un début à tout.
Les paquets posés dans la voiture, ils pouvaient de nouveau remonter à la surface. Dieu qu’il n’aimait pas se retrouver bloqué sous terre comme ça, heureusement que ce n’était jamais pour bien longtemps.
Laissant son petit esclave décidé de l’endroit où il voulait aller, il ne sembla finalement pas mettre bien longtemps pour se décider. Très bien, comme ça au moins même lui pourra se poser. Même s’il ne mangeait pas forcément la même chose que lui, il commençait à sérieusement avoir les crocs, sans mauvais jeux de mots bien entendu. C’était sûrement mal choisi pour le coup, mince…

Alors qu’ils regardaient la carte à l’extérieur, ils se firent interrompre par un employé qui… semblait connaitre Adam. Par contre quant au principal intéressé, lui ne semblait pas daigner ne serait-ce que de relever la tête. Très bien, les choses semblaient plutôt mal engagées pour le coup… ça voulait sûrement dire qu’il venait souvent ici avant pour marquer un employé. Les cheveux blancs c’était une chose, mais tout de même, ça n’explique pas tout. Et puis Adam qui ne prend même pas la peine de répondre à ce pauvre employé qui n’avait rien dit de mal…

Fronçant légèrement les sourcils sans réellement se rendre compte, il prit tout de même la peine de le suivre jusqu’à la table en silence. Et c’est d’ailleurs toujours en silence qu’il prit la carte pour commencer à la regarder.
D’abord les boissons… comme il n’avait pas mangé depuis un certain temps, monsieur commençait à sentir que ça lui faisait mal, et que ça pesait aussi sur son humeur et il ne pouvait pas se le permettre. Il n’était pas du genre à se laisser aller, alors il fallait qu’il prenne encore un peu sur lui et les choses allaient finir par passer plus vite, non ?

Surpris par la question de l’humain, il finit par légèrement secouer la tête. C’est vrai que comme il était plongé dans ses pensées, monsieur n’avait toujours pas daigné ouvrir la bouche. Mais il est vrai aussi que son esclave ne lui avait même pas demandé si l’endroit lui allait ou non. Quelque part lui s’en moquait bien, il faut le dire. Tant qu’ils se posaient un peu et qu’il pouvait penser à autre chose que le bien mauvais pressentiment qui planait au-dessus de sa tête… Oh n’allait pas croire, il avait peut-être l’air d’un idiot, mais il était loin de l’être.

« Ah oui oui, ne t’en fais pas pour moi. Je commence juste à avoir très faim, désolé si j’ai l’air ailleurs. »

Il ne se fit pas prier plus longtemps pour attraper un serveur au vol et lui demander de lui ramener l’un de ses meilleurs crus. Comprenez là qu’il ne voulait pas boire n’importe quoi, mais qu’il voulait tout de même que ça se fasse en vitesse malgré tout. Après, les employés devaient être habitués à côtoyer des créatures dans son genre, et son humain savait bien ce qu’il avait face à lui donc pas la peine de perdre du temps.

« Tu es déjà venu ici, je me trompe ? »

Mince, il avait fini par poser cette foutue question. Il s’était pourtant promis de ne pas faire de bêtise, parce que c’était son jour et qu’il ne voulait pas le brusquer ou le forcer à lui parler de son passé ou qu’importe et…
Voilà, Sirius se prit la tête entre ses mains un cours instant avant de relever les yeux vers lui, légèrement confus. Bah oui mon vieux, si tu dis tout ce qu’il te passe par la tête, tu ne peux pas t’étonner de faire des gaffes par la suite, forcément.

« Excuse-moi, on n’a pas besoin de parler de tout ça aujourd’hui. On va passer commande, que tu puisses reprendre des forces ! »

Un rire finit par lui échapper alors qu’il portait son verre à ses lèvres rapidement. Ses crocs étaient plus voyants que d’habitude, et Adam devait sûrement savoir ce que ça voulait dire. Il devait aussi comprendre le pourquoi du comment du comportement de son nouveau maître. Il devait surtout se dire qu’un grand malade l’avait acheté pour le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Il faut un début à tout. [ PV Adam ] ( Terminé )   Mer 26 Avr 2017 - 11:47

ft. Sirius Lindgren & Adam
Votre résumé.

Il faut un début à tout.
Adam avait fait de son mieux pour ne pas répondre, faire comme si le serveur s'adressait possiblement au violet. Lui il n'était qu'esclave alors pourquoi on lui poserait ce genre de question hein ? Cela n'avait pas marché ? Au moins il aurait essayé...
Suivant le serveur, ils avaient fini par se faire installer à une petite table, les deux plongeant leur nez dans la carte. Une fois de plus personne ne parlait. Sirius semblait vouloir se faire bien silencieux encore une fois et c'est pour cette raison que le blanc fini par lui demander si au moins le lieu lui allait. Il ne lui avait rien demandé parce qu'il lui avait dit qu'il lui laissait le choix, qu'il suivrait de toute manière alors voilà mais si c'était pour qu'il ne parle pas encore une fois. On pourrait croire que cela lui ferait des vacances, en un sens ce n'était pas forcément faux mais quelque part, ça l'énervait un peu.

Il avait juste faim hein... A le regarder, l'hermine pouvait savoir qu'il ne mentait pas c'est vrai mais il était presque sûr qu'une fois encore ce n'était pas juste ça et le voir attraper le serveur au vol pour commander "à boire" ni changeait rien. Et puis il y eu une question. La question qui devait sûrement tortiller le violet depuis un moment. Adam avait beau être juste une esclave, il n'était pas bête, il pouvait aussi sentir les gens et il avait senti qu'il y avait quelque chose mais que le vampire se retenait. Se retenir longtemps n'est jamais bon. Avant que l'esclave n'ait pu dire quoi que ce soit, Sirius se reprit, tentant de se rattraper un peu visiblement mal à l'aise. Il pouvait comprendre en un sens qu'il ne voulait pas le blesser, qu'il voulait lui laisser du temps pour lui parler. Il avait compris qu'il voulait connaître sa vie. Après tout lorsque vous avez un esclave qui a déjà vécu une vie avant vous... Il pouvait aussi comprendre que la curiosité pouvait parfois l'emporter et là en l'occurrence, c'était le cas.

Le blanc laissa entendre un soupire, réfléchissant un temps sur ce qu'il voulait faire. Il ne savait pas s'il avait envie de lui raconter quelque chose ou pas mais s'il ne le faisait pas, il ne pourrait certainement pas comprendre... Vous voyez, parfois il réfléchit aussi. Le serveur revenant avec la commande de Sirius, il finit par prendre celle d'Adam, ce dernier attendant qu'il parte avant de daigner ouvrir la bouche.

"Je suis déjà venu ici oui. Mon maître avait l'habitude de m'emmener partout avec lui et immanquablement, on faisait les boutiques ensemble et même si Dornia est une grande ville, il y a forcément des endroits où je suis déjà allé..."

Et c'était peu dire pour le coup mais le problème n'était pas forcément ça, il s'était juste mis à trop réfléchir aujourd'hui plus qu'un autre jour et parfois on ouvre les yeux sur certaines choses, comme il avait fini par le faire. Ses doigts glissaient contre le bord de son verre, laissant son regard se perdre sur ce dernier. Il n'aimait pas parler, encore moins de lui, de sa vie d'avant mais il fallait peut-être le faire pour que Sirius comprenne un peu le problème. Il allait sûrement vouloir l'attraper davantage avec des baguettes, faire attention à tout et lui promettre encore une fois qu'il ne lui ferait jamais rien. Adam se moquait bien de ça maintenant. Il ne s'attacherait plus c'est tout.

"Quand j'étais chez lui, je n'ai jamais manqué de rien. J'étais sa chose, sa précieuse chose qu'il promenait partout, qu'il couvrait de cadeaux alors je lui ai offert ma confiance. Toute ma confiance. Je lui ai ouvert ma porte, je l'ai laissé faire ce qu'il voulait de ma personne parce que ça le rendait heureux et j'étais heureux. Et puis un jour, il a ramené un mec bizarre, un mec qui faisait une fixette sur les hybrides. Il a commencé à passer plus de temps à la maison et il a fini par habiter avec nous. Au début ça allait et puis je sais pas, il a eu envie "d'embellir" la précieuse chose de mon maître et ça a commencé à dégénérer..."

Il sentait son cœur se serrer, les souvenirs qui remontaient à la surface et surtout la douleur. Autant lorsque George avait décidé de lui tatouer ce phénix sur la cuisse cela avait été douloureux, autant le reste l'avait été plus encore. James n'avait pas pris la peine de ne faire endormir ou quoi. Non non non.

"Il y a eu les coups et puis il y a eu les dents. Je pense que tu sais que je ne suis pas un hybride, ces dents-là, c'est un souvenir de ce type parce qu'il a voulu créer un hybride avec des artifices et mon maître est resté aveugle."

Tellement aveugle qu'il n'avait même pas tenté de le retrouvé ni ne s'était inquiété alors franchement...


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Il faut un début à tout. [ PV Adam ] ( Terminé )   Jeu 27 Avr 2017 - 9:36



Il faut un début à tout.
S’il y avait bien quelque chose que le vampire n’avait toujours pas apprit en plus de deux cents ans de vie, c’est de se taire. Il savait pourtant que par moment, le silence était mieux que toute autre chose, mais il semblait qu’il ne sache tout simplement pas contrôler son cerveau. Ou du moins que son cerveau lui ne sache pas contrôler sa bouche et penser en silence. Voilà d’ailleurs pourquoi, alors qu’il savait très bien qu’il ne devait surtout pas parler de tout ça, il avait fini par ouvrir la bouche pour lui demander s’il était déjà venu ici… chose stupide, il le savait.
C’était là l’un des plus gros centre commercial de Dornia, où on pouvait quasiment tout trouver. Pour les vampires aisés comme lui, c’était l’endroit parfait lorsque l’on n’a pas besoin de faire trop attention à ses finances. Et c’est d’ailleurs bien pour ça qu’il n’avait pas trop réfléchit en l’emmenant ici, mais peut-être aurait-il mieux fait de passer plus de temps en ville, pour pouvoir repérer des boutiques et éviter tout ce cirque inutile qui finalement n’était bon qu’ lui faire regretter de ne tout simplement jamais être capable de faire attention à ce qu’il dit, encore une fois.

A l’entende de son soupire, le vampire releva le nez vers le blanc sans comprendre. Il lui avait dit qu’il n’avait pas besoin d’en parler, il le pensait sincèrement. Il n’avait pas envie de remuer la merde, comme on dit assez vulgairement, ou bien le couteau dans la plaie. Il savait que c’était déjà bien assez dur pour lui… et s’il s’était retrouvé dans cette atroce boutique, ce n’était pas pour rien, il en était sûr.

Mais si l’entente de son début d’explication ne sembla pas e toucher outre mesure, c’est la suite qu’il n’aima pas vraiment. Il ne pouvait pas reprocher à Adam d’avoir pu aimer son maître. S’il comprenait bien, c’était le seul qu’il avait pu avoir. Et à la sortie du centre de dressage, les humains sont pour la plupart jeunes et fragiles. Lorsque la seule chose que vous avez toujours pu connaitre jusque-là sont les coups et la souffrance, comment réagir autrement quand on vous offre un peu d’amour ?
Ce qu’il n’aimait pas, par contre, c’est que son maître ait pu rester si… passif, face à tout ça. Déjà le traiter comme un objet, parce que Sirius voyait ça comme ça, ça ne lui plaisait guère autant le dire. Lui-même en serait incapable, mais sûrement parce qu’on ne l’avait jamais traité ainsi. Mais en prime ne rien faire alors que quelqu’un d’autre s’accapare ce que vous êtes censé aimer… Bien sûr, la relation entre Sirius et Adam était bien trop fraîche pour faire quoi que ce soit de censé. Mais malgré tout, le vampire ne le laisserait pas partir, par sans son accord. Si on aime quelqu’un, un tant soit peu, on y fait attention.

Le regard perdu sur son verre, il avait perdu tout appétit pour le coup. Bien sûr, en tant que vampire il allait malgré tout devoir passer au-dessus de tout ça pour se nourrir sinon il allait avoir de gros soucis. Mais de savoir que le pauvre humain face à lui s’était fait torturer, et gratuitement en plus, c’était inconcevable. Qui peut réellement être assez dérangé pour insuffler une telle torture gratuite à un être humain ? Les prendre pour une race inférieure est déjà bien suffisant au gout du vampire qui vivait déjà mal sa condition alors ça.

Par réflexe, Sirius attrapa la main de son esclave dans la sienne, ne relevant malgré tout pas le regard vers lui. Il était gêné… gêné de lui avoir fait parler de tout ça, alors qu’il s’était juré de ne pas lui faire de mal, de faire attention à lui. Tout ça finalement, c’était de sa faute. Ils étaient là pour passer une bonne journée et à cause du vampire il se retrouvait bien forcé de devoir penser à tout ça, de tout lui raconter pour l’apaiser comme on le ferait avec un enfant. Et sérieusement, à bien y regarder c’est l’impression qu’on avait. Un enfant capricieux qui ne veut pas comprendre quand on lui dit qu’on ne veut pas faire quelque chose. Et maintenant, il s’en voulait.

« Même si je te promets de ne pas te faire de mal ça ne changera rien à ce qui est fait. Excuse-moi de t’avoir fait penser à ça. »

Relevant finalement la tête vers lui pour lui offrir un demi-sourire à la fois triste et doux, il gardait malgré tout sa main dans la sienne, plus un réflexe qu’autre chose. Le besoin de l’avoir près de lui alors qu’il se rendait qu’il avait une créature brisé face à lui… ce n’était pas le prendre en pitié ou en charité, loin de là. Il avait l’envie ou peut-être même le besoin de prendre soin de lui, comme on avait pu le faire avec lui. Il avait eu une bonne vie jusqu’à sa transformation, il voulait faire oublier tout ça à Adam, c’est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Il faut un début à tout. [ PV Adam ] ( Terminé )   Ven 28 Avr 2017 - 8:24

ft. Sirius Lindgren & Adam
Votre résumé.

Il faut un début à tout.
Bien sûr qu'il n'était pas obligé d'ouvrir la bouche. Bien sûr qu'il lui avait dit que malgré sa question il n'était pas obligé d'en parler. Le violet se voulait compréhensif même s'il était une créature bien curieuse et que forcément tout cela le démangeait. Il ne pouvait en être autrement c'est la nature qui fait que les gens sont ainsi, rien de dramatique. Alors oui, le blanc aurait pu ne rien dire, attendre encore que le temps passe et qu'il se décide vraiment de lui-même à parler mais tant pis. Après ne croyez pas, il ne se forçait pas, il se disait simplement que maintenant ou dans une semaine, un mois ou plus, les choses ne changeraient pas pour si peu. Sirius voulait comprendre et bien il allait en avoir l'occasion. Pas juste l'histoire des magasins non, sa petite histoire à lui, comment il était devenu ce semblant d'hybride.

Ne croyez pas, Adam n'était pas amoureux de son maître non non. C'était plus une histoire d'admiration ? De volonté de lui faire plaisir parce qu'il avait été éduqué ainsi, parce qu'il était à l'époque le meilleur esclave de sa boutique, parce qu'on lui avait appris à faire plaisir aux vampires, ne pas les contrarier, tout accepter. Et malgré tout, il n'avait pas tout accepté. Pas de la part direct de son maître bien sûr mais il aurait pu accepter les souffrances pour son maître, se dire qu'il serait plus heureux ainsi mais non. On l'avait abandonné à un fou furieux. Il n'y avait eu que de l'obéissance et cette envie de plaire quoi qu'il arrive. Maintenant, les pensées du l'humain étaient bien différentes et ce même si le vampire qui l'avait récupéré hier dans cette boutique lui promettait tout le bien être du monde. Il ne voulait plus être un idiot, plus se laisser bouffer comme cela avait été le cas. Il ne voulait plus rien. Plus d'attention, plus "d'amour". Rien.
Bien pour cela qu'il avait du mal avec Sirius. Ce dernier donnait l'impression qu'il voulait sauver tout ce qu'il pouvait toucher du doigt, sauver Adam d'un mal quelconque qui pouvait le ronger. Devenir son ami ? Il ne voulait pas de tout ça parce que cela impliquait qu'il donne de nouveau sa confiance au risque qu'on la trahisse encore une fois sans même sourciller. Bien sûr, tout le monde n'est pas pareil et il le sait.
Aujourd'hui, il veut juste vivre en mettant certaines choses de côtés. Bien sûr que la vie avec le violet semblait une belle promesse de renouveau mais les choses ne s'effacent pas aussi facilement et même si quelque part au fond de lui il ne demandait qu'à croire, il ne voulait rien donner de suite.

Il y eut finalement cette main qui vint attraper la sienne. Il ne voulait pas de pitié... Vraiment mais qu'est-ce qu'il pouvait bien dire à Sirius hein ? S'il ouvrait la bouche il allait le blesser parce que lui voulait rejeter tout le monde et que le vampire voulait s'occuper de lui. Le blanc se retint de retirer sa main, son regard restant posé sur celle-ci. Il ne voulait pas regarder le vampire. Il ne voulait pas voir un quelconque regard empli de compassion, de pitié ou autre chose. Il n'avait pas dit ça pour ça et là on tentait de le consoler ? Le rassurer ?

"Ce n'est rien... Il fallait bien que tu le sache tôt ou tard."

Et au moins maintenant, cela éviterait le trop plein de questions lorsqu'il repenserait à quelque chose de sa vie d'avant et qu'il n'aurait pas le moral ou bien des mots lui rappelant son passé ou autre. Il fallait de toute façon qu'il tire un trait sur tout ça. On l'avait abandonné. On lui offrait un nouveau foyer et malgré tout ce qu'il pouvait bien penser de tout ça, n'était-ce pas mieux ainsi ?
Relevant le nez, il vit le sourire du vampire, détournant un peu le regard alors qu'il finit par récupérer sa main, le serveur revenant finalement prendre sa commande qui ne mit pas très longtemps à arriver.
On aurait pu croire que tout ça lui avait coupé l'appétit. C'était plus ou moins le cas en fait mais il refusait de laisser la moindre miette. Disons plutôt que pour une fois il avait pris son temps pour manger, profitant de ce qu'il n'avait pu goûter depuis un moment. Il allait se créer de nouveaux souvenirs dans tous ces endroits. Du moins effacer les anciens.
Finissant, sagement, il s'étira un peu avant de reposer son regard sur le vampire.

"On fait le dernier étage après c'est ça ?"



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Il faut un début à tout. [ PV Adam ] ( Terminé )   Dim 30 Avr 2017 - 20:47



Il faut un début à tout.
Il ne fallait pas que l’hermine se méprenne, à aucun moment Sirius ne l’avait pris en pitié. Ce n’était pas son genre, il savait qu’il avait son passé, et il le savait en mettant les pieds dans une boutique de second main. Si ça n’avait pas été lui, ça aurait pu être n’importe lequel de toute façon. Tout ce qui ressort de ce genre de commerce n’est jamais très propre, et tous êtres humains à sa propre histoire. S’il avait voulu choisir la facilité il aurait pris ce que tout le monde appelle un esclave vierge. Tout juste sorti de du centre de dressage, prêt à obéir au doigt et à l’œil, toutes ces petites créatures dociles qui n’attendaient que de se trouver un maître pour exaucer le moindre de leurs désirs. Eh bien non, c’était peut-être sa stupidité ou sa bêtise légendaire qui avait agis à sa place, mais le fait est qu’il préférait largement perdre son temps avec quelqu’un doté d’un passé et d’une histoire que quelqu’un de vide et d’inintéressant. Et puis, ce n’est pas parce qu’il était dans cet état, que tout était perdu. Une vie, ça se reconstruit, comme les souvenirs après tout.

D’un œil, il le regardait manger sans bouger de sa chaise. Bien, maintenant que tout ça était mis à plat, il n’allait plus en parler. De toute façon, il était clair que là, il en savait largement plus que nécessaire. Lui qui, de base, comptait attendre de le connaître un peu mieux, et pourquoi pas même de le laisser lui parler de lui de lui-même, c’était perdu maintenant. Donc le sujet " parlons de ton passé ensemble pour exorciser les démons " n’avait tout simplement plus lieu d’être. S’il avait su que ce serait le blanc lui-même qui lui mâcherait tout le boulot pour une histoire de deux mots de travers…
Blanc qui semblait voir légèrement perdu l’appétit. Il ne fallait pas le prendre pour un idiot, il voyait bien les choses. Alors soit sa cuisine était dix fois meilleure que ce restaurant, ce dont il doutait très sérieusement, soit tout ça pesait réellement sur le moral de son esclave, et il pencherait plus franchement pour cette option-là. A le voir manger lentement, et à ne même pas daigner relever les yeux vers lui… cette sainte habitude qu’il avait de toujours remuer la merde partout autour de lui. C’est à se demander comment Caleb peut encore le côtoyer.

Il releva les yeux vers lui en l’entendant, hochant légèrement la tête. C’est vrai, la journée n’était pas finie. Les vêtements c’était une chose, mais maintenant ils allaient pouvoir passer au plus sérieux. Oh, et qu’il ne s’en fasse donc pas pour la place dans la voiture, bien sûr qu’il y avait un service de livraison tout de même. Et puis, ce n’était sûrement pas Sirius qui allait monter des meubles, doué comme il était avec ses mains. Ah ça pour raconter des bobards aux gens qui passent sa porte, c’est bien plus simple que de visser une vis dans un trou.

« Je vais régler et on y va ! »

Retrouver le sourire, c’est ce qu’il fallait. Sinon, il était clair qu’il allait encore penser qu’il le prenait en pitié, alors que ce n’était pas du tout le cas. Il ne se permettrait pas, il aurait surtout bien trop peur de se prendre un coup derrière la tête ou qu’une crise éclate encore entre eux puisque Adam prendrait ça pour une sorte de mauvais comportement ou que sais-je encore. Alors on ravale tout, et tout le monde passe une super journée dans ce super centre commercial.

Une fois à l’extérieur du restaurant, il glissa ses mains dans le haut du dos de son esclave pour le pousser doucement vers l’ascenseur, y grimpant à sa suite pour le conduire jusqu’au dernier étage. Un bien grand étage qui lui, n’était qu’une seule et unique boutique dédiée à l’aménagement et à la décoration intérieure. Il tira légèrement son hermine vers la partie qui les intéressait tous les deux : les chambres et salons.

« Tu devrais trouver ton bonheur ici je pense, ils ont de tout. Et pour ce qui est des livres, il y a une belle librairie à l’extérieur du centre commercial, on pourra y passer aujourd’hui aussi si tu n’es pas trop fatigué. »

Il lui offrit un adorable sourire avant de filer légèrement de son côté, faisant un peu le tour du côté de la décoration d’intérieur pour sa part. Dernièrement, il avait eu envie de changer les rideaux de son cabinet. Il ne les trouvait pas assez lourds, trop transparent. Comprenez que lorsqu’il ferme ces dits rideaux, c’est pour rajouter du dramatique à son spectacle. Si on voit à travers, c’est stupide et ça ne rajoutait rien d’autre qu’un geste inutile. Son regard se perdit donc sur une somptueuse paire de rideaux rouges sombres en velours qui feraient parfaitement l’affaire.
Faisant signe au vendeur de mettre ça de côté pour eux en caisse, il retourna vers son esclave qui semblait être penché sur quelque chose d’intéressant. Se glissant dans son dos, il souffla dans sa nuque avant de se reculer presque aussitôt. On ne sait jamais, qu’il prenne mal ce geste ou qu’importe ! Il n’avait pas envie de se prendre un coup gratuitement.

« Tu trouves ton bonheur alors ? Je ne sais même pas réellement ce que tu cherches à vrai dire… »

Techniquement pour ce qui était du lit et du mobilier de base il ne devrait tout de même pas avoir à s’en plaindre, tout était totalement neuf. Mais c’était tellement vide qu’il comprendrait totalement qu’il veuille… remédier à ça rapidement, pour se sentir chez lui. Bien que le vampire n’avait pas vraiment envie de le laisser monter trop souvent à l’étage et de rester seul pour sa part. Et puis… il avait bien dormi cette nuit, alors qu’il était d’habitude sujet à d’atroces cauchemars. Visiblement, la créature à ses côtés avait un effet apaisant non négligeable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Il faut un début à tout. [ PV Adam ] ( Terminé )   Dim 30 Avr 2017 - 22:38

ft. Sirius Lindgren & Adam
Votre résumé.

Il faut un début à tout.
Il valait mieux passer à autre chose maintenant non ? Et quoi de mieux que de continuer cette virée shopping avec la continuité de celle-ci ? Adam ne voulait pas rester sur cette discussion ni rester sur ce début de journée tout court. Alors autant faire quelque chose de plus intéressant et constructif comme aller acheter les meubles qu'on lui avait promis. C'était une bonne idée ça non ?
Finissant de manger, Sirius passa à la caisse avant qu'ils ne partent en direction de l'ascenseur, Adam se laissant guider jusqu'à ce dernier.
Pour le coup que cet étage était particulier. Il n'avait pas oublié pour le coup qu'il se constituait d'une seule boutique prenant l'étage entier avec des centaines et des centaines de références. Il y en avait pour tous les goûts, du simple, du luxueux, du coloré, du sombre. Qu'importe vos goûts, vous êtes sûr de trouver chaussure à votre pied ! Décidément, ils avaient pensé à tout pour qu'ils n'aient pas besoin de parcourir toute la ville pour trouver leur bonheur. N'était-ce pas merveilleux ?

Un hochement de tête avant que le violet ne le laisse regarder à sa guise alors qu'il partait de son côté. Avouons-le, Adam ne savait pas du tout ce qu'il voulait. C'était un nouveau lieu de vie qu'il avait et il n'avait pas l'habitude qu'on lui laisse le choix total de ce qu'il voulait acheter. De quoi il avait besoin en fait ? C'était un peu ça la question parce que Sirius lui avait déjà acheté un lit, une armoire et une bibliothèque à remplir... Une lampe. Une jolie lampe. Voilà ce qui attira un temps son attention. Il est vrai qu'il était mieux d'avoir un peu de lumière autant dans sa chambre que dans son petit salon et il venait de repérer deux jolies pièces qui feraient l'affaire. Continuant de se promener, il s'arrêtait parfois devant un meuble, un fauteuil, touchant un peu le matériel avant de continuer sa route. Il avait bien du mal à choisir quelque chose, vraiment.
Réfléchissant un peu, le blanc était perdu dans ses pensées, s'était arrêté devant un fauteuil dans un style ancien recouvert de velours noir. Il le trouvait joli pour le coup, un petit quelque chose dans lequel il pourrait s'étaler et lire un livre... Voilà ce qui traversait son esprit là maintenant de suite.
Et puis il y eut quelque chose qui vint le chatouiller dans le coup, l'hermine relevant le nez pour tomber sur le vampire. A quoi est-ce qu'il jouait...? Il avait l'air de savoir à moitié à quoi il se risquait en faisant cela, voilà certainement la raison pour laquelle il s'était visiblement éloigné rapidement. Visiblement, il avait du mal à savoir comment agir avec l'humain, les réactions qu'il pourrait avoir, ce genre de trucs. Dans un sens il avait raison, on parlait d'Adam mais pour le coup il s'en moquait. Il n'avait pas l'intention d'être agressif ou autre avec lui, il n'avait pas de raisons pour cela. Souriant légèrement, le blanc eu un léger mouvement d'épaules.

"Je sais pas vraiment moi même en fait."

Un léger rire avant qu'il ne lui montre le fauteuil qu'il avait trouvé à mettre dans son petit coin à lui.

"Il est pas mal pour lire non ? Et puis j'ai vu des lampes un peu plus loin."

L'humain était plutôt fier de sa trouvaille pour le coup, il était parti de rien, ne savait pas ce qu'il voulait mais il avait fini par trouver un petit quelque chose qui avait réussi à attirer son attention. Pour le reste de la déco... S'il devait choisir des cadres ou autre et bien il ne savait pas quoi choisir. Pour le moment il n'avait pas besoin d'autre chose à ses yeux, c'était suffisant pour lui.

"Je sais pas quoi prendre d'autre donc... Tu as trouvé des choses de ton côté toi ?"

Après tout il était un peu curieux même si les choix du vampire n'étaient pas dépendants des siens et puis il allait finir par voir les choses qu'il allait possiblement ramener à la maison, pas d'inquiétude pour ça. "La maison" hein... Il prenait un peu conscience de ce qu'il venait de se dire. C'était ainsi que les choses allaient se passer, il avait un nouveau chez lui maintenant. Il allait devoir essayer de s'y faire, prendre son temps pour s'y habituer même s'il ne doutait pas un instant que Sirius allait tout faire pour continuer de tenter de le mettre à l'aise.
Il jeta un œil autour d'eux, vérifiant si rien d'autre n'attirait son attention mais il semblait que non. Si le violet avait fait son choix et qu'il voulait lui montrer et bien il attendait sagement qu'il se décide à le lui montrer. Finalement cette journée ne continuait pas si mal non ?



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Il faut un début à tout. [ PV Adam ] ( Terminé )   Lun 1 Mai 2017 - 18:38



Il faut un début à tout.
Retrouvant son humain dans un rayon, le petit vampire lui sourit à ses mots. C’est vrai que s’il ne savait pas réellement quoi choisir… peut-être que Sirius n’aurait pas dû meubler sa chambre en avance pour lui laisser un choix total et complet de ce qu’il pourrait bien vouloir y mettre, il n’y avait pas vraiment pensé et avait simplement voulu lui faire plaisir et puis… Stop. On inspire… et on souffle. Arrêter de réfléchir, ne plus se prendre la tête et ne penser à rien. Il avait dit qu’il allait arrêter tout ça, alors il allait le faire. Il allait réellement finir par devoir aller voir un psy pour tous ses soucis finalement. Et quand on pense que c’est lui qui joue les psychologue pour la majorités de ses clients qui passent sa porte… s’ils savaient qu’en réalité le pauvre était tout simplement ravagé et souffrait de plus d’un complexe. Peut-être qu’il n’aurait même plus de clients pour le coup, alors autant passer ça sous silence.

Son regard se posa sur ledit fauteuil avant que son sourire ne s’agrandisse un peu plus. C’est bien, il avait du gout. Et en plus qu’il s’en rende compte ou non, cette jolie pièce irait à merveille avec la décoration de ses lieux. Et puis il avait l’air confortable, aussi. Assez confortable pour… Stop, encore. Le rouge lui monta aux joues, une seconde fois dans la journée. C’est vrai que la vue de son petit humain torse nu un peu plus tôt n’avait pas été déplaisante, mais si à chaque fois qu’il pensait à quelque chose elle lui revenait en plein nez, comment allait-il pouvoir le regarder en face sans que son regard ne le trahisse, réellement.

Il leva légèrement les yeux au ciel avant de reporter son attention sur lui, et sur les lampes en question. Il avait l’air tellement content de ses trouvailles… Sirius était content d’avoir eu l’idée de cette journée finalement. Ils avaient appris à faire un peu plus ample connaissance et on peut dire que quelque part ils avaient aussi passé du bon temps ? Même si les problèmes psychologique du petit violet avait failli plus d’une fois mettre les choses en péril et que son esclave lui-même avait dû le remettre dans le droit chemin pour l’empêcher de penser à tout et n’importe quoi alors que ce n’était même pas son rôle… quel brave humain que voilà.

« C’est très joli ! Ça ira parfaitement dans tes appartements en plus ! »

Un Sirius enjoué était un Sirius heureux. Et un Sirius heureux est un Sirius qui dépense beaucoup d’argent aussi, mais ça c’est un détail. Après tout, maintenant qu’il était immortel et qu’il avait un commerce qui tournait plutôt bien, il avait bien le droit d’en profiter et de faire ce que bon lui semble avec son argent, non ? Et puis maintenant qu’il avait une personne à gâter, c’était même encore mieux ! Fini les petits plaisirs solitaires, il avait quelqu’un à qui faire des cadeaux !

Faisant signe au vendeur de rajouter ça au reste pour lui, il releva les yeux vers l’hermine à ses mots. Ah oui c’est vrai que de son côté, lui avait fait ses petites courses dans son dos sans même prendre la peine de le prendre avec lui. Il s’était surtout dit que ça allait sûrement ne pas l’intéresser alors après tout pourquoi lui faire perdre du temps ? Surtout que c’était principalement pour son lieu de travail qu’il était venu ici lui. Deux cents ans qu’il vit dans cette maison, son installation n’était plus à faire de son côté.

« Juste deux ou trois bricoles pour mon cabinet : de nouveaux rideaux et une table basse aux antiquités. Je n’avais pas besoin de grand-chose moi ! »

Il sourit et le traina au rayon décoration. Là, il sentait que son hermine allait être perdu… il allait falloir qu’il l’aide peut-être un peu. Il ne voulait pas s’immiscer dans ses choix ou bien lui dire directement quoi prendre, bien au contraire, mais comme il en semblait ne même pas savoir lui-même ce qu’il aimait réellement, il avait de fort doute sur ce que ce rayon pourrait donner dans la tête de l’humain.

Il s’arrêta en premier lieu devant le rayon des cadres et des miroirs, regardant tout autour de lui. Pour lui, la décoration était primordiale. D’ailleurs, elle était merveilleusement bien travaillée dans son cabinet, pour donner à l’ambiance un air encore plus pesant et captivant à la fois.
Se tournant face à Adam, il pencha légèrement la tête sur le côté avant de rire légèrement à son air perdu. Par de moquerie bien entendu, il le trouvait tout simplement adorable.

« Tu as bien le droit de décorer tes pièces, non ? Tu devrais trouver des choses qui te plaisent ici, pour rendre tes appartements un peu moins… blancs. »

Il gonfla un peu ses joues avant de voir dans le dos de l’hermine un cadre attirer son attention. Et comme un papillon attiré par la lumière, le vampire contourna son humain pour filer le voir de plus près, des étoiles dans les yeux. Ce cadre semblait ancien et mystique à la fois… et plein d’étoiles. Une sorte de constellation qu’on aurait apposée là sur cette toile vierge et vieillie par le temps. Une pièce de plus qui irait sûrement dans son cabinet pour le coup. Il savait qu’il trouverait toujours son bonheur dans ce genre de magasin ! Voilà pourquoi il ne sortait pas trop du coup.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Il faut un début à tout. [ PV Adam ] ( Terminé )   Mer 3 Mai 2017 - 13:45

ft. Sirius Lindgren & Adam
Votre résumé.

Il faut un début à tout.
Le violet semblait beaucoup s'investir dans son cabinet, sa décoration et tout ce qui y touchait. Bien sûr, c'était certainement normal, c'était son lieu de travail, son lieu à lui. C'était toujours intéressant de voir les gens s'investir dans ce genre de choses, ça le rendait presque jaloux parce que lui au final il n'avait pas grand-chose dans lequel s'investir. Bien sûr, on ne l'avait jamais vraiment privé de ses propres choix mais c'est assez compliqué de faire certaines choses lorsque l'on est esclave et que l'on a eu une éducation dédié à celui qui nous a fait l'honneur de nous adopter. Mais à bien y regarder, il avait un petit quelque chose dans lequel s'investir aujourd'hui, son étage de vie. C'est vrai après tout Sirius le laissait décider de ce qu'il voulait y mettre et ça c'était pouvoir s'investir nan ? Décider, choisir. Pas de contrainte, juste ses envies à lui. Mais voilà, Adam et la déco n'était pas forcément les amis les plus proches, il savait ce qu'il aimait ou non mais n'était pas un expert dans la matière loin de là. Déjà il fallait s'estimer heureux de le voir trouver quelque chose.

Les meubles étaient plus simple à choisir que la déco et lorsqu'il finit par se retrouver avec son maître dans le rayon décoration, il se sentait perdu. Tellement perdu. Il y avait des choses partout. Des choses qui étaient sobres, d'autres beaucoup moins. De l'ancien, du récent, de l'étrange aussi. Du petit, du plus gros, de l'imposant. Adam ne savait pas. Il ne savait pas ce qu'il voulait voir exposé dans son lieu de vie. Un lit, une armoire pleine de vêtements, un fauteuil, une bibliothèque pleine de livres. Tout ça, c'était déjà largement suffisant pour lui alors que pouvait-il bien rajouter d'autre hein ? Le blanc n'en avait aucune idée. Lorsque la voix du violet lui arriva aux oreilles, il releva le nez. C'était facile à dire pour lui franchement, il était sûr qu'il trouverait facilement des choses, il était tellement à l'aise au milieu de tout ça alors que lui... Rien ne le faisait vraiment vibrer.

"Je vais essayer..."

Non, vraiment il allait essayer mais il ne garantissait rien. En tout cas le vampire lui semblait avoir vu quelque chose d'intéressant. L'observant un peu, il décida de le laisser à sa contemplation, sa recherche de pièces qu'il pourrait rajouter dans son manoir. L'hermine elle partit tenter de trouver quelque chose qui l'appellerait de la même façon que venait de le faire le cadre que Sirius avait trouvé. S'il réfléchissait un peu, il devait bien y avoir des choses qui l’intéressaient à part les livres non ? Un cadre, un miroir, une statuette, qu'importe mais il devait bien y avoir quelque chose non ? Soupirant légèrement, il finit par froncer les sourcils.  Pourquoi rien ne lui parlait ? Les fleurs, la mer, les portraits, les plumes. Rien. Rien de rien. Au bout d'un moment, à force de tourner encore et encore dans les rayons, Adam fini par s'arrêter. Il y avait là des trophées de chasse, des animaux empaillés entiers, partiellement, des pâtes ou des cornes qui servaient de porte manteau fut une époque. Il afficha un air de dégoût. Comment pouvait-on faire ça et surtout aimer ce genre de choses ? Le blanc se souvint alors de la tête de cerf que George avait accroché dans la bibliothèque. Une immense et magnifique tête de cerf. Quelle idée avait-il eut de la mettre à cet endroit. Elle avait toujours mis mal à l'aise Adam lorsqu'il se réfugiait dans cette pièce pour lire et plus encore lorsqu'il a été question d'avoir des hybrides à la maison. Comment pouvait-on avoir ce genre de chose chez soi et bien le vivre ? Voilà une chose qu'il avait toujours reproché à son maître mais lorsque l'on est esclave...

Soupirant un peu, quelque chose fini par attirer son regard. Un peu plus loin, il y avait un petit animal. Empaillé encore une fois mais il lui semblait le connaître. Pas dans le sens "c'est mon ami" mais plutôt dans celui qu'on lui en avait déjà parlé et qu'il était soit disant lié à l'animal en question. "Hermine blanche." Voilà ce qui était inscrit sur la petite gravure en bas du plateau sur lequel l'animal était posé. Adam n'en avait jamais vu en vrai, il n'avait vu que des photos dans les livres et n'en avait entendu parler que par la bouche de l'autre. Il fit le tour de l'animal pour l'observer, le regarder sous toutes les coutures mais rien. Rien du tout. En quoi il ressemblait à ça putain ? En quoi il ressemblait à ce point à cet animal pour qu'on lui colle des crocs ? C'était quoi le but ? Le rabaisser plus bas qu'il ne l'avait été ? Le rendre "mignon" ? La seule chose qu'il pouvait avoir en commun était le blanc. Juste ça. Cela avait fait sa valeur lors de sa vente, une espèce rare malgré son défaut. Mais il n'avait jamais rien demandé. Ce pauvre animal n'avait jamais demandé à se retrouvé empaillé non plus. Foutaises.

"Adam...?"

Se figer. Ne plus bouger. Le cerveau qui se bloque, les membres qui ne veulent plus bouger. Il y a les souvenirs qui remontent d'un coup. La peur. La douleur. Sirius aurait pu le retrouver, l'appeler pour lui montrer quelque chose mais non. Non Il avait certainement trouvé quelque chose qui avait attiré son attention, assez pour oublier que le blanc était parti de son côté, assez pour ne pas le trouver de suite et lui éviter ça. Lui éviter de lui tomber dessus. Lui éviter de se sentir encore plus mal qu'il ne l'avait été en se rendant compte d'où il se trouvait. Là, il n'arrivait plus à rien. Il ne voulait pas se retourner, ne pas le voir. Ne pas voir s'il était avec lui. Il commençait à trembler, il avait mal partout, ses doigts se crispant contre la table sur laquelle était exposé l'animal empaillé. Il senti une main venir sur son épaule, la dégageant rapidement sans douceur.

"Ne me touche pas ! Je t’interdis de me toucher ! Crève putain de sangsue !"

Le scandale. Mais il s'en foutait. Il s'en foutait clairement parce qu'il n'avait plus rien à voir avec lui, il n'était pas son esclave. Il ne l'était plus. Il tentait quoi là hein ? Le récupérer ? Il pensait le voir pleurer ? Tomber dans ses bras et lui demander s'il pouvait rentrer à la maison ? Plutôt crever.
L'ayant repoussé, il avait pris la fuite, ne regardant même pas où il allait. La seule chose qui comptait là maintenant de suite, c'était de partir. S'éloigner, ne pas le laisser le rattraper, ne pas avoir à regarder son visage. Il en avait eu assez. Adam ne réfléchissait pas. Il ne réfléchissait plus. Un humain qui court comme un animal en furie dans un magasin...
Le blanc cherchait. Qu'est-ce qu'il cherchait au juste ? Un moyen de fuite. Sirius. Un choc. Le voilà qui se retrouvait le cul par terre. La douleur du moment il s'en fichait, il voulait partir. Il voulait rentrer se réfugier et ne plus rien faire. Le blanc avait foncé dans le violet pour attirer son attention, ne pas que l'autre le rattrape s'il avait eu l'idée de lui courir après. Qu'il comprenne qu'on l'avait acheté.

"Je veux rentrer... S'il te plait... Je veux rentrer..."

La tête basse, il n'osait même pas le regarder, il ne voulait plus rien voir. Le souffle court, il enfonçait ses ongles dans sa propre peau comme s'il cherchait à retirer quelque chose qui s'y était glissé. Il s'était promis de ne pas pleurer, ne plus pleurer et malgré tout il venait de se mettre dans un bel état. Il faisait pitié. Il ressemblait à un gamin qui ne pouvait s’empêcher de pleurer parce qu’il faisait un caprice.

"Je veux rentrer... Vite..."

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Il faut un début à tout. [ PV Adam ] ( Terminé )   Ven 5 Mai 2017 - 9:07



Il faut un début à tout.
Dans ce genre de magasin, le vampire était totalement dans son élément. Il était là, à parcourir les rayons du regard, s’approcher d’un objet pour le toucher, puis filer à un autre endroit car quelque chose lui avait tapé dans l’œil. Il adorait faire le shopping mais ce qu’il préférait le plus, c’était les magasins de décoration et d’ameublement. Il était dans son univers, peut-être aurait-il dû y penser pour faire carrière plutôt que de se lancer dans une branche de charlatan. Ça lui aurait sûrement évité quelques soucis passé, aussi. Vendre des meubles plutôt que dire des âneries à qui veut bien l’entendre.
Sirius secoua légèrement la tête à cette pensée en souriant malgré lui. Si certaines personnes sont stupides après tout… il continuait son shopping tranquillement, suivit de près par le vendeur qui remplissait le bon de commande au fur et à mesure. Il avait déjà tout préparé : adresse, paiement à la réception, tout, comme ça il était tranquille et n’avait plus rien à penser pour le reste de la journée. Il était du genre à être tête en l’air, ça vous étonne hein ! C’est vrai qu’il n’en n’a pas du tout l’air comme ça voyons.

Plongé dans la contemplation d’un énième tableau, c’est un choc qui le fit sortir de ses pensées. Quelqu’un venait de lui rentrer dedans, et pas de la manière la plus délicate qui soit. Il avait failli tomber, mais heureusement pour lui que le vendeur était à ses côtés pour le rattraper juste à temps. C’est-à-dire qu’à bien regarder Sirius… on pourrait avoir l’impression qu’on va le casser en deux au moindre coup donc autant éviter une chute inutile, surtout en plein milieu d’un magasin. Il manquerait plus que ça, tient, qu’il se fasse mal et que ce soit Adam qui soit obligé de le ramener. Adam qui… minute.

Le vampire baissa la tête brusquement en entendant cette voix qu’il commençait à connaitre. Son esclave était par terre sous le choc. Son esclave lui avait rentré dedans si violemment qu’il avait failli le tuer pour le coup. S’il avait été un vampire normal… il l’aurait assassiné sur place. Mais c’était Sirius, un vampire gentil et qui s’inquiète de tout, constamment. Et ce qu’il voyait dans les yeux de sa petite créature ne lui plaisait pas. Il ne lui était pas rentré dedans gratuitement… il semblait fuir quelque chose. Oui mais quoi ?

Et puis il y eu ces mots… le vampire se raidit aussitôt. En une fraction de seconde, il s’était revu un peu plus tôt, lorsqu’il était encore esclave. Lorsqu’il avait peur de certains vampires qui accompagnaient son ancien maître par moment. Ancien maître… non. Non ce n’était pas possible. Ça ne pouvait pas être l’homme qui avait tenté de le changer en hybride, il savait qu’il n’avait pas peur de lui, alors ça ne pouvait être que l’homme qui l’avait abandonné. Celui qui lui avait fait tant de mal et dont ils avaient parlé un peu plus tôt. A croire qu’il suffit de parler des choses pour les faire apparaitre par moment.

« Calme toi Adam, on y va c’est bon. »

Il ne lui posa pas plus de question. Non, il suffisait de bien regarder son esclave pour comprendre que là, il ne faisait pas semblant. On ne simule pas ce genre de réaction, ni même la panique qu’il avait dans les yeux.
Sirius fit signe au vendeur que tout était bon pour lui et qu’il pouvait s’occuper du reste. Sa priorité, là tout de suite, c’était l’hermine face à lui. Par réflexe il posa sa main sur sa joue, se rapprochant de lui. Son regard parcouru le sien l’espace d’un instant, avant qu’il ne le fasse se pencher pour déposer ses lèvres sur son front. Si ledit ancien maître n’était pas loin, il comprendrait aisément que désormais, c’était chasse gardé. Il aurait pu s’amuser à le marquer, aussi, mais il n’avait aucune envie que Adam soit victime d’un petit manège entre vampires. Il n’avait pas besoin d’essuyer les frais de ces atroces créatures.

« Allez viens. »

Il ne lui demanda pas la permission mais lui prit la main. Il était hors de question qu’il le garde loin de lui. Rapidement, sans pour autant courir, il le tira vers la sortie sans un regard en arrière. Il y avait un vampire qui le fixait dans son dos, il le sentait. Mais il ne les suivait pas, donc il n’y avait aucun danger à simplement s’en aller.
Il le poussa dans l’ascenseur qui ne mit pas bien longtemps pour arriver au parking. Rapidement, Sirius mit Adam dans la voiture, y grimpant à son tour pour refermer la portière. Ne lui parle pas… ne lui parle pas maintenant, contrôle toi et laisse le donc un peu tranquille ce petit…

« C’était lui ? »

Et voilà, comme à chaque fois, monsieur est très doué pour ce qui est de garder les choses pour lui. Sirius se gifla mentalement pour le coup, les mains sur le volant. Il prit une grande inspiration et mit les clés dans le contact, n’attendant pas plus pour démarrer. Le voir dans cet était là, à ses côtés, à cause d’un être faussement supérieur… les gens ne se rendent vraiment pas compte du mal qu’ils peuvent faire autour d’eux par égoïsme. Comment il allait faire, lui, pour réussir à lui remonter le moral et lui faire oublier cette scène au centre commercial ? Et comment il allait faire, lui, pour réussir à le faire sortir de nouveau avec lui ? Il n’avait pas envie qu’il passe sa vie enfermé à la maison à attendre qu’il rentre, il avait tout de même le droit de vivre comme il l’entendait…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Il faut un début à tout. [ PV Adam ] ( Terminé )   Jeu 11 Mai 2017 - 15:47

ft. Sirius Lindgren & Adam
Votre résumé.

Il faut un début à tout.
Il aurait pu prendre la fuite. Fuir loin, partir de cet endroit mais s'il l'avait fait, on l'aurait rattrapé. On l'aurait remis en centre de dressage et tout recommencerait. Il ne voulait pas. Il ne voulait plus. Il était fatigué alors sa solution à lui avait été de foncer dans le vampire, celui qui avait décidé de l'acheter. Il n'allait pas comprendre. Il ne comprendrait pas. Adam voulait juste fuir. Vite. Ne pas croiser son regarder. Ne pas le croiser à nouveau. Ne pas risquer de le voir s'approcher de Sirius pour lui demander s'il pouvait récupérer son bien. Non. Il ne voulait pas. Il ne voulait plus rien. Là de suite il voulait juste enlever cette sensation, cette sensation sur son poignet depuis qu'il l'avait touché. Il voulait rentrer.
Un gamin perdu. C'était certainement ce qui passait par la tête de Sirius s'il venait de baisser la tête sur lui. Il avait ruiné la journée du début à la fin. Quelque part il aurait pu être fier de lui, fier d'avoir réussi à mettre le bordel dans la petite journée idyllique du vampire mais il n'en était rien. Il s'était pourri la vie tout seul au final.

N'osant pas regarder le vampire, ce dernier fini par se décider à ouvrir la bouche pour lui annoncer qu'ils allaient rentrer. Oui. Rentrer c'était bien. Il allait pouvoir monter dans ses appartements, se laisser tomber dans son lit et ne pas mettre le nez dehors avant un moment. C'était bien ça, c'était une bonne solution. Il voulait oublier cette partie de la journée. Pas la journée entière non parce qu'il n'y avait pas que du mauvais mais oublier ça. Oublier la faiblesse qu'il a pu montrer. Oublier ce visage et ne pas déranger davantage le violet. Il n'avait pas à subir ça, il n'avait rien fait mis à part tenter de s'occuper de lui et de le gâter.
Sirius fini par se pencher sur lui, cherchant visiblement à le rassurer. Il ne prit pas la peine de rejeter cette main contre sa joue ni ces lèvres sur son front. Il était fatigué et si voir ce spectacle empêchait l'autre de venir et bien tant mieux. Hochant à peine la tête à ses mots, le blanc se laissa traîner en direction de la sortie, sentant bien un regard dans son dos. Il ne pouvait que le sentir, il le connaissait mais aujourd'hui c'était trop tard. Il n'existait plus.
Grimpant dans l'ascenseur, ils finirent par arriver au parking, Adam montant dans la voiture, s'y callant pour regarder dehors. Il n'osait pas vraiment affronter le regard de Sirius parce qu'il savait qu'il avait gâché la journée mais aussi qu'il allait certainement lui poser des questions. C'était légitime bien entendu, il était en droit de savoir, de comprendre...
Il n'eut pas le temps d'attendre bien longtemps avant qu'une question n'arrive, l'hermine restant à regarder vaguement dehors.

"C'était lui..."

Adam avait attendu qu'il démarre, qu'ils quittent le parking pour lui répondre. Il voulait savoir, il était en droit de savoir non. Quelque part, il se disait que c'était mieux qu'il soit tombé sur Gorges et non James. S'il avait croisé James, il aurait peut-être tenté de le tuer et qu'importe ce qu'aurait pu faire ou dire Sirius, on l'aurait emmené et il aurait perdu tout son argent investi dans un esclave qu'on lui enlevait. Au pire Adam se serait fait tuer... La perspective ne lui fit rien, là il se sentait vide au possible alors...

"Je suis désolé... Pour aujourd'hui..."

Le blanc regardait toujours la route et non le vampire. Il s'excusait pour avoir ruiné la journée, pour l'avoir obligé à mettre fin à sa séance shopping. Lui qui avait tellement hâte de passer sa journée avec l'humain, voilà qu'il était obligé de rentrer face à sa demande égoïste.
Arrivé au manoir, il récupéra sa veste laissé à l'arrière sans un mot ainsi que les paquets de vêtements qu'ils avaient acheté. Il n'allait pas laisser Sirius porter ses affaires voyons.
Se penchant un peu pour le remercier, il commença à avancer en direction des escaliers une fois à l'intérieur.

"Je vais... Me reposer un peu..."

Le blanc ne voulait pas l'encombrer de sa présence, surtout pas avec son état d'esprit actuel. Il n'avait pas pris un esclave pour qu'il soit d'une aussi mauvaise compagnie que lui actuellement.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Il faut un début à tout. [ PV Adam ] ( Terminé )   Dim 21 Mai 2017 - 12:25



Il faut un début à tout.
Il aurait finalement fallu peu de temps pour que tout tombe à l’eau. Une belle journée qu’il avait organisée juste pour lui… Pour qu’Adam finisse par vouloir rentrer, et s’isoler. Il ne lui en voulait même pas, de toute façon. C’était… un tout, disons. Il ne pouvait décidément pas prévoir l’avenir, notre charlatan. Sinon… bah sinon il aurait choisi un autre jour pour sortir, ou même un autre endroit. Comme quoi il n’est définitivement pas voyant pour le coup. Espérons que son esclave ne fasse pas le lien parce que sinon, pour quoi allait-il passer au juste ? Franchement.

Alors, pendant le trajet personne n’avait parlé. Une fois arrivé au manoir, ils étaient tous les deux descendu de la voiture et puis… rien. Un vague remerciement de la tête, et un esclave qui disparait à l’étage en silence. Puis plus rien. Seul, encore. Finalement, tout ça n’avait été qu’une sorte de… de vaste blague, oui. Il ne savait même plus ce qu’il devait faire, ou pas. Planté là dans l’entrée, il fixait l’escalier face à lui l’air vide. Adam était monté, et Adam ne redescendrait plus, ça il le savait de toute façon. Et maintenant quoi, qu’est-ce qu’on fait au juste ?

Sirius ne savait pas s’il devait monter dans les appartements de son esclave pour le secouer un grand coup, ou bien le laisser simplement seul. Lui laisser du temps, tout ça. Dans le temps, lui aurait eu besoin de présence, de quelqu’un à ses côtés pour pouvoir l’aider à aller mieux, ne serait-ce que pour lui changer les idées mais Adam lui… Adam c’était autre chose. Ils n’avaient pas du tout le même caractère, ne voyaient pas du tout les choses de la même façon. Là où Sirius aimerait le prendre dans ses bras, l’hermine voudrait surement se retrouver seul pour être un peu tranquille. Oui c’est ça, tranquille. Seul, sans Sirius.

Alors du coup, sa décision était prise. Toujours planté en bas de l’escalier, il passa rapidement par la cuisine pour prendre deux poches de sang. En silence, il monta les escaliers, restant bloqué un instant sur le palier du premier étage. Monter ou pas… non, stopper là. Il tourna de son côté et fila dans ses quartiers, en silence. Ce soir il resterait seul. Et il le resterait le temps que son esclave décide du contraire. Certains diraient qu’il était un mauvais maître surement, lui… il voulait simplement revoir un sourire sur les lèvres de son humain.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Il faut un début à tout. [ PV Adam ] ( Terminé )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il faut un début à tout. [ PV Adam ] ( Terminé )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vilenya " On va tout casser ! " [Terminé]
» Tout peut arriver [Terminé]
» neal × il ne faut pas pousser mémé dans les orties. (terminé)
» Ne laissons pas une histoire de turlute tout gâcher [Terminé]
» [PV] Il ne faut pas croire tout ce qu'on dit... ni tout ce qu'on lit {Leevo}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires World  :: Hors Rp :: Archives :: RPs Terminés-
Sauter vers: